1 minute de lecture (232 mots)

Sic Luceat Lux

Sic Luceat Lux

 

"Avant la dernière feuille tombée, voyage seul par la Voie Illuminée, à la croisée des chemins perce l'intérieur de la terre jusqu'à l'ultime dualité, ici se joue le plus grand des jeux, gagne quel qu'en soit le prix, dans l’ascèse des sens dissout l'infortuné, ne craint ni le vide ni le silence, par le feu de la volonté divine abrège ses souffrances et les tiennes, des cendres en soi, renaît le phœnix, pour le miracle d'une seule chose, l'Unité." (A.Z.x)

La théorie est idéalement belle, elle installe un état d'être qui mène à la Voie Illuminée, mais pour percevoir l'intérieur de la terre il faut mettre la théorie en pratique, là réside la volonté qui ne meurt pas.

Je suis arrivé au fond de l’œuvre au noir, reflet de ma véritable identité. Je dois à présent me confronter à mon ombre, la dissoudre jusqu’à en extraire toute l'obscurité, cette lente dissolution sera la condition préalable à ma rédemption. Par la mise à mort de mon ego, je veux connaître la sagesse de ceux qui ont fait l’expérience de la mort de leur vivant. Cette lente mortification dans la mélancolie de ce que j'étais sera le point de départ de ma renaissance dans l’œuvre au blanc. Une terre encore inconnue, une terre loin du tumulte des cités.

Il ne reste que peu de temps avant la dernière feuille tombée, les jours raccourcissent, il est temps pour moi de rejoindre la croisée des chemins.

Sic Luceat Lux.

L'@lchimiste.

Cohue mentale et rappel de soi
Par la seule Volonté chevauche le dragon et tu va...
 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
vendredi 24 janvier 2020

Image Captcha

Inscrivez-vous pour être toujours informés de nos publications

Connexion

2 novembre 2018
Éveil et Spiritualités
Il était une fois, au temps d’avant le temps,une Petite Âme qui dit à Dieu : « Je sais qui je suis ! »Et Dieu dit : « C’est merveilleux ! Qui es-tu ? »Et la Petite Âme cria : « Je suis la Lumière ! »D...
26 août 2018
Bien-être - Santé
Histoire et Traditions
Le mot thé, d'abord tay (1652), puis thé (1657), vient du malais teh ou de t’e en dialectes chinois méridionaux (Taïwan) par le néerlandais (vers 1610). On appelle thé les feuilles séchées du théier (...

Commentaires Articles

Sève La Foi
17 janvier 2020
Avec Plaisir Merci
Invité - Marhéda La Foi
17 janvier 2020
Merci pour cet éclairage miraculeux.
Invité - Zavier Où trouver des articles libres de droits?
10 janvier 2020
Bonjour, Je voudrai savoir comment faire pour voter pour un site mise en vente q...
Invité - mir De la politique à la confédération galactique
9 janvier 2020
Bonjour,Mon propre cheminement intérieur confirme bien tout ce que vous dites ! ...
Invité - Gilbertus Sur les catégories de Devas et les esprits de la nature
4 janvier 2020
BonjourNormalement c'est elle qui vous contacte mais il faut avoir tous les sens...

Please publish modules in offcanvas position.