• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

7 minutes de lecture (1473 mots)

Zèbre... surdon... Et après?

Zèbre... surdon... Et après?

 

Je suis dans un tourbillon, je fais face à des découvertes qui m'affolent... se découvrir "zèbre" à mon âge... sachant que je ne me sens pas du tout "intelligente" dans le sens intellect et réussite du terme... ça me rassure et m'affole en même temps... me fiche du terme, me sens juste "normale" moi... et incomprise de la majorité, et je dois pas être la seule dans ce cas et si j'en parle c'est que sûrement d'autres s'ignorent... le fait est que ça me décrit en tous points dans ma réalité de vie, par expériences.

Depuis cette lecture de "je pense trop" qui fût révélateur... je passe par tous les états... genre OUFF enfin on me reconnaît telle que je suis et je ne suis pas seule !... je comprends enfin pourquoi les autres ne me comprennent pas ! Et comprends pourquoi les autres ne peuvent penser comme moi (ce qui m'exaspérait puisque c'était tellement logique)... Super, enfin je vais pourvoir faire "avec" et mieux me diriger en connaissance de cause, m'affirmer plus... 

Mais aussi... à toutes les différences de "zèbres"... me suis rapprochée d'eux pour mieux comprendre... forum zebra crossing très intéressant d'ailleurs... 

Je me connais bien, j'ai fait un long chemin personnel accompli et serein... je n'ai pas "souffert" avant de ce "surdon" que j'ai en moi depuis visiblement toujours, puisque je ne l'ai jamais su consciemment en tout cas. Et tant mieux ! Parce que lorsque je parle à certains qui ont été détectés très jeunes suite à des suspicions... instit, parents... ils n'ont pas toujours bien vécu cela, car pas forcément adaptés ni acceptés. Je crois que j'ai développé une certaine force intérieure qui m'a protégée... mais bon je sais aujourd'hui que j'étais bien protégée... merci mes anges.

Personnellement dans ma vie passée je ne me suis jamais sentie surdouée... plutôt l'inverse d'ailleurs... mais je me suis toujours sentie débarquée d'une autre planète sans comprendre pourquoi, les autres ne comprenaient pas ni ne ressentaient comme moi ?... hypersensible... hyper analytique... hyper intuition... introvertie... Perceptive... savoir sans pouvoir expliquer pourquoi on sait ni pourquoi ce qu'on sait est juste et le bon sens  pour chacun... Fort système de valeurs intégrées, qui fait souffrir... pas parce qu'on sait... mais parce que les autres n'entendent pas et ne reconnaissent l'importance pour eux, de ce qui est mis en avant pour leur bien automatiquement, par ce type de personnalité zébré... 

Alors bon Ok... ces 6 derniers mois m'ont enfin ouverte à mettre des mots sur comment je suis dans ce monde (parce que qui je suis, ça je le sais)... mais le "comment" permet surtout de pourvoir mieux s'intégrer à ce qu'est notre civilisation dans sa majorité... sans pour autant se renier dans qui on est... trouver le juste équilibre... chose pas simple du tout !! 

Je me suis d'ailleurs instinctivement mise à l'écart de ce monde du travail depuis plus de 2 ans simplement pour ne pas rééditer ces souffrances passées tant pour moi, que pour les patrons... il me fallait comprendre cet état de fait AVANT de pouvoir envisager un redémarrage sain. 

Parce que l'évidence était là je sais ma et mes valeurs, je ne me prétends surtout pas plus intelligente qu'une autre... mais JE NE VEUX PLUS travailler comme avant ni ne sais plus ce qui me correspond vraiment... je sais ce que j'aime faire, mais je n'en ai pas les diplômes (psychologie...) mais je sais que je suis capable de beaucoup si l'on reconnait ma valeur et si je sens qu'on a besoin de moi, qu'on me fait confiance sans avoir peur que je prenne la place de qui que ce soit. 

Alors depuis ces dernières semaines... bien que tout s'accélère dans ma vie... qui va prendre une autre dimension... déménagement en prévision... préparation de tout cela... il s'avère qu'en même temps la passion d'écrire se révèle plus précise... et je vais suivre une formation d'auteure car j'ai ce besoin de reliance, ce soutient qui me pousse j'en ai besoin et me donne courage dans la force de l'union de groupe... Parce que la grande difficulté est de faire face à  la procrastination incroyable et caractéristique de ces personnalités complexes... et je vous assure que dans ce monde c'est un énorme souci... bien que je ne culpabilise en rien ;-) mais juste consciente... très consciente.

Bizarrement, devant une feuille blanche face à moi même... rien ne vient vraiment... mais je me rends compte que lorsque je ressens le besoin d'écrire ce qui me passe par la tête... et que je le fais ainsi... comme ici en ce moment même, dans l'instant présent... cela file d'une traite comme si j'avais ce besoin de m'adresser à un maximum de personnes... comme si j'avais ce besoin de transmettre en direct live, comme si je visualisais des milliers de gens dont une petite partie était déjà en place pour réceptionner.... et pas face à une simple page vierge qui semble morte... où ne parler qu'à moi-même ne me révèlera rien de ce que je sais déjà puisque je le sais et l'écris pour les autres. J'ai donc ce besoin d'écrire à "quelqu'un" et c'est là que mes doigts courent sur le clavier sans que mon mental interfère... relié à mon âme... je crois... c'est ainsi que je le ressens en tout cas.  

Ben oui complexe tout ça... et bien révélateur du cheval à rayures qu'il est difficile de dompter tant dans la vie professionnelle, familiale, et sentimentale... mais pour autant je sais (ressens) que cette clé de le savoir, est l'ouverture de la grande porte que je ressens si fluide dans la réalisation de moi-même, depuis bien longtemps sans avoir les détails techniques et matériels (c'est bien la difficulté d'ailleurs)... alors cela peut sembler prétentieux mais je vous arrête tout de suite il n'en est rien. C'est juste pas simple de ressentir trop... le fait est que tout ce que j'ai ressenti et fait depuis toujours dans ma vie s'est révélé juste... donc  il n'y a pas de raison que cela change... ça coule de "source" comme on dit... 

La solitude est cet espace que je me permets où je ne m'ennuie jamais... même à "faire" rien... simplement parce que je fais toujours quelque chose... mais que ce quelque chose n'apparaît pas comme essentiel, à qui ne comprendrais pas la zébritude attitude... pour exemple j'ai une tonne de choses ennuyeuses à faire que je sais très bien faire rapidement (parce que je sais être une tornade quand je décide que c'est urgent de l'être)... genre rangement, lessive, ménage, tri, en vue de faire les cartons par exemple... ou plus simplement m'habiller, sortir prendre l'air... mais non là j'ai ce besoin irrépressible d'en apprendre et de comprendre plus sur ma découverte du "comment je suis " cette zèbritude en l’occurrence... partagée entre la satisfaction et l'incomplétude de mes découvertes... et dans le seul but d'avancer plus vite, mieux, et trouver ma vraie Voie professionnelle pour être en phase et enfin travailler sereinement et en accord avec qui je suis et donc gagner bien ma vie comme tout "le monde".

Je suis donc pour certains en train de "perdre mon temps sur l'ordi à chercher des trucs qui servent à rien"... sauf que ce n'est que leur propre champ de vision limité et croyances à ce qu'ils perçoivent... et en rien MA réalité consciente de ce que je fais... vous me suivez ? Parce que c'est tout de même  ma préoccupation principale et mon souci à régler de trouver travail et gagner ma vie hein ! Donc tout est relatif. 

Alors effectivement pour le pôle emploi, et des personnes majoritairement normales... le but est de "gagner" sa vie et donc de l'argent... mais pour moi aussi bien que je dirais plutôt "vivre passionnément sa vie". Je vous rassure puisqu'on n'a pas le choix dans notre société d'avoir de l'argent (mais moi je ne m'y attache pas)... Mais pas à n'importe quel prix !... Pourquoi je devrais accepter un emploi, qui, je le sais, ne me plaira pas ?... Pourquoi je devrais accepter de me plier à un supérieur qui ne me respectera pas ? Pourquoi je devrais faire comme tout le monde simplement parce que les autres n'osent pas s'affirmer et préfèrent suivre et se taire ?... Est-ce que je me respecterais si j'agissais ainsi ? Et surtout est-ce que je respecterais les autres si j'acceptais ce déni ?... Alors que mon seul but est l'harmonie et le partage dans le respect simplement. 

Dans mes recherches matinales je suis "tombée" sur ce lien qui décrit exactement ce que je vis... et ce que d'autres certainement traversent sans le savoir, sans l'avoir encore compris... Je partage parce que savoir est essentiel même s'il ne faut surtout pas s'y attacher... 

Les maux inavoués des adultes surdoués

Belle journée et merci de m'avoir lue 

Cathy

 

 

 

Le langage des arbres
Entraide pour une nouvelle année
 

Commentaires 2

Invité - Carole le mercredi 14 septembre 2016 09:17

Et même 3, ? Bien plus en fait.
J'aurais pu écrire les mêmes mots et comme toi, j'épluche le web et déplore de me disperser sur autant de sujets reliés et exaltants.
Merci
Prends soin de toi

Et même 3, ? Bien plus en fait. J'aurais pu écrire les mêmes mots et comme toi, j'épluche le web et déplore de me disperser sur autant de sujets reliés et exaltants. Merci Prends soin de toi
lessensciel le jeudi 15 septembre 2016 16:29

Carole oui ça je le comprend ... mais ne s'attacher à rien car il y a plus essentiel en chemin prendre du recul et bien comprendre aussi le rôle de l'égo .. car même quand on crois savoir on se sait rien .. ;-) plusieurs mois ont passé depuis :

Carole oui ça je le comprend ... mais ne s'attacher à rien car il y a plus essentiel en chemin prendre du recul et bien comprendre aussi le rôle de l'égo .. car même quand on crois savoir on se sait rien .. ;-) plusieurs mois ont passé depuis :;)
déjà membre vous connecter
Invité
lundi 19 novembre 2018

Image Captcha