• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

2 minutes de lecture (492 mots)

SmartWater : l'ADN chimique de marquage arrive en France

SmartWater : l'ADN chimique de marquage arrive en France

 

Le nom de l'entreprise : Smartwater.

Etablie en 1996, elle est spécialisée dans les hautes technologies de sécurité dans les domaines du marquage, traçabilité et de l'identification. 

 

Objectif :  lutte contre les cambriolages et les vols à mains armés.

Le dispositif existe depuis 1985 en Angleterre et ses résultats semblent probants.

Au Royaume-Uni (statistiques diffusées par l'entreprise) :

- Les cambriolages ont été réduit en moyenne de 56%

- Les vols de véhicules ont été réduit en moyenne de 75%

- Les actes raciaux ont été éradiqués où SmartWater a été déployé

- Un taux de 100% de convictions fournies en justice

- 95% des forces de Police utilisent SmartWater

 

En pratique :

Un produit inodore et incolore est diffusé sur le lieu d'un cambriolage qui permet de marquer le ou les malfaiteurs. Le produit reste plusieurs semaines (voire des mois) sur les vêtements et la peau, ce qui permet d'identifier les auteurs. 

Composé d'eau et d'un modèle mathématique permettant la génération de milliards de codes individuels, le produit devient comme l'ADN du lieu ou de l'objet ( de la personne ?) à protéger. Lors de l'interpellation, la police, avec une simple lampe UV, peut identifier le malfaiteur sans l'ombre d'un doute.

Les possibilités dans le cadre de la protection sont multiples : lieux publics, magasins, entreprises, mais aussi lieux de vie, véhicules, objets précieux... mais aussi certaines opérations des forces de l'ordre.

 

La France teste ce produit depuis 25 mois en France, comme par exemple au centre commercial Rosny 2 situé à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) depuis décembre 2011 :

http://www.metronews.fr/paris/un-marqueur-adn-chimique-contre-les-braqueurs/mkko!JjHdYIPHdoLsE/ 

 

Mercredi 23 octobre, Manuel Valls a mentionné ce dispositif dans son plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée.

Alain Marcillac, en charge de la sécurité au Conseil de l'ordre des Pharmaciens, a testé le dispositif :
« C’est un brouillard qui est pulvérisé. Si c’est un cambriolage ça se déclenche automatiquement ou si c’est un vol à main armée en appuyant sur un bouton. Le malfaiteur peut se faire contrôler par les forces de police. Avec un matériel très simple on peut savoir l’endroit où il a commis son méfait puisque l’ADN est dédié à un endroit, un magasin déterminé ».

Il coûte entre 3000 et 4000 euros. Le ministre de l'Intérieur a évoqué en septembre la possibilité d'une aide pour les commerçants qui veulent s'en équiper, crédit d'impôt ou subvention. 

 

Le blog de la sécurité privée :

http://www.83-629.fr/article-adn-chimique-de-marquage-l-outil-ultime-anti-braquage-120263032.html 

Le site SmartWater :

http://www.smartwater.com/fr/fr_Business.html  

 

Le but est louable, les effets semblent prometteurs. L'ouverture à des applications dérivées dans le futur via un marquage d'individus me pose questionnement. Et vous ?

 

"Ne prenez pas de risque", conseille aux braqueurs potentiels le panneau à l'entrée de la bijouterie Auchan du centre commercial Vélizy 2. Et pour cause : la chaîne de grande distribution a inauguré ce mois-ci un système de traceurs chimiques, expérimenté en France depuis deux ans.

 

Un 3ème sexe reconnu désormais en Allemagne
Strawberry quick : les hoax sont tenaces

Articles en Relation

 

Commentaires 1

AngeAdmin le dimanche 27 octobre 2013 17:37

oui, très... encore un changement radical, une boîte de Pandore qui s'ouvre.. merci ma douce bisousssssssssss

oui, très... encore un changement radical, une boîte de Pandore qui s'ouvre.. merci ma douce bisousssssssssss
déjà membre vous connecter
Invité
mardi 13 novembre 2018

Image Captcha