• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

3 minutes de lecture (683 mots)

Une histoire d'éveil universel

Une histoire d'éveil universel
 J'étais en mode librocubilariste - donc je lisais au lit (un mot appris sur facebook, comme quoi tout arrive, ça fait des points au scrabble) - lorsque je suis arrivée sur cette magnifique description de l'expérience de l'éveil par l'introspection. Heureuse surprise dans un roman, comme en toutes choses... Savourez bien !

« [Arsinoé] était maintenant allongée près de lui et, pour la première fois depuis leurs retrouvailles, parlait de Samothrace.

« Là-bas, les prêtres savent quelque chose que savaient aussi les Egyptiens.

- Que savent-ils ?

- On ne peut l'exprimer par des mots, ou seulement de façon très contradictoire. Tu peux dire que tout est éternel et impérissable, mais cela n'est vrai que si tu ajoutes que tout est éphémère. Tu peux dire que la mort n'existe pas, mais tu dois immédiatement compléter cette phrase par cette autre : il n'y a de réel que la mort. La vérité comporte toujours deux pôles, deux aspects complètement opposés.

- Cela ne semble pas très pratique.

- Les prêtres de Samothrace ne pensent pas selon des notions telles que "pratique" ou "pas très pratique". En règle générale, ils essaient de renoncer très largement aux mots.

- Mais comment enseignent-ils leurs disciples ?

- Ils n'enseignent pas du tout. Ils ne font que t'aider à apprendre quelque chose sur toi-même et sur le monde. Dans leurs cellules souterraines, tout est très calme, très silencieux. Tu es seule et pourtant tu n'es pas seule. Il n'y a pas de monde extérieur. Il n'existe pas de trônes, de rois, de luttes pour le pouvoir. Ni même de dieux. Tout a perdu son importance, y compris toi. Il n'y a que le silence et l'obscurité. Tu t'enfonces plus profond, de plus en plus profond. Tu te perds. Tu es une partie de l'univers, un souffle de vent, une feuille qui tombe, une étoile filante. Tu contemples la Terre de très haut et tu vois en même temps les racines des arbres par en dessous. Puis tu ne vois plus rien, tu n'entends rien, ne sens rien, et tu sais que tu es morte. Ce n'est pas effrayant. Ou plutôt si, c'est effrayant, mais c'est aussi beau. Puis tu renais. D'abord, tu t'y refuses, tu voudrais rester morte. Tu luttes avec toi contre toi, et c'est un terrible tourment. Mais quand l'un de tes "moi" a convaincu l'autre, et que tu entres dans la vie, tout est merveilleux. Tu sais soudain que tu as fait l'expérience de la vérité, sans cependant la connaître. Et cela t'a complètement transformée. Tu penses avoir retrouvé l'ancienne Arsinoé, mais ce n'est plus elle. Tout ce qu'elle craignait autrefois, elle ne le craint plus. Tout ce qu'elle aimait autrefois, elle l'aime davantage encore. Si elle a été coupable, elle est maintenant innocente. Si elle a commis des fautes, ces fautes sont effacées. Et elle embrasse toute sa vie du regard, aussi bien la partie de sa vie qui est encore devant elle que celle qui est derrière elle. Tout est là comme sur un manuscrit déroulé. Elle sait exactement ce qu'elle va faire, et elle est sûre de réussir, car elle n'a plus peur. Naturellement, la nouvelle Arsinoé sait qu'elle continuera à commettre des fautes et à se charger de culpabilité, mais cela est contrebalancé par la vérité qu'elle a découverte. Elle est devenue invulnérable, et les prêtres peuvent la consacrer.

- La consacrer ? demanda Nicias.

- Il y va des rites dont aucun de ceux qui sont descendus ne dira jamais rien à aucun de ceux qui sont restés à l'extérieur. Grâce à eux, l'expérience que tu as faite reste gravée en toi comme au fer rouge, et tu ne l'oublieras jamais. »

Puis elle jouta sans transition :

« Je fais construire un temple pour les prêtres de Samothrace.

- J'en ai entendu parler. Autrefois tu voulais créer un empire pour Dionysos.

- Dans mon temple, on pourra vénérer l'ensemble des dieux. Dionysos aussi. À leur façon, tous représentent la même chose.

- Cette vérité que les mots ne sauraient exprimer ? »

Arsinoé se redressa sur ses coudes et baissa les yeux vers Nicias. »

La reine de Dionysos, Gerhard Herm

 

Ouroboros, La Tradition Secrète (partie 23)
Le temple d'Horus serait construit comme un micro-...

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
lundi 19 novembre 2018

Image Captcha