2 minutes de lecture (468 mots)

Pourquoi la Nasa prévoit la disparition de notre civilisation

Pourquoi la Nasa prévoit la disparition de notre civilisation

Notre civilisation est-elle vouée à disparaître au cours des prochaines décennies ? Il semblerait bien que oui, si l'on en croit une étude très sérieuse parrainée par le Goddard Space Flight Center de la Nasa et citée par un article du "Guardian". Celle-ci montre que notre ère civilisationnelle industrielle est bel et bien condamnée à un effondrement.

Pour parvenir à cette prédiction alarmiste, des scientifiques se sont appuyés sur des données historiques croisées des civilisations passées grâce à un nouveau modèle baptisé Handy (Human And Nature DYnamical). Leur étude, conduite par le mathématicien Safa Motesharri, de la National Science Foundation des Etats-Unis, a tenté de comprendre comment ces civilisations ont successivement disparu de le Terre.

Deux constantes dans la fin des civilisations

Ils ont alors observé deux constantes socio-environnementales :  

  • une exploitation excessive des ressources de la planète 
  • un creusement des inégalités entre les plus riches et les plus pauvres de la société.

"Ces phénomènes sociaux ont joué un rôle central dans le processus d'effondrement dans tous les cas, ces 5.000 dernières années", fait remarquer Nafeez Ahmed, directeur de l’Institute for Policy Research & Development dans le "Guardian". En cumulant ces deux évolutions, les Empires romain, mésopotamien ou Maya auraient ainsi tous connu glissé progressivement dans le même cycle suicidaire.

Safa Motesharri et ses collègues ont établi deux scénarios de disparition pour notre civilisation. Le premier consiste en la réduction, par la famine, des populations pauvres. Suivie de la destruction de notre monde, non pour des raisons climatiques, mais en raison de la disparition des travailleurs. Second scénario : la surconsommation des ressources entraînerait un déclin des populations pauvres, suivi plus tard par celui des populations riches.

Des inégalités qui mènent à notre perte

Et le progrès dans tout ça ? "Les changements technologiques augmentent l’efficacité des ressources, mais aussi la surconsommation", souligne l'enquête, qui contredit ainsi ceux qui pensent que tout progrès technologique est porteur de changement positif pour notre société.

Concrètement, l'étude fait le constat que l'augmentation de la productivité dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie lors deux derniers siècles a provoqué une hausse substantielle des ressources, sans que celles-ci ne soient pour autant équitablement réparties. La division sociale entre riches et pauvre conduit à la surconsommation des premiers, tandis que les seconds sont condamnés à se battre pour survivre, à lutter pour manger à leur faim.

Reste à savoir si ce tableau pour le moins pessimiste de notre avenir peut encore être modifié. Sur ce point, l'étude souligne qu'il n'est peut-être pas trop tard. Ouf. Mais pour éviter ce scénario noir, encore faudrait-il modifier radicalement nos habitudes pour mettre fin à la fois à la surconsommation, et réorienter nos politiques afin de rendre la répartition des richesses plus équitable. En somme, un programme décroissant et anti-capitaliste que l'on ne s'attendait pas à voir issu de la Nasa

G.S. - Le Nouvel Observateur

×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

OSTARA - Equinoxe de Printemps
L’éducation émancipatrice face aux crises : résist...
 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 24 juillet 2024

Image Captcha

Inscrivez-vous pour être toujours informés de nos publications

Connexion

28 juin 2019
Paranormal - Mystère
La première affaire d'enlèvement par des extraterrestres remonte à 1961. l'incroyable aventure vécue par un couple d'Américains, Betty et Barney Hill, entrait pour toujours dans les annales de l'ufolo...
5 août 2019
Art et Culture
Esotérisme - Numérologie
– […] Etudier l'histoire m'a permis de prendre conscience d'un trait fondamental chez les humains : tout ce qu'ils ont accompli de plus grand, de plus fort, dans le positif comme dans le nég...

Commentaires Articles

Invité - Camille RIOPY soigne avec les notes de piano de BLISS
4 juin 2024
Bonjour, J'aimerais rentrer en contact avec vous pour vous partager nos dernièr...
Invité - Jacques Saint André Liste de sites Web
10 mai 2022
Bonjour le "hasard" faisant bien les choses je viens de découvrir avec étonnemen...
Invité - alexandre Les Grandes Initiées
16 janvier 2022
La femme Ysha a été initié par le Serpent à l'arbre des séphiroth ou à la Kundal...
Invité - Pol Meurs et deviens
14 décembre 2021
MERCI pour cette très BELLE MISSIVE INSPIRÉE et INSPIRATRICE .... Toute MORT n'e...
Sève Quelques codes De Grigori Petrovitch Grabovoï
30 août 2021
vous pouvez aussi créer vos propre séquences de nombre a vous en suivant vos int...

Please publish modules in offcanvas position.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript66a1654c1f4a9ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript66a1654c1f282Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.