• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

6 minutes de lecture (1155 mots)

Les Séries, ou Le druide et l'enfant

Les-Sries

Le Barzhaz Breizh est une oeuvre fondatrice du domaine historique et mythologique. Dès sa parution, il inscrit à nouveau la Bretagne sur la carte de l'Europe. La Villemarqué, par le Barzhaz Breizh, reste l'un de ceux qui ont permis aux bretons d'entrer dans le XXème siècle avec une langue et une nation.

La pièce qui ouvre ce recueil est une des plus singulières et peut-être la plus ancienne de la poésie bretonne. C'est un dialogue pédagogique entre un druide et un enfant. Il contient une sorte de récapitulation, en douze questions et douze réponses, des doctrines druidistiques sur le destin, la cosmogonie, la géographie, la chronologie, l'astronomie, la magie, la médecine, la métempsychose ; l'élève demande au maître de lui chanter la série des nombres, depuis un jusqu'à douze, afin qu'il les apprenne.

http://barzhaz.freewebspace.com/index.html

Le Druide

- Tout beau, bel enfant du Druide ; réponds-moi ; tout beau, que veux-tu que je chante ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre un, jusqu'à ce que je l'apprenne aujourd'hui.

Le Druide

- Pas de série pour le nombre un : la Nécessité unique, le Trépas, père de la Douleur ; rien avant, rien de plus.

Tout beau, bel enfant du Druide ; réponds-moi ; que veux-tu que je chante ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre deux, jusqu'à ce que je l'apprenne aujourd'hui.

Le Druide

- Deux boeufs attelés à une coque ; ils tirent, ils vont expirer ; voyez la merveille !
Pas de série pour le nombre un : la Nécessité unique, le Trépas, père de la Douleur ; rien avant, rien de plus.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre trois, etc.

Le Druide

- Il y a trois parties dans le monde : trois commencements et trois fins, pour l'homme comme pour le chêne.
Trois royaumes de Merlin, pleins de fruits d'or, de fleurs brillantes, de petits enfants qui rient.
Deux boeufs attelés à une coque, etc.
La Nécessité unique, etc.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre quatre, etc.

Le Druide

- Quatre pierres à aiguiser, pierres à aiguiser de Merlin, qui aiguisent les épées des braves.
Trois parties dans le monde, etc
Deux boeufs, etc.
La Nécessité unique, etc.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre cinq, etc.

Le Druide

- Cinq zones terrestres : cinq âges dans la durée du temps ; cinq rochers sur notre soeur.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux boeufs, etc.
La Nécessité unique, etc.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre six, etc.

Le Druide

- Six petits enfants de cire, vivifiés par l'énergie de la lune ; si tu l'ignores, je le sais. Six plantes médicinales dans le petit chaudron ; le petit nain mêle le breuvage, son doigt dans sa bouche.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux boeufs, etc.
La Nécessité unique, etc.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre sept, etc.

Le Druide

- Sept soleils et sept lunes, sept planètes, y compris la Poule. Sept éléments avec la farine de l'air (les atomes).
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux boeufs, etc.
La Nécessité unique, etc.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre huit, etc.

Le Druide

- Huit vents qui soufflent ; huit feux avec le Grand Feu, allumés au mois de mai sur la montagne de la guerre. Huit génisses blanches comme l'écume, qui paissent l'herbe de l'île profonde ; les huit génisses blanches de la Dame.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux boeufs, etc.
La Nécessité unique, etc.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre neuf, etc.

Le Druide

- Neuf petites mains blanches sur la table de l'aire, près de la tour de Lezarmeur, et neuf mères qui gémissent beaucoup. Neuf Korrigans qui dansent avec des fleurs dans les cheveux et des robes de laine blanche, autour de la fontaine, à la clarté de la pleine lune.
La laie et ses neuf marcassins, à la porte de leur bauge, grognant et fouissant, fouissant et grognant; petit ! petit ! petit ! accourez au pommier !
le vieux sanglier va vous faire la leçon.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux boeufs, etc.
La Nécessité unique, etc.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre dix, etc.

Le Druide

- Dix vaissaux ennemis qu'on a vus venant de Nantes : malheur à vous ! malheur à vous ! hommes de Vannes !
Neuf petites mains blanches, etc.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux boeufs, etc.
La Nécessité unique, etc.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre onze, etc.

Le Druide

- Onze Prêtres armés, venant de Vannes, avec leurs épées brisées ; Et leurs robes ensanglantées ; et des béquilles de coudrier ;
de trois cent plus qu'eux onze.
Dix vaisseaux ennemis, etc.
Neuf petites mains blanches, etc.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux boeufs, etc.
La Nécessité unique, etc.

Tout beau, bel enfant du Druide ; que te chanterai-je ?

L'enfant

- Chante-moi la série du nombre douze, jusqu'à ce que je l'apprenne aujourd'hui.

Le Druide

- Douze mois et douze signes ; l'avant-dernier, le Sagittaire, décoche sa flèche armée d'un dard.
Les douze signes sont en guerre.
La belle Vache, la Vache Noire qui porte une étoile au front, sort de la Forêt des Dépouilles ;
Dans sa poitrine est le dard de la flèche; son sang coule à flots ; elle beugle la tête levée :
La trompe sonne ; feu et tonnerre ; pluie et vent ; tonnerre et feu ; rien ; plus rien ; ni aucune série !
Onze Prêtres armés, etc.
Dix vaisseaux ennemis, etc.
Neuf petites mains blanches, etc.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux boeufs, etc.

Pas de série pour le nombre un : la Nécessité unique,
le Trépas, père de la Douleur ;
rien avant, rien de plus.

Heb rann, ar Red heb-ken
Ankou, tad an anken
Netra kent, netra ken

Tiré de Barzaz Breiz, de Hersart de la Villemarqué
Découvrir l'ancien nom de votre localité ou lieu
Le monde occidental est-il Chrétien ?

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
vendredi 16 novembre 2018

Image Captcha