• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

10 minutes de lecture (2056 mots)

Le message de Dieu à travers le signe du Cancer

Le message de Dieu à travers le signe du Cancer

 

Le Cancer, le second des grands Signes Féminins, traite de la concrétisation de la pensée de Dieu en substance physique. Sous le Taureau, résonne le Verbe Créateur, qui met en mouvement les rythmes de la Vie le long de lignes déterminées par la Volonté Divine.

Le travail du Principe Féminin en Cancer est de recevoir et maintenir l'image du Plan — reflété, comme à la surface d'un plan d'eau profond et tranquille — et d'imprimer cette image, déjà imprégnée de vie, par le pouvoir du Verbe, sur le second germe de chaque forme physique en conception — "Chacun selon son genre".

Toutes les idées que nous associons au terme Mère Nature : fertilité infinie, richesse infinie et variété de forme et de couleur, partant de la majesté des montagnes à la délicate perfection de la minuscule fleur du désert. La magie cachée qui change les substances chimiques inertes en plante vivante est cultivée par les grandes forces féminines du Cancer, comme sont également les changements métaboliques par lesquels la nourriture que nous absorbons est transformée en substance vivante de nos corps, et plus sacrée et plus mystérieuse de toutes, la formation d'un enfant vivant à l'intérieur du corps de la mère.

Comprendre le travail des forces du Cancer dans la Nature serait comprendre le mystère central de la Vie elle-même. Mais il y a des indices qui, s'ils sont suivis, nous mèneront infailliblement vers le Saint des Saints où les ailes des Chérubins se rejoignent au-dessus du siège de grâce du Très Haut. Là nous pouvons sentir quelque chose de la gloire et de la merveille de ce mystère. Notons ce point : Ce furent les Chérubins (Seigneurs du Cancer) qui éveillèrent l'Esprit de Vie, second aspect de la divinité en nous, qui correspond au Verbe, la Sagesse ou Principe Féminin — le Christ Cosmique. Dans la Bible, ces Etres sont également appelés Chérubins.

Dans le symbolisme du Tabernacle dans le Désert, situé devant nous à l'aube de notre conscience de soi, était illustré le dessein entier de Dieu pour l'homme — le développement de sa conscience à travers l'usage du pouvoir créateur (le Saint Esprit) dans la génération ; le développement de son esprit à travers le contrôle et la direction de ce pouvoir ; l'élévation et l'extension de sa conscience à travers la purification, la régénération, et le service au point d'abandonner complètement ses facultés créatrices afin d'éveiller le Principe Christ intérieur.

"Aucun homme ne vient au Père, s'il ne passe par Moi",

disait Jésus Christ à Ses disciples. Lorsque la conscience Christ sera établie en nous, le sentier du Père s'ouvrira à nous, un sentier trop exalté pour notre compréhension actuelle.

Les ailes déployées des Chérubins, se rencontrant au-dessus du siège de grâce dans le Saint des Saints, gardent l'entrée de ce sentier ; mais chaque année au Solstice d'Eté, lorsque le Soleil entre dans le signe du Cancer, le Christ passe entre ces deux ailes déployées pour monter vers le trône du Père et se perdre Lui-Même, pour une courte période, dans la gloire indicible de communion. Là il est rempli une fois de plus de la puissance du Père avant de revenir encore avec pour tâche de nous aider, nous, maladroits enfants de la Terre de Dieu, à trouver la voie.

Ceux d'entre nous qui aspirent à hâter leur voyage vers le Père en voyageant sur le sentier d'Initiation peuvent bien se demander ce qu'ils doivent faire du rayon mystique du Cancer lorsqu'il est focalisé sur eux.

Nous trouverons notre plus fidèle réponse à cette question dans le silence méditatif de la Nature, en un lieu où elle n'est pas perturbée par les activités bruyantes de l'homme. C'est un silence complet et immense, cependant rempli de vie d'une qualité qui varie avec le caractère du lieu. Il réprimande nos esprits agités par un message sans voix qui vient parfois comme une plainte, parfois comme un commandement :

"Sois calme et sache que Je suis Dieu".

C'est le message de l'Eternel Féminin pour nous. Il nous dit que seulement dans le sanctuaire silencieux de notre être intérieur Dieu peut se révéler Lui-Même à nous ; seulement dans les eaux calmes de l'âme son Image, Sa vérité, peuvent se refléter.

Il peut sembler singulier au début que cette tranquillité intérieure doive être associée au Cancer, dont le messager sur Terre est la vagabonde Lune, toujours changeante, fécondatrice, dont les rayons apportent la vie, le changement et le mouvement. Mais ceci s'explique lorsque nous réalisons que le processus de création commence par une image mentale de la chose ou de la condition devant être créée, et que cette image est conçue dans la tranquillité. Une fois conçue, cependant, c'est une chose imprégnée de pouvoir créateur qui démarre immédiatement l'activité nécessaire pour l'amener à manifestation. Il y a alors deux choses que nous pouvons tâcher d'accomplir sous le Rayon du Cancer.

En premier lieu, nous pouvons établir une censure sur les images mouvantes qui passent en courant continu à travers le miroir de nos esprits chaque jour. Nous pouvons éloigner ou effacer les indésirables, et verser le pouvoir créateur de nos cœurs dans les bonnes images, afin qu'elles puissent le plus rapidement devenir manifestes dans nos vies.

En second lieu, nous pouvons chercher plus intensivement le chemin vers ce saint lieu en nous-mêmes où réside Dieu et, par un effort quotidien, établir une ligne de communication entre ce sanctuaire caché et notre mental concret, une ligne le long de laquelle Son message peut couler pour nous guider dans toutes nos affaires. Nous appelons cette ligne de communication Intuition. Lorsque l'intuition se développe, nous cessons de juger ou condamner notre compagnon parce qu'à travers cette connaissance intérieure, nous acquérons une compréhension de sa position, son point de vue, ses problèmes, ce qui nous permet de lui serrer la main dans la fraternité de la Vérité au-delà de toutes différences d'opinion. Cette qualité de compréhension, qui est certainement une qualité du "principe féminin", né  de l'amour, nous l'appelons sympathie.

Puisque le travail du Principe Féminin dans le Cancer est de nourrir, aussi bien que de concevoir, nous découvrons que sa réflexion, dans le corps physique est l'estomac, qui prépare la nourriture que nous prenons à la digestion, et la poitrine, qui donne la nourriture à l'enfant nouveau né.

Il est pour le néophyte une leçon d'une profonde signification cachée dans la question de nourriture, car à travers ce processus un mystérieux échange de forces entre les vagues de vie inférieures et supérieures est accompli. Pour les Etres Illuminés un repas est un service de communion.

Un autre point d'importance vitale relié au Cancer est la gouverne de la Lune sur le système nerveux sympathique, au moyen duquel la plupart des fonctions du corps sont entretenues. La pression d'une vie intensive produit en nous une tension mentale quasi constante qui contracte les nerfs et les muscles et interfère avec le flux rythmique de la force de vie vers les organes vitaux.

Par conséquent, lorsqu'en préparant la méditation, nous calmons le mental par un acte de volonté et libérons toute tension dans le corps physique, non seulement nous ouvrons la porte qui mène au sanctuaire intérieur, mais nous libérons également les forces qui soutiennent le corps.

Quand, par un effort sérieux, nous aurons réussi à transférer notre conscience du soi extérieur vers ce centre mystique de notre être, nous connaîtrons  la véritable signification des mots prononcés par Jésus Christ au tentateur :

"Il est écrit, l'homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole venant de la bouche de Dieu".

 

La leçon "vivante" sous le Rayon du Cancer est si profonde et mystérieuse qu'elle ne peut seulement être appréhendée que dans la tranquillité.

C'est quand le Soleil entre en Cancer que le Christ retourne vers le Père pour être nourri et revitalisé après Sa longue année. En agissant ainsi, Il touche le point le plus élevé qu'Il est capable d'atteindre. Puisqu'Il est notre maître, notre exemple, nous devons apprendre à faire de même. Une étude des mots clefs du signe du Cancer et du message de la Lune, son gouverneur, nous aidera à le faire.

L'Imagination est un des mots clefs du signe du Cancer ; c'est l'aptitude de l'Esprit — notre Soi Supérieur — à créer une image, à son pôle négatif. Nous savons que nos esprits, jusqu'ici, ont été presque totalement dévoués à la réflexion des images et des sons venant du monde extérieur, avec les impressions et sentiments de la personnalité sur les expériences de ce monde extérieur. La ligne de communication entre le mental et la personnalité est comme une large avenue à grande circulation, alors que la ligne de communication entre le mental et l'esprit est un sentier à travers bois, envahi de broussailles et de ronces.

Cela faisait partie du plan évolutionnaire que nous devions centrer notre attention sur le monde extérieur afin d'apprendre les lois le gouvernant,  et cependant en même temps apprendre comment gouverner correctement nos corps dense, vital, et désir.

Maintenant le temps est venu où ce petit sentier caché menant du mental à l'esprit doit être clarifié afin que la connaissance que nous avons acquise à travers les expériences dans le monde extérieur puisse être utilisée par l'Esprit afin de continuer vers la grande étape suivante dans l'évolution. Cette étape ouvrira nos yeux aux mondes au-dessus du Monde Physique où nous pourrons voir par nous-mêmes les causes derrière les événements qui surviennent dans ce monde.

Nous ne pourrons pas obtenir le lieu saint en nous-mêmes, là où le mental et l'Esprit se rencontrent tant que nous ne clarifierons pas le sentier entre eux. Notre objectif est d'écarter toutes les images du monde affairé et agité. Il y a toujours une tranquillité et une paix célestes dans ce lieu secret, mais il y a également en lui quelque chose de palpitant, car c'est là que les messages du Soi Supérieur, le dieu intérieur, sont reçus. Des vérités inimaginables pour nous.

"Tant que la terre demeure, le temps des semailles et de a moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, et le jour et la nuit ne cesseront pas"

Genèse 6:22

A cette époque de l'année, lorsque les activités physiques de la nature sont à leur apogée, le Solstice d'Eté est célébré, et c'est uniquement en nous y adaptant que nous reconnaissons le grand œuvre accompli par les Esprits de la Nature et montrons notre gratitude pour tout ce qu'ils ont fait afin de rendre plus belles les fleurs, les plantes et les arbres. Ils travaillent pour tous les règnes — minéral, végétal, animal et humain — et aident l'humanité à faire de même.

Quiconque ayant une vision étendue (éthérique) peut voir les gnomes, les elfes et les fées construisant la verte chlorophylle dans les feuilles des plantes et teintant les fleurs de façon merveilleuse.

Ils taillent également les cristaux en minéraux, faisant d'eux les gemmes précieuses qui étincellent sur les  couronnes d'or. Sans les gnomes, il n'y aurait pas de fer, d'argent, d'or et d'autres métaux.

Les Esprits de la Nature dont nous entendons le plus souvent parler sont les gnomes, les ondines, les sylphes et les salamandres.

Le mot gnome signifie "habitant de la terre", et c'est ce qu'ils sont. Un certain type parmi eux fréquemment mentionné dans les histoires est le Brownie, ou elfe, une créature espiègle et comique d'environ 12 à 18 pieds de hauteur. Leur corps est fait d'éther chimique.

Les Ondines appartiennent à la famille des esprits de l'eau opérant dans l'éther liquide, proche des éléments aqueux. Ils aident à contrôler le cours et la fonction de l'eau dans la Nature. Leur corps est composé d'éther vital.

Les Sylphes vivent dans les airs, leurs corps sont composés d'éther lumière.

Les Salamandres sont le petit peuple du feu ; leurs corps sont faits d'éther réflecteur. Ils sont l'élément feu invisible de la Nature. Sans eux, le feu matériel ne pourrait exister ; aucune allumette ne pourrait être frottée, ni le silex et l'acier donner des étincelles sans leur assistance. Ils apparaissent immédiatement lorsqu'ils sont amenés à friction.

Toutes les quatre classes d'Esprits de la Nature oeuvrent avec notre vague de vie, rendant un service de la plus grande valeur et nécessité. C'est pourquoi nous leur devons la plus profonde gratitude.

 

RAYS  JUILLET AOUT  2003   -   L'Equipe du Fellowship   -   Traduction Chantal Duros

Numérologie, Kabbale et autres dérives... Partie 4
Numérologie, Kabbale et autres dérives... Partie 3

Articles en Relation

 

Commentaires 2

AngeAdmin le mercredi 1 juillet 2015 20:15

Merci infiniment Eny pour cette merveilleuse traduction ! Je comprends mieux mon signe, et donc je me comprends mieux hihihi

Merci infiniment Eny pour cette merveilleuse traduction ! Je comprends mieux mon signe, et donc je me comprends mieux hihihi
Eny le jeudi 9 juillet 2015 10:20

Merci à toi ** c'est mon signe aussi

Merci à toi ** c'est mon signe aussi :) ♥
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 14 novembre 2018

Image Captcha