• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

3 minutes de lecture (569 mots)

Le principal fléau de l'humanité ..

Le principal fléau de l'humanité ..

Le principal fléau de l'humanité n'est pas l'ignorance, car l'ignorant a souvent des excuses, mais le refus de savoir.

 

Alors que heureux les ignorants car s'ils cherchent et ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance.

Toute vérité doit être révélée... Tous les chemins mènent à la vérité et à la connaissance... La vie est belle pour ceux qui savent la contempler...

Nombreux sont ceux qui souhaitent nous imposer leurs propres vérités pour mieux nous contrôler. Il faut que le peuple soit abruti pour être gouverné. Et si nous découvrions la nôtre à partir de nos propres réflexions... Le plus grand voyageur n'est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même.

Réfléchir ne devrait-il pas être enseigné à l'école plutôt que d'y faire apprendre par coeur des faits qui ne sont pas tous avérés ? Nos oreilles, habituées dés nos premières années à entendre leurs récits mensongers, et nos esprits imbus de ces préjugés depuis des siècles conservent comme un dépôt précieux ces suppositions fabuleuses...en sorte de faire apparaître la vérité comme une extravagance, et de donner à des récits adultérés la tournure de la vérité. C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !"(Coluche) L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.

Si on se rend compte que la réalité décrite ressemble souvent à de la science fiction, ne pouvons nous pas envisager que ce soit la science fiction qui ressemble à la réalité ? Il est tellement facile de penser par soi-même que la plupart des gens ont perdu l'habitude de le faire... Il devient indispensable que l'humanité formule un nouveau mode de penser si elle veut survivre et atteindre un plan plus élevé.

L'histoire est un mensonge que personne ne conteste. Le problème dans nos pays, c'est que le mot démocratie est un mot qui décore les discours au lieu d'être un principe en action. C'est un peu comme si on peignait une barre de fer en jaune et que l'on disait à tout le monde que cette barre est en or. Ceux qui se fient aux apparences ne verraient pas la supercherie. Par contre, ceux qui gratteraient un peu plus la barre s'apercevraient bien qu'on leur ment. Le jour où l'homme mettra autant d'énergie à remettre en cause ses idées actuelles, qu'il en utilise pour remettre en cause les idées nouvelles; il commencera réellement à connaitre le monde. "Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres".

C'est triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas. La chose la plus incompréhensible du monde est que le monde est compréhensible.

"Le plus beau sentiment que l'on puisse éprouver c'est le sens du mystère. C'est la source de toute vraie science. Celui qui n'a jamais connu cette émotion, qui ne possède pas de don d'émerveillement autant vaudrait qu'il fût mort : ses yeux sont
fermés."

Aujourd'hui, tant de faits avérés authentiques sont issus des sciences occultes ... un jour ces sciences seront professées comme on professe la chimie et l'astronomie.

Les miracles ne sont pas contre nature. Ils ne sont en contradiction qu'avec l'idée que nous nous faisons de la nature.

Christiane Dufaud

Le train de vie
La dictature du "On": je pense ou bien on me pens...

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 14 novembre 2018

Image Captcha