• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

5 minutes de lecture (972 mots)

La rééducation du contrôle cérébral - Docteur Roger Vittoz

DR-VITTOZ

Le Dr. Vittoz met l’accent sur la vibration personnelle révélatrice d’un état intérieur, "qui affecte tout le corps à l’unisson du cerveau". Il invite son patient à exercer un contrôle sur son état intérieur : "Dans le traitement fonctionnel, nous apprenons donc au malade comment il peut modifier une vibration anormale, en lui donnant les qualités qui lui manquent, ou comment doit s’opérer le remplacement d’un état cérébral non contrôlé par un état contrôlé"(1).

Il demande à son patient de développer la réceptivité des sens, au niveau de la vue ("il faut avoir l’impression qu’on absorbe l’objet sans effort, sans fixation intempestive"), de l’ouïe ("il faut apprendre à ouvrir ses oreilles sans attention forcée"), du toucher ("le patient n’a qu’à percevoir ce qui le frappe au début"), du contrôle du mouvement ("le mouvement est perçu dans sa totalité").

Le Dr. Vittoz introduit la notion d’actes conscients, ces courts moments empruntés au quotidien au cours desquels le pratiquant est uniquement à ce qu’il fait, tout entier dans les sensations de l’instant présent.

De la méthode Vittoz (méthode de "rééducation du contrôle cérébral") nous retenons les exercices suivants :

La relaxation psychosensorielle :

  • Prise de conscience des sensations, internes "qui nous permettent de sentir, de localiser les différentes parties du corps : la tête, les bras, les jambes", puis externes, "venues de l’extérieur : les bruits, les couleurs, les odeurs…"(2).
  • Invitation à la relaxation "faisant disparaître l’état de contraction musculaire"(2), évoquer une sensation de pesanteur des membres puis du corps, de relâchement, d’abandon, de lâcher prise.
  • Perception des différentes parties du corps, "le cerveau apprend à n’être attentif qu’à la sensation qu’il reçoit progressivement des différentes parties du corps… le cerveau envoie l’influx nerveux à la plante du pied, perçoit la sensation, passe ensuite à la cheville, puis au mollet… La pratique de l’exercice apprend au cerveau à se taire"(2).

La marche consciente :

  • "Elle consiste à marcher en sentant d’abord le pied droit, puis le pied gauche, appuyés sur le sol, recevant la sensation du sol; puis le corps tout entier qu’accompagne un mouvement harmonieux des bras. C’est une sensation extraordinaire de calme et d’équilibre qui se répand dans tout le corps : on est absolument présent !"(2).

La lecture à haute voix :

  • "L’expérience nous montre qu’on ne peut pas lire à haute voix en pensant à autre chose, en étant ailleurs"(2).

Les exercices de concentration :

  • Par exemple suivre mentalement le tracé du chiffre 1 en liaison avec l’inspiration et l’expiration, en marquant des intervalles de pause ; dessiner mentalement le signe de l’infini ; suivre en pensée le tracé d’une spirale ; dessiner mentalement trois carrés l’un dans l’autre, un grand, un moyen, un petit…

Les exercices d’élimination :

  • Effacement mental progressif d’objets que l’on a auparavant visualisés ; de chiffres, de mots, de phrases, que l’on a au préalable visualisés ("cette expérience, qui peut paraître bien enfantine, donne au cerveau, en la répétant souvent, l’habitude de l’élimination"(1).)

(1) Traitement des psychonévroses. Dr. Vittoz
(2) Découvrir la méthode Vittoz. Dr. Rosie Bruston

Source : http://conscienencore.monsite-orange.fr/page-5671abc8b00da.html

 

Quelques définitions...

La concentration :

La concentration, c'est l'assimilation de ce qui est perçu par la réceptivité, la faculté de pouvoir fixer sa pensée sur un point donné, sans se laisser distraire. Pouvoir par exemple s'abstraire dans une lecture, dans un travail quelconque.

La concentration, c'est tout simplement le fait d'être bien centré, d'être présent à ce que l'on fait. Et c'est sur la réceptivité qu'elle prend appui.

Le contrôle cérébral :

Voici comment Roger Vittoz le définit :

"Le contrôle cérébral est une faculté inhérente à l'homme, destinée à équilibrer le cerveau inconscient et le cerveau conscient. L'équilibre cérébral normal est atteint lorsque chaque idée, impression ou sensation peut être contrôlée par la raison, le jugement, la volonté, c'est-à-dire qu'elle peut être jugée, modifiée ou écartée."

L'émissivité :

L'émissivité, c'est la pensée, le raisonnement.

La concentration fait partie de l'émissivité, de même que l'énergie de la volonté.

La qualité de l'émissivité est inhérente à celle de la réceptivité : vous aurez plus d'émissivité quand vous aurez plus de réceptivité.

La mémoire :

La mémoire n'est pas une faculté, c'est la façon d'enregistrer et elle dépend de l'état de calme et de l'ordre dans le cerveau.

La réceptivité :

La réceptivité est la faculté que nous avons de recevoir par les cinq sens les vibrations du monde extérieur, sans interprétation intellectuelle ou réaction personnelle.

Nous sentons au lieu de penser.

Dans la réceptivité le cerveau reçoit, accueille consciemment; le mental est au repos.

La vibration cérébrale, (ou "onde cérébrale") :

Le Dr Vittoz avait découvert que le cerveau émet une "onde", ou "vibration", perceptible dans la main du thérapeute. Ses caractéristiques correspondent à la nature de l'activité cérébrale. C'est grâce à cette découverte qu'il put mettre au point sa Méthode.

C'est en utilisant cette perception de la vibration cérébrale que le thérapeute va suivre le patient tout au long de la cure.

 

Le Dr. Roger Vittoz est né à Morges, en Suisse en 1863, et mort à Lausanne en 1925.

"Cette méthode répondait à son désir de guérir vraiment les malades nerveux et les armer pour la vie, leur faire comprendre et aimer la vie, même la plus difficile et la plus douloureuse." Il leur apprenait à tout "accepter" volontairement, sincèrement, tout simplifier. La sincérité est la base de sa belle méthode de rééducation cérébrale. Son traitement fut basé sur cette découverte qui lui permettait de reconnaître un cerveau angoissé, fonctionnant mal, incontrôlé, d'un cerveau calme, contrôlé et normal. "Cette méthode de dressage", dit le Dr. Vittoz, "a pour base ce fait certain que tout état psychasthénique est dû à un fonctionnement défectueux du cerveau, que c'est là, nulle part ailleurs, que nous devons chercher le remède".

Madame Roger Vittoz, souvenirs, publiés dans Traitement des psychonévroses par la rééducation du contrôle cérébral).

 Source ;http://methodevittoz.ch/index.php?pg=presentation.php
De l'illusion désirante à l'illusion délirante
Les réalités invisibles
 

Commentaires 1

Faten le mercredi 6 septembre 2017 00:06

MERCI!

MERCI! :)
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 21 novembre 2018

Image Captcha