• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

51 minutes de lecture (10209 mots)

Mes expériences dites « Projection du corps astral » par Anthony Albertini

Mes expériences dites « Projection du corps astral » par Anthony Albertini

Je tiens à prévenir les lecteurs, en particulier ceux qui me connaissent, que ce qu’ils vont lire est authentique. Ce n’est pas une plaisanterie. Cette révélation sur mes expériences arrive à une époque ou des choses doivent être dites, dans l’intérêt du bien commun, car je me considère comme un privilégié qui n’a pas à garder uniquement pour lui ce qui lui a été donné. Par ailleurs, pour certains d’entre vous, ce que vous allez lire va vous paraître sûrement extraordinaire, voire inconcevable, et pourtant c’est la stricte réalité. Pour d’autres parmi mes contacts, et je sais qu’ils sont nombreux, qui comme moi partagent ces expériences et même parfois plus profondes et puissantes encore, je sais qu’ils comprendront ce que j’éprouve en me révélant ainsi.

Pendant très longtemps, j’ai gardé secret des expériences considérées comme surnaturelles. J’avais bien conscience qu’en parler m’aurait fait passer pour un mythomane, un fou, un crédule, un naïf… enfin tout ce que vous voulez, surtout que ma première expérience est arrivée vers l’âge de 15-16 ans - je me souviens difficilement de la date exacte des événements - un âge où l’on est rarement pris au sérieux. J’en avais brièvement fait part à ma famille et un proche, mais sans plus, car le sujet n’a pas été suivi avec le sérieux que j’attendais. Il m’en est arrivé ensuite plusieurs autres jusqu’à aujourd’hui.

Donc à cette époque, j’avais une vie tout à fait normale et banale. Je suis tombé (par hasard…) sur un livre dans la bibliothèque de mes parents qui s’intitulait « La projection du corps astral » de Hereward Carrington et Sylvan Muldoon. Je me souviens en revanche très très bien de ce bouquin et d’une partie de son contenu car il a été mon sujet d’étude pendant une longue période. Je l’ai donc lu, très curieux de découvrir le sujet abordé. Les explications, très claires au demeurant, m’ont tout de suite fait comprendre qu’elles traitaient d’une capacité naturelle de l’homme à pouvoir sortir/s’extraire de son corps physique par le biais d’un autre véhicule, plus subtil, moins dense que la matière et appelé corps astral, quelque chose que nous possédons tous. C’est à moitié vrai car j’ai découvert plus tard qu’on avait d’autres corps subtils, ce qui expliquera aussi la différence entre certaines de mes expériences.

Je ne me souviens plus exactement de la chronologie des événements mais après la lecture de ce livre, il m’est arrivé donc, pour la toute première fois depuis ma naissance, une expérience qui a changé ma vie de manière radicale.

Alors que je dormais, tout d’un coup, je me suis éveillé… Mais pas « réveillé » ! Mon corps physique dormait mais ma conscience, elle, était éveillée exactement comme à l’instant où j’écris ces lignes. Elle était même doublement éveillée, beaucoup plus lucide et rapide. Je savais que j’étais en train de vivre quelque chose que j’avais précisément lu dans le livre ! L’évidence est arrivée à la seconde même ou cette expérience commençait ! (Les auteurs nomment cet état « catalepsie astrale ». On parle parfois de paralysie du sommeil, mais je n’en suis pas sûr) De plus, je sentais non pas mon corps physique mais une sorte d’énergie électrique qui me parcourait de part en part, et ça vibrait, ça vibrait fort ! J’entendais des bourdonnements dans mes oreilles, des claquements et une sorte d’acouphène en fond. J’avais une sensibilité accrue, comme si j’étais « plus nu que nu », et là je me suis senti aspiré en dehors de mon corps physique. J’étais en l’air, debout, mais lévitant dans les airs. Je me sentais super bien, très léger, et j’étais parcouru d’une énergie très intense. De plus, j’avais le mental en off. Pour expliquer cette sensation, je dirais que j’éprouvais toujours les émotions, je pouvais réfléchir (même beaucoup plus vite d’ailleurs) mais je n’étais pas soumis à des pensées négatives compulsives, ce qu’on a généralement tout le temps. J’avais encore la notion de haut et de bas car je sentais la gravité mais je lui échappais. J’étais dans le noir donc je ne pouvais pas voir grand-chose. Ensuite je suis revenu soudainement dans mon corps physique, instantanément, et je me suis réveillé, le corps tout transpirant. Je me souviens encore de mon étonnement et de cette électricité qui me parcourait le corps après coup. Cette nuit a changé ma vie, ma perception des choses, mais il m’a fallu du temps pour intégrer tout ceci, le comprendre.

J’étais excité, étonné, chamboulé, dans le sens le plus positif du terme. Évidemment je savais que c’était en rapport avec ma lecture puisque la réponse m’était venue pendant l’expérience même ! Le plus drôle c’est qu’un chapitre expliquait clairement le phénomène d’autosuggestion qui permet de débloquer ces capacités naturelles de l’homme. Et là je commençais à penser que ce qui était écrit, eh bien c’était pas du bidon… expérience à l’appui !

Donc j’ai commencé à pratiquer certains exercices mentionnés, et parfois ça s’est soldé par des échecs, parfois des réussites ou semi-réussites car je n’arrivais pas à dépasser un certain seuil. J’ai compris seulement très tard pourquoi certaines expériences avortaient. J’ai eu quelques expériences similaires mais jamais bien plus jusqu’à l’âge de 19 ans.

Je m’en souviens encore car celle-ci a été très différente et extrêmement puissante. J’avais laissé de côté la pratique des projections depuis pas mal de temps à cette époque. Vers février 2001, je sais plus exactement quel jour, j’ai eu un événement qui m’a secoué émotionnellement. Je ne vais pas m’étendre dessus mais j’ai terriblement souffert. J’étais vraiment dégoûté de la vie à ce moment et de plein de choses. Le jour où c’est arrivé j’ai vraiment cru que j’allais y rester tellement tout était noir et sans espoir, plus bas que terre. Jusqu’au soir…

Je me suis donc endormi très vite avec toute cette souffrance. Et là j’ai pris conscience alors que j’étais en dehors de mon corps, littéralement, dans un endroit mais je ne peux pas dire lequel car je ne voyais pas grand chose. Je n’ai pas de souvenirs visuels des lieux car c’était assez flou. Peut-être était ce ma chambre ? Ce que je sais, c’est que j’avais quitté mon corps car j’errais ailleurs et surtout, j’étais devenu une conscience tout à fait autre. A vrai dire, j’étais autre chose, bien au-dessus du petit moi qui constituait Anthony, mais quelque chose de beaucoup plus vaste. Quand je définis cet état à ceux qui me demandent, je leur dis que « j’étais les questions et à la fois les réponses », ce qui nous rapproche indubitablement d’une forme d’omniscience, associée à une paix extrême, d’une force incomparable. J’étais un tout, bien au-delà des considérations terrestres. Le mental n’était plus. Le « Je » n’était plus, mon être étant libéré de son ego. Et j’étais imprégné d’une énergie d’amour infini, une force positive d’une telle ampleur que je m’en souviendrai toujours. J’étais ça et c’était moi. Ça dépassait tout et à vrai dire, les mots sont faibles pour décrire ça, comme je l’ai découvert plus tard en écoutant les expériences des autres. Puis je suis revenu naturellement dans mon corps, paisiblement, chargé de cette paix profonde qui m’a littéralement vidé de toutes les énergies négatives.

Au réveil, j’étais devenu une pile ! Je débordais d’énergie positive. J’étais littéralement transformé. Le malheur d’hier avait littéralement disparu, un vrai miracle. Un tel miracle que toute la journée j’ai retourné la question dans tous les sens. J’aurais dû, normalement, continuer à souffrir et mettre des mois à me remettre de mon choc, mais non ! Ça s’est évaporé ! Mon mental concevait que c’était impensable mais la réalité c’est que tout allait bien. Je savais que j’avais fait une projection car ce n’était pas la première, mais celle-ci était d’une nature tout à fait différente. Elle s’est produite sans la catalepsie astrale car j’ai pris conscience alors que j’étais déjà hors du corps physique. Et puis cette lucidité, cette sobriété et cette « super conscience » aimante, là, en moi et avec moi, ça scotche à tout jamais. Alors évidemment on en redemande. Mais la chair est faible et on revient très vite à la réalité de la matière dense, ce monde en 3 dimensions dont je parlerai dans un autre article.

Je ne voulais ici qu’exposer la première période de mes expériences et donner un bref aperçu pour comprendre la suite. J’ai essayé de résumer et de ne pas faire trop long pour que tout le monde puisse lire facilement. Je ne reviendrai sur un chemin spirituel plus impliqué que 5 ans plus tard, car entre temps les expériences seront moins nombreuses, fautes de pratique. Mes objectifs à cette époque étaient tout autre et s’inscrivaient dans la vie courante.

Je suis sorti de mon corps bien des fois, et maintenant je connais même des méthodes pour le faire plus facilement, bien que je reste limité en terme de possibilités à côté d’autres personnes qui sont nées avec des capacités et des dons qui font vraiment rêver. Je n’ai pas visité de plans plus hauts que l’astral et l’essentiel de mes sorties s'est passé dans l’Éther, la dimension la plus proche du physique. Certains visitent les plans mental, causal et des dimensions inimaginables qui enterrent à tout jamais les concepts erronés de l’église scientiste.

Si j’ai voulu écrire ça et le faire partager, c’est pour plusieurs raisons, et l’adulte que je suis maintenant est arrivé à des conclusions mûrement réfléchies pendant toutes ces années. Oui je considère avoir de la chance de connaître des choses qui défient la mort, car celle-ci n’existe pas. La mort physique oui, mais vous et votre conscience serez toujours là après donc évitez le suicide, ce serait con… Je suis d’autant plus chanceux que je remarque que beaucoup de personnes n’ont pas encore eu le privilège de connaître ça. D’autres ont partagé leurs expériences et m’ont permis de comprendre les miennes, et même de les développer et d’entrevoir le potentiel infini. Mais bon, n’est pas le Zidane de l’astral qui veut !

Je veux partager ça dans un souci d’espoir pour mes contemporains. A l’heure où tout semble sombre, dans l’absolu pourtant, il n’en est rien. Il y a une réalité intérieure avec laquelle il faut reconnecter. Ces expériences ne mènent pas au paradis, c’est un peu plus compliqué, mais elles ont le mérite de vous faire toucher du doigt des pistes qui logiquement, si vous êtes assoiffé de vérité, vous mènent un peu plus loin. Comprendre en une fois, une nuit, une expérience, que la MORT n’existe PAS et qu’il y a une conscience d’AMOUR INFINI en nous, autour de nous et qui veille sur nous, c’est ni plus ni moins que répondre à 2 questions essentielles que se pose quotidiennement l’humanité, ou plutôt, l’humanité encore ignorante ! J’ai la chance d’avoir eu ces réponses et maintenant je les partage.

Dans un prochain article, je parlerai de la seconde étape de mon chemin qui a commencé en 2006 et mes nouvelles sorties astralo-étheriques, ma quête vaine et vaniteuse de la Kundalini, les rencontres magiques, etc… De petits articles suffiront. J’expliquerai aussi comment j’ai procédé pour sortir, comment certains de mes proches ont eu leur expérience de sortie (cette année ça commence à se multiplier). Je tiens à ce qu’un maximum de personnes puissent connaître ça.

 

2006 – 2013 : A la poursuite de la Kundalini… échecs et leçons !

Dans la première partie, j’ai pu exposer mes premières expériences. Elles s’étaient déroulées entre 15/16 et 19 ans. A cette époque, on ne peut pas dire que j’étais bien renseigné sur ce que je vivais. Ces sorties étaient surtout pour la plupart spontanées. Bien sûr j’avais tenté des exercices comme un gamin avec un nouveau jouet mais il faut relativiser quand même, il y avait bien plus d’échecs que de réussites. Ces réussites arrivaient souvent quand je n’exerçais rien du tout d’ailleurs, quelle ironie n’est-ce pas ? Alors je dois dire que je n’aimais pas du tout ça car je voulais contrôler la chose, puis je me suis lassé. Donc de 2001 à 2006, je ne me suis pas spécialement focalisé là-dessus. J’ai toujours été quelqu’un de curieux et même je dirais assoiffé de vérités. Je me suis tourné vers de nombreux sujets, mais celui-ci je l’avais mis de côté pendant 5 ans.

En 2006, je quitte la France et je viens m’installer à Tokyo, Japon. C’était un objectif depuis longtemps et j’y habite depuis. Je n’aurais jamais pensé que j’allais revenir avidement dans mes pratiques spirituelles, et même que j’allais commencé à m’investir dans des recherches ésotériques poussées avec expériences à l’appui. Le « hasard » frappa une nouvelle fois car dans un des établissements où j’ai travaillé, la directrice aimait beaucoup ces lectures. Elle me prêta quelques bouquins, et je ne sais même plus pourquoi je les avais pris à cette époque. Peut-être cela avait-il réveillé mon intérêt pour mes anciennes expériences ?

Donc A cette époque j’avais 24 ans et j’étais un novice en matière de savoir ésotérique. D’ailleurs, avoir du savoir n’amène pas forcément des expériences. Ça peut aider dans certains cas, vous allez le voir. Je me suis donc mis à lire tout un tas de bouquins, certains bien connus, d’autres non, sur l’éveil, la loi d’attraction, les différents corps, etc etc… et je commence à comprendre un peu la nature de l’homme, surtout sa nature intérieure. Et je découvre pour la première fois le mot « kundalini », un mot plus qu’important car il va être non pas l’objectif de ma quête comme je le pensais, mais son moteur pendant presque 8 ans ! Je parle uniquement pour moi évidemment. Ce mot m’a amené à comprendre énormément de choses, et surtout mes expériences de sorties éthériques et astrales. La clé de voûte de tout un édifice ! Sans lui, rien de ce que je fais actuellement n’aurait un sens.

Alors évidemment sur le net on lit tout et n’importe quoi là-dessus, je le sais, je suis passé par là. Si vous ne comprenez pas bien ce qu’est la kundalini, je donne quelques indications ici, après avoir fait un tri :

"- Il en existe 3 (bassin, tête et coeur) et non pas une seulement. Le travail sur celle du coeur est lié à l'activation de l'atome-germe.


Il m'a fallu 8 ans pour saisir l'importance de cette dernière découverte, et tout ce qu'elle implique dans mon cheminement actuel. C'est une clé, rare, qui pour le chercheur authentique ouvrira (ou pas) une piste qui mène vers la lueur qu'il cherche tant.

Mais nous sommes tous différents, et peut être chez certains le déclic ne se fera pas ainsi.

J'ose espérer avoir fait gagner quelques années de recherches laborieuses, souvent perdues dans ce qui est de fausses informations, des erreurs, des approximations."

 

Vu que mes expériences de sorties étaient réelles, je savais bien que cette « clé » de l’illumination pouvait l’être aussi. Alors j’ai cherché, lu, comme un fou, et pratiqué bien des exercices, pendant longtemps. J’ai expérimenté même des trucs plus ou moins rigolos qui paraitraient ridicules, et j’en rigole bien aujourd’hui…

Dans cette pratique, j’ai obtenu des résultats non pas pour éveiller le serpent Kundalini, mais dans mes projections. Vers 2006/2007, j’ai eu un début de sortie éthérique qui a commencé tout à fait normalement mais la sortie du corps physique s’est interrompue. La voix d’une femme a résonné dans ma tête « Je vais t’aider ! »

Ça m’a tellement impressionné que j’ai interrompu le processus, ce qui est malheureusement ou heureusement très facile dans les sorties éthériques. Au moindre choc, étonnement, à la moindre peur, excitation, bim ! C’est retour direct dans le corps. J’ai pensé un temps avoir imaginé ça mais non. C’était bien la voix d’une femme, bienveillante au demeurant, douce, qui a résonné dans ma tête. Télépathie ? Je laisse les « experts magiciens grands maîtres de la fraternité des cieux » spéculer là-dessus, mais je sais que ce n’était pas mon imagination. En tout cas j’avais le bas de la colonne vertébrale en feu. C’était chaud, incroyablement. J’ai trouvé plus tard qu’il y avait évidemment des liens entre la Kundalini et certains siddhis, dont celui de se projeter hors du physique. C’est ce qui avait aussi motivé mes recherches : obtenir le moyen de sortir à volonté ! Qui n’en rêverait pas ? honnêtement ?

En 2007, alors que j’étais sur mon lieu de travail, j’ai fait une sieste pendant mon temps libre. Je me suis assis sur une chaise et j’avais improvisé un oreiller. Je me suis assoupi et j’ai été éjecté de mon corps aussitôt. C’est toujours impressionnant même quand on a l’habitude de ces sorties. Et j’ai eu l’idée de me balader, car autant en profiter vu la rareté de ces événements. Je me suis dirigé dans le couloir, avec peine car on ne « marche » pas en éther ! Je faisais des déplacements saccadés et je me prenais les murs. Qu’est ce qui me faisait avancer ? L’intention ? Très certainement car la pensée a une place importante dans ces expériences. Je suis allé devant l’entrée ou il y avait la secrétaire de l’établissement. Je l’ai observée bosser tranquillement quelques instants, puis je me suis fait aspirer instantanément dans mon corps physique. Toujours une expérience marquante. Quand j’y pense… Je me suis dirigé vers elle aussitôt et oui, elle était toujours là. Je n’ai pas pu lui dire que j’étais là un instant auparavant…

J’ai eu des expériences similaires et avortées pendant les années qui suivirent. L’année dernière, alors que je continuais ma course à la kundalini (que je ne détaillerai pas ici car ce serait fastidieux et emmerdant pour vous) j’ai commencé à pratiquer une forme de méditation puissante lié au Yoga Kundalini. C’est un shatkriya, un exercice de nettoyage, appelé Trataka. Je me suis bien renseigné sur cette pratique et elle stimule l’éveil du 3ème œil/Chakra Ajna et travaille sur la présence, donc la conscience. Ca a peut être également un effet sur la connexion lobe gauche, lobe droit du cerveau, quelque chose qui est toujours mis en avant dans ce style de pratique. Enfin toujours est-il que c’est très puissant car j’ai eu des résultats dès la première tentative !

L’exercice a différentes variantes. Il faut fixer un point, immobile, et laisser passer les pensées. Une manière d’être totalement présent et de mettre le mental en off, car c’est lui qui nous gêne dans cette histoire. Les ninjas fixaient une bougie, et les yogis le font en fixant entre les yeux. J’ai essayé, ça a tué mes pauvres yeux… Donc j’ai créé une variante. Je ne fais que des choses avec lesquelles je suis à l’aise. Comme je suis un feignant et que je tiendrais pas 10 min en position du lotus, surtout que je n’ai jamais compris l’intérêt pour moi malgré tout ce que j’ai pu entendre sur l’énergie, j’ai fixé une punaise au plafond, juste au-dessus de mon oreiller. Puis je me suis allongé là, tranquillement, bien détendu, sans savoir dans quoi je me lançais (et plus tard j’ai compris que c’était la clé). J’ai donc fixé ce point pendant environ 30 min.

Très détendu, j’ai commencé à me sentir parfaitement bien, ma vue se troublait. Je fixais toujours le point et je me concentrais dessus. Si une pensée compulsive me traversait l’esprit, je la laissais aussitôt en revenant sur le point. Mon corps commençait à disparaître… J’entends par là que je ne le sentais plus du tout. On peut appeler ça un engourdissement, mais ça voudrait dire que je le sentais encore. Là je ne sentais rien du tout. J’étais un point de conscience, parfaitement bien. Passé 30 min/1h, le mental est beaucoup plus calme. C’est un peu comme un lac. Les pierres que vous y jetez sont des pensées, et ça créé des remous. Le but est d’obtenir une surface lisse !

Et là un phénomène que je n’avais encore jamais expérimenté est survenu. Je suis passé de l’éveil au sommeil tout en restant parfaitement conscient ! Certains témoignages relataient une telle chose mais je ne l’avais jamais expérimenté, surtout que je ne me souvenais jamais quand je m’endormais, comme la majorité d’entre nous j’imagine. Eh bien voilà, ça c’est coché ! Oui c’est possible et je peux même l’expliquer.

Pendant cette pratique, après plus d’une heure de trataka, j’ai fermé les yeux et je me suis concentré sur la respiration car je dois bien avouer que mes paupières commençaient à s’alourdir. C’est là, très vite que mon corps éthérique à commencer à se manifester avec les crépitements électriques habituels. C’est un état que j’ai reconnu vu que je l’ai expérimenté plusieurs fois. Un habitué des sorties explique qu’on passe d’un état vibratoire à un autre. Le corps éthérique se désynchronise du corps physique en terme de vibration, il change de fréquence, c’est ce qui lui permet de faire ses petites sorties tranquillement. Donc la clé c’est bien d’endormir/relaxer le corps physique tout en restant conscient. Pas une mince affaire hein ! Et bien le trataka est une des clés pour cela, en tout cas me concernant !

Alors là les choses amusantes ont commencé. Fort de l’expérience de plusieurs sorties avortées ces dernières années dû à mon excitation, j’ai décidé de continuer à me relaxer et à ne surtout pas louper cette chance. Évidemment, j’étais incroyablement content. Je continuais à me focaliser sur la respiration, et à laisser faire les choses. Se détendre est une clé fondamentale, vouloir contrôler fait tout capoter en général. Je me suis suffisamment détendu et j’ai tenté de faire sortir un premier membre, mon bras droit, pour voir s’il n’était plus « collé » à mon enveloppe physique (car auparavant, je le faisais trop tôt). Il est sorti tout seul et je l’ai même observé. Crépitant, un peu comme de la neige à la télévision.

Et alors à ce moment s’est produit un truc jamais vécu, un vrai sketch ! Mon corps éthérique, que je ressentais parfaitement avec sa tension électrique, commençait à gonfler, gonfler…. Pour atteindre une taille immense, et je dirais d’après mes souvenirs, environ la taille de la chambre, en tout cas d’après les sensations. Puis mes « jambes » se sont levées à 45 degrés, dans les airs, et là un bruit de moteur d’avion très fort a commencé à retentir. Une sorte de vortex m’aspirait par les jambes et me tirait comme un élastique, avec toutes les sensations qui allaient avec !!! Mais oups ! Il y a eu un machin qui est resté collé : ma tête ! Et c’était vraiment désagréable car ça me tirait fort et j’étais en train de me dire « Mais ça va m’arracher la calebasse ce truc ! », et donc j’interromps et je reviens dans le physique. Mais par chance, j’étais toujours en état de catalepsie astrale et j’ai donc repris le processus du début. Je respirais, je me détendais, et ça a recommencé ! Mes jambes se sont levées, j’ai été aspiré une nouvelle fois, mais la tête éthérique ne voulait toujours pas sortir. Et je me suis dit qu’il ne fallait peut-être pas forcer les choses. L’expérience sera finalement interrompue et cette fois de plein gré, après 2 tentatives.

J’ai continué à pratiquer le trataka quelque fois. Mis à part les décorporations, ça fait un bien fou. J’ai eu des rêves lucides puissants grâce à ça, choses très rares habituellement. Certains m’ont permis de tomber en catalepsie astrale, d’autres j’ai des doutes quant à leur nature de rêve… Mais je ne préfère pas m’avancer. J’en ai eu 3 d’affilée une fois. Je préfère relater seulement les expériences où je suis sûr de mon coup et où ma conscience est au minimum celle que j’ai dans la réalité de tous les jours, dans un souci d’honnêteté. J’ai remarqué que les décorporations arrivaient surtout quand je n’attendais rien de particulier et quand je faisais des pauses dans mes pratiques, évitant de méditer tous les jours.

J’ai fait une autre expérience du même genre avec pratique du trataka qui s’est déroulée un peu de la même manière à quelques différences près. Je suis donc encore une fois passé de l’état de veille au sommeil en restant conscient, très facilement, sans étonnement d’ailleurs. L’expérience apporte de la sérénité, il faut le reconnaître. J’ai focalisé mon attention sur la respiration. J’ai sorti un bras, puis deux, puis j’ai déplacé mes jambes. On ressent très bien qu’on « sort » de quelque chose, comme un velcro. Puis je me suis fait « rouler » sur le côté droit. Côté droit, c’est un mur, et je suis passé à travers. Je me suis « relevé ». Je mets des guillemets car il y a l’intention et la sensation de le faire, mais les mots du monde physique sont terriblement inadaptés à ces choses. En revanche ma vue était floue/trouble. Je ne voyais presque rien et ça m’énervait. Et là, erreur de débutant, j’ai voulu forcer l’ouverture de mes yeux. Mais quels yeux ? Mes yeux éthériques ? En cherchant à faire ça, ça m’a ramené dans mon corps physique et ouvert les yeux de ce corps ci. Et voilà le genre de stupidités dont je suis le prince. Tous mes échecs sont du à des tentatives de contrôle sur ces expériences. La conclusion à en tirer, c’est qu’effectivement le mental n’a pas sa place, l’ego n’aime pas laisser faire les choses, il aime être le patron, et ça fait tout foirer là où il faut juste de la patience, beaucoup de patience et de lâcher prise…

La Kundalini a été un moteur qui m’a permis de découvrir des tas de choses dont j’ignorais tout. Ces 8 dernières années ont été riches en expériences sur tous les plans grâce à cette vision nouvelle du monde. Je n’ai pas éveillé le serpent de feu. Je le voulais à une époque mais je ne le souhaite plus. J’ai suffisamment d’infos et d’expériences maintenant pour savoir que ça ne dépend pas de moi mais d’autre chose, bien plus vaste que le petit « moi ». Ce n’est pas un vulgaire objet qu’on attrape. La Kundalini est une conscience à elle toute seule, et elle m’a amené ici, joueuse qu’elle est. J’ai rencontré et discuté avec de nombreux « kundaliniens » (j’appelle ainsi ceux qui l’ont éveillée), et ils ont partagé avec moi leur vécu. Pour certains, c’était un calvaire, pour d’autres, ça devait arriver avec toutes les responsabilités, apprentissages et conditions que ça implique. De plus, j’ai longtemps pris la kundalini pour la clé de sortie de cette prison 3D. C’est vrai et faux à la fois car c’est un outil, mais la clé, l’initiation, c’est la vie elle-même. Je l’ai compris à travers 2 expériences extrêmement douloureuses ces dernières années qui m’ont enseignées la mise en lumière de mes parts d’ombre. Avoir conscience qu’il faut mettre en lumière toute cette ombre est une clé importante, et si au bout du tunnel l’illumination doit arriver, alors c’est le jackpot et tant mieux. Évidemment là je résume, j’ai omis pas mal de choses et je pourrais écrire des pages et des pages sur ce parcours, mais autant faire simple. Ce chemin devait se faire ainsi.

Dans le livre Kundalini Tantra, je me rappellerai toujours cette phrase, qui disait en gros « Ce n’est pas l’éveil de la Kundalini qui prend du temps, mais la préparation à l’éveil». Comprendre, ça peut prendre plusieurs vies ! Donc, autant boire, baiser, manger à foison jusqu’à être écœuré, les enfants rangent naturellement leurs jouets dans la caisse quand ils en ont fait le tour.

Voilà j’ai mis l’essentiel de mes sorties, qui continuent quand je pratique un peu. Je voulais aussi parler des raisons de me révéler. D’abord j’ai expliqué que c’était pour partager une connaissance que j’ai la chance de posséder. Je ne supporte pas ceux qui font mystère de leur pouvoir ou qui gardent secret ces choses. Berk ! J’ai déploré ça toute ma courte vie et ça va pas s’arrêter. La Connaissance, c’est le pouvoir, et il y a là une des pièces du puzzle de l’émancipation de l’homme et de la femme. A vous de trouver les autres. Une meilleure connaissance de vous-mêmes est la clé du bonheur et de la libération. Ces capacités sont naturelles et méritent beaucoup d’attention, avec tout le sérieux nécessaire.

Certains diront « c’est dangereux »… Foutaises ! Faites vos propres expériences ! Oui il existe des dangers, des choses, des entités pas très ragoutantes. Personnellement je ne les ai jamais rencontrées. Mais normalement, si vous êtes de grands garçons et grandes filles, vous savez quand vous arrêter et quand faire le point non ? Errare Humanum Est, Perseverare Diabolicum.

La seconde raison de ses révélations c’est que je sais qu’il y a comme moi des gens qui n’ont pas parlé durant toute leur vie. Je sais qu’ils sont nombreux. Je côtoie moi-même des gens aux capacités phénoménales. Des voyageurs astraux bien sûr, mais pas seulement. Il y a des clairvoyants, des clair-audiants, des passeurs d’âmes, des magiciens… Je ne citerai pas ici leurs expériences qui dépassent les miennes et de très loin. Que vous soyez jeune ou vieux, n’hésitez pas à vous révéler. C’est salvateur déjà pour vous, mais en plus c’est important pour nous aussi, pour ceux qui cherchent, qui veulent comprendre et aussi pour ceux qui n’ont aucune connaissance de tout ceci. Je sais que c’est plus confortable de garder ça pour soi vu l’environnement… Mais ça vaut le coup de le faire. Je n’aurais jamais pu comprendre et avancer sans le partage de certains. Et puis ça contribue quelque part à l’éveil des plus endormis.

La troisième raison c’est ma petite contribution à l’humanité et à la compréhension spirituelle de sa nature. J’apporte ma petite preuve à l’édifice, qui vient s’ajouter à toutes les autres. Les temps sont durs et ces sciences sont d’une certaine manière occultées, je dis bien d’une certaine manière. Si l’humain se tourne vers lui-même et ses capacités « divines », car il s’agit bien d’un dieu, c’est le début d’une véritable indépendance et certains voient cette émancipation d’un très mauvais œil. Des gens qui n’ont plus peur de la mort, à votre avis, ça donne quoi ?

 

2013 – 2014 : Création d’égrégores, prières et projections éthériques de mes proches.

Dans cette troisième partie, je ne vais pas parler de mes expériences de projections car j’ai dit l’essentiel. Je vais parler d’autres expériences qui sont tout aussi intéressantes. Vous avez peut-être déjà entendu parler de la loi d’attraction, des égrégores, de la noosphère, de l’expérience du 100ème singe de Rupert Sheldrake, de l’inconscient collectif ou encore du télépsychisme de Joseph Murphy ?

Si non, avant de commencer la lecture et pour comprendre, je vous recommande de voir une des meilleures vidéos explicatives sur le sujet, faite par Vincent Lauvergne. Son écoute me semble nécessaire pour saisir les expériences que je vais aborder :

Les règles du télépsychisme, je les pratique avec plus ou moins de volonté et d’assiduité depuis la fin des années 90. « Quand on veut, on peut », est une phrase qu’il faut lire sur 2 niveaux. Entendre, ce que vous voulez, vous le créez. Donc si vous souhaitez des ennuis, vous aurez des ennuis, et si vous voulez du bonheur, vous en aurez à coup sûr !

Vous êtes d’une nature divine, partons de ce postulat pour le moment, que vous soyez d’accord ou pas. Vous créez quotidiennement votre réalité par vos pensées et vos émotions. Si vous vous focalisez sur des idées particulières, à coup sûr elles se réaliseront. Ce sont des processus subtils à mettre en pratique, une science complexe. Je l’ai expérimenté bien des fois pour en être convaincu.

En terminale, j’ai rien glandé. J’avais connaissance de tout ça. Je n’ai absolument rien fait de toute l’année, je passais mon temps à dessiner. Tous les autres travaillaient comme des bêtes de somme mais répétaient sans cesse « on l’aura jamais ce foutu bac ». Moi au contraire, qui en foutait pas une, je me répétais sans cesse « je l’aurai ». Tous mes profs me disaient que je ne le passerais pas. A votre avis il s’est passé quoi ? Dans toute la classe, moi et la meilleure avons été les seuls à l’avoir. Je l’ai eu à UN point près ! Voici les mots d’une de mes profs : « Anthony, vous avez vraiment le cul bordé de nouilles… »

Je dois dire que quelque part, je peux comprendre cette phrase car j’ai réalisé mes rêves de vie. Et accrochez-vous, je les ai réalisés sans rien faire ! Tout est toujours tombé à point. Vivre au Japon (moins maintenant) a été un rêve de gosse, une idée que j’ai entretenue pendant des années. L’égrégore de cette idée devait tellement être costaud qu’un jour j’ai eu mon billet, le logement, le boulot et tout le reste qui est tombé dans ma boîte mail… et sans rien faire !

En 2009, j’ai divorcé, phase douloureuse certes, mais propice à bien des changements. Dans ma tête il était hors de question que je quitte le pays à ce stade, bien que la situation jouait contre moi vu que j’avais tout perdu ! Plus de taf, plus de visa, plus de femme et presque plus de tune, bref, la débâcle ! Encore 3 mois et j’étais clandestin ! Situation désespérée à première vue, et pourtant je me suis retrouvé propulsé à la tête d’un établissement (le bar Speak Easy que la majorité de mes contacts facebook connaissent) que j’ai géré pendant 4 ans, et tout ceci quelques jours avant la fin de mon visa ! J’y ai passé les meilleures années de ma vie japonaise, avec une certaine notoriété, un développement personnel, spirituel et social sans précédent, une vraie indépendance financière, et encore une fois, sans rien faire… juste en nourrissant un désir profond. Mais comment un tel glandeur peut-il avoir un parcours aussi tranquille ?

Certains diront « de la chance ! ». Faux ! J’avais bien connaissance de ces lois universelles depuis assez longtemps, ce qui ne fait pas de moi un être parfait qui évite tous les problèmes et surfe sur le malheur en s’esclaffant, non loin de là. Les dures épreuves que j’ai eues ont toujours été également des aspirations sombres que j’ai entretenues… et qui ont apportées leurs enseignements ! Logique d’égrégore encore une fois ! Et oui, on nourrit des pensées merdiques au quotidien, et les mettre en lumière fait partie du processus d’évolution. Je ne suis pas riche, certes, mais je dois aussi reconnaître que je n’ai jamais demandé avidement de l’argent, donc je n’ai que ce que je veux ! En revanche j’ai toujours voulu ces choses : de vrais amis, la vérité, un sens à ce chemin, des expériences enrichissantes, et je les ai toujours obtenus, et pas forcément dans le confort, cela va de soi.

Méditez sur vos désirs : procèdent-ils de votre volonté ou de votre nature ?

Il y a tout un tas de trucs plus petits et plus gros que j’ai obtenus, sans rien faire, et juste en le désirant profondément. Et je n’ai jamais rien obtenu que je ne désire vraiment, ce qui fait de moi une personne tout à fait banale en fait. Maintenant que vous avez pris conscience de la puissance de votre pensée sur votre vie, je suis persuadé que vous allez faire une rétrospective honnête de celle-ci, des événements et de ce que vous avez nourri comme égrégore/pensée à certains moments. Je ne vais pas plus détailler les égrégores, l’inconscient collectif tout ça ici, car ce n’est pas le sujet… Ça faisait juste office d’introduction pour la suite. Il y a suffisamment d’ouvrages, d’articles là-dessus pour faire vos recherches et vos expériences. On peut appeler ça de la « magie », mais c’est juste l’emploi des lois universelles. Fini de faire de la magie noire contre vous-même ?

Longtemps j’ai été assez triste de voir que parmi mes proches directs, j’entends famille et amis, personne n’avait d’expérience comme moi, des expériences de sorties éthériques ou astrales. Je côtoyais des gens avec des capacités incroyables, mais dans mon cercle intime, les gens que je fréquente tous les jours, aucun. Et j’aurais bien aimé en avoir pour pouvoir en discuter sérieusement.

Alors pas plus tard que le mois dernier, une expérience très fraîche, j’ai fait une demande. Je l’ai alimentée quelques soirs, comme ça, et j’ai demandé texto « j’aimerais bien avoir autour de moi des amis qui découvrent ces décorporations ».

Des trucs vraiment rigolos ont commencé à se produire. Et même moi qui avait l’habitude de tout ça, je reconnais avoir été surpris par la tournure des événements.

Le premier à m’avoir écrit est mon ami Laurent. Disons que je l’ai repéré. Il n’aurait pas pu inventer ça car c’est un gars sincère et droit, et de plus, pas super renseigné là-dessus. On partage beaucoup d’idées et d’aspirations communes, et je lui avais brièvement parlé de ces choses, mais pas plus. Je l’ai donc plus ou moins remarqué sur facebook car son statut était pour le moins étrange, en gros : « Alors là, je crois que je suis passé dans la 6ème dimension… ». Et je l’imagine le dire avec son accent du Sud, ça fait son effet.

Bon c’est clair, y’a un truc louche. Le Laurent il est serein, un gars sérieux et solide. S’il met ça, c’est vraiment la 6ème dimension, et je suspectais quelque chose voyez, genre un truc proche de mes trucs ! Mais à aucun moment je n’avais fait le lien avec ma demande.

Donc je le choppe en message privé, et voici son expérience, une nouveauté pour moi, du jamais vécu pour ma part mais relaté par d’autres. Je lui ai demandé de mettre par écrit cet événement :

« Bon avant de vous raconter mon expérience à proprement parler, il faut que je vous explique ce qui, à mon avis, a amené cet événement à se produire.

En 2012, j'ai eu la chance de rencontrer Anthony avec qui le courant est passé tout de suite. A l'époque, nous avions abordé des sujets plus sociétales ce qui a amené, lors de mon retour en France, à pousser mes recherches. Dans mon coin. Mais toujours avec Anthony pas loin pour m'aiguiller et j'utilise le terme aiguiller car il ne m'a jamais indiqué une direction à proprement parler, il m'a juste proposé différentes lectures pour me permettre de me faire mon idée sur les personnes qui nous dirigent. D'où elles viennent, leurs parcours ?

L'année 2013 fut riche et surtout j'ai fait la connaissance d'une personne dans mon travail, un ami cambodgien, qui m'a invité à rencontrer toute sa famille. Avant mon départ pour le Japon, j'ai passé beaucoup de temps avec eux, j'ai fêté leur nouvel an et divers autres événements qui ont pour lien le bouddhisme. Avant mon retour au Japon, j'ai baigné dans cette atmosphère.
Puis me revoilà au Japon et en cette année 2013, nous avons pu avec Anthony aborder d'autres sujets comme la Kundalini, mais aussi les templiers et leur histoire.

Pendant un mois nous avons pu échanger avec Anthony mais avec d'autres personnes ayant un état d'esprit me permettant de partager nos expériences et nos interrogations.
A mon retour en France, vivant à Lyon, j'ai commencé à faire des recherches sur cette ville et à rechercher des signes de la présence ou du moins le passage des templiers. Beaucoup de petites excursions qui à mon avis ont permis de préparer le terrain.

Et l’évènement qui m'est arrivé a eu lieu le 08/01/2014 (je suis un cursus en cours du soir pour obtenir mon Master). Je suis arrivé légèrement en retard et me suis retrouvé en fond de salle isolé....

L'enseignant qui débute le cours, commence par expliquer que tout ce qui nous entoure n'est peut- être pas réel. La surprise dans l'auditoire mais personnellement, je n'étais pas tant surpris que -cela.

L'enseignant parlait de manière calme, posée. Et puis d'un coup, je me suis retrouvé expulsé de mon corps, pas très loin, juste au-dessus de mon corps. J'étais spectateur, en suspend.
Cela a duré environ une heure. Jusqu'à ce qu'un de mes collègues de cours me balance un stylo sur moi ce qui m'a instantanément ramené à ma place si je puis dire.
Ce qui était impressionnant, c'est que je me suis vu prendre le stylo. Revenu dans mon corps, j'étais en sueur, un peu tremblant, il fallait que je récupère de cette expérience nouvelle. Mais j'avais aussi la « patate », j'étais à bloc niveau énergie.

La première pensée fut « Qu'est ce qui m'est arrivé ? ». J'ai repensé à nos discussions avec Anthony et je lui ai fait part de cet événement et avec le décalage horaire, je ne pensais pas l'avoir en direct et en réalité, il était disponible. 

Nous avons échangé sur cet événement et sur cette nouvelle perception que j'ai de moi-même. Je ne pensais pas cela possible en étant éveillé.
Enfin, juste pour vous dire que cet événement si particulier m'a permis d'évoluer.

Pour finir, je dois vous dire que je suis censé partir dans la famille de mon ami cambodgien avec lui, sa femme et toute la tribu dans leur pays. Et comme son père est un ancien moine bouddhiste, nous avons la chance de pouvoir aller dans des salles interdites au public dans le temple Angkor.
Je pense que la rencontre de cette personne , le fait que je côtoie toute sa famille dans cette ambiance si particulière, mes recherches et excursions dans la ville de Lyon principalement, mes discussions jusqu'à pas d'heure avec Anthony ont permis à cet événement de se produire.
Depuis, je me documente encore et j'essaie de renouveler cette expérience mais je n'y suis pas encore arrivé mais je suis quelqu'un de patient et je sais, au fond de moi, que ce n'est pas le hasard si cela m'est arrivé. J'ai essayé de vous retranscrire mes sentiments lorsque cela s’est passé mais aussi ce qui a amené cet événement à se réaliser et surtout ce qu'il m'attend pour l'avenir. »

La deuxième à m’avoir écrit en panique est mon frère. Son message est arrivé 2 JOURS après celui de Laurent ! Il était réceptif mais toutefois avec beaucoup de recul et d’incrédulité sur le sujet car lors de son passage chez moi en Août 2013, je lui avais parlé un peu de mes expériences. Au bout d’une heure de conversation, il m’avait quand même dit pour déconner :

« Tu sais que ce que tu me racontes là, si c’est faux, tu arrives quand même à te payer ma gueule depuis une heure ! ».

Bon, je lui avais montré ma pile de bouquins pour au moins lui indiquer que j’étais impliqué dans mes affirmations, et il m’en a même piqué un d’ailleurs. Il avait quand même dit la phrase intéressante de la nuit : « Bon, je me pose des questions quand même donc je vais lire ça. » Et moi de lui répondre diaboliquement : « Muahaha, tu es maudit ! Celui qui se pose des questions a pris la pilule rouge, c’est trop tard ! C’est maintenant un chemin sans retour possible, tu vas devoir courir après la vérité toute ta vie, tu verras ! ».

Donc mi-janvier 2014, c’est très récent comme vous pouvez le voir, il m’a écrit, tout chamboulé de son expérience. Et j’ai fait le point avec lui sur les symptômes, les phénomènes, etc… pour essayer de recouper et voir si c’était bien une sortie éthérique ou astrale, et pas un rêve lucide par exemple. Et de ce que j’ai pu en tirer, car lui n’a pas tout compris, il s’agit bien d’une sortie éthérique spontanée. Je lui ai demandé de m’envoyer un récapitulatif de tout ça :

Un état étrange où on se réveille, conscient et présent, sans pouvoir bouger. J'ai ressenti la peur, l’angoisse du a l’atmosphère hostile autour de moi... j'entendais la tv s'allumer et s'éteindre pendant cinq minutes de manière constante. J’ai vu mon corps physique de l’extérieur alors que je ne pouvais ni bouger ni prendre la télécommande pour essayer de l'éteindre.

Je ne sais toujours pas si c'était une hallucination, ou si j'étais réellement en train d’essayer de l'éteindre mais ce qui est sûr c'est que j'étais conscient et que je ne pouvais pas bouger. Cette expérience a duré environ 4-5 minutes. Ces sensations ont pris fin après avoir entendu un fond sonore de plus en plus fort. Ce fond sonore était similaire à des bourdonnements comme si un groupement d'abeilles venait vers moi avant de me rendormir directement.

Bon je retourne tout ça dans ma tête et je commence à me demander ce qui se passe là… Pourquoi récemment, si vite, j’ai 2 proches qui vivent ça de manière spontanée alors que pendant 17 ans le désert total ! Les coïncidences n’existent pas, ni le hasard. Quelle volonté est à l’œuvre derrière tout ça ? L’ascension planétaire ? L’ère du verseau ? Et voilà que je me souviens de ma demande… Un instant quand même je doute, normal, car je m’imagine mal provoquer à volonté les projections chez les autres. Et pourtant, ma demande était sincère et aussi récente que ces expériences. C’est quoi ce gag ! Y a-t-il un lien ? Je vous laisse en être juge, mais pas avant d’avoir lu la dernière expérience, qui elle, fait quasiment office de preuve scientifique !

NOM DE CODE : OPERATION PAELLA ASTRALE

Oulala on va rigoler les enfants ! Avec un groupe d’amis branchés sur ces sujets, je leur ai fait part des récents événements et de cette demande. Eux-mêmes étant versés là-dedans, très renseignés sur les projections, les égrégores et tout le tralala, nous est venu l’idée de faire une petite expérience :

On a décidé de faire ensemble un rituel, chaque soir et chaque matin, en demandant explicitement qu’un de nos amis, espagnol pour le coup (c’est pour ça que l’opération se nommait paella astrale), fasse une projection éthérique ou astrale de malade, à pleine propulsion dans les étoiles. Dans les détails rigolos, on a même demandé qu’il batifole avec une vénusienne dans une paella géante ! Blague à part, on a insisté sur ces termes : « Une projection puissante, positive, convaincante, et si possible, dans les étoiles ! ». Nous avons créé un « dieu », avec un nom, des attributs, et nous lui adressions nos prières. Comprendre, ce dieu, c’est l’égrégore, le réceptacle de nos énergies qui va les mettre en œuvre pour réaliser notre demande.

On a essayé de faire le plus simple possible pour pas s’y perdre tout en insistant sur le positif de la chose (ne jamais souhaiter le malheur des gens, je ne vous apprends rien !). Donc chaque soir au coucher et chaque matin au réveil, on réitérait cette demande. Je sais bien qu’il existe des pratiques puissantes, des procédés, des rituels magiques, tout ça, mais je les connais mal et je me suis basé sur mes maigres connaissances de la prière. On s’en est tous tenu à cette démarche. Bien évidemment, nous avions gardé le secret entre nous 4, pour ne pas influencer le sujet.

3 jours passent, je reçois le message d’une amie. Cette amie n’était pas non plus au courant de l’expérience et n’était pas la cible. Mais tenez-vous bien ! Elle a vécu non seulement la première projection astrale de sa vie, mais en plus dans les termes, à quelques détails près, de ce que nous avions demandé !!! Elle a littéralement fusé dans les étoiles ! Et ce n’est pas tout : elle avait le visage du gars que nous visions ! Aucun des deux n’était au courant ! Quand j’ai reçu son message, le lien apparaissait petit à petit et alors j’ai pensé « Oulala, qu’est-ce qu’on a créé ?! ». Su li est une amie qui a éveillé la kundalini. Elle est passeuse d’âmes et a des perceptions puissantes. Pour avoir beaucoup discuté avec elle, elle a deviné chez moi des choses que seul moi pouvais connaître. Toutefois, elle n’avait jamais expérimenté le voyage astral. Voici l’expérience, que je lui ai demandé de mettre par écrit :


« 15 janvier 2014
EXPRERIENCE SURPRENANTE DE VOYAGE ASTRAL PAR SULI 

Après avoir passé une journée un peu étrange comme si je flottais dans un autre monde depuis quelques jours déjà, je suis allée me coucher vers 23 heures 30. Allongée sur mon lit depuis à peine un quart d’heure, très relaxée, tout mon corps s’est mis à vibrer intensément sans raison, car j’ai cru que j’allais encore voir des brèches de mondes parallèles (enfin c’est ainsi que je nomme ce que je vois parfois ^^ ), mais c’était si fort que cela en était dérangeant, du coup je me suis assise dans mon lit , et cela s’est calmé peu à peu, je me suis rallongée, et je me suis endormie peu après. Je dormais vraiment bien ^^!


Vers deux heures du matin, je me suis réveillée soudainement sans raison aucune…puis sans crier gare, mon corps s’est remis à vibrer puis s’est calmé, et j’ai commencé à me rendormir...J’étais dans un état de grande somnolence quand mes oreilles se sont mis à bourdonner fortement comme si j’avais un avion à réaction de part et d’autre de mon corps, le bruit était assourdissant et très fort, c’était un vrombissement énorme !! Mon corps s’est remis à vibrer, et mon cœur s’est mis à battre à dix mille à l’heure !!


Le temps que je comprenne ce qui m’arrive, j’ai été expulsée spontanément de mon corps, et aspiré de manière fulgurante par ma fontanelle, et j’ai atterri comme une fusée dans l’immensité du ciel, et je me suis arrêtée net…nez à nez avec une étoile super brillante... ! Je suis restée immobile devant elle, je voyais la lune pas loin immense et je me sentais un point minuscule face à toutes ses étoiles. Le ciel était si beau, si étoilée et si noir !! J’avoue que je n’ai pas eu le temps de voir les étapes de ce voyage dans le ciel, tellement ce fut rapide…tout ce que je peux dire c’est que ce fut instantané et extrêmement puissant !!!! Franchement, les mots ne sont pas assez fort pour décrire ce moment ^^ !


Je suis restée là à fixer cette étoile qui brillait de mille feux, et qui grandissait au fur et à mesure…je me sentais attirée par elle, (même si elle brulait le nez et dégageait une drôle de chaleur) comme si elle voulait m’aspirer, me happer, m’avaler !! J’ai eu le sentiment que c’était Vénus… je ne sais pas comment je le savais… mais je le savais !


Le plus étrange dans cette histoire, c’est qu’à un moment donné, j’ai senti que j’étais moi tout en étant quelqu’un d’autre, j’étais nez à nez avec cette étoile, mais je savais aussi que ce n’était pas moi qui regardait cette planète, mais bien un ami Pj , et le plus fou c’est que j’étais lui mais je savais que c’était moi, mais que c’est lui qui observait le ciel et les étoiles, il avait un tee-shirt rouge, les cheveux lâchés, et restait complètement immobile, seul ses yeux bougeaient comme si il voyait à 360°. En réalité je voyais tout ce qu’il voyait…étais-je une sorte d’avatar ?? Je n’en sais fichtre rien... ! Mais je sais que j’étais lui, il était moi, il était en moi ou j’étais en lui, mais je le voyais comme si je m’étais projetée une seconde fois dans le ciel, et que je me trouvais en face de lui entrain de l’observer tout en sachant que c’était moi aussi que je regardais !! halala ^^ (dédoublement astral ??)… en tout cas j’étais bien consciente de tout ce phénomène ! J’ai trouvé ça si dingue, que je me sentais incapable de raconter ça tellement c’était incroyable et gros comme une maison !!!!
Bref, au bout d’un moment je me suis demandée ce que je faisais là quand même, et puis quand j’ai (ou Pj ) a regardé en bas, je me suis dit « houla je suis bien haut là wouaou !!! » …et là j’ai eu peur et je suis redescendue instantanément dans une sphère plus basse , et je me suis retrouvée avec des gens bizarres dans un monde sombre que j’ai détesté, du coup j’ai voulu remonter plus haut et j’ai fait un bond gigantesque vers le haut mais je me suis pris un mur en pleine face lol ^^ ! J’ai juste eu le temps de créer une mousse verte pour amortir le choc !


J’ai senti que je perdais connaissance, et je suis tombée ! Je me suis réveillée brutalement dans mon corps, mon cœur battait si vite !! Abasourdie, je me suis assise dans le lit, puis mise debout, mais je tanguais tellement que j’ai dû me rasseoir. Quand j’ai essayé de me mettre debout, mais je titubais si fort que l’on aurait pu croire que j’étais saoule, et je me suis pris la porte de ma chambre en pleine tronche et j’ai glissé par terre et je suis retournée me coucher en me trainant jusqu’au lit !!
Expérience méga étrange et totalement bouleversante pour quelqu’un comme moi qui n’avait jamais fait de VA !! Celle-là, je m’en souviendrai ouais !!!


Le lendemain soir, j’étais au téléphone avec un ami, allongée tranquillement sur le côté sur le canapé, quand subitement mes oreilles se sont mises à bourdonner, mon corps à vibrer terriblement et mon cœur à battre violemment, et j’ai ressenti que mon être voulait complètement s’arracher de mon corps physique, alors que je ne dormais pas, et là j’ai eu vraiment peur car cette décorporation me faisait mal, mon cœur cognait si fort dans ma poitrine que ça me faisait mal, et je sentais que j’allais sortir par le dos…j’ai eu très mal à la tête car j’ai ressenti comme si « on venait me chercher ».


Je n’ai rien compris, j’ai été aspiré à une vitesse grand V, et je me suis retrouvée sur le toit de la maison de mon ami. J’ai regardé autour de moi, j’ai trouvé qu’il faisait très beau, et que la vue était extrêmement belle, car les couleurs de la nature, du jardin, de l’endroit étaient brillantes , vives et si magnifiques, avant de me demander enfin ce que je faisais là, et j’ai eu si peur de rester prisonnière de cet astral, que je suis revenue instantanément dans mon corps…je ne sais pas combien de temps ça a duré, je sais juste que mon ami m’a demandé si je m’étais endormie ^^!


Je lui ai tout raconté car il sait ce que sont tous ces phénomènes, et il a essayé de m’aider, quand j’ai entendu une voix dans ma tête qui m’a dit impérieusement « demande à Anthon’ il sait ! » et là j’ai dit à mon copain de laisser tomber, qu’il n’y avait qu’une personne qui pourrait me dire exactement ce qui m’arrivait ^^ ! Et je suis allée vers Anthon’ qui évidemment avait la clé de la solution  !


Je ne peux vous dire qu’une chose, c’est que je n’ai jamais cherché à partir dans l’astral, et je n’ai jamais demandé à ce que ça m’arrive  ! Ayant déjà quelques aptitudes extra-sensorielles, je peux juste dire que depuis, j’ai encore fait des VA et que mes aptitudes se sont « décuplées » si je puis dire, depuis tout ceci. Merci de votre compréhension à la lecture de ces expériences.
Suli. »


J’ai été étonné, bien évidemment, par la tournure de l’événement. De plus, j’apparais d’une certaine manière dans son voyage ce qui me porte à croire que notre expérience est allée plus loin qu’on l’espérait. Bon alors là, l’égrégore il se paye notre poire quand même, car il a effectivement répondu à notre prière mais à sa manière. Il a pris une de nos amies, lui a collé le visage du pote ciblé, et l’a emmené faire un tour dans les étoiles. C’est presque comique !

Toutefois restons honnête, l’expérience n’est validée qu’à 50% et on peut l’interpréter différemment, mais si vous n’y voyiez pas de lien, moi en tout cas vu la fréquence, la rareté de ces événements, j’en vois un et un gros ! Nous allons réitérer les expériences avec différentes situations, demandes, et conditions. Peut-être faut-il donner plus de marge de manœuvre à notre « dieu » et le laisser faire selon ses possibilités. Je n’ai pas les outils ou « organes » pour observer les mondes subtils donc ce sont des tests plus ou moins à l’aveuglette. Tentez de votre côté, mais souhaitez toujours le bien d’autrui, sinon c’est de la magie noire. Et quand on pointe du doigt, trois autres pointent vers vous…

Si vous faites des expériences, essayez aussi de le faire avec des personnes qui ont des « capacités », j’entends les personnes qui ont les outils pour voir, toucher, ressentir les mondes subtils. Les clairvoyants, médiums, voyageurs astraux peuvent d’une certaine manière vous aider s’ils le veulent bien. Ces choses ne sont en rien surnaturelles et répondent à des lois spécifiques.

A la lecture de ces expériences, vous avez sûrement pris conscience non seulement de la puissance de votre pensée et de vos désirs, mais pas seulement sur vous, également sur les autres. Avoir conscience de ce pouvoir, c’est encore une clé d’émancipation et un pas de plus vers votre indépendance. Croyez-le ou non, vous êtes un dieu qui s’ignore. Tout le travail consiste à s’en souvenir. Vous êtes libre de penser le contraire, je ne veux convaincre personne, vous avez le droit de jouer le jeu de la vie en mode cauchemar sans tous ces outils bien pratiques ma foi. J’ai ma vérité et mes expériences pour moi, le cœur léger, construisez la vôtre, vous avez tout à y gagner.

Pourquoi sommes-nous ignorants de toutes ces choses ? Si vous deviez me demander mon humble avis, et il est loin d’être tendre, je dirais que c’est d’une certaine manière voulu à très haut niveau. Si l’humain maîtrisait tous ses outils naturels, les possibilités seraient infinies pour lui. Il s’agit bien d’un dieu, oui, et je parle pas ici de bisounourserie new-age et autres voies qui visent à égarer. Il y a des « personnes » qui ne sont pas du tout d’accord avec le fait que la masse, les moutons bêlants qui bossent, bouffent et payent leur taxe commencent à remettre en question tous les fondements de ce qui est organisé ici-bas. Si nous découvrons ce que nous sommes vraiment, la poule aux œufs d’or ne sera plus sous contrôle, et ça, c’est leur peur ultime, car ils dépendent de nous. Si vous recentrez sur vous, si vous reconnectez avec le divin à l’intérieur de vous, êtes à son écoute, et non plus à de fausses promesses extérieures, vous serez pris en charge par une force qui vous dépasse.

Il y a autour de moi des gens qui ont des expériences et un parcours, qui comme je l’ai dit avant, pulvérisent DEFINITIVEMENT un large pan de dogmes scientistes, historiques et religieux. Ces témoignages, d’une sincérité que je ne remettrais pas en question, recoupent pour la plupart avec mes expériences et mes recherches depuis toutes ces années. Oui il existe encore tout un tas de vérités qui font passer ma bibliothèque de SF/Fantasy pour une vaste blague. Ce monde, cette réalité dépasse de très loin la fiction. Cette dernière est d’ailleurs plus ou moins un plagiat de ce qui est ! On vit dans un univers magique, pour le meilleur et pour le pire. Je ne vais pas spoiler dans cet article, fouillez et vous trouverez.

Si vous êtes bien éveillé, confiant en l’intelligence du cœur et à l’écoute de sa voix, normalement vous devriez être assoiffé de connaître la vérité ! Et si ce n’est pas le cas, demandez-vous si vous êtes bien vivant parce qu’il y a urgence ! Je n’ai pas la Vérité, j’ai juste eu sur mon chemin des pièces du puzzle qui la constituent. Les pistes qui mènent vers les autres sont tout autour de vous, sous vos yeux... Mais avez-vous les yeux pour voir ?

« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. »

Si vous avez des problèmes pour être à l’aise avec des théories, des récits, des pistes, des témoignages qui brusquent vos acquis, c’est que vous avez encore beaucoup beaucoup de boulot en matière de désapprentissage. Il va falloir vider la corbeille des infos inutiles et erronées qu’on vous a foutues dans le crâne depuis votre naissance, et malheureusement on dépasse le seuil des 95%. Il va aussi falloir recaler votre ego au rang de simple serviteur. Vous devriez pouvoir écouter les choses les plus absurdes sans forcément vous énerver et demander des preuves. Surtout que pour tout ce que j’ai expliqué précédemment, le mental n’a pas sa place ! Le désir de contrôler, de posséder, de prouver, d’intellectualiser, c’est ça qui met un frein à ces expériences, et je parle en m’appuyant sur mon vécu. Une intention pure, tel un enfant, d’expérimenter la magie, ça oui ! Sachez faire le discernement entre le cœur et la tête. Il y en a un des deux qui est le véritable vous, ne vous trompez surtout pas.

Ceci est le dernier article de mes expériences passées. Je relaterai les nouveautés si jamais elles se produisent. Puisse l’humanité, mes frères et sœurs humains, avoir assez de curiosité pour découvrir ce monde magique qui l’entoure. Sachez voir au-delà de la matière. Essayez de tromper votre ego, surprenez-vous vous-même. Cherchez et vous trouverez.

Anthony

L'évolution
Transition. Les énergies de mutation du mois d'aoû...

Articles en Relation

 

Commentaires 2

Invité - Sandra le mercredi 20 août 2014 17:46

Heu, on pourrait croire que c'est moi qui ai écrit ça, j'ai vécu les mêmes expériences, aux mêmes âges... Merci Anthony pour le partage!
Sandra

Heu, on pourrait croire que c'est moi qui ai écrit ça, j'ai vécu les mêmes expériences, aux mêmes âges... Merci Anthony pour le partage! Sandra
Invité - Guénaël Garreau-Bretin le mercredi 20 juillet 2016 11:41

Salut Anthony...je n´ai plus rien lu de toi depuis très longtemps...Fais tu des Voyages Asraux ton métier...es-tu enseignant dans ce domaine à présent?

Salut Anthony...je n´ai plus rien lu de toi depuis très longtemps...Fais tu des Voyages Asraux ton métier...es-tu enseignant dans ce domaine à présent?
déjà membre vous connecter
Invité
vendredi 16 novembre 2018

Image Captcha