• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

7 minutes de lecture (1413 mots)

Le moi, l'ego, le défaut psychologique

Le moi, l'ego, le défaut psychologique

La réalité cruelle de la vie.

Basé sur le livre Psychologie Révolutionnaire du V.M. Samaël Aun Weor.

Il est urgent qu'on comprenne la nécessité d'apprendre à vivre avec la sagesse.

Si nous voulons un changement définitif, il faut que le changement se fasse à l'intérieur de nous-mêmes.

Si nous ne changeons pas intérieurement, notre vie externe continuera à être difficile. Il est nécessaire de prendre une position de contrôle par rapport à nous-mêmes, si nous voulons gouverner les difficultés de notre existence.

La vie de chaque être humain est un éternel chemin de croix où chacun va faire mûrir ce qu'il a semé, comme résultat de ses actes.

Ce qui est certainement important, c'est la façon dont chaque personne se comporte. Certains individus sont ivres, n'ont jamais honte. D'autres sont sobres, honnêtes. Il y a toutes sortes de gens.

Personne ne peut nier qu'il existe différents niveaux sociaux, il y a personnes d'église, de bordels, de commerce, de campagne, etc. De même il existe aussi différents Niveaux de l'Etre.Nos défauts nous font souffrir : la jalousie sépare les gens ; la luxure génère l'adultère, le viol, la trahison, l'avortement, la maladie ; la cupidité convertit l'être humain en un misérable esclave de l'argent, et au lieu de servir les autres, il les humilie et les exploite, générant ainsi la faim et la violence ; la vanité nous fait sentir grands, or, qu'il s'agisse de la possession d'un titre, d'un travail ou de fortune, en vérité nous ne sommes que de misérables morceaux de bois flottant dans les eaux tourmentées de l'océan de la vie ; les gens colériques sont impatients et exigeants, ils sont irrités et se heurtent à ceux qui les entourent, car ils ne savent pas ce que c'est la patience ; les gens paresseux ne s'intéressent pas au travail et cherchent toujours à justifier leur paresse.

En un sens, chaque personne se transforme en un pôle magnétique psychologique qui attire vers lui tout ce qui lui ressemble : quelqu'un de violent attire la violence ; une personne luxurieuse attire des êtres lascifs l'entraînant dans scènes, drames, comédies, tragédies ; l'ivrogne fréquente des bars et y rencontre d'autres ivrognes. Qu'est-ce qu'attirera l'usurier ? Et l'égoïste ? Combien de problèmes, prisons, disgrâces ? Cette ennuyeuse répétition de drames, de comédies et de tragédies va continuer tant que nous continuons à porter en nous ces éléments non souhaités qui sont COLERE, CUPIDITE, LUXURE, ENVIE, VANITE, PARESSE, CONVOITISE, ORGUEIL, ETC.

Tant que nous ne changeons pas intérieurement et psychologiquement, la répétition de tous nos misères, scènes, disgrâces, malchances, va continuer. Toutes ces circonstances extérieures qui apparaissent dans le scénario de ce monde, sont le reflet de notre intérieur. A raison, nous pouvons affirmer ce qu'avait mentionné Emmanuel Kant :"l'extérieur est le reflet de l'intérieur".

Lorsque quelqu'un change intérieurement et radicalement, alors l'extérieur –les circonstances de la vie – va modifier également.

Ce n'est certainement pas une tâche très facile que d'éliminer les émotions négatives, d'éviter de s'identifier à sa façon habituelle de vivre et à toute sorte de problème : travail, dettes, paiement de factures, hypothèques, téléphone, eau, électricité, etcetera.

Des gens qui n'ont pas d'emploi – ceux qui pour une raison ou une autre ont perdu leur emploi – souffrent à cause du manque d'argent. Oublier cette situation, ne pas s'inquiéter et ne pas s'identifier à ses propres problèmes, est dans ce cas absolument difficile. Ceux qui souffrent, ceux qui pleurent, ceux-là qui ont été victimes d'une trahison ou d'une injustice dans la vie, de quelque calomnie ou fraude, ou d'ingratitude, vraiment s'oublient eux-mêmes, ils oublient leur Etre Réel intime quand ils s'identifient complètement avec leur tragédie morale.

Une personne qui se trouve désespérée devant quelque problème sentimental, économique ou politique, s'est, de toute évidence, oubliée elle-même. Si cette personne s'arrête un instant, observe la situation et essaie d'observer ses ressentis, et ensuite fait un effort afin de comprendre le sens de son attitude ; si cette personne s'arrête un instant, si elle observe la situation et essaie de se rappeler à elle-même, s'efforçant alors de comprendre le sens de son attitude, si elle réfléchit un peu, si elle pense que tout passe, que la vie est fugace, illusoire, et que la mort réduit en cendres toutes les vanités de ce monde, si elle comprend que son problème au fond n'est qu'un feu de paille, un feu follet qui s'éteint aussitôt, elle verra très vite et avec surprise que tout a changé.

En réalité, nous les êtres humains réagissons mécaniquement aux circonstances de la vie, ce qui nous convertit en victimes. Si quelqu'un nous flatte, nous sourions ; si quelqu'un nous humilie, nous souffrons ; si quelqu'un nous insulte, nous répondons avec une insulte ; et nous heurtons si nous avons été heurtés. En fait, nous ne serons jamais libres car les autres ont le pouvoir de nous faire passer de la joie à la tristesse, de l'espoir au désespoir.

Il est important que nous les êtres humains apprenions les techniques et astuces psychologiques enseignées par la Sagesse Gnostique, enseignement qui nous aidera à nous connaître nous-mêmes et à éliminer ces forces internes cachées qu'on appelle "Moi" ou défauts. Ces forces internes agissent en notre intérieur et nous font réagir mécaniquement aux diverses circonstances dans la vie.

Beaucoup de gens, ayant appris et pratiqué ces astuces psychologiques, ont changé de façon extraordinaire, devenus capables de mieux vivre, et aussi de connaître l'amour, et de donner cet amour à leurs voisins.

Cet état psychologique que nous portons en nous est le résultat d'un long et complexe processus dont nous avons fait l'expérience. Une éducation familiale, scolaire et sociale, a servi de modèle pour former nous tous. Il est difficile de se débarrasser de ce modèle si on continue à s'y identifier et à être absorbé par ces habitudes.

Dans la Grèce Antique, les prophéties de Delphe, qui prophétisaient devant les masses, accordaient aux sept sages de la Grèce la suprême devise de sagesse : "Homo Gnose te ipsum" ce qui signifie : "Homme, connaît-toi toi-même et tu connaîtra l'univers et les Dieux".

Les défauts spychologiques.

En nuestra mente viven muchos yoes! Grâce à la Gnose et à Maître Samaël, nous savons que le "Moi", ou défaut, est la cause de la souffrance de l'être humain. Maître Samaël nous enseigne comment nous connaître nous-mêmes, comment connaître le défaut agissant en nous, afin que nous puissions éliminer ce défaut.

Nous l'écrivons à nouveau ici: le problème de la souffrance de l'être humain réside entièrement en nos défauts. À cause de nos défauts, chaque personne sème dans sa vie le mal, la souffrance, la misère, la maladie; nous souffrons et nous font souffrir les autres, même notre propre famille.

Si nous pouvions disposer d'une pratique de connaissance de soi, qui nous fait connaître notre façon erronée de penser, de ressentir et d'agir, logiquement nous éliminerions nos défauts, nous ne ferions pas d'erreurs et nous ferions quelque chose de meilleure de notre vie.

Mais la nature humaine n'a pas de défense. A cause de nos défauts, nous semons notre propre souffrance: prison, mort, violence, séparation, etcetera. À cause d'un défaut comme la colère, suite à quelque chose d'insignifiant, des époux se battent, des enfants souffrent, des familles se séparent.

La nature humaine se retrouve dans un cul-de-sac, mais la Gnose a ouvert les portes de la connaissance spirituelle afin de nous libérer de la souffrance.

La loi de la récurrence.

Le mot récurrence signifie "se répéter". Selon cette loi, tout dans la vie d'un être humain va se répéter exactement de la même manière que dans une précédente vie : les mêmes relations émotionnelles, combats, séparations, amis, ennemis. C'est pourquoi nous disons que la vie d'un être humain est comme un film : lorsque nous mourons, nous entrons avec ce film dans l'éternité, donc nous revoyons ce film rétrospectivement lors du jugement de notre âme dans le monde astral. Ensuite, lorsque nous retournons dans un nouveau corps physique, nous allons projeter et répéter le film de notre vie dans la nouvelle existence.

Dans les Gospels Saint Paul nous dit : "il faut que le vieil homme meure et que le nouvel homme naisse".

Le vieil homme, c'est tous ces usages, habitudes, mécanismes, défauts. Le nouvel homme, c'est le Christ en chacun de nous.

Dans la Bible, Jésus Christ et les apôtres nous invitent à une renaissance, à une réelle transformation. Pour cette raison, si nous n'éliminons pas nos défauts, faute de connaissance de soi, toute notre souffrance reviendra dans une existence future.

La loi de récurrence est une des 48 lois qui gouvernent la nature humaine. Cette loi est expliquée dans le premier chapitre des Ecclésiastes.

http://www.anael.org/francais/reveiller/cruelle.htm

le moi, l'ego, le défaut psychologique - 2ème part...
LE SOUFISME, qu’est ce que c’est ?

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 14 novembre 2018

Image Captcha