• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

15 minutes de lecture (2972 mots)

OSTARA - Equinoxe de Printemps

OSTARA - Equinoxe de Printemps

Huit périodes de quarante jours correspondent théoriquement à trois cent vingt jours alors que l'année solaire en comporte trois cent soixante-cinq jours et quelques heures. L'écart provient en fait du décalage qui existe entre un calendrier rythmé sur les phases de la lune (comme l'était le calendrier des peuples dits « barbares» avant la conquête romaine) et un calendrier solaire. La fête mobile de Pâques est la clé de tout le calendrier médiéval. Elle introduit un déphasage dans le rythme des quarantaines ici analysé mais elle ne fait qu'en confirmer le principe. On sait que Pâques est une fête mobile qui peut osciller entre le 22 mars et le 25 avril. Quarante jours avant Pâques, un mardi gras précoce peut donc se trouver au plus près de la . Chandeleur; au contraire, une fête de Pâques tardive le reporte un mois plus tard. Dans l'intervalle, le carême impose sa rigueur et sa loi inflexible de quarante jours (carême vient du latin quadragesima qui renvoie au chiffre « quarante» ).


L'OEUF


Comme les sept autres grandes dates de l'année, Pâques peut se comprendre comme une date d'intense circulation des âmes et esprits entre l'Autre Monde et le monde humain. Le modèle de ces rapports se trouve dans de nombreux récits celtiques. Le passage christique de la mort vers la vie ne fait finalement que reproduire à une échelle chrétienne ce trajet symbolique. Dans le folklore, la période pascale est marquée d'abord et avant tout par l'apparition d'êtres de l'Autre Monde qui prennent principalement une forme animale. Le lièvre de Pâques est une réincarnation printanière du Sauvage; il s'apparente à la cohorte des animaux féeriques qui hantent l'imaginaire médiéval. 

Si le Moyen Age ignore, en effet, le lièvre distributeur de cadeaux et de friandises, il connaît d'autres figures tout aussi merveilleuses. La biche blanche ou le cerf blanc des récits arthuriens hantent ces périodes de transition entre les quarantaines de l'année. Dans le roman de Chrétien de Troyes intitulé Erec et Enide, la chasse au Blanc Cerf a lieu le lundi de Pâques, comme s'il fallait rappeler le lien de cet animal avec la lune d'équinoxe. L'apparition des animaux fées est commandée par l'astre lunaire qui rythme leur récurrence annuelle. Ces animaux conducteurs d'âmes servent de médiateurs entre le monde humain et l'Autre Monde. 

Dans le folklore moderne, les traditionnels oeufs de Pâques sont censés être apportés aux enfants par les cloches qui reviennent de Rome ou par le lièvre de Pâques lui-même. Toutefois, dans les régions germaniques, l'animal féerique change d'apparence : en Westphalie, c'est un renard, en Thuringe une cigogne, au Tyrol une poule blanche, en Suisse un coucou et en Saxe un coq. La présence d'animaux de basse-cour semble plus vraisemblable à côté de ces oeufs rituels. Cependant, il est évident que les oeufs de Pâques sont investis d'une valeur mythique qui n'a rien à voir avec leur usage proprement alimentaire. Leur caractéristique mythique semble même privilégier des usages non alimentaires. Quant au lièvre de Pâques, son rôle mythique est bien antérieur à la civilisation chrétienne puisqu'il se trouve déjà dans le bouddhisme et dans la mythologie chinoise. Il habite sur la lune où il prépare une nourriture d'immortalité. Les oeufs de Pâques semblent bénéficier de vertus comparables sans qu'il soit possible, bien évidemment, d'établir un lien direct entre eux et la nourriture des antiques divinités chinoises. Dans le folklore pourtant, les oeufs de Pâques, surtout ceux qui avaient été pondus le vendredi saint, étaient jadis réputés procurer la santé aux hommes et aux bêtes. Ils pouvaient se conserver longtemps et protégeaient également contre la foudre. On s'en servait encore pour reconnaître les sorcières ou pour se prémunir contre elles: l'absorption d'une soupe à base de neuf herbes et légumes différents avait la même vertu. L'oeuf de Pâques se protège en fait toujours comme un porte-bonheur. Dans certaines régions d'Alsace, on se transmet des oeufs millésimés de génération en génération. On pense que, dans un oeuf de Pâques qui s'est conservé pendant cent ans, le jaune se transforme en pierre précieuse et assure la fortune de son possesseur. 

Les Druides croyaient déjà à la puissance magique de l'oeuf. Le mythe gaulois de la vouivre, rapporté par l'écrivain latin Pline, en rappelle des aspects majeurs. Marcel Aymé illustra cette croyance sous une forme plaisante dans l'un de ses romans qui se réfère explicitement à l'antique tradition gauloise. L'animal mythique sécrétait une sorte d'oeuf qui pouvait devenir un talisman. La figure de la vouivre, modèle de toutes les créatures fées de l'Autre Monde, pourrait bien constituer l'étape celtique d'une croyance en la régénération périodique du temps des saisons, une sorte de mue humaine vers une vie renaissante. 


OSTARA


Célébrée à la fin du mois de mars ou dans le courant du mois d'avril, la fête de Pâques coïncide plus ou moins avec l'équinoxe de printemps (21 mars). C'est à cette période de l'année que meurt l'hiver. Les neiges commencent à fondre, les rivières sont en crue, le soleil triomphe du froid, et ses rayons recouvrent la nature de vertes prairies, de fleurs et de bourgeons, la vie renaît. Une nouvelle ardeur saisit les hommes, les animaux et les plantes. 

Pâques est par excellence la fête du renouveau, de la fécondité, de la fertilité, mais aussi du soleil, principe céleste et fécondant sans lequel rien ne naîtrait. Ses origines sont très anciennes. La fête porte le nom d'une déesse lunaire, Ostara, qu'un héros solaire aurait délivrée de la captivité au moment de l'équinoxe de printemps. 

Toutes les fêtes de l'année, l'année, Solstices, Epiphanie, Chandeleur, Carnaval… correspondent à un moment donné du cycle solaire. Pâques se situe ainsi au moment où le soleil est redevenu suffisamment puissant pour réchauffer la terre, et de nouveau lui apporter la vie. 


Équinoxe de Printemps


Fêtes spirituelles, fixées aux environs du 20-21 Mars. Ou au dimanche qui suit la première pleine lune du printemps, ex.le 27 Avril (Slave). 

Fête de la Déesse Ostara, appelée aussi Oestara, jour d’Eostre, Rite d’Eostre, Alban Eilir(nom druidique), Festival des arbres. Pâska[ХРИСТОС ВОСКРЕС!], Pâques, ... Fête de Lelia, Déesse du printemps chez les Slaves. Fête du réveil de Mat'syra Zemlia(Slave -Mère Terre Humide). Réveil de priRoda (-Nature) de par Rod.(Slave Dieu -Rod). 

La Pâque est la fête annuelle la plus importante, reprise par l’église chrétienne qui commémore la Résurrection de Jésus-Christ. La fête de Pâque a été fixée par le concile de Nicée en 325 au dimanche qui suit la première pleine lune du printemps, ce calendrier est toujours en place chez les Slaves. 

Après le Solstice d'hiver, et l'hommage à l ' homme Vert , les fêtes d’ Équinoxe de Printemps sont étroitement liées à la Terre et le Soleil. Elles et persistent depuis des millénaires sous divers aspects. Cette équinoxe marque un moment d'équilibre dans l'année. Ainsi c'est le réveil de la Déesse Terre aidée de la Lumiere du Dieu devenant fort. Par son réveil, la Nature inspire la renaissance, la résurrection de la vie. 

À l' équinoxe du printemps, c'est l'équilibre entre la lumière et l'obscurité, la nuit et le jour sont d’égale durée. Le point à partir duquel le jour devient plus long que la nuit. 

Les Divinités : Ostara provient d'Eostre, d'influence nordique de part ce nom attribué généralement à cette fête. 

Eostre est une Déesse germanique de la fertilité, pour vénérer la venue du printemps, on lui fait des offrandes d'oeufs peints. 

Le mot Easter qui signifie pâques en anglais vient du nom de cette Déesse. 

Ostara ou Eostre marque l'équinoxe vernal (juvénile). 


Mat'syra Zemlia


Le réveil de Mat'syra Zemlia (Mère Terre Humide), divinité supérieure, notamment des croyances Slaves. La Terre est la divinité la plus aimée et la plus importants dans la mythologie slave supérieur, encore aujourd'hui. Malheureusement la partie supérieure de cette mythlogie a été pratiquement perdue à l'arrivé des Chrétiens. Les Slaves anciens l'imaginaient vivante. Aujourdhui encore, pour beaucoups, les herbes, les fleurs, les buissons et les arbres leur apparaissaient comme ses somptueux cheveux, les rochers sont ses os, les racines des arbres sont ses veines, et l'eau sortant des profondeurs de la terre est son sang. Elle s'endormait en hiver et se réveillait à l'équinox au printemps.


Déesse du printemps Lelia


Des premières fleurs et de l'amour des jeunes filles, la jeune Rojanitsa, fille de Lada, protectrice des amoureux, de la beauté, du bonheur. Les Slaves croyaient que c'est Lélia qui prend soin des jeunes pousses. Les jeunes filles honoraient Lélia de façon particulière: sa fête s'appelait Lelnik, elle était célébrée le 21 avril. Les filles choisissaient la plus belle d'entre elles, la décoraient avec une couronne de fleurs; sur une colline, on installait un banc en bois ou en mottes de gazon, et la fille jouant le rôle de Lélia s'y installait. Tout le monde disposait les couronnes de fleurs et les cadeaux à droite et à gauche de la fille: les pains, la crème, le lait, les oeufs, le beurre. Autour du banc, les autres chantaient et faisaient des rondes. Ensuite "Lélia" distribuait aux filles les couronnes de fleurs accumulées à ses pieds. Cette fête était destinée à inviter la déesse et à l'accueillir convenablement.


Rituels et Traditions, (anciennes religions, wicca)


Sortant précipitamment du sommeil, la Déesse couvre la terre de fertilité, aidé du Dieu qui se développe et gagne en force. Il parcourt les champs verdoyant et se réjoui de la luxuriance de la Nature. Le jour et la nuit ont la même durée. La lumière du Dieu l'emporte sur les ténèbres; la Déesse et le Dieu poussent les animaux sauvages à se retrouver pour reproduire. Ostara est l'époque des commencements, le temps d'agir et de "semer " des incantations pour récolter des grains, de s'occuper des jardins rituels. 

Terre bénie, Déesse sur laquelle nous marchons Que mon offrande soit utile Maintenant et quand je serais parti(e) 

Aujourd'hui, je suis là Que mon présent soit une preuve De mon amour pour toi. 

" La terre aime, protège et ressuscite le vivant sur elle. " 

Un des rites de fraternisation avec Mat'syra Zemlia consistait à mélanger avec un peu de terre une goute de sang de ses doigts, puis à échanger de main en main cette poignées de terre humide, probablement malaxé en forme d'oeuf. 

Avec un peu de terre humide sur laquelle était imprimée la trace du pied, les volkhves (Druides Slaves) y lisaient l'avenir de la personne. 

"La terre aime, protège et ressuscite le vivant sur elle." Ce message primaire et fort se retouve dans beaucoup de croyances ancestrales bien au delà du symbole. Il est parfois dénaturé ou récupéré, et se retrouve notamment dans certaines religions Monothéistes. 


Les symboles


Le lièvre qui vit dans des terriers dans la Terre, et se manifeste tout particulièrement au printemps ou il rejoint la lumière, sa saison des amours, il est l’animal d’Eostre et Mère terre humide en tant que symbole de fertilité. Il est également associé aux valeurs du monde souterrain porteur de la Vie, et les racines. Il est un symbole de fécondité, animal fétiche de la déesse du printemps. Enfin, on le retrouve aussi dans nombreux symbole des pays de l’est, et notamment chrétien, en effet, le Christos à été parfois symbolisé par un lièvre, comme pour mieux écouter la Parole de Dieu avec ses grandes oreilles. 

Quant à l’œuf, il représente, la puissance de la vie, la naissance, la renaissance et la résurrection. Ainsi il apparaît comme un des symboles le plus puissant de la rénovation, résurrection périodique de la Nature et du Vivant. On retrouve ce symbole dans de nombreuses religions et son sens est toujours le même, probablement depuis que la vie existe. Grace à ce cycle, le Miracle de la Vie perdure. Comme pour la fête de Pâques chrétienne : mort puis résurrection du Christos. 

Dans les Pays Slaves, la Russie de mon enfance ainci que dans tout les pays de l'Europe de l'Est, cette fête, dépasse toute les autres, également chez les chrétiens. Et l'oeuf de Pâques(Easter) est bien ancrée dans les traditions populaires. Tradition donc bien antérieure à la fête chrétienne. La couleur principale est le rouge vif unie. Les œufs multicolores sont exposés comme symboles, offrande, s'offrent le jour de Pâques et mangés pendant le repas rituel. 

Le repas rituel consiste à commencer par les produit du dessous la Terre, c'est à dire les racines comme les radis etc ; viennent ensuite les fruits du dessus, comme les légumes, concombres; ensuite les légumes et les fruits en hauteurs comme ceux des arbres, viennes les fruits de Mer etc. Durant tout le repas l'œuf traditionnel est mis au plus haut et en avant sur des plateaux ci et là. Le repas se termine avec un dessert divin consacré nomé Paska accompagné d’un gâteau aérien divin nommé Kouilitch également consacré. 

A la joie des enfants, les oeufs sont baignés après cuisson dans des bains de teinture, ensuite certains sont colorés ou peints. 

Il sont souvent chargé de symboles comme des : étoiles, Soleils, svastika, cercles qui font partie d'un répertoire au même titre que la croix, le triangle, la ligne brisée ou l'ondulation, la spirale, motifs figuratifs, animaux et végétaux, rarement la figure humaine. 

Avant le repas rituel, traditionnellement chacun se munit d’un œuf rouge vif entre ses doigts, et fraternise en frappant celui des autres participants, cela tant que son œuf est intègre. Les cassés sont éliminés tour à tours. On appelle ca "bitsa"; ainsi, en finale, le meilleur œuf d’entre tous restera intact et vénéré de tous. 


Quelques exemples de Rituels


Par Lizahiaa (Tradition Wiccane) 

Ô grande Déesse, tu t'es libéré de la prison glacée de l'hiver. Voici le temps où tout reverdit, où le parfum léger des fleurs flotte sur la brise. Voici le commencement. Par ta magie la vie renait, Déesse terre. Le Dieu s'étire, il se lève avec une ardeur juvénile, pénétré des promesse de l'été. 

Les oeufs sont liés à cette période de l'année depuis des millénaires. Ce symbole pré-chrétien de fertilité, de renouveau et de force de vie inspire les païens modernes à décorer leurs oeufs pour les célébrations d'Eostre. Parfois ces oeufs vidés, décorés, sont accrochés à une branche placée aux centre de l'espace sacré. Ce doit être une branche cassée par l'hiver ou une tempête, jamais coupée sur un arbre vivant ! Comme les oeufs représentent la "vie potentielle", on les imprègne par magie de souhaits, en espérant que ceux ci seront traduits durant l'été à venir. 

Eostre est le moment d'aller se promener et d'observer les effets de la sève sur les arbres, les boutons et le vol affairé des oiseaux en train de bâtir leur nid! C'est le moment d'aller rendre visite aux jonquilles - fleur de cette fête- dans leur milieu naturel et de découvrir pourquoi elles sont appelées "présage du printemps". C'est aussi le moment idéal de chercher l'équilibre de la vie. Lors des célébrations, on marche parfois entre une bougie noire et une bougie blanche, en faisant une pause avant de traverser cette porte symbolique vers l'été, pour demande conseil au Dieu ou à la Déesse sur la façon de rétablir l'équilibre de la vie favorisant la croissance. 

Lizahiaa. 


Voici une petite liste d'activités appropriées pour cette période dans l'esprit de la tradition Wiccane, d’après Siannan : 

Rendre hommage aux "forces divines du printemps". 

Méditer sur le renouveau, le symbole de l'oeuf, ce que l'on souhaite renouveler, les projets à développer, l'équilibre dans sa vie ... 

Faire un "nettoyage de printemps". Décorer des oeufs. 

Décorer un "arbre de Pâques". 

Planter des graines ou un Arbre. 

Siannan. 


Autres Rituels et traditions


L’on connaît également bien le grand nettoyage de Printemps, physique et spirituel, qui donne une occasion de se débarrassant des énergies négatives et des problèmes par la pensée, etc. Pendant ce nettoyage, certains païens pensent que chaque mouvement doit être fait dans le sens des aiguilles d’une montre, cela remplit la maison de bonnes énergies. 

Dans certaines coutumes païennes, on allume des feux à l’Aube pour symboliser cette renaissance aidée de la Lumière du Dieu. Ce réel renouveau de la vie par la Déesse et le Dieu, la germination et protection des récoltes. Les "païens" actuels célèbrent ce Sabbat mineur en faisant sonner les cloches, décorant des œufs, plantant des graines, s’occupant du jardin rituel ou bien réel. 

Nous allumons aujourd’hui ce feu En présence des Dieux Sans malice, sans jalousie, sans envie Sans rien craindre sous le Soleil Hormis les Dieux Très-Hauts. Nous t’invoquons, ô Lumière de vie. Sois pour nous une brillante flamme 

Sois une étoile scintillant sur nos têtes Sois un clair sentier sous nos pas. Embrase-toi en nos cœurs Flamme d’amour pour le prochain, Pour nos adversaires, nos amis, nos parents, nos semblables, Pour tous les hommes sur la vaste terre, Ô gracieux fils de Cerridwen, Du plus petit vivant Jusqu’au Nom le plus Haut " Ô Soleil, arme-toi pour conquérir les Ténèbres! " 

... , A la fin de la cérémonie, le chaudron où brûle un feu est replacé au centre du Cercle, puis, tour à tour, seul ou en couple, tout le monde saute par-dessus ce chaudron –sans oublier de faire un vœu - et c’est la Reine de Printemps qui commence. 

Une fois que tout le monde a sauté par-dessus le chaudron, la fête rituelle commence. 


Pour célébrer le réveil de la nature : Par Lizahiaa 


Je parcours la terre en toute amitié, non en dominateur. Déesse Mère et Dieu Père, par l'action de cette plante, insufflez moi une profonde tendresse pour tout ce qui vit. Enseignez moi à vénérer la terre et tout ses trésor. Faites que je n'oublie jamais. 

Vous pouvez vous rendre, seul, en famille, entre amis ou en coven dans une forêt, une clairière ou un champ ou tout simplement dans un jardin. Le plus jeune de l'assemblée doit frapper trois fois la terre à l'aide d'un bâton pour réveiller la Déesse. A cet instant l'assemblée doit émettre des bruits joyeux afin d'accueillir la Déesse. Le rituel doit être répété trois fois. A l'occasion de ce rituel vous pouvez planter des arbres des plantes, laisser de la nourriture pour les oiseaux, les animaux et les esprits en offrande à la Déesse. Lizahiaa.

Cigarette électronique : 1400 cas d'empoisonnement...
Pourquoi la Nasa prévoit la disparition de notre c...

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
lundi 19 novembre 2018

Image Captcha