• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

3 minutes de lecture (685 mots)

La cryogénisation, un marché ouvert

La cryogénisation, un marché ouvert

Je viens de lire un billet sur La Voix de la Russie  : La Russie entame la cryogénisaton des êtres humains.

Il est intéressant de noter que nulle part il n'est fait mention du nom de l'entreprise russe en question qui aurait déjà plus de 100 contrats à leur actif pour 36 000$.

Alors je fais un tour sur internet et voici ce que j'y trouve.

Qu'est-ce au juste que la cryogénisation ?

« La cryonie ou cryogénisation est un procédé de cryoconservation (conservation à très basse température) de tout ou parties d'êtres vivants, dans l'espoir de pouvoir les ressusciter ultérieurement. » en savoir plus sur wikipedia.

Le fondateur de la cryogénisation s'appelle Robert Ettinger (1918 – 2011) et est américain. En 1964, il publie L'homme est-il immortel ? où il écrit qu'« il était alors (en 1964) possible de conserver les corps indéfiniment » afin qu'un jour « la science médicale puisse réparer les dégâts causés par la maladie et la cryogénisation ».

Il ouvrit en 1976 l'Institut de Cryogénie (Cryonics Institute) de Clinton Township dans le Michigan, où il repose avec sa maman et ses deux épouses. Cet institut, à but non lucratif, comprenait en 2011 900 membres dans le monde, des associations de soutien en Russie, en Australie, en Allemagne. 106 personnes y attendaient la résurrection à cette date (voir dans 20minutes).

La cryogénisation de Han Solo dans l'Empire contre-attaque (Star Wars épisode 5) n'était donc déjà plus de l'anticipation proprement dite vu que le film est sorti en 1980.

Je reviens à mon article russe. Parle-t-on de la société KrioRus ? Si c'est le cas, cette société fut créée en 2000 par Valeria Oudalova (directrice générale de la société) et Danila Medvedev (futurologue, politicien, activiste social, philosophe, mouvement russe transhumaniste) et abrite aujourd'hui 25 patients. À noter que l'on peut également conserver uniquement notre cerveau, mais également nos animaux de compagnie.

La date 2000 figure dans l'article de Courrier International, alors que le site officiel parle de 2033, et les derniers papiers sur le net 2005.

Peu importe : ce qui est certain c'est que hier encore je pensais que c'était le futur ( pas vous?) mais en fait c'est une branche économique active depuis des années.

Le 21 décembre dernier, cet article parlait chiffres et cryonie :

  •   Cryonics Institute (Etats-Unis) : 21.000 € pour le corps entier ;

     Alcor (Etats-Unis, version riches) : 147.900 €, avec la certitude d'avoir sa propre cuve – ce qui ne serait pas nécessairement le cas en Russie ;

  •  Kriorus (Russie) : 26.600 €, 30% de remise si vous ne congelez que votre cerveau.

Ces trois sociétés seraient les seules dans le monde et auraient 250 personnes dans leurs caissons réfrigérés à l'azote liquide. Mais l'Australie se prépare à construire son propre institut cette année : Stasis Systems Australia.

L'Europe est à la traîne, cependant les succursales (Angleterre notamment) des sociétés citées précédemment proposent d'intervenir au moment du décès, moyennant un paiement mensuel.

Les dérives possibles pointent leur nez : les mouvements « Cryonics » fleurissent doucement, comme à Sheffield, Angleterre, où une ambulance jaune et verte abrite une des volontaires sans expérience s'entraînant sur des mannequins à diverses manipulations, dans l'espoir de maîtriser un jour l'art de la cryonie (voir Le Monde)

Il est aussi bon de savoir, si vous êtes intéressé, que la cryogénisation est interdite en France, même après la mort, un arrêt du Conseil d’Etat l’a d'ailleurs confirmé suite à l'affaire des époux Martinot.

Si vous êtes décidé, les sociétés agréées n'ont pas obligation de résultat, la science n'ayant pas encore officiellement réglé le menu problème du retour à la vie.

Ainsi, pour ce qui est des Etats-Unis, pas de contrat mais un don de son corps à la science leur permettant d'en disposer (propriété biologique), « mais les patients peuvent nous préciser leurs dernières volontés concernant le moment et les conditions de leur réanimation » , précise Max More, président du centre de stockage Alcor.

En Russie, vous signerez un « contrat d’expérimentation scientifique » mentionnant le risque d'échec. Transparence.

Dans tous les cas, quelques soient vos buts concernant votre vie et votre mort, je vous souhaite que l'une et l'autre soient empruntes de bonheur.

 
 

 http://www.dailymotion.com/playlist/x20g76_Frank-Jess_Ruest_cryonie/1#video=xe7n0u

 

États-Unis - Un œil bionique implanté pour la prem...
Outernet

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
jeudi 15 novembre 2018

Image Captcha