2 minutes de lecture (453 mots)

Une ville fantôme construite par la Chine en plein cœur de l’Angola

Une ville fantôme construite par la Chine en plein cœur de l’Angola

 

   DIG – Une ville fantôme construite par la Chine en plein cœur de l’Angola

Nova Cidade de Kilamba est une ville flambant neuve, faite de bâtiments aux couleurs vives et impeccables, construite en moins de trois ans à une trentaine de kilomètres de Luanda, capitale de l'Angola. Nova Cidade de Kilamba est également à peu près vide, une ville fantôme bâtie par une compagnie d'Etat chinoise – China International Trust and Investment Corporation (Citic) – pour la modique somme de 3,5 milliards de dollars. Où sont passés les 500 000 personnes que peut accueillir ce complexe urbain qui dénote tant aux alentours de la capitale angolaise ?

Une journaliste de la BCC a visité Nova Cidade de Kilamba, décrivant un endroit

"étonnamment silencieux, les voix rebondissant sur les murs de béton tout frais et les routes vides. Il n'y a guère de voitures et encore moins de personnes, juste des dizaines de rangées d'appartements colorés se répétant à l'infini, les volets fermés et les balcons vides. Après avoir conduit pendant quinze minutes, nous n'avons rien vu à part des ouvriers chinois, dont beaucoup vivaient dans des préfabriqués autour du site".

La ville nouvelle déserte est l'œuvre de l'Etat chinois qui, en contrepartie, a été payé, comme c'est souvent le cas en Afrique, par un accès prioritaire aux ressources naturelles du pays, le pétrole dans le cas de l'Angola. Techniquement, le projet pharaonique a donc été amorti par le gouvernement angolais. Le problème, c'est que personne ne vient. Sur les 2 800 appartements disponibles dans les 750 bâtiments de huit étages, seuls 220 ont été vendus. Sur la dizaine d'écoles du complexe, seule une poignée fonctionne.

Le projet est défendu becs et ongles par le gouvernement du président José Eduardo dos Santos, qui avant le début de son mandat avait promis de construire un million de maisons en quatre ans. Le problème actuel étant que les résidences de Nova Cidade de Kilamba – dont le prix oscille entre 120 000 et 200 000 dollars – sont inaccessibles pour la grande majorité de la population, dont les deux tiers vivent avec moins de 2 dollars par jours, selon les estimations des organisations internationales.

"Il n'y a tout simplement pas de classe moyenne en Angola, uniquement les très pauvres et les très riches. Et donc il n'y a personne pour acheter ce type de logement"

résume Elias Isaac, membre de l'Open Society Initiative of Southern Africa (OSISA), cité par la BBC. Le gouvernement angolais promet de faciliter les emprunts-logements et de prévoir une part de logements sociaux dans le parc immobilier. Ses détracteurs estiment qu'il a surtout voulu se précipiter en vue de l'élection présidentielle, qui a lieu le 31 août. (Photos Facebook).

Source 

Un gigantesque black-out prive d'électricité 300 m...
Les sites internet, la liberté d’expression, les l...
 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
dimanche 19 janvier 2020

Image Captcha

Inscrivez-vous pour être toujours informés de nos publications

Connexion

16 janvier 2020
Éveil et Spiritualités
Expression Libre
 La Foi Pour moi n'est pas question de religion non c'est celle du coeur.car pour moi il y a bien plus grand que nous ont pourrais l'appeler la source, l'Univers ou le créateur de tout ce qui vit car ...
27 octobre 2018
Bien-être - Santé
Sciences
"Ci-après nous vous présentons les plus grands guérisseurs contemporains d’origine russe. Ils partagent tous le fait de nous avoir amené à devenir acteurs et créateurs de notre propre réalité grâce au...

Commentaires Articles

Sève La Foi
17 janvier 2020
Avec Plaisir Merci
Invité - Marhéda La Foi
17 janvier 2020
Merci pour cet éclairage miraculeux.
Invité - Zavier Où trouver des articles libres de droits?
10 janvier 2020
Bonjour, Je voudrai savoir comment faire pour voter pour un site mise en vente q...
Invité - mir De la politique à la confédération galactique
9 janvier 2020
Bonjour,Mon propre cheminement intérieur confirme bien tout ce que vous dites ! ...
Invité - Gilbertus Sur les catégories de Devas et les esprits de la nature
4 janvier 2020
BonjourNormalement c'est elle qui vous contacte mais il faut avoir tous les sens...

Please publish modules in offcanvas position.