• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

13 minutes de lecture (2500 mots)

La thérapie du magnétisme

La thérapie du magnétisme

 

Brève histoire du magnétisme

Le magnétisme est un sujet qui m'a paru passionnant, aussi énigmatique dans son explication qu'extraordinaire dans son application pour la santé des Hommes.

La réalité du magnétisme vital, par opposition à celui dit naturel, divise les Hommes de science. Procédé thérapeutique aux résultats pourtant indéniables, il reste, encore de nos jours, inexplicable scientifiquement. Aussi évite-t-on d'aborder ce sujet lors de colloques officiels... bien que certains médecins ne dédaignent pas recourir aux soins d'un magnétiseur tant pour eux-mêmes que pour quelques-uns de leurs malades.

Que connaît-on du magnétisme ? Depuis Mesmer (1734-1815), (1) qui découvrit ce qu'il appela le magnétisme animal, les progrès réalisés en vue de comprendre l'action du magnétiseur sur le magnétisé, n'ont guère avancé.

L'influence du magnétisme est connue depuis l'Antiquité. Un philosophe grec, Jamblique (250-330), relève dans son Traité des mystères égyptiens que, dans les temples, des guérisons s'opéraient par imposition des mains.

Dans l'Antiquité, la guérison par le magnétisme était une pratique relativement répandue. Chez les Grecs, les pythagoriciens enseignaient que le magnétisme émanait d'un principe universel harmonisant la création. Les stoïciens mettaient en mouvement ce qu'ils appelaient un fluide par un procédé techniquement rationnel.

Plus près de nous, les Romains guérissaient souvent par le magnétisme.

Au Moyen Âge se propagea l'application de la pierre d'aimant extraite d'une ville de l'Asie mineure : Magnésie, nom donné à la pierre de même origine.

De grands noms de l'Histoire sont associés à des recherches sur le magnétisme et aux guérisons qui résultaient de son expérimentation. Ce n'est pas le lieu de relever ici leur contribution respective, mais citons parmi les plus connus : Avicenne, Robert Fludd, Laënnec, Newton, Paracelse, Basile Valentin, etc.

Un des bibliothécaires du Muséum national d'histoire naturelle, Deleuze (1754-1835), expérimenta d'une façon si méthodique et prudente à la fois qu'il sut mettre en lumière deux influences thérapeutiques du magnétiseur. L'une résulte de passes effectuées avec les mains. L'autre établit un rapport de confiance entre le patient et le guérisseur, subjuguant le mal d'une manière que l'on peut qualifier de psychologique.  

Cette imprécision, relative à l'explication de la relation entre les deux personnes concernées, a parfois laissé supposer que la guérison s'effectuait par injonction télépathique.  

Un autre expérimentateur, surtout physiologiste, Lafontaine (1803-1892), révéla une cause fort étrange de ce phénomène, qui fut ensuite mise en évidence par le Dr Braid : le regard fascinateur. Braid qualifia d'hypnose cette provocation du sommeil nerveux à distance. Et par quelque curieux hasard dont seuls les détracteurs du magnétisme ont le secret, bien que cet art ne soit pas officiellement reconnu, l'hypnose, par contre, l'est.

À l'hypnose est généralement associé le sommeil. Pourtant, il convient surtout de savoir que l'hypnotisé affirme souvent ne pas avoir dormi et qu'il se souvient de tout ce qui s'est passé... sauf si, pendant la séance, il lui a été commandé de dormir ou d'oublier ce qu'il a psychiquement vécu pendant cet état.

De ce qui précède, on est conduit à constater que l'hypnose n'endort pas mais crée un état de suggestibilité qui permet d'accepter une suggestion, même celle de se guérir. Parce que l'hypnose a trop longtemps été associée au charlatanisme, la sophrologie qui la remplace est une technique plus douce qui fait appel à la coopération du patient.

Il faut attendre Hector Durville (1849-1923) pour que le magnétisme acquière ses lettres de noblesse. Il donna à cette thérapie une unité de compréhension parmi les magnétiseurs, aboutissant  à une généralisation cohérente des procédés utilisés. Certes le magnétisme reste encore dans l'ombre des grandes méthodes de guérison. Peut-être parce que sa pratique paraît bien étrange pour être comprise par le grand public. 

 Harmonisation et vitalisation

Pourquoi le magnétiseur n'est-il pas encore officiellement reconnu comme un spécialiste thérapeute au même titre, entre autres, que le psychologue ou le kinésithérapeute ? Par exemple, le médecin qui soigne la colonne vertébrale ne s'appelle plus rebouteux, mais chiropracteur, terminologie plus officielle. (2) La raison essentielle n'est pas à rechercher dans un douteux effet physiologique de la guérison effectuée par le magnétiseur. La guérison se constate mais est difficilement interprétable comme le résultat effectif et logique de l'action des seules passes du magnétiseur.

 En général, le magnétiseur soigne à l'aide de passes génératrices de quatre fonctions, qu'il est bon de rappeler :

- Charger : Effectuer des passes très lentes sur une région comme pour la saturer.

- Dégager : Exécuter des passes rapides comme pour entraîner, régulariser, répartir la tension de la région traitée.

- Fixer : Présenter les doigts réunis en pointe, en regard d'un point quelconque du corps, en vue de diriger en profondeur un puissant faisceau de rayon magnétique.

- Disperser : Aller d'un point vers l'extérieur par des passes transversales.

Longtemps mis au ban de la société pour pratique illégale de la médecine, le magnétiseur, par des passes qui ne font qu'effleurer le patient, donne une impression de suggestibilité ; ce qui sous-entend un effet placebo. Que le patient s'ouvre à la suggestion de confiance que le magnétiseur inocule par ses gestes, paraît s'assimiler à du charlatanisme.

La médecine officielle use de l'effet placebo puisqu'il est prouvé que l'allopathie l'inclut pour 30% environ. Par conséquent, si l'effet placebo est légalement pris en compte, c'est que la médecine est consciente que cette "plage d'autosuggestion" dans un traitement médical est aussi nécessaire que le médicament conçu en laboratoire pour s'avérer chimiquement efficace.

L'être humain est complexe dans ses réactions psychologiques. C'est justement à cause de celles-ci que l'effet placebo trouve son application et, surtout, sa justification. Ainsi s'impose la déduction suivante, d'ailleurs acceptée comme une vérité par les magnétiseurs : L'intériorité de l'être n'est accessible que par ce qui lui correspond, que ce soit par harmonisation ou par vitalisation.

L'harmonisation comprend toutes les techniques de thérapies naturelles et psychologiques, donc axées sur le meilleur environnement possible du patient afin qu'intérieurement il se trouve plus serein. En voici plusieurs, plus ou moins utilisées tant par la médecine officielle que par celle dite parallèle englobant les médecines douces ou naturelles : La chromothérapie, la musicothérapie, l'homéopathie, l'adaptation de l'activité aux rythmes personnels (travail, sport, loisir entrecoupant le travail, etc.), la psychanalyse, et bien d'autres thérapies s'attaquant plus à l'esprit qu'au corps.

La vitalisation inclut tout ce qui régénère et augmente l'énergie vitale. Par exemple : L'utilisation de cristaux par leur application sur des plexus, la pratique d'une respiration spécifique, l'acupuncture, le magnétisme, etc.

En fait, si le magnétiseur a une influence suggestive, c'est un atout positif, car cela démontre que le malade peut être mis en confiance. Cet aspect de l'harmonisation joue ici un rôle psychologique déterminant, puisque ce n'est qu'ensuite que la vitalisation peut être entreprise. La vitalisation serait mieux comprise si elle pouvait se définir comme un transfert de vitalité, donc de la vie. Par conséquent, il serait intéressant de connaître la source de cette énergie vitale, source d'où le magnétiseur puise son pouvoir de guérison.

 Une thérapeutique holistique

À la lecture d'ouvrages trop spécialisés sur le magnétisme, le lecteur en vient naturellement à en accepter quelques grandes idées directrices, donc trop générales, sans pour autant désirer en approfondir la technicité. Il s'ensuit que certaines notions s'instaurent, même si elles ne sont pas toujours fondées ni reconnues par tout le monde. D'où un risque d'incompréhension et d'imagination débordante.

On peut admettre que la science ne reconnaisse pas la validité des théories et des pratiques liées au magnétisme.

En parodiant Galileo Galilei qui affirmait au sujet de la Terre : Eppur si muove ! (Et pourtant elle tourne !) (3) Pourtant le magnétisme est souvent efficace, n'en déplaise à la science. Peut-être que si elle voulait bien se remettre en question, les nouvelles lois qu'elle découvrirait sur le magnétisme vital lui ouvriraient d'autres horizons.

Il est vrai qu'un des reproches les plus fondés faits aux magnétiseurs, est qu'ils ne manifestent pas tous une compétence médicale dûment diplômée. En outre, ils soignent plus ou moins efficacement. Cette faculté de guérison qui les anime est certainement liée à leur pratique, à leur expérience, à la possibilité de transférer puissamment ou faiblement leur vitalité.

Car il s'agit bien d'une vitalité puisque, après avoir soigné pendant longtemps, le magnétiseur se sent généralement vidé de son énergie, intérieurement et psychiquement.

À moins que, pour affiner une certaine explication du phénomène, par trop ambiguë, on prenne en compte ce que les physiciens appellent communément un champ magnétique. Celui d'un être vivant se présenterait comme un champ ovoïde vibratoire résultant de la présence de deux pôles de polarité opposée. L'un constitué par la matière du corps, l'autre par la vie qui l'anime.

En général, l'être vivant évolue au sein de sa propre sphère de vitalité psychique. L'Homme, quant à lui, possède l'extraordinaire possibilité d'extérioriser sa vitalité. Il lui arrive de la transférer sur un objet, sur un animal ou sur autrui, par un effort personnel, qu'il s'agisse d'un acte de volonté ou d'amour.

Il y a lieu de rappeler que cette vitalité se communique également aux animaux. Les nombreuses observations venant confirmer des guérisons animales tendraient à atténuer l'effet de suggestion ou de placebo.

Deux façons d'exercer le magnétisme résument tous les antagonismes actuels. La pratique est soit le fruit d'études intellectuelles spécialisées, soit une disposition altruiste spécifique. Des arguments vantant ces deux expressions du magnétisme, la technique de l'un ou la sensibilité de l'autre, alimentent les divergences de ces approches.

Je n'ai pas la prétention de trancher cet éternel débat ; je m'en garderais bien. Ma propre opinion s'est toutefois forgée à la suite de mon vécu auprès de quelques magnétiseurs. Oui, c'est vrai que j'en connais plusieurs qui m'ont particulièrement impressionné. Oserais-je affirmer que la sensibilité, qu'elle soit psychique ou spirituelle, leur est d'un grand secours pour utiliser diversement l'énergie du magnétisme ?

Je ne peux m'empêcher de rapporter ici ce que l'un d'eux me disait en synthétisant la voie du magnétiseur : "Être magnétiseur, ce n'est pas un métier, c'est une vocation". Telle devrait être la profession de foi de tout magnétiseur.

 Annexe : Le magnétisme, d'après Mesmer

Doctrine et méthode du magnétisme animal en 27 propositions, extrait de l'ouvrage Mémoire sur la découverte du magnétisme animal, par Mesmer, 1779.

1 - Il existe une influence mutuelle entre les corps célestes, la terre et les corps animés.

2 - Un fluide universellement répandu et continué, de manière à ne souffrir aucun vide, dont la subtilité ne permet aucune comparaison, et qui, de sa nature, est susceptible de recevoir, propager et communiquer toutes les impressions du mouvement, est le moyen de cette influence.

3 - Cette action réciproque est soumise à des lois mécaniques inconnues jusqu'à présent.

4 - Il résulte de cette action des effets alternatifs qui peuvent être considérés comme un flux et un reflux.

5 - Ce flux et ce reflux est plus ou moins général, plus ou moins particulier, plus ou moins composé, selon la nature des causes qui le déterminent.

6 - C'est par cette opération, la plus universelle de celles que la nature nous offre, que les relations d'activité s'exercent entre les corps célestes, la terre et ses parties constitutrices.

7 - Les propriétés de la matière et des corps organisés dépendent de cette opération.

8 - Le corps animal éprouve les effets alternatifs de cet agent, et c'est en s'insinuant dans la substance des nerfs qu'il les affecte immédiatement.

9 - Il se manifeste, particulièrement dans le corps humain, des propriétés analogues à celles de l'aimant. On y distingue des pôles également divers et opposés, qui peuvent être communiqués, changés, détruits et renforcés ; le phénomène même de l'inclination y est observé.

10 - La propriété du corps animal qui le rend susceptible de l'influence des corps célestes et de l'action réciproque de ceux qui l'environnent, manifestée par son analogie avec l'aimant, ma déterminé à le nommer Magnétisme animal.

11 - L'action et la vertu du Magnétisme animal ainsi caractérisées peuvent être communiquées à d'autres corps animés ou inanimés. Les uns et les autres en sont cependant plus ou moins susceptibles.

12 - Cette action et cette vertu peuvent être renforcées et propagées par ces mêmes corps.

13 - On observe à l'expérience l'écoulement d'une matière dont la subtilité pénètre tous les corps, sans perdre notablement de son activité.

14 - Son action a lieu à une distance éloignée, sans le secours d'aucun corps intermédiaire.

15 - Elle est augmentée ou réfléchie par les glaces comme la lumière.

16 - Elle est communiquée, propagée et augmentée par le son.

17 - Cette vertu magnétique peut être accumulée, concentrée, transportée.

18 - J'ai dit que les corps animés n'en étaient pas également susceptibles ; il en est même, quoique très rares, qui ont une propriété si opposée que leur seule présence détruit tous les effets de ce magnétisme dans les autres corps.

19 - Cette vertu opposée pénètre aussi tous les corps ; elle peut être communiquée, propagée, accumulée, concentrée et transportée, réfléchie par les glaces et propagée par le son ; ce qui constitue non seulement une privation, mais une vertu opposée positive.

20 - L'aimant, naturel ou artificiel, est susceptible de magnétisme animal, et de la vertu opposée, sans que son action sur le fil soit altérée ; le principe du magnétisme diffère donc de celui du minéral.

21 - Ce système fournira les éclaircissements sur la nature du feu et de la lumière, ainsi que dans la théorie de l'attraction, du flux et du reflux, de l'aimant et de l'électricité.

22 - Il fera connaître que l'aimant et l'électricité artificielle n'ont, à l'égard des maladies, que les propriétés communes à une foule d'autres agents, et que, s'il est résulté quelques effets utiles de l'administration de ceux-là, ils sont dus au magnétisme animal.

23 - On reconnaîtra par ces faits, d'après les règles pratiques que j'établirai, que le principe peut guérir immédiatement les maladies de nerfs, et médiatement toutes les autres.

24 - Qu'avec son secours, le médecin est éclairé sur l'usage des médicaments ; qu'il perfectionne leur action, et qu'il provoque et dirige les crises salutaires, de manière à s'en rendre le maître.

25 - En communiquant ma méthode, je démontrerai, par une théorie nouvelle des maladies, l'unité universelle du principe que je leur oppose.

26 - Avec cette connaissance, le médecin jugera sûrement la nature et les progrès de la maladie, même les plus compliquées, il en empêchera l'accroissement et parviendra à leur guérison sans jamais exposer le malade à des effets dangereux ou des suites fâcheuses, quels que soient l'âge, le tempérament ou le sexe. Les femmes même dans l'état de grossesse, et lors des accouchements, jouiront des mêmes avantages.

27 - Cette doctrine, enfin, mettra le médecin en état de bien juger du degré de santé de chaque individu, et de le préserver des maladies auxquelles il pourrait être exposé. L'art de guérir parviendra à sa dernière perfection.


[1]  Voir, en Annexe, ses 27 propositions, base du magnétisme.

[2]  Voir dans Mes carnets de recherche : 21 Le canal vertébral, axe de la vie.

[3]  Voir dans Mes carnets de recherche : 02 Galilée, la foi et la raison.

 Source https://sites.google.com/site/mescarnetsderecherche/22---la-thrapie-du-magntisme

Méthode MIR
Les cinq tibétains

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
jeudi 15 novembre 2018

Image Captcha