• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

2 minutes de lecture (410 mots)

Les manuscrits de Nag Hammadi

Les manuscrits de Nag Hammadi

 Photos source

 

En 1945, deux paysans de Haute Égypte découvraient une jarre alors qu’ils étaient en train de creuser le sol. Ils la fracassèrent, pensant qu’elle contenait de l’or et trouvèrent à l’intérieur des codex (anciens manuscrits) en papyrus. L’un deux, Mohammed Ali, cacha les manuscrits dans sa tunique, prit son chameau et les ramena dans une minuscule masure de son village.

Quand les documents furent examinés, ils se révélèrent être des manuscrits gnostiques de papyrus coptes du IVème siècle. Il y avait 12 codex et 8 pages d’un codex du XIIIème siècle. Ils contenaient 45 chapitres séparés écrits en copte et traduits du grec. Ils constituent aujourd’hui une bibliothèque gnostique unique par son importance.

Ces documents de Nag Hammadi informent simplement sur ce que fut le gnosticisme. Il n’y a aucun "secret" dans ce qui a été découvert à Nag Hammadi. Et encore une fois, eux aussi sont disponibles dans n’importe quelle grande librairie.

Ces documents exposent la doctrine gnostique qui repose sur une dualité radicale entre l’esprit et la matière. Le gnosticisme est un mouvement très difficile à définir, un peu comme le mouvement New Age d’aujourd’hui. Il était ésotérique, décentralisé et éclectique et était le plus grand défi à la foi chrétienne naissante des IIème et IIIème siècles.

Il existait une infinie variété de gnosticismes, mais tous reposaient fondamentalement sur une dualité radicale entre l’esprit et la matière. Le royaume matériel est considéré comme mauvais. De “l’être Suprême” inconnu vient une série d’émanations ou "aéons" : des êtres spirituels de haut niveau capables de communiquer avec “l’Etre Suprême”. Un des aéons inférieurs, qui n’est pas en contact direct avec “l’Être Suprême”, est responsable de la création. Ainsi, même si elle n’est pas complètement mauvaise, la création est au moins maladroite et ignorante : c’est une sphère dont les êtres humains doivent s’échapper.

Le seul moyen de s’échapper est la « gnose » : la connaissance secrète du vrai dieu. Le salut, pensait-on, consiste à surmonter l’ignorance par la connaissance de soi. La mission du Christ était de venir comme émissaire du Dieu Suprême, en apportant la ‘gnose.

Pour les gnostiques, le Christ en tant qu’être divin n’a pas eu de corps humain et n’est pas mort. Il a soit habité temporairement un être humain, Jésus, soit pris une apparence humaine, une simple illusion. La gnose a toujours été combattue, dans l’Évangile lui-même par les écrits de saint Jean, puis par de nombreux auteurs chrétiens des premiers siècles et par l’Église Catholique.

Confiance en toi, confiance en l'avenir : éveil.
Évangile apocryphe de Thomas

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
lundi 12 novembre 2018

Image Captcha