• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

4 minutes de lecture (717 mots)

L'archange Gabriel

L'archange Gabriel

 

Dans son rôle d'ange de révélation qui apporte la vérité, l'archange Gabriel peut vous guider et vous encourager sur votre propre chemin.

 

ARCHANGE D'ANNONCIATION, DE CONSEIL ET DE RESURRECTION

JOUR DE LA SEMAINE : mercredi

COULEUR : blanc

  • Le nom de Gabriel signifie « Dieu est ma force ».
  • La racine sumérienne gbr signifie « gouverneur », mais a reçu aussi le sens de « pouvoir ».
  • L'archange Gabriel est souvent représenté avec une trompette qui évoque son rôle de messager de Dieu.
  • En pratique, l'archange Gabriel vous donne des conseils pour votre développement spirituel. Il peut aussi vous aider à y voir clair pour prendre des décisions concernant vos rêves et vos buts, et vous apporter la discipline nécessaire pour continuer dans la voie que vous avez choisie.

 

Dans son journal intime, l'artiste William Blake (1757 – 1827) raconte l'histoire suivante : ayant reçu commande d'un tableau figurant un ange, il demanda tout haut :

« Qui peut peindre un ange ? »

Une présence invisible répondit :

« Michel-Ange l'a fait.

- Comment le savez-vous ? »

questionna Blake. La réponse fut :

« Je le sais car j'y étais : j'ai posé pour lui. Je suis Gabriel. »

(…) l'archange Gabriel est présent dans les trois grandes religions monothéistes. Selon le judaïsme et le christianisme, il est l'un des sept archanges qui entourent le trône de Dieu. C'est aussi l'un des deux seuls archanges nommés à la fois dans l'Ancien et dans le Nouveau Testament (l'autre étant Michel).

Gabriel est sans doute l'ange favori du christianisme, qui le considère réellement comme l'ange de miséricorde et de rédemption. C'est lui qui annonce les naissances de Jean-Baptiste et de Jésus-Christ.

L'archange Gabriel apparaît quatre fois dans l'Ancien Testament, d'abord à Daniel (Daniel, VIII, 16 et IX, 21), puis à Zacharie, qui fait brûler de l'encens à l'autel du Temple. C'est Gabriel aussi qui annonce à Zacharie que sa femme Élisabeth enfantera un fils du nom de Jean (Luc, I, 11-19). Enfin, dans la fameuse scène de l'Annonciation, Gabriel vient annoncer à Marie qu'elle donnera naissance à un fils, Jésus, Messie et fils de Dieu (Luc, I, 26-38).

Mentionné plusieurs fois dans le premier livre d'Hénoch, l'archange Gabriel a aussi une importance capitale dans les écrits juifs non bibliques. Chez Hénoch (I, LIII, 6), il est l'un des quatre anges, avec Michel, Raphaël et Uriel, qui vont précipiter Satan (Azazel) et ses adeptes

« dans une fournaise de feu brûlant, afin que le Seigneur des esprits soit vengé d'eux et de leurs crimes, parce qu'ils sont devenus les ministres de Satan et ont séduit ceux qui vivent sur terre ».

Dans la tradition islamique, c'est Gabriel (Jibril), l'Ange de Vérité, qui est apparu à Mahomet et lui a dicté le Coran, verset par verset.

Dans le livre des Manuscrits de la mer Morte intitulé Guerre des fils de la lumière contre les fils des ténèbres, les fils de la lumière vont au combat avec les noms de plusieurs anges, dont celui de Gabriel, inscrits sur leurs boucliers.

Gabriel est le chef des chérubins et du paradis. Dans le Paradis perdu de Milton (1667), Gabriel est placé à la porte orientale du paradis, en qualité de chef des gardes angéliques. Satan s'introduit par ruse au paradis, où il tente Adam et Ève, mais deux des anges-sentinelles de Gabriel le saisissent pour l'expulser du jardin d’Éden.

 

Un archange féminin ?

Il est intéressant de noter que Gabriel, au ciel, est assis à gauche du trône divin. Selon certains spécialistes, cette place indiquerait que Gabriel est l'unique archange féminin dans la hiérarchie angélique. De plus, Gabriel est maître de la lune qui, en termes ésotériques, est généralement reconnue comme un symbole du féminin.

Autre indice qui désignerait Gabriel comme un ange féminin : c'est toujours lui qui annonce les naissances importantes, non seulement celles de Jean-Baptiste et de Jésus-Christ, dans le Nouveau Testament, mais aussi celles de Samson et de la Vierge Marie, dans des textes apocryphes. Cela a conduit tout naturellement à considérer Gabriel comme l'ange qui préside aux naissances. D'autres sources affirment que, si Marie n'a pas eu peur de l'ange qui lui a rendu visite, c'est parce qu'elle n'a pas supposé qu'il s'agissait d'un homme. On dit enfin que Gabriel enseigne la sagesse à l'âme qui entre dans le corps de l'enfant à naître, durant les neuf mois de la grossesse.

 Extrait de Les anges, Christine Astell
Trouver sa direction spirituelle, méditation avec ...
Les enseignements de Rampa : La parabole des Trois...

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
jeudi 15 novembre 2018

Image Captcha