• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

10 minutes de lecture (2018 mots)

Questions à Joël Labruyère Partie 2 et 3

Questions à Joël Labruyère Partie 2 et 3

Si le corps éthérique se renouvelle pendant que le corps physique s’use, nous devrions nous retrouver dans un état immortel après la mort, lorsque nous abandonnons le corps derrière nous ? Pourtant, les enseignements ésotériques expliquent qu’après la décomposition du corps physique, le corps énergétique se dissout progressivement sur la dimension éthérique. Il n’est donc pas immortel ?

Réponse : Il ne peut redevenir immortel si un transfert conscient de notre individualité n’a pas été opéré pendant l’incarnation. Si le signal du processus d’immortalisation n’a pas été envoyé, le corps éthérique du défunt se fond dans l’éther, car il est désormais privé du principe de l’individualité. C’est comme un nuage qui s’estompe.

L’éther doit être structuré par une conscience individuelle. C’est pourquoi, le principe individuel qu’on appelle “christique” doit être sauvegardé à travers cette mutation.

L’incarnation dans la matière permet de maintenir un principe d’individualité cohérent, car le plan physique produit une conscience de la précision -- c’est son rôle.

L’être incarné, doté du principe d’individualité, devrait se consacrer à son immortalisation, mais il se disperse dans des activités sans lendemain. Il sert de pile énergétique aux hiérarchies et il engraisse les élites par ses émotions et ses pensées.

Il faut se réveiller du rêve de l’existence. (existare = être dehors) Il faut sortir de l’hypnose culturelle séculaire.

Comment ?

Réponse : Il y avait la pédagogie des anciens Manichéens. Ils enseignaient à leurs élèves à voir lucidement la réalité de l’exploitation en ce monde. Ils arrachaient le masque du Mal cosmique et des autorités qui le servent. Parallèlement, on montrait au jeune initié la beauté du monde originel. Il faisait ainsi la différence entre la mort et l’éternité.

L’âme pleine de désir pour la vie supérieure, dégoûté du monde mortel, il entrevoyait alors le chemin de l’Eternité, et il y consacrait toutes ses forces.

Aujourd’hui, on fait miroiter les délices de l’astral sans montrer la face obscure du monde. Pire, on la dissimule, on la nie, sous le fallacieux prétexte de non-dualisme, si bien qu’on va nulle part. C’est pourquoi, nombre de chercheurs de vérité tombent dans les illusions de l’au-delà ou sous l’emprise de leur Satan subconscient. La plupart demeurent dans les croyances. Ils stagnent en refusant de VOIR.

La force des Manichéens fut de regarder le mal en face, tout en développant une culture artistique légère et joyeuse.

Celui qui veut connaître la profondeur du Bien doit accepter la profondeur du Mal. La vision lucide de la réalité le propulse vers le haut. Si les gens n’avancent pas spirituellement, c’est qu’ils manquent de courage pour aller au fond des choses. Ils flottent dans la tiédeur, ni chauds, ni froids. Et la Vérité les vomit.

Quel est le critère d’une voie spirituelle ?

Réponse : Une véritable voie spirituelle - la voie droite elfique - enseigne le Retour à la vie originelle, à se détourner du vortex de la mort et des séductions des basses hiérarchies. On doit pratiquer la transmutation du corps matériel en un corps immortel. On doit s’extraire du genre humain et de son esclavage, muter dans une nouvelle race immortelle.

Ces paroles sont parfois dures à entendre. Elles ne concernent pas tout le monde. On ne peut les dire qu’à celui qui démontre un intérêt sincère pour la haute spiritualité.

L’Absolu n’est pas de l’ordre de l’humain ordinaire et il ne peut se confondre avec un quelconque idéalisme. La vie divine est une conquête héroïque. C’est pourquoi, nous préférons lever toute ambiguïté en parlant d’une voie radicale elfique, d’un retour à l’éternité, sans nous mêler de spiritualité évolutionniste et d’idéalisme mondain.

La terre n’est pas un but pour l’être elfique. Il sait que le monde physique est progressivement en train de s’user et que toute forme se dirige vers la destruction finale. Les matérialistes pensent autrement, et nous pouvons les comprendre car ils n’ont que la matière à adorer. Or, le salut de la nature passe par sa transfiguration sur la dimension originelle de la vraie vie.

Le combat pour une civilisation terrestre est un combat d’arrière garde en cet âge noir. Une authentique voie spirituelle est radicalement Spirituelle. Elle doit nous reconduire vers la Terre promise de l’Eternité. Il faut savoir ce qu’on veut. Beaucoup s’égarent en tentant de préserver ce qui n’a pas de caractère d’éternité. Si l’on éprouve de la compassion pour les êtres, alors, il faut se hâter de mettre nos âmes à l’abri, pour aider les autres depuis un plan plus élevé. Sinon, tout le monde se noie.

Sommes-nous aidés depuis une dimension supérieure ?

Réponse : Nous ne pourrions pas parler de ces choses si des intelligences supérieures ne maintenaient des lignes de communication, et si elles n’émettaient des signaux rédempteurs en direction de cette pauvre planète. Toutefois, nous ne voulons pas être des parasites. Nous voulons la victoire par nos propres efforts, et d’ailleurs, on ne nous l’apportera pas dans une pochette surprise. L’heure de l’embarquement a sonné, et nous pouvons avoir confiance dans le fait que des vaisseaux spirituels surveillent le transfert des âmes vers les zones universelles où règne le Bien, le Beau et le Vrai.

N’y a t-il pas un espoir de redressement de la civilisation terrestre ?

Réponse : Pourquoi le cycle de l’âge noir s’infléchirait-il ? Si vous sortez vous promener dans la campagne, observez bien le paysage. De jour en jour, on constate que ceux qui s’intitulent humains coupent les arbres autour d’eux, dans leurs jardins, et souvent les plus beaux individus du règne végétal, comme obéissant à un signal collectif de destruction. Ils ne font qu’obéir à une impulsion. Ils vous affirment avec un aplomb diabolique que l’arbre qui était là depuis des dizaines d’années, subitement, il fait trop d’ombre à la maison, ses branches menacent de tomber sur le toit, ses feuilles mortes encombrent la gouttière, ou bien tombent dans la piscine, etc. Sur le bord des routes, c’est pour la sécurité, et dans les forêts c’est pour le profit.

En rentrant chez elle, une dame voit avec ahurissement que son mari a abattu le grand saule devant leur maison, comme s’il avait été pris d’une envie de meurtre. Il ne pouvait trouver une raison justifiant son acte. Ce sont là des gens qui aiment leur jardin et qui sont pour la protection de l’environnement. Le destructeur de la nature est partout à l’œuvre, acharné avec sa tronçonneuse, qui, une fois en marche, dévore tout sur son passage. Plusieurs hectares sont coupés chaque minute. Faites le calcul pour une heure et pour une année.

De quelle amélioration du monde parlez-vous ? Croyez-vous que les bureaucrates des forêts éprouvent votre compassion pour la nature ? Allez-vous les convaincre de l’utilité de protéger le peuple des gnomes, les ondines et les sylphes ? Allez-vous leur tirer une larme sur la disparition des papillons ? Vous risquerez-vous à leur expliquer qu’un papillon est un être spirituel qui danse dans l’extase de ses couleurs, illuminant ainsi la dimension subtile autour de la terre ? Irez-vous vous faire ridiculiser aux réunions écologiques avec votre magie de la nature et la fonction spirituelle des papillons ? Plusieurs hectares de forêts sont détruits chaque minute sur la terre. Faites le calcul.

Quand l’Inde n’aura plus un seul fagot pour brûler ses morts de manière rituelle, ce sont les forêts vierges d’Asie ou d’Amérique du sud qui partiront en sacrifice d’agréable odeur aux naseaux de Shiva. Om Shiva ! Jaï ma kali ! Partout le béton avance. Avant de construire une maison, aujourd’hui on rase toute la végétation alentour. C’est une tendance générale qui est inspirée à l’homme par un certain type de démons du matérialisme. Ces démons de la matière jubilent lorsque les arbres tombent, car l’arbre constitue un ancrage spirituel pour l’être humain. L’arbre était un rempart pour l’humanité car c’est une émanation de l’âme collective. La nature entière est une extériorisation de la vie intérieure. On assiste donc à un mouvement de retrait des espèces en voie d’extinction. En perdant son environnement végétal, l’homme perd aussi sa conscience. Par exemple, on sait que les gnomes qui travaillent dans les racines, nous procurent un esprit de vigilance et stimulent l’éveil intérieur. Et oui, le gourou de l’éveil n’est pas dans l’Himalaya, il est dans votre jardin. Les éveilleurs d’importation annoncent la désertification, la religion du désert. C’est l’annonce de la religion mondiale médiatique.

Si le matérialisme est une stratégie démoniaque pour affaiblir l’être humain, pour le robotiser, et si le résultat ultime est la destruction de la planète, quelle est la finalité de ce plan ? Que leur restera t-il lorsque la terre sera devenue un désert ?

Réponse : Il ne faut pas se tromper d’adversaire. Les autorités terrestres ne sont que les représentants des hiérarchies occultes qui vivent sur d’autres dimensions, comme par exemple les entités spirituelles de Mars. Voyez l’état physique de la planète martienne. Les entités de cette zone ne vivent pas dans un environnement biologique. Ils peuvent désirer posséder des corps organiques comme on utilise une voiture, mais leur monde est spirituel. Pour mieux s’infiltrer dans nos corps, ces esprits détruisent d’abord notre environnement naturel protecteur. Ils ont hypertrophié le mental analytique pour établir la civilisation matérialiste qui a envahi la terre depuis deux siècles. Ce sont des créatures mentales hyper intelligentes dont les savants matérialistes, les techniciens et les mathématiciens sont les médiums inconscients. La science et la technologie servent leur plan de conquête. La nature organique n’a aucune utilité pour eux, et au contraire, elle doit être rasée comme un virus détruit la barrière immunitaire pour s’installer dans l’organisme. Ces martiens sont les véritables esprits-serpents qui sont à l’origine du mythe de la chute de l’homme hors de l’Eden. C’est à partir de la sphère spirituelle de Mars que l’attaque a commencé. L’homme terrestre adamique a transité par la dimension de Mars (au plan spirituel), avant sa déportation sur la Terre. Le nom ADM (Adam = sang) est le même que M-ADM (mars = la planète rouge). Le sang rouge est polarisé par le fer de mars. Nous sommes des cousins de ces envahisseurs spirituels. Notre sang est un élixir éthérique qui doit leur procurer une énergie vitale directement assimilable. C’est pourquoi, mus par leur farouche instinct guerrier, ils ont envahi notre sphère psychique, d’abord en s’introduisant dans le subconscient humain, puis en mettant en place la civilisation matérialiste scientifique. Enfin, ils prendront possession des corps en expulsant l’individualité humaine qu’ils ne peuvent pas anéantir, mais seulement domestiquer et robotiser.

N’y a t-il pas une résistance instinctive de la part des castes dirigeantes qui prospéraient dans l’ancien système en s’appuyant sur la religion et non sur le matérialisme ?

Réponse : Les esprits de Mars les ont d’abord réduit à l’impuissance. Ils ont attaqué les élites aristocratiques qui maintenaient le peuple dans un enracinement traditionnel. Le premier acte fut de prendre le contrôle des religions, puis des trônes, et enfin des masses. C’est un puissant génie de Mars, incarné dans le médium Ignace de Loyola qui a lancé cette opération gigantesque. Ayant pris possession de l’église catholique, les envahisseurs se répandirent sur toute la terre, s’infiltrant dans les palais et les temples. Puis, ils lancèrent l’assaut révolutionnaire, d’abord en France, grâce à l’argent de leurs alliés incarnés dans les banquiers juifs qui constituent la nouvelle aristocratie planétaire. Finalement, les démons de Mars, élimineront les argentiers juifs lorsqu’ils pourront se passer de leurs loyaux services. Le complot juif international n’est pas qu’un mythe, mais il ne fonctionne pas comme les antisémites l’imaginent. Les maîtres du jeu exploitent le messianisme Judaïque pour canaliser les juifs dans leur rêve atavique de domination sur la Terre promise. Les juifs amusent la galerie dans les médias et la société du spectacle, mais la haute politique leur demeure fermée.

Quoiqu’il en soit, il y a une alliance entre les lobbies occultes pour établir l’ordre mondial. Après, ils recommenceront à se combattre pour la suprématie sur les dimensions invisibles. Tout cela est finalement réjouissant. Les titans se détruiront les uns les autres dans le Ragnarok final.

 

Questions à Joël Labruyère Partie 1
Questions à Joël Labruyère Partie 4 et 5
Source : Bouddhanar

 

Bâtir la cité nouvelle de l'ère du Verseau
Symbolisme de la PÂQUE…

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mardi 13 novembre 2018

Image Captcha