2 minutes de lecture (431 mots)

Le pardon

Le pardon

S’il est une notion d’importance, souvent évoquée lors d’accompagnements de fin de vie, c’est bien celle du pardon. Je suis toujours surpris d’entendre des affirmations sur un air de rancoeur entretenue, du genre : « Ça je ne le pardonnerai jamais ! ». Alors je me dis que le pardon est une notion mal comprise, car j’ai le sentiment que pour ces personnes, pardonner reviendrait en quelque sorte à cautionner l’acte commis ou la parole prononcée à leur encontre.

Mais le pardon n’est bien évidemment pas un oubli, une résignation, une acceptation dans la soumission, mais une action personnelle qui nous élève et nous allège. Pour pardonner, il n’y a pas besoin de comprendre l’autre, ni de juger son comportement. Pardonner est avant tout un acte libératoire qui brise les chaînes de la haine que l’être humain se plaît parfois à entretenir toxiquement en mémoire d’une blessure qu’il refuse de guérir, s’y accrochant un peu comme à une pièce à conviction justifiant son comportement de victime…

L’être humain qui se complaît dans cette situation putride se fait le plus grand mal puisqu’il se ronge littéralement de l’intérieur. Il semble même que la haine et le ressentiment puissent devenir pour quelques plus rares personnes une raison d’exister et de charger l’être impliqué des pires intentions à son égard. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de découvrir le fruit d’une haine entretenue lors de mes accompagnements en milieu palliatif…

Le pardon demande parfois du temps, c’est évident. Avant de pardonner il faut déjà préparer le terrain sur le plan émotionnel, en commençant par ne pas nourrir ce ressentiment pouvant varier entre rancoeur, haine et hargne. La première étape consiste donc à se distancer de l’événement déclencheur et à panser ses propres plaies qui ne sont la majeure partie du temps pas physiques. Attendre une reconnaissance d’autrui ou une excuse pour pardonner est absolument inutile. Rendre le pardon conditionnel viendrait à donner un pouvoir supplémentaire à la personne impliquée. Le seul et unique pardon possible est donc inconditionnel.

Le pardon n’est pas une décision, un choix de notre mental. Il ne suffit pas de dire « Je te pardonne » avec la tête pour que soudain le bouillonnement intérieur cesse. Le pardon est un acte beaucoup plus profond puisqu’il passe par le coeur et par les tripes. Le pardon est avant tout un acte d’amour à notre propre attention. Il est un choix de guérison personnelle, la manière la plus efficace de retirer toute emprise d’autrui sur soi. Le pardon délie ce qui entrave le parcours de chacun.

Alors ne vaut-il pas mieux avancer léger ?

 

http://www.a-baechler.net/blog/pardon/

Les trois portes de la sagesse
Apprivoiser le silence intérieur
 

Commentaires 1

AngeAdmin le lundi 7 avril 2014 15:41

Merci beaucoup !

Merci beaucoup ! :D
déjà membre vous connecter
Invité
samedi 25 janvier 2020

Image Captcha

Inscrivez-vous pour être toujours informés de nos publications

Connexion

2 novembre 2018
Éveil et Spiritualités
Il était une fois, au temps d’avant le temps,une Petite Âme qui dit à Dieu : « Je sais qui je suis ! »Et Dieu dit : « C’est merveilleux ! Qui es-tu ? »Et la Petite Âme cria : « Je suis la Lumière ! »D...
29 juillet 2018
Éveil et Spiritualités
Histoire et Traditions
Julius Firmicus Maternus a écrit Prière aux planètes dans les années 300, en Italie. Cette prière est extraite du livre Metheseos Libri VIII, premier guide théorique et pratique de l’astrologie qui es...

Commentaires Articles

Sève La Foi
17 janvier 2020
Avec Plaisir Merci
Invité - Marhéda La Foi
17 janvier 2020
Merci pour cet éclairage miraculeux.
Invité - Zavier Où trouver des articles libres de droits?
10 janvier 2020
Bonjour, Je voudrai savoir comment faire pour voter pour un site mise en vente q...
Invité - mir De la politique à la confédération galactique
9 janvier 2020
Bonjour,Mon propre cheminement intérieur confirme bien tout ce que vous dites ! ...
Invité - Gilbertus Sur les catégories de Devas et les esprits de la nature
4 janvier 2020
BonjourNormalement c'est elle qui vous contacte mais il faut avoir tous les sens...

Please publish modules in offcanvas position.