• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

1 heure et 39 minutes en temps de lecture (19865 mots)

L'occultisme

L'occultisme


occulter
: Passer sous silence, dissimuler

occulte : 1 caché, dissimulé - 2 secret, ésotérique - 3 mystérieux, au-delà de la compréhension humaine


" [...] Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien; mais vous observerez les commandements de l'Eternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris. (Deutéronome 4/2)


Richard Bach, l'auteur du best seller international "Jonathan Livingston" reconnaît que le livre lui avait été dicté par un esprit désincarné.

Les concepts de base des procédés de photocopie brevetés au profit de la firme Xerox ont été délivrés selon le même processus.

Le matérialisme étant moribond, il a fallu trouver une doctrine placebo dans un spiritualisme livré sur un plateau, celui des Channelers au service d'intelligences supérieures et bienveillantes qui privées de voix s'expriment par le canal humain. Beaucoup d'entre-eux parlent abondamment de Jésus ou du Christ dans leurs écrits mais jamais de Jésus-Christ. Et pour cause ! La haine presque inextinguible que lui voue le monde des désincarnés et des déchus sous la férule de leur chef Satan est le principal obstacle pour pouvoir seulement énoncer le nom de Jésus-Christ dans son intégralité car il est Celui qui les a définitivement vaincus sur la Croix.

Le "Christ" ou le "Jésus" des Channelers est systématiquement un ersatz du vrai Jésus-Christ, le "Je suis" d'avant la fondation du monde, Le Jésus-Christ Véritable Père de Marie, Sa mère terrestre, que Satan par le truchement de l'Eglise Catholique a transformé en Reine du Ciel. Cette Reine du Ciel que vénérait le monde païen avait pour nom, à une époque, Diane... Rien n'a vraiment changé en matière d'idolâtrie…

La désillusion sera mondialement ressentie par les New-agers aux temps de la Fin.

Le "que la force soit avec toi" de la trilogie de la Guerre des étoiles laisse croire qu'il existe un côté obscur en opposition à une face lumineuse de la réalité de toutes choses tout comme il y aurait une magie noire en opposition conflictuelle avec une magie blanche mais ne nous y trompons pas : elle relèvent du même monde, celui des Ténèbres... La philosophie d'Obi Wan est séduisante certes, mais totalement mensongère.

La Scientologie puise son essence dans l'occultisme le plus profond. Recouvrer l'état de Thétan, (un nom proche de celui de Satan), c'est se réapproprier les facultés originales de l'être humain qui était le créateur de toute chose à savoir, la matière, l'énergie, l'espace et le continuum espace/temps ! comme le disait déjà Satan à Eve, nous sommes des dieux qui s'ignorent par abâtardissement et engourdissement dus aux effets néfastes de l'évolution.

Bill Gates nourrit le rêve fou de pouvoir concevoir un jour une machine capable d'intelligence et d'émotions, rivalisant ainsi avec l'homme mais devient évasif quand on établit un parallèle avec sa fille Jennifer.

Le mensonge de Satan s'articule autour des contrevérités suivantes :

DIEU n'est pas une personne mais une force.

la mort n'existe pas réellement et nous ne mourrons pas réellement.

Il n'y a pas de Jugement final mais des stades d'évolution "spirituelle".

Le péché est une invention rétrograde, une notion qui nuit à notre avancement spirituel et le concept "étriqué" de faute culpabilise l'homme à tord.

Le destin de l'homme est de tendre vers sa propre divinisation et de devenir un dieu parmi les dieux

Le secret ultime est d'accéder à la Connaissance du Bien et du Mal.

[...] L'Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. (Genèse 2/9)" 

[...] mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. (Genèse 2/17)

[...] Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. (Genèse 3/4-5)

[...] L'Éternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement. (Genèse 3:22)


Ce schéma perdure depuis Eve. Cela n'empêche pourtant pas que des chrétiens aguerris se laissent séduire par ces doctrines de démons sous le prétexte fallacieux d'être plus larges d'esprit et tolérants et en viennent à frayer avec leurs colporteurs zélés.

Alors que Satan est nommément comparé à un serpent ou un dragon dans la Bible, les grands mouvements religieux d'origine orientale font abondamment et parfois exclusivement appel à ces deux entités bienveillantes.. pour combien de temps encore.

A titre d'exemple, le dragon a un rôle secondaire selon le story board du dessin animé "MULAN" des studios Disney mais au niveau de la bande sonore et de ses représentations, il en est la vedette omniprésente et incontestable. Cette production est à plus d'un titre totalement dédiée à Satan à peine dissimulé sous un vernis New-agien. Nous y reviendrons.

 dragon


Le mot "DRAGON" est cité 18 fois sur l'ensemble des Écritures, au singulier et jamais au pluriel.

Considéré comme un animal fabuleux regroupant les attributs de plusieurs animaux est encore considéré comme un simple motif de décoration qui s'impose de plus en plus insidieusement dans le monde occidental. Le fait qu'il crache des flammes le relègue à une figure de mythologie qui ne peut exister réellement.

 

" [...] Sentence des bêtes du midi: A travers une contrée de détresse et d'angoisse, D'où viennent la lionne et le lion, La vipère et le dragon volant (Esaïe 30/6) et (Esaïe 14/29)

" [...] Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. (Apocalypse 12/4)

" [...] Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus. (Apocalypse 12/17)

 

Son soi-disant rôle de protection et de gardien est confirmé par sa représentation sur des drapeaux, des étendards, des blasons et ce, même en milieu chrétien ou considéré comme tel.

Ses représentations multiples abondent en particulier en Orient dont nous adoptons de plus en plus les us et coutumes. D'origine orientale, les philosophies et religions, les techniques de méditation, les arts martiaux, les objets de décoration, les biens de consommation courante, la cuisine gagnent du terrain chaque jour d'avantage.

[...] Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan (Apocalypse 20/2)

[...] La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité. (Apocalypse 13/2)

[...] Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, (Apocalypse 12/7)

[...] Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. (Apocalypse 12/9)


Ces remarques peuvent dans un premier temps prêter à sourire, j'en conviens. Je suis passé moi aussi par ce stade.

Le monde cinématographique représente le dragon archétype comme un allié, ailé et zélé, bicéphale parfois, doté le plus souvent d'une intelligence remarquable, avec une nature enjouée, bienveillante, un jargon humoristique et surtout, lorsqu'il est présenté aux enfants immensément sympathique. L'un des derniers exemples sur ce point précis est Mulan, une production de Walt Disney. (MULAN est entre autre l'anagramme de MALUN).

L'héroïne de ce dessin animé qui a pour cadre la Chine à l'époque médiévale du temps de la dynastie Ming, doit d'abord se travestir en homme pour sauver l'honneur de la famille et partir en guerre en s'enrôlant dans les troupes du valeureux chevalier Dysnéen Shang pour combattre les huns, qui ont envahi l'empire céleste sous la conduite de l'immonde Shan-Yu que la Grande muraille n'a pas pu arrêter comme la ligne Maginot à une autre époque en d'autres lieux. Les noms Shang, Shan comme bien d'autres construits sur la forme Stan, Swan, Syan sont souvent employés de manière apparemment involontaire sur le plan humain ou dans le dessein de les apparenter à celui de Satan.

Véritable garçon manqué, cette Jeanne d'Arc Orientale "bénéficie" de l'aide d'un petit dragon, Mushu, le gagman de service aussi malicieux que facétieux et qui, pour se racheter de ses fautes et manquements passés et réintégrer ses fonctions de gardien coopérant avec les esprits bienveillants de ses ancêtres, provoque des catastrophes pour lui permettre de vaincre et gagner la reconnaissance de l'Empereur. Mushu est impulsif et bagarreur, et ces traits de caractère sont des atouts qui justifient ses entreprises et sa... mégalomanie. C'est pourtant cette particularité qui a valu à Satan d'être déchu. Cri-Kee, un criquet porte-bonheur que sa grand-mère lui a donné, fait partie de la panoplie pour se sortir des épreuves et des mauvaises passes. A propos de criquets, l'Apocalypse nous présente une toute autre version :

 

" [...] De la fumée sortirent des sauterelles, qui se répandirent sur la terre; et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu'ont les scorpions de la terre. (Apocalypse 9/3)

 

Depuis les fléaux en Égypte du temps de Moïse, rien n'a vraiment changé. Dés le début du film, on rentre dans le vif du sujet avec le père de Mulan qui se rend au temple des ancêtres pour y prier. Il dépose une baguette d'encens incandescente sur une coupelle suspendue, sur laquelle se tient une effigie de dragon.

Mais si l'on se réfère au caractère animé des personnages, il est indéniable que le dragon est la véritable vedette du film, le stratège qui est parvenu à ses fins tout en se cachant derrière Mulan. Le temps de parole qui lui est alloué par ses géniteurs graphistes et la richesse souvent gaillarde de son Verbe entretient un rythme et un souffle que la pauvreté du scénario n'auraient pu maintenir. Une fois son triomphe accompli, il peut s'en retourner dans le monde invisible des esprits.

Pendant la campagne promotionnelle, les commentateurs avaient mis en évidence le fait que l'équipe de dessinateurs s'était déplacée en Chine pour s'imprégner de l'ambiance et y croquer les thèmes propres au monde asiatique. Au final, la figure du dragon étant omniprésente et protéiforme au cours du film, nos chères têtes blondes sont trompées sur le sens d'invasion des barbares, le bien fondé d'une aspiration, la véritable nature du dragon et les méthodes de séduction qu'il emploie pour précipiter sa "protégée" dans des situations aventureuses et parvenir à ses fins.

Les techniques de visualisation permettent d'établir un contact avec des esprits qui ne sont en fait que des démons prêts à jouer leur rôle.

Cela pourrait prêter à rire mais lorsque l'on sait qu'Hillary Clinton, la femme du président américain entre en conversation avec E. Roosevelt au cours de séances de visualisation et de transes culturelles sous tutelle de Jean Houston, tout en se prétendant chrétienne, on peut s'attendre au pire en matière de séduction pour les années à venir. Satan, le serpent à sornettes prépare une partie de l'humanité à un réveil collectif pour lui inoculer son venin doctrinal et entreprendre sa prise de pouvoir en exerçant sa magie et ses miracles mensongers comme les prêtres de Pharaon en présence de Moïse.

Les thèses sur les niveaux d'une nouvelle conscience cosmique supérieure et d'états modifiés de la perception sensorielle refleuriront comme du temps d'Hitler. La bénédiction de Toronto fait partie de la panoplie des expériences destinées à conduire les hommes vers les chemins de la séduction qui mènent eux aux autoroutes pour l'enfer comme le chante le groupe AC/DC. L'invasion des désincarnés que l'on peut rebaptiser Aliens se met en place par le truchement de connections télépathiques avec le mental des terriens réceptifs ...

Les Channelers se laissent investir puis momentanément posséder, tout du moins le croient-ils, pour permettre à ces Puissances de l'air de s'exprimer et de profiter des nouveaux moyens de propagande qu'offrent les multimédias. Ces esprits menteurs deviendront tôt ou tard tourmenteurs et la vie du Channeler sera de plus en plus perturbée même si la situation financière est florissante.

Ramtha, un de ces "guides" de l'au-delà âgé de 30 000 ans selon ses assertions affirme à travers ses "révélations" que Satan et l'enfer sont deux inventions du Christianisme et que la Bible est un livre insidieux. C'est d'ailleurs ironique d'entendre à la fin du mot, la séquence " dieux " dans ce terme.

La théorie du Karma et de la nécessité d'apprentissage par le cycle de réincarnations successives permettent d'absoudre Hitler et de considérer que les juifs victimes de la Solution finale, (voir le chapitre dédié à l'étoile dite de David ou le sceau de salomon) avaient eux-mêmes choisi de subir cette épreuve avant de se réincarner. Non seulement certains orateurs New-agiens de renom professent de telles horreurs mais encore n'hésitent ils pas à l'écrire ! De pareilles monstruosités paraissent invraisemblables à accepter. Les faits prouvent le contraire car des centaines de milliers d'êtres humains se sont laissés séduire par de telles fantaisies infernales. Les 37 suicidés de la secte Heaven's Gate prenaient leur gourou Applewhite pour un extra-terrestre supérieur.

De 17h30 à 17h35 GMT, le 23 janvier 1997, une séance de "prière et de méditation" s'est tenue par tous ceux qui sur la surface de la planète adhèrent au "Projet de l'Esprit Gaïa".

Cette prise de conscience simultanée était synchronisée avec un alignement de planètes particulier. Cette synergie a pour but d'accélérer le processus d'éveil de la conscience et de la réintégration de l'être humain dans un schéma de guérison spirituelle. En fait cette syntonisation mentale est un engagement dans un processus de visualisation menant à une conscience globalisée dont on pourrait à l'avenir diriger, catalyser puis concentrer les énergies mentales. Depuis longtemps les chrétiens avertis connaissent l'identité du bénéficiaire de ce détournement de culte. Tôt ou tard les adorateurs de Gaïa et autres esprits ne supporteront pas l'idée qu'il puisse y avoir un seul DIEU omniscient et omnipotent devant Lequel les hommes devront se présenter pour être jugés..

Ce pseudo réveil spirituel peut être acquis, comme dans le cas d'Hitler, à l'aide de drogues et autres narcotiques.

A l'opposé les somnifères sont des moyens d'échapper aux réalités quelquefois dures de la vie quotidienne.

La planchette OUIJA est l'un des jeux les plus vendus aux USA, dépassant même le Monopoly. C'est une des voies de prédilection de mise en phase des désincarnés avec les joueurs.

Pearl Curran une femme au foyer de Saint Louis entra en contact avec une entité désincarnée qui se faisait nommer Patience. Celle-ci lui dicta en l'espace de 20 ans plus d'un million et demi de mots en poèmes et autres romans historiques.

Un professeur londonien CHS Schiller soumit à une analyse exhaustive une de ces pièces de littérature constituée d'un ensemble de 70 000 mots. Pas un seul mot ne datait d'une époque postérieure à l'année 1600. La possession par un esprit et la preuve de l'existence d'une autre dimension sont les explications les plus rationnelles.

Le Vatican étant considéré comme un État souverain, le pape jouit de privilèges supplémentaires que ses homologues religieux peuvent lui envier. Et c'est à ce titre qu'il peut prendre place à des symposiums internationaux et autres rencontres au sommet. Il devient donc le leader religieux incontournable et seul capable de bâtir une future religion mondiale unifiée. Son culte marial est une invocation et une communication avec le monde des morts et des désincarnés. Il est en cela clairement impliqué dans un processus occulte et d'abomination.

Les mouvements chrétiens charismatiques privilégient l'expérience et s'en remettent à un Christ intérieur. Georges FOX (1624-1691) fut à l'origine de ces mouvements après avoir reçu un message intérieur. La dérive chez les Pentecôtistes laisse penser qu'il s'agit de baptême par les esprits et non l'Esprit;

Par addition des chiffres, (15 = 1 + 5 = 6), on retrouve par exemple le nombre 666 dans la répétition de 3 voyelles dans des noms comme : Toronto, Novgorod, Nabuchodonosor, Kosovo...

Selon ce principe, les valeurs numériques équivalentes, une fois ramenées à l'unité, permettent de dégager des correspondances nouvelles afin de pouvoir établir des associations entre les lettres comme suit :

 

A

 

=

1

= J

= S

 

B

 

=

2

= K

= T

 

C

 

=

3

= L

= U

 

D

 

=

4

= M

= V

 

E

 

=

5

= N

= W

 

F

 

=

6

= O

= X

 

G

 

=

7

= P

= Y

 

H

 

=

8

= Q

= Z

 

I

 

=

9

= R

 


  Les mots " FOX ", " LUC ", " NEW "... sont des exemples concrets de ces séquences par équivalences.

 

A = 1

B = 2

C = 3

D = 4

E = 5

F = 6

G = 7

H = 8

I = 9

J = 10

K = 20

L = 30

M = 40

N = 50

O = 60

P = 70

Q = 80

R = 90

S = 100

T = 200

U = 300

V = 400

W = 500

X = 600

Y = 700

Z = 800

       

 

Dans ce dernier cas de figure, Le mot "FOX" qui signifie "renard" en anglais, s’ordonne dans la suite alphabétique de ses lettres et donne 666 de 2 manières différentes :

(F) = 6,
(0) = 15 = 1 + 5 = 6
(X) = 24 = 2 + 4 = 6... soit la suite 666

ou

(F) = 6,
(0) = 60
(X) = 600 soit : 600 + 60 + 6 = 666

... les lettres conservant systématiquement la racine 6 dans leur équivalence numérique !

 

A

N

T

E

C

H

R

I

S

T

1

50

200

5

3

8

90

9

100

200

 

1 + 50 + 200 + 5 + 3 + 8 + 90 + 9 + 100 + 200 = 666

 

 Les formes, moyens et les mouvements de l'occultisme :

la simple lecture d'un horoscope car même si l'on prétend ne pas y croire car c'est se leurrer soi-même...

La visualisation, le positivisme par la pensée, la méditation au sens oriental comme la méditation transcendantale, l'homéopathie, l'acupuncture (1), la visualisation, le biofeedback, l'hypnose, le yoga, l'enseignement et la pratique de médecines parallèles, holistique, diagnostiquer au moyen de pendule...

la perception extra sensorielle donnant accès à l'écriture automatique, le voyage en astral et autres sorties du corps physique, le dialogue avec des désincarnés, les états seconds, les états de semi-transe ou transe profonde médiumniques...

la lévitation, la bilocation, la translocation, la télékinésie, les phénomènes de matérialisation ou de dématérialisation...

la clairvoyance, l'utilisation de supports divinatoires comme le tarot, la superstition, les formules de conjuration, la pratique du spiritisme, tout pacte de sang...

Le parler en langues inconnues sur terre ou incompréhensibles en public (et non en particulier ou en privé à titre individuel et personnel) ..

l'anthroposophie, l'astrologie, la croyance évolutionniste, les "sciences" de la parapsychologie...

l'utilisation de drogues, la pornographie, l'impudicité comme la pratique du naturisme...

pratiquer la magie qu'elle soit noire ou blanche, se tatouer ou se percer la peau comme le font les adeptes du piercing... (se reporter au catalogue de l'occulte)

les prières pour Marie, l'archange Michel, les anges ou les saints, les invocations d'anges gardiens...

l'utilisation de planchettes OUIJA, de pentacles, d'un pendule, de baguettes de coudrier comme en utilisent les sourciers et autres devins...

la lecture d'ouvrages occultes comme les 6e et 7e livres de Moïse, certaines versions "arrangées" du livre d'Enoch...

 

Iron Maiden en tournée 2005Iron Maiden en tournée 2005

— IRON MAIDEN: Parc des princes — 25/06/2005 Paris —

Sources: privées, communiquées par un internaute

l'écoute de musiques subversives comme le rock...

l'appartenance à des sociétés dites secrètes comme les Rose-croix, les Franc Maçons, les Ordres religieux comme l'Opus Dei, les Ordres ésotériques, les mouvements soucoupistes (comme les raéliens), ou même placer un enfant chez les scouts (pratiques païennes de totemisation... )

150e anniversaire des apparitions Lourdes

— Abbaye St Victor — Marseille — Avril 2008

 

prendre part à des processions religieuses, des fêtes populaires comme Halloween, l'Oktober Fest en Allemagne, des rencontres Druidiques ou tout festival à caractère païen (Vaudou, Macumba, carnaval de Rio... ) sans oublier certains festivals pop à caractère nettement satanique...

visionner des films impurs à la télévision ou au cinéma...

porter une croix comme le symbole de paix ou croix de Néron, l'ankh Égyptienne...

Les risques et dangers engendrés :

maladies fréquentes, pulsions incontrôlables, tourments et perte de paix intérieure, changement brusques de caractère, amertume, tendances suicidaires, oppressions et accès d'angoisse irraisonnés, croire au mérite personnel, monnayer des dons, croire avoir perdu le contrôle de sa propre personnalité ou son libre arbitre...

 

les voies de la délivrance :

reconnaître Jésus-Christ comme Sauveur personnel et Unique.

reconnaître et confesser ses fautes à DIEU et DIEU seul.

croire en la gratuité du salut et à la Grâce de DIEU accessible à tous les hommes de bonne volonté.

abandonner les pratiques occultes.

se repentir c'est à dire reconnaître l'état de péché.

pratiquer la prière et le jeûne.

invoquer le nom de Jésus-Christ pour repousser des attaques dans l'invisible.

revêtir l'armure de l'Esprit.

obéir à la parole en toute chose.

ne pas chercher à faire des œuvres.

ne pas vivre dans un état de culpabilité permanente du style "je suis impardonnable" comme le croyait Caïn.

se joindre à un groupe de chrétiens confirmés.

ne plus fréquenter des personnes qui demeurent sur des voies contraires et sont hostiles à la parole de Dieu telle qu'elle est énoncée dans les Écritures c'est à dire les 66 livres de la Bible.

 

notes

1) même si certains résultats sont positifs et concrets à première vue comme par exemple cesser de fumer

logo point final vox dei infos voxdei

Pratiques occultes: Dossier complet : Danger de l'occultisme
(Info Secte/Topinfo)

Extraits de la Brochure Cahier des REBS disponibles dans les librairies "Maison de la Bible".
"Les choses cachées sont à l'Eternel, les choses révélées sont à nous et à nos enfants." (Deutéronome 29.29)

"La Maison de la Bible"

• Paris : 135, boulevard Saint-Michel, 75005 Paris

• Lyon : 255 rue Vendôme 69003 LYON

Commandes & renseignements téléphoniques : 04-37-48-49-80
Commandes par fax : 04-78-95-15-05
Commandes par Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

• Genève : 11, rue de Rive, 1211 Genève 3 SUISSE

• Préverenges : 6, Le Trési, 1028 Préverenges SUISSE Fax : 021 811 40 44 - E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

• Abidjan : 01 B-P. 2559, Abidjan 01

Mêmes maisons au Lode, à Lyon, Marseille, Bordeaux, Nancy, Haguenau, Zurich, Bâle, Gênes, Turin, Sâo Paulo, Baurù, Juiz de Fora

PREMIERE PARTIE : INTRODUCTION

1.1 Généralités

1.1.1 Qu'est-ce que l'occultisme ?
Le mot français "occultisme" vient du latin "occultus" qui signifie caché ou secret. On range sous ce terme toutes les idéologies et toutes les activités qui mettent en mouvement des puissances invisibles. Leurs effets sont contrôlables mais l'origine de la puissance reste cachée. Notre monde matérialiste n'échappe pas à l'attrait de l'occultisme et des pays qui se glorifient d'être athées poussent très loin leurs études sur la parapsychologie. C'est un sujet qui ne laisse jamais personne indifférent.

1.1.2 Origine des différentes puissances
Le livre de la Genèse commence par ces mots : "Au commencement Dieu créa les cieux et la terre" (Genèse 1.1) C'est là une manifestation de puissance inimaginable; seule la foi comprend que les mondes furent formés par la Parole de Dieu (Hébreux 11.3). Satan est présenté dans la Bible comme un ange révolté contre Dieu (Esaïe 14 et Ezéchiel 28) qui emploie toute sa puissance pour contrecarrer les plans de Dieu et pour entraîner à sa suite le plus grand nombre d' humains. La Bible ne mentionne que deux sortes de puissances spirituelles : celle venant de Dieu et celle venant du Diable ; nous ne croyons pas à une énergie cosmique neutre indiquant l'avenir aux uns, guérissant les autres et accomplissant toute sorte de phénomènes inexpliqués.

1.1.3 Attention, danger !
S'il y a des gens qui voient le diable partout, il y en a d'autres qui ne le voient nulle part. Les deux positions sont fausses et le diable en tire parti. Il maintient les premiers dans une crainte servile et agit avec toute liberté envers les seconds. Qu'il soit ignoré ou adoré, l'important est qu'il puisse accomplir son travail de destruction.

1.1.4 Un croyant peut-il être séduit?
Le premier stade de la séduction consiste à croire qu'on ne peut pas l'être. Si Paul craignait que les Thessaloniciens ou les Corinthiens ne soient séduits, ce n'est probablement pas parce qu'ils ne pouvaient pas l'être (2 Thessaloniciens 2.2 ; 2 Corinthiens 11.2-4)! Si en voiture vous prenez un sens interdit, vous risquez un accident grave, tous torts à votre charge ; si vous ne tenez pas compte des enseignements, et spécialement des interdictions de la Bible, vous aurez des "accidents" dans votre vie chrétienne et tous les torts seront aussi à votre charge.

1.3.1 L'arsenal satanique
Les buts de Satan sont simples dans le sens qu'ils sont entièrement opposés à ceux de Dieu : entraîner le plus d'hommes possible dans le mal et à leur perte, faire chuter les croyants.
Quant aux moyens employés, nous pouvons bien dire que tous les moyens sont bons, mais soulignons le mélange subtil de la vérité et de l'erreur, du bon et du mauvais. L'opposition systématique de Satan à Dieu l'amène à mettre en place une échelle de valeurs dites "inversées". Ainsi, dans le royaume des ténèbres, tout ce qui est interdit par Dieu est proclamé bon et louable. Son royaume a pour fondement le mal, sous la forme de la violence, la corruption, les faux cultes.

1.3.2 La panoplie divine
Face à cette puissance du mal, le croyant n'est pas sans ressource. Il lui est même accordé la faveur de contrecarrer les desseins du malin ; tout croyant est engagé dans un combat spirituel contre les puissances spirituelles qui sont dans les lieux célestes (Ephésiens 6). Un tel combat ne peut être victorieux sans : la protection du sang rédempteur (Apoc. 12.11), l'obéissance à la Parole de Dieu (Jean 5.18), l'armure complète de Dieu (Ephésiens 6.10-20), les dons spirituels (1 Corinthiens 12), le jeune et la prière (Matthieu 17.21 ; Eph. 6.18), l'humiliation (2 Chroniques 7.14), un engagement déterminé (Psaume 106.19-23).

DEUXIÈME PARTIE : IDENTIFICATION DE L'ENNEMI

Introduction
La première erreur consiste à voir l'ennemi là où il n'est pas : Satan est heureux de nous voir discuter et perdre notre temps pour savoir si les découvertes techniques peuvent être employées ou pas. Un couteau n'est ni bon ni mauvais, mais il peut servir au mal ou au bien, il en est de même d'une voiture ou d'un ordinateur, il en est de même de nos membres employés jadis comme des "esclaves de l'impureté" mais utilisés maintenant comme des "esclaves de la justice". La seconde de ne pas le voir là où il se cache réellement. Puisque notre thème est l'occultisme, nous allons essayer de donner une information générale permettant de débusquer l'ennemi derrière des façades souvent anodines, voire de bonne renommée.

2.1 Généralités
2.1.1 Un avertissement clair
Il est intéressant de considérer les consignes que Dieu donne au peuple hébreu dans le désert du Sinaï par l'intermédiaire de Moïse: "Quand tu seras entré dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne, tu n'apprendras pas à faire selon les abominations de ces nations : il ne se trouvera au milieu de toi personne qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, ni devin qui se mêle de divination, ni pronostiqueur, ni enchanteur, ni magicien, ni sorcier, ni personne qui consulte les esprits, ni diseur de bonne aventure, ni personne qui interroge les morts ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel ; et à cause de ces abominations, l’Éternel, ton Dieu, les dépossède de devant toi. Tu seras parfait avec l’Éternel, ton Dieu. Car ces nations que tu vas déposséder, écoutent les pronostiqueurs et les devins ; mais pour toi, l’Éternel, ton Dieu, ne t'a pas permis d'agir ainsi." (Deutéronome 18.9-14) Ce passage, le plus complet concernant les pratiques dites occultes, établit clairement la gravité de cet abominable péché. Faisons remarquer qu'il y a deux catégories de personnes : celles qui pratiquent ces choses, celles qui les écoutent.
Les responsabilités sont différentes mais les deux sont coupables (cf. Romains 1.32).

2.1.2 L'Occultisme moderne
Il est bien clair que, depuis la chute de l'homme, Satan et ses démons interviennent dans la vie des hommes. Néanmoins, les 150 dernières années ont été extraordinaires, non seulement par les découvertes fantastiques de la science moderne, mais aussi par une recrudescence de l'occultisme, non seulement toléré mais accepté publiquement. En Israël, ce péché était puni de mort. Il en fut de même au cours des siècles : dans notre pays, des centaines de milliers de gens sont morts au Moyen Age, accusés de sorcellerie ou d'autres pratiques. En 1692, le fameux procès des sorcières de Salem se termina par 23 exécutions. Aujourd'hui, des sorcières avouées écrivent des livres et tiennent des rubriques dans les journaux, donnent des émissions à la radio et à la télévision. Le premier livre d'occultisme publié officiellement est sorti en 1831 : c'est "La voyante de Prévorst", du médecin allemand Kerner. En 1845, un jeune homme nommé Alexis Didier décide de "répandre la vérité spirite dans le monde" ; ses dons de clairvoyance sont extraordinaires. En 1846, une jeune fille, Angélique Cottin, manifeste de tels dons que les plus hautes instances scientifiques s'y intéressent ; voici une partie du rapport du professeur Arago à l'Académie des sciences : "J'ai vu deux fois la 'jeune fille électrique' : Une table à manger d'une moyenne grandeur et assez lourde a été plusieurs fois poussée et déplacée par le seul fait du contact de ses vêtements. Un canapé fort grand et lourd sur lequel j'étais assis, a été poussé violemment jusqu'au mur..." En 1848, aux Etats-Unis, les jeunes filles Fox inventent le code spirite. Ainsi le terrain sera prêt pour celui que l'on appelle le "prince des médiums" qui, à partir de l'Angleterre, fera rayonner le spiritisme sur l'Europe : Douglas Home. Ce dernier était capable, devant témoins, de se déplacer dans les airs. En 1857, celui qui sera connu sous le nom d'Allan Kardec publiera "Le livre des esprits" et fondera la "Société parisienne des études spirites" ; mort en 1869, sa tombe au Père Lachaise est constamment fleurie depuis 120 ans... En 1889, se tiendra à Paris le premier congrès spirite international. De nos jours, les présidents de la République, les ministres, les députés et les préfets consultent sans honte les médiums. Madame Soleil a dû organiser ses rendez-vous pour que les leaders de la majorité et de l'opposition ne se rencontrent pas dans sa salle d'attente...

2.1.3 Définissons les mots
Augures : Collège sacerdotal chez les Romains : son rôle était d'interpréter les signes et de faire des prédictions. Charmes ou Enchantement ou Maléfice ou Envoûtement : Sort jeté par des procédés magiques.
Conjuration : Action surnaturelle par laquelle on commande à des puissances maléfiques.
Démon (du grec "daimon" : esprit, génie) : Suivant les époques, ils furent appelés ogres, faunes, satyres, naïades, dryades, lémures, mânes, trolls, géants, pixies, kelpies, djinns...
Divination : Art de découvrir l'avenir par divers procédés pronostiqueurs.
Exorciser : Chasser un démon hors d'une personne.
Faire passer par le feu son fils ou sa fille : Le culte de Moloc comportait des sacrifices humains. Les cultes actuels à Satan aussi.
Incantation : Emploi de formules magiques pour opérer un sortilège.
Lévitation : Soulèvement d'une personne ou d'un objet sans effort mécanique.
Magie ou Sorcellerie (du grec "mageia" - sorcellerie) : Pratiques qui reposent sur la notion que l'univers est régi selon les principes de correspondance entre macrocosme et microcosme. Au sens plus restreint, la magie est l'art de produire des phénomènes extraordinaires, inexplicables du fait qu'ils ne dérivent ni des forces de la nature, ni des aptitudes connues de l'homme.
Mancie (du grec manteia : divination) : Support divinatoire utilisé par la plupart des devins.
Nécromancie : Art d'évoquer les morts par la magie. (Des esprits mauvais se font passer pour les esprits des morts).
Oracle (du latin "orare" : parler) : Lieu où les peuples de l'Antiquité avaient coutume de consulter leurs divinités. Réponse donnée au prophète.
Parapsychologie ou Métapsychique : Etude des phénomènes supranormaux.
Philtre : Drogue magique.
Spirite : Personne qui communique avec les esprits.
Superstition : Fausses idées que l'on a de certaines pratiques religieuses.
Télékinésie : Déplacement d'objets sans contact.
Télépathie : Perception intuitive d'un événement qui affecte une autre personne.
Translation : Déplacement d'une personne d'un lieu à un autre de façon surnaturelle.

2.1.4 Réalité de la puissance démoniaque
S'il est incontestable qu'il y a du charlatanisme dans l'occultisme, de la fraude, une exploitation
certaine de l'ineffable crédulité humaine, il est tout aussi certain qu'il est impossible d'expliquer logiquement de nombreux phénomènes surnaturels. Voici le témoignage d'un savant américain, John Taylor, appelé à contrôler lui même les agissements du médium Uri Geller capable, parmi bien d'autres choses, de tordre une fourchette à distance : "Moi, physicien érudit, depuis 20 ans voué à la recherche des mystères de la matière et de l'esprit, je me trouvais soudain le témoin confondu de ce que je savais ne pas pouvoir m'expliquer : et encore moins expliquer à des millions de téléspectateurs." Dans nos pays occidentaux, la puissance magique ne s'étale pas encore au grand jour comme dans certains pays, où toute la vie d'un peuple passe par les sorciers des villages. Il ne viendrait jamais à l'idée d'un Africain de nier la puissance occulte ou de se moquer du pouvoir des sorciers et des marabouts ; ils savent qu'elle est réelle et qu'ils sont capables de tuer à distance.
La Bible rend un témoignage sans équivoque à la puissance des magiciens dans le livre de l'Exode. Moïse fut confronté aux puissances démoniaques qui purent, jusqu'à un certain point, imiter la puissance divine. Il ne contesta pas la réalité de ces miracles extraordinaires, mais montra la supériorité de la puissance divine (Exode 7.11;Exode 7.22;Exode 8.7).

2.2 Méthodes
2.2.1 Divers
Télévision : Au niveau technique, la TV est remarquable, elle pourrait être un instrument influençant favorablement les hommes : il n'en est rien. On assiste au contraire à des spectacles répétés de violence, d'immoralité et de magie. De nombreux parents laissent leurs enfants devant le petit écran toute la journée du mercredi pour la très simple raison que ce sont des programmes spécialement préparés pour les enfants. Faites l'essai une seule fois, regardez l'ensemble du programme et vous verrez que les dessins animés pour les enfants font souvent appel à la magie et sont ainsi, de façon lente mais sûre, une initiation aux pratiques occultes. Ainsi simplement en manipulant les boutons et en changeant de chaîne, vous pouvez vous trouver en direct avec le meurtre, les orgies sexuelles, la magie ou les séances spirites. Soit vous maîtrisez la TV, soit elle vous maîtrise : ne devenez pas un esclave, pensez à protéger vos enfants.
Ordinateurs : C'est une invention géniale s'il en est, mais présentant certains dangers. Généralement l'ordinateur vous fait payer très cher en temps et en argent les services exceptionnels qu'il vous rend ! Il fabrique une génération pour qui tout se règle par oui ou par non, par 0 ou 1. De plus, il met à la disposition des enfants un ensemble de possibilité de jeux plus ou moins bons. L'attrait de l'image qui bouge est irrésistible pour la plupart des humains, surtout si l'on peut, contrairement à la TV, converser et jouer avec l'ordinateur. Enfin, il faut savoir que plusieurs "jeux de rôle" sont des initiations à l'occultisme.
Musique rock : Plusieurs chanteurs de rock de renom sont des satanistes déclarés : ils affirment avoir vendu leur âme à Satan pour avoir la réussite. Les paroles de leurs chants sont des louanges au diable, des prières sataniques. Sans parler des messages subliminaux qui amènent ceux qui écoutent ces chants à des comportements soit agressifs, soit immoraux. D'un autre côté, toute musique rock n'est pas satanique!
Biofeedback : C'est une technique permettant de contrôler des fonctions du corps que Dieu n'a pas permis que nous contrôlions.
Amulettes, talismans, médailles : C'est l'équivalent européen du gri-gri africain. Ces objets, bénis ou magnétisés, sont censés protéger, apporter la chance, le bonheur, la réussite. Certains sont de petites boites contenant des formules magiques : il y a interdiction de les ouvrir sous peine de mort (Mahikari).

2.2.2 La pseudo- science
Qu'il soit bien précisé que les différents sous-titres ne caractérisent pas obligatoirement des activités occultes. Notre désir est d'attirer l'attention sur les techniques du Diable pour tromper et mettre sur les hommes des liens occultes, en particulier concernant les médecines dites "parallèles" : Leur origine n'est pas claire et il ne faut pas être étonné de voir de nos jours de plus en plus de salons de "l'occultisme et des médecines parallèles". Cette association devrait faire réfléchir sérieusement.
Homéopathie : Les grands espoirs suscités par la découverte du professeur Benveniste sont actuellement anéantis : l'eau n'a pas de mémoire, si bien que, de nos jours, personne ne peut encore expliquer qu'un produit qui ne contient aucune molécule de matière active puisse produire des effets. Certains parlent de l'intervention de "l'énergie cosmique" captée au cours des différentes succusions. certains homéopathes ont recours à des pratiques occultes.
Acupuncture : Elle a son origine dans la vieille Chine et est basée sur la philosophie orientale. Deux affirmations fondamentales la soutendent : Il existe une "énergie vitale" appelée "chi".
Il y a des méridiens qui distribuent cette énergie mystérieuse à tous les membres du corps.

L'énergie serait contrôlée par le Yin et le Yang, des opposés universels négatif et positif. Toute maladie résulterait du manque de balance entre ces deux opposés. Les aiguilles plantées judicieusement permettraient de rétablir cet équilibre.
Guérisons par les plantes : Personne n'est contre une médecine réellement naturelle, ni contre une infusion, mais on vous présentera parfois des potions plus ou moins magiques, aux recettes préparées par des moyens occultes. Il y a trois sortes de phytothérapeutes : ceux qui se refusent à utiliser le pendule ou tout autre moyen occulte pour poser leur diagnostic et prescrire leurs remèdes ; ceux dont les produits sont préparés en partant de principes philosophiques occultes ; ceux qui ne travaillent qu'avec l'aide de moyens occultes.
Iridologie et auriculothérapie : Un journal sous-titrait : "Fantaisies agréables à l'œil et douces à l'oreille"... Une chrétienne est venue me louer les qualités extraordinaires de son iridologue qui, sans l'avoir examinée, lui a dit tout ce qu'elle avait. L'iris, l'oreille ne sont que des supports pour donner confiance.

Plusieurs des médecins qui utilisent ces méthodes sont simplement des médiums.
Imposition des mains et hypnose : Elle est présentée aux États-Unis comme une thérapie hors du commun et commence à être enseignée dans les hôpitaux et les écoles d'infirmières.
Radiesthésie et pendule : Beaucoup de gens sentent des radiations. Le meilleur moyen de les interpréter est de se servir d'un pendule (objet de poids divers pendu au bout d'un fil) ou d'une baguette de coudrier. Sous l'action de ces prétendues radiations terrestres, le pendule tourne et la baguette monte, frappe, ou tourne. On commence par trouver de l'eau, puis à indiquer la profondeur de l'eau ; puis on questionnera le pendule pour savoir si tel ou tel aliment convient ; puis on recherchera des objets, des métaux précieux, ou des personnes, pour en arriver à la télé radiesthésie, qui permet de retrouver des objets ou des personnes en les situant sur une carte géographique. Inutile de dire que, dans ce dernier cas, les radiations n'ont plus rien à voir : c'est de la divination par le pendule.

Écoutons la conclusion du Professeur Henri Devaux, de l'Institut de France, Professeur à la faculté de Bordeaux :


"Les chrétiens ont à se méfier du danger moral et spirituel que recouvre cette pseudo science baptisée du nom ambitieux de radiesthésie... elle est parente du spiritisme et de toutes ses prétendues révélations."


Osée dira : "Mon peuple est détruit faute de connaissance... mon peuple interroge son bois, son bâton est son oracle, car l'esprit de fornication égare ; et il se prostitue se soustrayant à son Dieu." (4.6,12)Télépathie : La télépathie est largement utilisée pour communiquer entre médiums ou lors de séances occultes.

2.2.3 Les "fausses" religions
Un autre Jésus : Adorer un "Jésus" qui est différent de celui présenté par les Écritures est un acte d'idolâtrie. Le Christ des Mormons n'est pas le Christ de l’Évangile. Et que dire de Georges Roux ou de Moon, qui se présentent comme le Messie ?
Doctrines de démons : Ce peut être des hérésies qui portent atteinte à la personne et à l'œuvre de Jésus Christ. La défense de se marier et l'abstention obligatoire des viandes sont aussi appelées des doctrines de démons (1 Timothée 4.1-3).
Yoga : La plupart des religions orientales pratiquent le yoga qui est le chemin le plus sûr pour le salut. C'est une grossière erreur de penser qu'il s'agit d'une simple gymnastique. Le but suprême est de se fondre dans la divinité, de devenir Dieu, la méditation amenant à la passivité, les postures et les mantras mettant en relation avec les puissances des ténèbres.
Mouvement dit charismatique : Nous nous réjouissons de tous les charismes (dons) authentiques que Dieu donne à son peuple, mais le mouvement "charismatique" actuel, dans son extrême variété, caractérisé essentiellement par une recherche et une pratique anormale du "parler en langues", contient de façon évidente une charge occulte dont il faut se méfier. Il est bien entendu que ce fléau n'affecte pas seulement les mouvements dits "charismatiques".

2.2.4 La superstition
Elle est le premier pas vers l'occultisme. Elle est une contrefaçon de la foi. Ces expressions qui peuvent sembler anodines sous entendent l'activité d'une puissance qui ne saurait être divine.
Voici quelques exemples : Jamais deux sans trois.
- Les chats noirs portent malheur.
- Araignée du soir : espoir.
- Nez pointu : signe de méchanceté aigu.
- Le chiffre 13 porte bonheur (ou malheur).
- Ne jamais passer sous une échelle.
- Placer sa bible sous l'oreiller.
- Mettre un fer à cheval sur sa porte.
- Faire un vœu si on voit une étoile filante.
- Crainte d'ouvrir un parapluie dans la maison.
- Porter une amulette, etc...

2.2.5 Prédictions, divination
Que la prédiction soit faite comme un jeu auquel on ne croit pas, que l'on "tire les cartes" avec des amis "pour passer le temps", que l'on consulte un médium "juste pour voir", ne change rien à la responsabilité de celui qui le fait. C'est s'engager sur un terrain ennemi, sur un terrain interdit, où Dieu ne garantit sa protection ni aux incrédules, ni aux croyants. Le contact avec l'occultisme est toujours dangereux car il est une désobéissance à Dieu, un mépris de ses commandements, un rejet de son amour, une dépendance anormale d'un objet, une foi en quelque chose ou quelqu'un qui n'est pas Dieu. Beaucoup prédisent l'avenir "pour s'amuser" jusqu'au jour où ils sont les premiers surpris de voir les choses prédites se réaliser... une puissance occulte est derrière la scène et utilise cette désobéissance pour entraîner la personne plus loin dans le domaine de l'occultisme.
Toute divination réelle suppose généralement un "don de clairvoyance", un support matériel appelé mancie, un rituel magique (prières, paroles ou gestes mystérieux).
La Bible nous met sérieusement en garde contre ce péché : Lévitique 19.31 ; Deutéronome 18.9-14 ; Esaïe 8.19 ; 44.24-25 ; Michée 3.6 ; 5.11-12 ; Jérémie 29.8-9 ; 2 Rois 1.2-3 ; Actes 16.16.

Chiromancie : La chiromancie, ou divination par la lecture des lignes de la main, est largement pratiquée par les médiums et les "diseuses de bonne aventure". Une seule expérience suffit à tisser un lien occulte sur la personne et à entraîner des désordres dans sa vie spirituelle, voire physique.
Cartomancie : Les cartes à jouer ont été inventées en France en 1392 pour l'usage personnel du roi Charles VI alors qu'il était malade mental. Le roi représente le diable ; la dame, Marie mère de Jésus et, d'une manière blasphématoire, notre Seigneur est représenté comme le valet, fils de l'union de Satan et de Marie... Compte tenu de leur origine, on n'est pas étonné de les trouver comme support pour la divination ; elles stimuleraient les capacités médiumniques des individus. Le jeu de tarots est le support le plus employé pour la cartomancie.
Nécromancie : Le médium met soit disant en rapport avec l'esprit d'un défunt. Beaucoup de personnes s'imaginent ainsi dialoguer avec un être cher alors qu'ils sont odieusement trompés par un démon.
Graphologie : L'étude de l'écriture peut donner des renseignements importants sur le caractère d'une personne ; l'écriture reflète la personnalité. Néanmoins, elle sert parfois de support pour la divination. L'écriture automatique est un signe caractéristique d'intervention démoniaque.
Cristallomancie : C'est la divination par l'intermédiaire d'une boule de cristal. Le médium est seul à voir les diverses images mais elles sont réelles pour lui. 1 Samuel 28 ne nous précise pas si cette spirite utilisait une boule de cristal mais Saül lui demande : "Que vois-tu?" (v 13).
Astrologie et horoscopes (Esaïe 43.13) : Elle se voudrait science mais n'est que divination. L'astronome Paul Couderc de l'observatoire de Paris écrit : "Il n'existe pas de nos jours, sur toute la terre, un seul astronome, grand ou petit, qui croit à l'astrologie. Oui, le soleil chauffe la terre et y entretient la vie ; mais il ne s'ensuit pas qu'il s'intéresse à vos affaires de cœur. Oui, la lune participe aux marées, mais elle ne vous conseille pas dans le choix d'un billet gagnant... Oui, Jupiter est une belle planète, mais sa présence au milieu de notre ciel de nativité ne garantit en rien votre succès au baccalauréat..." Nous pouvons faire remarquer que les signes du zodiaque fixés du temps de Ptolémée, ne correspondant plus aux constellations dont ils portent le nom ; car l'axe de rotation de la Terre ne conserve pas une direction immuable dans l'espace. Ainsi à cause du léger recul annuel de la Terre et qui s'élève au cours des siècles, les constellations antiques ne se trouvent plus dans les cases qui portent leur nom ! De plus, l'astrologie travaille imperturbablement avec la notion du soleil tournant autour de la terre...

Non, l'astrologie n'est pas sérieuse ; d'ailleurs les astrologues ne font pas fortune en prédisant pour eux mêmes le numéro gagnant de la loterie mais en vous faisant croire qu'ils peuvent annoncer votre avenir et vos chances de gagner. Si ça ne marche pas, ils ont tout de même gagné le prix de la consultation. Signalons encore les Biorythmes. Votre astrologue vous indiquera vos jours de chance et vos mauvais jours...
L' Express du 1er Janvier 1984 titrait sur sa page de couverture : "L' Astrologie envahit tout" : elle est dans tous les journaux, à la radio, à la télévision... et même dans certains calendriers des PTT en France ! Après la superstition, elle devient souvent le second échelon vers les pratiques occultes.

2.2.6 La Magie
C'est un ensemble de techniques permettant de communiquer avec les forces occultes et d'influer en bien ou en mal sur autrui. Le livre des Actes nous parle de Simon le magicien (8.9) et d'Elymas, appelé par Paul, fils du diable (13.8-10).
Magie noire ou sorcellerie : Le but est de se venger, de faire du mal aux autres. C'est une forme très grave du péché d'occultisme. Les sorciers essayent de s'approprier le plus possible de puissance satanique. Aujourd'hui, comme toujours, de telles personnes existent. Ne vous imaginez pas qu'une sorcière est une vieille personne vêtue de noir, décharnée, avec le nez crochu, et de grosses verrues. Les sorcières modernes peuvent être de belles jeunes filles élégantes et distinguées, c'est peut-être votre chef de service ou la secrétaire du patron... La Bible nous dit que Satan se déguise en ange de lumière et ses ministres en ministres de justice (anges gardiens,...) il est maître dans l'art de tromper et de séduire. Les livres de magie portent souvent des noms pieux : leur lecture est comparable à une adhésion au royaume de Satan.
Citons :
- Le bouclier spirituel,
- La bénédiction sainte à l'usage des chrétiens pieux,
- Le livre scellé de 7 sceaux,
- Les 6° et 7° livres de Moïse.

Il existe une magie de sort qui consiste à envoyer à distance des maladies ou des malheurs sur telle ou telle personne. Cette magie peut aller jusqu'à produire la mort physique chez autrui.
Magie blanche : Beaucoup de personnes "de bonne volonté" se trouvent avec des "dons" surnaturels, sans les avoir réclamés pour elles-mêmes. Elles pensent que ce sont des dons divins et essayent de les mettre au service de l'humanité. D'autres, par des potions magiques, essayent d'aider l'humanité souffrante. Le diable ne donne rien gratuitement : ces différents pouvoirs, apparemment acceptables, tissent des liens occultes sur les personnes qui en sont les bénéficiaires. Attention aux choses pas claires, aux formules magiques, aux pouvoirs surnaturels "gratuits"!

2.2.7 Spiritisme
Derrière la magie, ou les différentes mancies se cachent les démons, les esprits mauvais ; elles sont donc des formes de spiritisme. Nous appelons ici "spiritisme" le contact direct avec les puissances des ténèbres.Tables tournantes : C'est généralement par là que l'on commence, "pour s'amuser". La table tourne, la table se soulève : c'est une expérience exaltante qui fait prendre conscience des forces spirituelles invisibles.
Interrogation des esprits : Il y a toutes sortes de méthodes pour communiquer avec les esprits: verres qui se déplacent, nombre de coups correspondant à oui ou à non, lettres d'un jeu de Scrabble, etc. Un esprit peut aussi s'emparer facilement des organes vocaux d'un être humain (qui joue le rôle d'intermédiaire, de "médium") et ainsi dialoguer avec ceux qui l'interrogent. N'oublions jamais que Satan est le père du mensonge et que les renseignements que donnent les démons sont souvent trompeurs (cf. Actes 19.13). De toute manière, c'est un péché parce que c'est une chose interdite par Dieu.

2.2.8 Culte à Satan
C'est la forme la plus grave de l'occultisme. Les personnes ayant des capacités médiumniques sont souvent attirées à aller de plus en plus loin. La recherche de puissance est pour eux non seulement
enviable pour "être quelqu'un" mais aussi indispensable, car les démons se livrent entre eux des luttes sans merci. La personne intéressée par les puissances occultes sera amenée, souvent de force, à signer un pacte avec Satan, cela avec son propre sang, au cours de cérémonies où des démons se matérialisent. Ces personnes reçoivent un "démon protecteur" ou esprit familier, qui les protégera et leur donnera des pouvoirs exceptionnels tant que la personne restera dans le chemin de Satan. Une désobéissance sera réprimée par une punition : maladie ou torture. Ainsi la victime devient de plus en plus dépendante des démons et accepte, sous peine de mort, la participation à des "messes noires" où des sacrifices humains sont encore offerts. Ces rencontres se terminent toujours en orgies sexuelles et les bébés illégitimes ne sont pas déclarés mais gardés comme victimes pour les sacrifices. Ce culte satanique se répand de plus en plus. La première église satanique fut crée aux États-Unis en 1966 ; trois ans après, il y avait 6 000 membres. Cette vague de mal déferle sur l'Europe à grande vitesse, pratiquement toutes les grandes villes ont des salles pour les cultes à Satan.

TROISIÈME PARTIE : DÉLIVRANCE, EXORCISME ET CURE D’ÂME
Il n'est pas possible, dans le cadre de cette étude de développer un tel sujet. Je ne donnerai donc que quelques grandes lignes

3.1 Chair, Maladie ou démon ?
Après avoir ignoré l'agissement des démons, on risque, suite à une information comme celle-ci, de voir des démons partout. Je n'ai plus de responsabilité : c'est le démon qui me fait mettre en colère, qui me fait convoiter ceci ou cela... N'oublions pas que nous sommes bien capables de convoiter de nous même, sans l'aide de Satan (pendant le millénium, Satan est lié néanmoins, le mal sera encore sur la terre).

3.1.1 Chair ou démon ?
La chair ne se chasse pas mais se crucifie : les démons ne se crucifient pas mais se chassent. Prenons l'exemple d'une personne ayant, avant sa conversion, pratiqué une forme d'occultisme. Tous ceux qui travaillent dans la "cure d'âme", dans la "relation d'aide", dans le "ministère pastoral", savent que, pour des raisons qui leur échappent en partie, des liens peuvent rester sur le croyant après sa conversion. Ces liens doivent être déliés pour que la personne soit réellement libre. Dans d'autres cas, la délivrance est complète au moment de la conversion. Nous trouvons peut être une image biblique dans la résurrection de Lazare : le Seigneur donne la vie à Lazare, mais lorsque Lazare sort, il a encore toute l'apparence d'un mort : il est pieds et mains liés dans des bandelettes et ce sont les disciples qui reçoivent l'ordre de le délier et de le laisser aller (Jean 11.44). Ainsi, si le Seigneur seul peut opérer une nouvelle naissance, il confie aux siens le ministère de délier ceux qui portent encore les marques de l'esclavage de l'ennemi.

3.1.2 Maladie ou démon ?
Il y a des maladies qui sont d'origine démoniaque, elles ne répondent pas aux traitements courants, mais il n'y a pas le démon derrière toute maladie. La maladie est liée à la chute et aucun de nous ne meurt en bonne santé ! Veillons à ne pas culpabiliser davantage une personne qui est malade, spécialement si elle souffre de dépression ou de maladie mentale. On ne peut poser un diagnostic qu'après avoir écouté la personne. D'une façon générale, les personnes qui pensent avoir un
démon n'en ont pas!

3.2 Confession et renonciation
Il y aurait bien moins de problèmes individuels et collectifs si la confession des péchés était faites non seulement à Dieu (qui seul peut les pardonner) mais à des personnes de confiance qui peuvent nous porter dans la prière, nous aider à sortir de nos problèmes (Jacques 5). Rares sont les personnes qui sont délivrées de liens occultes sans l'intervention d'une aide extérieure. Rares sont les personnes qualifiées pour recevoir une confession et pour aider autrui. Pour pouvoir être délié, toute pratique occulte doit être confessée, jugée, abandonnée. Il faut qu'il y ait une prise de position nette : un renoncement clair et total.

Source : Info-Sectes
(Info Secte/Topinfo - Toutes nos sources) ajoutée le 2005-04-18

 

logo point final vox dei infos voxdei

 

Pénétration de l'occulte: Salon de l'astrologie et de la voyance, que dit la Bible?
(Bibliquest)

NDLR: Le salon de la voyance se tient actuellement à Paris. La voyance en France est un marché de 3 milliards d'euros par an et on estime que 3 français sur 5 auraient déjà consulté un voyant. Quel dommage quand on sait ce qui se cache derrière. La Bible est un guide et un conseiller bien plus efficace et surtout sûr et gratuit.

De nombreux voyants se prétendent religieux, arborent des médailles de la Vierge ou de tel saint. Pourtant, la Bible, fondement de la foi chrétienne authentique, dit très clairement que nous ne devons pas toucher à la magie, la voyance, l'astrologie, etc. Voici quelques textes extraits de la Bible, suivis d'un examen critique de l'astrologie.

Deutéronome 18/9-14
Lorsque tu seras entré dans le pays que l’éternel, ton Dieu, te donne, tu n'apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel; et c'est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. Tu seras entièrement à l’Éternel, ton Dieu. Car ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins; mais à toi, l’Éternel, ton Dieu, ne le permet pas.

Lévitique 19/31
Ne vous tournez point vers ceux qui évoquent les esprits, ni vers les devins; ne les recherchez point, de peur de vous souiller avec eux. Je suis l’Éternel, votre Dieu.
Lévitique 20/6
Si quelqu'un s'adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer après eux, je tournerai ma face contre cet homme, je le retrancherai du milieu de son peuple.
Esaïe 8/19
Si l'on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants?

L'astrologie
Fondamentalement, l’astrologie consiste à considérer les pouvoirs surnaturels issus des étoiles et de leur position par rapport à toutes sortes de dates marquant l’homme, que ce soit de naissance ou autre.

1 Le zodiaque et la Bible
Les signes du zodiaque sont mentionnés à plusieurs reprises dans la Bible :

a) Les signes du zodiaque en général en Job 38:32 et 2 Rois 23:5
b) Les trois constellations des Pléiades, d’Orion et de la Grande Ourse en Job 9:9 et 38:31-32 et Amos 5:8.

En 2 Rois 23:5, on voit que les étoiles et ces signes du zodiaque étaient devenus des objets d’adoration par les rois précédant Josias, et qu’il y avait des sacrificateurs idolâtres attachés à ce culte.

Job 9:9 (c’est Job qui parle) souligne simplement la grandeur du Dieu Créateur qui a fait les constellations. Amos 5:8 va dans le même sens.
Job 38:31-32 (c’est l’Éternel qui parle) souligne la grandeur de l’action du Dieu créateur, qui non seulement a fait les constellations, mais les a aussi fixées les unes par rapport aux autres, et a aussi déterminé leur mouvement et leur apparition au cours de l’année.

Ces passages de Job sont assez remarquables en ce que, chaque fois qu’il y a contemplation des constellations, les pensées sont ramenées vers le Créateur, qui est l’Auteur de tout. S’Il est l’Auteur de tout, Il est aussi Celui qui répond à tous nos besoins et dont il faut apprendre à dépendre à tous égards : c’est là la pleine bénédiction pour l’homme.

2 Le processus de dégradation de Romains 1
Rom. 1 ne parle pas directement des constellations, mais explique que l’apparition de l’idolâtrie entre dans le processus de dégradation de l’homme qui 1:20-24)

1. n’a pas donné à Dieu la gloire qui lui revenait, puis
2. est devenu vain dans ses raisonnements, puis
3. a eu le cœur destitué d’intelligence, puis
4. a eu le cœur rempli de ténèbres, puis
5. est devenu fou, puis
6. a passé à l’idolâtrie, puis
7. à la corruption morale.

Dans ce passage, l’idolâtrie est décrite comme le fait de changer la gloire du Dieu incorruptible en la ressemblance de l’image de l’homme corruptible et d’oiseaux et d’animaux et de reptiles. Autrement dit, l’homme a donné à la création la place revenant à Dieu, alors que ce n’était que des créatures (Ésaïe 44).
Le deuxième des dix commandements interdisait de faire des images taillées, et, était-il précisé, il était interdit d’en faire aussi bien s’il s’agissait de la ressemblance de ce qui est dans les cieux en haut, et de ce qui est sur la terre en bas, et de ce qui est dans les eaux, au-dessous de la terre. C’était bien en vue de préserver son peuple de s’avilir dans le processus décrit par Romains 1. Les rois d’Israël, puis de Juda, les derniers tout au moins, sont tombés dans le processus de Romains 1, et ont passé à l’idolâtrie en adorant la créature au lieu du Créateur.

3 Qu’est-ce que l’astrologie dans tout ça ?
Ce n’est rien d’autre qu’une des formes de l’idolâtrie, celle où la créature adorée est les étoiles ou constellations, et non pas littéralement l’homme ou les animaux selon ce que dit Romains 1. Selon ce passage de l’Écriture, les constellations sont bien des choses corruptibles remplaçant Dieu, ce qui montre bien que l’astrologie est de l’idolâtrie.

Certains diront qu’ils pensent le contraire, que l’astrologie n’est pas de l’idolâtrie, et que lire un horoscope dans un journal, ou simplement s’y intéresser est bien loin d’adorer un idole.

Mais soyons simple, en suivant Romains 1 : dès l’instant où, en suivant l’horoscope, on attribue des pouvoirs surnaturels à des créatures, fussent-elles des créatures inanimées comme les constellations, et qu’on cherche à tirer parti de cette relation avec elles pour notre profit, pour deviner et comprendre notre avenir — dès lors où on s’estime contrôlé par ces puissances surnaturelles, et qu’on fait tout pour qu’elles soient en notre faveur, n’est-ce pas typiquement de l’idolâtrie ? On reconnaît à ces constellations un pouvoir, dont le caractère est celui du pouvoir divin.

Et même si la consultation d’horoscopes n’était pas l’idolâtrie comme sixième étape de la dégradation de l’homme selon Rom. 1, c’est au moins la troisième ou quatrième étape, avec la perte d’intelligence et l’enténèbrement du cœur et de l’esprit : on a dépassé la première étape où l’on ne donne pas gloire à Dieu, et on atteint déjà les étapes où la créature prend la place du Créateur.

Oh ! que nos lecteurs puissent se détacher de la Créature, et ramener leurs pensées et leurs désirs vers le Créateur ! C’est là la vraie lumière et la vraie intelligence (Ps. 119:105).

4 Alors, les étoiles et les constellations, ce n’est rien du tout ?
Des passages de Job et Amos sur les principales de ces constellations, il ressort que ce ne sont que des créatures faites par Dieu. Leur attribuer du pouvoir, n’est rien d’autre, selon Romains 1, que de l’idolâtrie, un état d’aveuglement et d’enténèbrement.

Le livre de Job qui parle de ces constellations, est remarquable en ce que Dieu se plait à parler avec l’homme, et à lui expliquer la création (Job 38 à 39) et à l’amener à aller plus loin, à comprendre les questions morales (Job 40:1-9 ; 42:1-7).

La Parole de l’Éternel transmise par Jérémie (Jér. 10:2) dit expressément de ne pas être effrayés par les signes des cieux, comme les nations qui s’en effraient.

Que pareillement nos lecteurs puissent se détourner des créatures, des horoscopes et de l’astrologie sous toutes ses formes, et découvrir l’action tout-puissante de notre Créateur, qui veut le bien de l’homme et se révéler à Lui, comme le Dieu juste et le Dieu de grâce ?

Si l’on honore la créature, le résultat inéluctable est l’aveuglement, la perte d’intelligence, les ténèbres morales. Si l’on honore Dieu, on aura l’intelligence (Prov. 9:10 ; 8:13 ; 1:7 ; 3:5-6).5 Conclusion

Voulez-vous connaître ces merveilles entrevues par Job (42 :3) ou préférez-vous restez dans la misère de l’idolâtrie ? Celle-ci s’accompagne d’un cortège d’espoirs en des mirages, d’inquiétude, d’angoisses liées à ce que Satan, qui est derrière l’idolâtrie, se plait à tromper, puis à enfoncer sa créature, de préférences avec quelques illusions temporaires ou provisoires.

Alors que choisirez-vous ?
Venez à moi — dit Jésus — car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes (Matt. 11:28-29).

(Bibliquest - Disclaimer) ajoutée le 2006-02-24

Pratiques occultes: Superstition et sorcellerie entre mythe et réalité -

Les fkihs arnaqueurs se targuent de résoudre tous les problèmes. Leurs méthodes diffèrent, mais leur but reste le même : arnaquer les personnes les plus vulnérables et les plus crédules. Combien d’entre eux ont été poursuivis en justice et écroués. Pourtant, ces charlatans continuent de sévir dans notre société.

Les voyantes et les prédicateurs sont légion. Les plus dangereux sont ceux qui prétendent guérir de maladies et de maux face auxquels la science et la médecine se sont trouvées impuissantes. Ils disposent de carte-visites sur lesquelles sont inscrites les coordonnées et les capacités surnaturelles qu’ils possèdent. Ils racontent qu’ils possèdent le pouvoir ôter toutes les embûches et se targuent de résoudre tous les problèmes. Certains ne sont joignables que sur rendez-vous.
La « consultation » coûte dans la plupart des cas les yeux de la tête. Entre 500 et 2000 DH. Le prix du remède peut aller jusqu’à plusieurs millions de centimes. La multiplication des guérisseurs et l’extension de la superstition laissent perplexe. Les personnes fragiles constituent un terrain fertile pour que certains continuent de semer le doute. De même, la magie a pris de l’ampleur dans notre société.

Elle découle d’un manque de conscience, car fertilement exploitée auprès de personnes incultes. Ce ne sont pas seulement les femmes qui en usent le plus souvent. Mais aussi les hommes. Ils sont nombreux à avoir recours à des charlatans sans scrupule qui tirent profit de la crédulité de beaucoup de personnes en leur promettant de garantir la sécurité et la pérennité dans leur ménage. Des amulettes sont confectionnées moyennant des sommes faramineuses. Les pseudo-guérisseurs accompagnent souvent leurs écritures d’infusion que les individus doivent faire ingurgiter à leurs conjoints ou membres de leurs familles. Le remède, censé guérir, cause des dégâts incurables. L’amulette est également le porte bonheur qui garantit la réussite sociale, aussi bien sur le plan professionnel que scolaire.

Certains devins promettent la réussite au baccalauréat, la victoire aux élections ou la promotion à un poste de responsabilité important. D’autres promettent à certaines ménages une procréation bien fertile.Halima, femme au foyer, a fait les frais de ce mensonge quand elle a décidé de rendre visite à un fkih, très connu de la périphérie de Casablanca. On le surnomme Hadj Mimoun.Halima raconte son histoire :

« je cherchais un remède à mon problème de stérilité. Alors, après plusieurs tentatives dans différentes cliniques de la place, j’étais allée voir, chez lui, le fkih. Il habite en compagnie de ses trois femmes et ses dix enfants dans un bidonville situé dans un quartier populaire d’habitat insalubre. Dès 8 heures du matin, une file de femmes et d’hommes attendent leur tour. J’étais la troisième femme à se présenter devant ce fkih en cette journée de mardi. Quand je pénètre dans la pièce, je le trouve assis sur un tapis et entouré de diverses choses que je ne comprenais pas. Il m’a posé quelques questions auxquelles j’étais prête à y répondre. J’ai donc commencé à raconter ma vie et mes souffrances. Pour me rassurer, le fkih m’offre des séances de soins à base de fumigations et de «Ldoun», un alliage de plomb et de minerais que seuls les fkihs compétents sont en mesure d’en déchiffrer la formule alchimique».

L’opération consiste à faire fondre le métal dans une casserole et de le verser dans un seau rempli d’eau froide et placé sous le patient.
Le contact du plomb fondu avec l’eau provoque une déflagration assourdissante dont l’effet sur le client ressemble à une décharge, prélude d’une libération. L’eau ayant servi à l’opération doit être versée la nuit dans un cimetière abandonné emportant à jamais le mauvais sort responsable des malheurs de la victime. Pour subir ce calvaire durant plusieurs jours, Halima a dû verser des sommes colossales. Sans aucun résultat tangible. Elle est restée toujours stérile. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres. Le phénomène de la superstition et de la sorcellerie évolue à une vitesse vertigineuse au sein de notre société. Il pénètre même dans le monde des nouvelles technologies. Désormais, il suffit d’un simple clic, en consultant des sites Internet spécialisés, pour se rendre compte que le fléau est bien ancré dans la vie des gens. Mondialisation oblige! Le phénomène est devenu universel. Des réseaux bien organisés se sont constitués dans différentes sectes à travers le monde.

Leur objectif est de soutirer le maximum d’argent dans un minimum de temps à des personnes crédules. Personne n’est négligée. L’honnête travailleur qui craque, la femme délaissée par son mari, des couples souffrant de stérilité, et jeunes au chômage. Le principe est toujours le même : exploiter la détresse et promettre une vie meilleure.En attendant, il faut casquer. Combien de familles ruinées ou disloquées. Combien d’esprits à jamais dérangés et combien de gens finissent le restant de leurs vies dans des marabouts et des zaouïas, si ce n’est pas dans des cimetières.

L’exemple de Brahim est frappant. Il visitait trois fois par semaine un charlatan à Kénitra. Celui-ci emploie «la manière forte» pour le guérir du mauvais sort. Brahim explique la méthode de cet énergumène : «le fkih prend un tagine vide dans lequel il verse de l’eau et le laisse chauffer sur un feu faible. Après avoir débité pendant quelques minutes de palabres apprises par cœur, il enlève le couvercle et le tagine devient rempli de morceaux de tissus, d’aiguilles et d’autres mauvaises herbes». D’après le fkih, ce sont ces «plantes» qui empêchaient le patient d’avoir le meilleur sort. Brahim est toujours au chômage. Le fait qu’il soit désespéré de trouver une solution à ses problèmes souvent imaginaires, le conduit à frapper à la porte de l’irrationnel dans l’espoir de trouver le remède miracle.

La pensée commune des individus reste dominée par la superstition et les croyances naïves en des forces surnaturelles agissantes auxquelles s’adressent les individus comme l’ensemble de la société lorsqu’ils ne trouvent pas de réponses à leurs questions et leurs problèmes : c’est tout particulièrement le cas dans le rapport à la vie et à la mort, aux projets et aux destins individuels et collectifs. Le recours au fkih pour traiter un malade, la justification de l’irrationalité en tant que trait universel par la fatalité et la volonté divine, le rapport magique et irrationnel aux technologies modernes constituent encore des traits sociaux dominants sinon très importants. Ces traits se recomposent en permanence à la faveur de ce que construisent les forces sociales organisées dans des contextes changeants, aujourd’hui celui des mutations technologiques, de l’internationalisation et de la globalisation.Ainsi, les croyances magiques sont d’une grande importance dans la vie quotidienne. Les talismans et les amulettes permettent l’expression de ces croyances, ainsi que le talent des artistes qui les façonnent.

L’amulette telle la main de Fatma (khamsa) était portée (et l’est toujours) par les femmes par coquetterie ou par superstition.
Les pouvoirs magiques des talismans étaient manuscrits ou imprimés sur papier, parchemin, métaux, bois, ou pierre. Leurs fonctions protectrices étaient utilisées principalement pour la femme enceinte et l’enfant.
Selon le professeur Farid Attaoui, sociologue, «nombre de gens sont particulièrement superstitieux, ne se séparant jamais de « porte-bonheur » comme les icônes, les croix et autres amulettes et n’oubliant presque jamais d’entrer du pied droit là où ils vont».
Aujourd’hui, tout le monde est interpellé pour combattre ce genre d’escroquerie qui ronge notre société. Ce procédé n’est pas légal et ne mérite pas de protection.


(Lematin.ma) ajouté le 19-10-2003

logo point final vox dei infos voxdei

Pratiques occultes: Trouver un sens à la vie...à quel prix? -

Après les tentatives de clonage des Raëliens, la nouvelle coiffure de Jean Charest et le goût amélioré du Kraft Dinner Deluxe, vous pensiez avoir tout vu? Attendez de connaître les communistes cosmiques, les psychologues galactiques ou encore le Mouvement pour l'extinction volontaire de l'espèce humaine: vous verrez que tout le monde n'a pas besoin de drogue pour planer. Au secours...

Respirianistes: vivre de lumière
Certains feraient aisément passer le pire des anorexiques pour un gourmand. C'est le cas des adeptes du "respirianisme" (ou "respiriens", de l'anglais breatharianism), de drôles d'oiseaux qui affirment pouvoir atteindre un niveau de conscience vibratoire si élevé qu'une auto-reprogrammation de leur ADN et de leur structure moléculaire est rendue possible. Le but de l'exercice? En venir à se nourrir uniquement, pendant des mois et des années, d'air et de lumière, de "prana", comme ils disent. Le problème? Les gourous mangent des cheeseburgers en cachette et certains adeptes naïfs sont morts au bout de leur jeûne.
D'abord l'affaire de Wiley Brooks en Californie dans les années 70, le mouvement a été récupéré depuis quelques années par une auteure et conférencière australienne, Jasmuheen. L'histoire veut qu'elle ait été déjouée par des journalistes à la sauce J.E., s'effondrant après quelques jours d'un jeûne surveillé alors qu'elle affirmait ne pas avoir mangé ni bu depuis des années. Malgré tout, Jasmuheen poursuit ses activités, et des adeptes racontent l'histoire de respirianistes ayant tenu le coup pendant des dizaines d'années, des affirmations loufoques évidemment non vérifiées. La dimension ésotérique occupe une place importante dans la vie de ces jeûneurs extrêmes; certains planifient d'ailleurs un voyage important dans le cosmos, départ prévu en 2012. Aux dernières nouvelles, il restait encore des places.


Psychologues galactiques: dans un rang près de chez vous
Le tourisme galactique vous intéresse mais les voyages par ascension de la conscience ne sont pas votre spécialité? Dans ce cas, quelques séances avec un psychologue galactique pourraient être indiquées. Gilles Aussant, qui aurait oeuvré en psychologie dans le milieu scolaire et industriel de la région de Lanaudière, a fondé en 1999, à Saint-Didace, l'Institut international de psychologie galactique. L'auteur de plusieurs bouquins ésotériques affirme avoir reçu, par un petit matin de mars, la visite "d'un des commandants de la Flotte d'Ashtar, le Commandant Kiriack, commandant de la Nef Ekektra affecté de façon très particulière au service du Kébek". Raël et ses Éloïms peuvent aller se recoucher!
Le but de cette visite de courtoisie: donner à Gilles Aussant le titre d'"Instructeur planétaire de haut calibre" afin qu'il puisse mener les Terriens vers la voie de la "synchronisation galactique". "Mon maître Antarion me signifie qu'il faut passer par 22 initiations importantes pour aspirer à vivre l'ascension", indique le bonhomme dans sa documentation. Si c'est Antarion lui-même qui le demande, on ne rouspète pas, s'est-il probablement dit. D'où l'ouverture du Centre Omega et de l'Institut de psychologie galactique pour offrir des leçons à qui veut atteindre des "dimensions nouvelles." Un coup de fil au Centre Omega vous permettra de connaître les tarifs et l'horaire des activités...

Communistes cosmiques
Qui a dit que tous les communistes étaient athées? En Russie, les dirigeants d'une secte religieuse, Communist-Unification-Rule over AII, ont tenté en vain d'obtenir les autorisations leur permettant de créer le Parti des communistes cosmiques. Grâce à des processions religieuses et à des exercices de transe, ces nostalgiques de l'URSS entrent en contact avec Dieu tout en brandissant des portraits de Marx et du Christ.

1-976-Satan
Plus d'un ado a fait des séances de Ouija dans un sous-sol mal éclairé sans pour autant verser dans le satanisme et la magie noire. Marginaux depuis des lustres, c'est à la fin du vingtième siècle que les adorateurs du diabolique ont atteint le dessus de la vague, portés par la médiatisation de meurtres rituels spectaculaires, de personnages excentriques, et le succès de la scène métal. Ce courant a ensuite perdu de la vigueur, sans pour autant disparaître, au profit des groupes gothiques associés à Marilyn Manson.
En ce qui concerne ceux qui se présentent comme de réels praticiens du satanisme, soulignons que la chicane semble être prise entre les adorateurs du fondateur de l'Église de Satan, Anton Szandor LaVey, décédé en octobre 1997. Si certains sont tentés par la vente de t-shirts et d'amulettes, d'autres veulent plutôt maintenir le mythe en vie et ne jurent que par la Bible Satanique. Évidemment, une bonne part de leur énergie est consacrée au maintien de sites Internet rivaux. Ailleurs, sur www.necronomi.com/projects/666/, il est offert aux visiteurs de vendre leur âme au diable. Il n'y a qu'à remplir le formulaire en ligne.
Un peu partout dans le monde, des cas isolés de sacrifices humains continuent d'être rapportés sporadiquement, en plus de diverses mutilations d'animaux. Ces cas restent toutefois l'affaire de détraqués, solitaires pour la plupart, et l'implication de cultes sataniques est rarement évoquée. Côté musical, Macabre a su, depuis 1983, se mettre à dos les familles de dizaines de victimes de crimes crapuleux dont les détails sanglants inspirent les paroliers du groupe death métal américain.


Mouvement pour l'extinction volontaire de l'espèce humaine: "rendre l'enfant superflu et pénaliser les parents"
Si l'un des slogans de ce groupe est "Merci de cesser de respirer...", sa démarche reste celle d'environnementalistes qui ont décidé d'utiliser le marketing-choc pour faire passer leur message à l'effet que la surpopulation, l'industrialisation et la pollution sont autant de cancers pour la Terre. Rassurez-vous, il n'est pas question d'infanticides massifs ou de séances collectives de castration: on offrira même gracieusement aux parents une carte de membre "car il ne faut pas se culpabiliser du passé". Cependant, "les nouveaux venus s'engagent à ne plus ajouter de membres à la famille humaine déjà existante". Charmant, non? C'est Les U. Knight, de Portland en Oregon, qui serait le fondateur de cette école qui a fait des petits par dizaines dans le monde.

Identitaires: des néo-nazis à ceinture fléchée?
Les identitaires rassemblés dans le groupuscule virtuel Québec Radical depuis 2002 ont réussi à semer une certaine inquiétude malgré leur nombre restreint et ce, à cause de la violence de leur discours ultra-nationaliste. Ici, on est en présence d'activistes néo-nazis clairement racistes répartis majoritairement entre les régions de Montréal, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières. Ayant fait d'Internet leur refuge - ils y échangent documentation, musique, et commentaires haineux ou religieux -, on leur connaît peu de sorties publiques. À deux reprises, une douzaine d'entre eux ont manifesté au début de l'année, devant le palais de justice de Québec, lors de la comparution de présumés proxénètes. Munis de masques, ils ont brandi des affiches assimilant "l'immigration invasion" à l'exploitation de jeunes Blanches, tentant ainsi d'exacerber l'émotion populaire au profit de leur idéologie. Ils ont plutôt dû affronter un groupe de militants antiracistes et antisexistes venus leur indiquer clairement qu'ils n'étaient pas les bienvenus dans la ville (certains des manifestants identitaires provenaient de Sherbrooke), une confrontation qui a vite tourné en bataille rangée.
Cette méthode de confrontation directe a aussi été appliquée à Montréal par quelques dizaines d'activistes antiracistes ayant réussi à empêcher la tenue d'un concert rassemblant des groupes néo-nazis. À d'autres occasions en 2003, aux Fêtes de la Nouvelle-France à Québec et lors des célébrations de la Fête nationale le 23 juin, des identitaires liés à Québec Radical ont procédé à la distribution de tracts jouant sur la fibre nationaliste des Québécois de souche, sans être inquiétés dans ces cas, en plus d'effectuer quelques opérations nocturnes de pose d'affiches racistes. Ce groupuscule, administré par un cercle relativement jeune d'amis concentrés à Montréal et Québec, est entouré de quelques dizaines de sympathisants - dont un condamné pour des crimes impliquant l'utilisation d'armes à feu. Il est le petit cousin idéologique d'un groupe d'identitaires similaire actif en France, milieu d'où était issu le néo-nazi Maxime Brunerie qui a tenté d'abattre le président Jacques Chirac lors du défilé du 14 juillet 2002.

Ghostbusters et vampires à Montréal?
Dormez en paix, citoyens, car le Québec est maintenant doté d'une équipe de chasseurs de fantômes. Le Spectre de Montréal se présente comme un groupe offrant gratuitement ses services d'enquête dans le domaine des phénomènes paranormaux. Ses membres ont à ce jour déployé leurs compétences à deux occasions, ce qui les a menés à remonter la trace d'un mystérieux clochard ayant tendance à s'évaporer et à faire peur aux enfants sur la Rive-Sud de Montréal, et à examiner un bed & breakfast dont les multiples propriétaires auraient des tendances suicidaires. Pour combler les temps morts, les enquêteurs du Spectre font dans les fêtes costumées et les tournées de camping sauvage dans les cimetières de la province.
S'ils manquent de contrats, on pourrait leur refiler l'information suivante: les vampires du monde entier se sont donné rendez-vous dans 591 villes le 21 octobre prochain, et Montréal fait partie du lot. C'est sur vampires.meetup.com que 6177 buveurs de sang branchés ont confirmé leur présence à l'un des événements qui se tiennent dans des lieux déterminés par vote électronique. L'efficacité de leur site Internet permet à ces apprentis vampires d'organiser de telles rencontres une fois par mois. Certains d'entre eux affirment boire du sang, ils placent même de petites annonces pour trouver des compagnons pour le faire.
Depuis longtemps, la science a évacué la question du vampirisme. Certaines maladies telle la porphyrie, qui entraîne une "pâleur cadavérique", ou d'autres qui provoquent la déformation des dents, ont cependant participé à entretenir le mythe des vampires. Dans les cas documentés de buveurs compulsifs de sang, on serait en présence d'une maladie mentale, le syndrome de Renfield.
Association Sciences de l'étrange et phénomènes inexpliqués: www.asepiinc.org
Les Ghostbusters de Montréal: www.geocities.com/le_spectre_montreal/menufrancais.html
Communauté de vampires québécois: www.quebecbloodlines.com
Points de rencontre de vampires: www.vampires.meetup.com
Les Sceptiques du Québec: www.sceptiques.qc.ca
Mouvement pour l'extinction volontaire de l'espèce humaine: www.vhemt.org/findex.htm
Renseignements supplémentaires

Croire à tout prix
Raymond Lemieux, professeur de sociologie de la religion à l'Université Laval, est spécialiste des croyances et de l'imaginaire. Selon lui, le processus qui amène les humains à croire est généralement inconscient, qu'il s'agisse du discours et des préceptes d'une religion officielle, de ceux d'une secte ou de tout autre groupe apparenté. "Il s'agit ici de donner figure à quelque chose qui manque. Dans les civilisations judéo-chrétiennes, Dieu est difficilement figuré, démontré. Alors c'est toujours le même enjeu qui est en cause: trouver une figure qui aidera à combattre l'angoisse de l'existence. Nous tombons ici dans l'ordre du psychosocial car il y a un désir manifeste de recourir à l'autre pour faire régler ses propres problèmes, ce qui est tentant et rassurant."
Depuis quelques années, diverses études prouvent la popularité de croyances étranges à première vue, souligne le sociologue. "Des recherches menées au début des années 90 ont démontré que plusieurs personnes, environ 40 % de la population à cette époque, croyaient en une force cosmique régulatrice de l'ordre des choses dans l'univers. C'était une tendance à la hausse, alors il ne serait pas étonnant que cette proportion soit rendue à 50 %. À cette époque, de 25 à 30 % des gens disaient croire en la réincarnation. L'été dernier, un sondage a placé cette proportion à 41 % dans le cas des jeunes, mais nous savons que ça touche toutes les couches d'âge."
Au sujet de cet engouement face à l'invisible, le chercheur tente une explication. "Nous vivons dans un monde où les mythes de la science, du progrès et de l'éradication des maladies sont forts, où les croyances à l'effet que le développement de la science va garantir notre bonheur tiennent le coup. C'est très naïf mais c'est enseigné partout, dès la petite école: travaillez et vous atteindrez le bonheur. Malgré tout, certains parmi les plus lucides s'aperçoivent qu'ils se sont fait avoir et tentent de trouver autre chose."
S'il insiste sur le fait qu'il ne faut pas exagérer l'importance de la percée des nouveaux mouvements religieux, qui ne toucheraient que de 3 à 4 % de la population, Raymond Lemieux reconnaît que certains parmi les plus timbrés peuvent mériter une attention particulière. "Le type qui affirme vivre dans la 22e dimension aura peut-être un jour envie de monter encore plus haut dans le cosmos et il peut à ce moment devenir dangereux."

Les bidous de l'étrange...
Comme ailleurs, le "bidou" est souvent roi au royaume de l'étrange. En allongeant les billets verts, en plus de se faire escroquer au téléphone pour 4,99 $ la minute, il est possible, au Québec, de prendre des cours de métaphysique par correspondance, de commander des logiciels d'introspection, de retenir les services d'un photographe d'aura à domicile, de joindre des groupes de chasse au Big Foot et aux monstres marins, de suivre des leçons pour devenir Jedi ou pilote d'OVNI - gracieuseté de Richard Glenn dans ce dernier cas -, de s'inscrire à un atelier de formation visant à s'élever dans la 22e dimension, de jeter par procuration des sorts vaudou... une liste qui pourrait s'étirer encore.
D'autre part, bien qu'une somme de plus de un million de dollars soit offerte en permanence par les Sceptiques du Québec à quiconque pourra présenter la preuve hors de tout doute de l'existence d'un phénomène paranormal lors d'une expérience contrôlée, aucun des rares prétendants n'a à ce jour passé avec succès l'étape du pré-test, assortie d'une bourse de 10 000 $. Il semble donc que les charlatans, astrologues ou tératologues du dimanche devront encore en ramer un coup avant d'embarquer dans leur chaloupe les rationnels de ce monde.


Claude Giguère
(Voir.ca)

Pratiques occultes: Qu'est-ce que l'acupuncture ?
(Parole de Vie)

Pour faire suite à l'article sur l'homéopathie, nous présentons à présent un dossier sur l'acupuncture, autre pratique médicale qui divise largement les Chrétiens.
Comme pour notre étude précédente, dans une première partie, nous aborderons l'étude de l'homéopathie sous l'aspect strictement scientifique. L'acupuncture est-elle, comme elle le prétend, une discipline médicale et scientifique comme les autres ? Dans une seconde partie, nous aborderons l'aspect spirituel.Sur le plan scientifique.

Nous laisserons à nouveau la parole à Jean Brissonnet, responsable du site Internet de l'Association Française pour l'Information Scientifique. Il a étudié objectivement les prétentions scientifiques de l'acupuncture. Toute cette première partie est donc extraite d'un dossier qu'il a établi à ce sujet, et que l'on peut consulter intégralement à l'adresse suivante :
lire l'article completVoici ce qu'écrit Jean Brissonnet :

"Comme toutes les pseudo-médecines, l'acupuncture cherche désespérément des preuves qui pourraient assurer son développement et la ranger définitivement au rayon des thérapies "respectables". A ce titre la Conférence de Consensus de novembre 1997 a paru apporter des éléments nouveaux, susceptibles de donner satisfaction aux acupuncteurs. Il était donc nécessaire de refaire l'enquête.

Les origines.

L'acupuncture remonte au 2e siècle avant JC. En 1822, elle sera interdite par l'Empereur de Chine, comme obstacle au progrès de la médecine.
Connue en Europe depuis le 12e siècle, elle n'y sera introduite comme méthode thérapeutique qu'au début du 19e siècle par le Dr Louis Berlioz, père du célèbre symphoniste. Celui-ci la pratique et la fait connaître à partir d'ouvrages édités au 18e siècle.
Elle retombera dans l'oubli jusqu'à la détente entre la Chine et l'Occident dans les années soixante-dix.

La redécouverte.

Après la Révolution culturelle, les relations de la Chine populaire avec l'étranger s'améliorent brusquement. En 1971, elle est admise aux Nations Unies à la place de la République de Chine (Taiwan). En 1972, le président des Etats-Unis, Richard Nixon, y fait une visite officielle. La propagande bat son plein. Le régime doit être présenté sous son meilleur jour. Dans le domaine de la santé, le président des U.S.A, assiste à une démonstration d'anesthésie sous acupuncture. Les journalistes qui suivent le voyage présidentiel se font largement l'écho des miracles de cette "science millénaire". En fait, on saura plus tard, par deux médecins de Shanghai, que les patients avaient été judicieusement sélectionnés et qu'ils avaient subi une prémédication par un anesthésique chimique. Qu'importe! L'enthousiasme pour cette médecine exotique gagne le monde, car elle correspond bien aux aspirations orientalistes de bon nombre d'intellectuels de l'époque.
Pendant les années qui suivront, des témoignages, tous plus convaincants les uns que les autres, seront livrés au public.
Aujourd'hui en Chine l'acupuncture est beaucoup moins utilisée qu'on ne le pense, et les grands "pontes" de la médecine traditionnelle, lorsqu'ils sont malades, vont se faire soigner dans les hôpitaux occidentaux!

Les principes.

Pour les Chinois traditionnels, la maladie résulte d'un déséquilibre entre les forces antagonistes du Yin et du Yang. Le yin représente les qualités traditionnellement féminines de passivité et de soumission, tandis que le yang est le symbole de la puissance et de l'agressivité du genre masculin. L'équilibrage de ces deux forces opposées est réalisé par la circulation du Ch'i (ou Qi) à travers quatorze voies appelées "méridiens", dont l'obstruction provoque la maladie. Pour guérir, il suffit, par une piqûre au point adéquat, de rétablir la circulation du Ch'i pour que revienne l'harmonie corporelle. Au fil des ans, les aiguilles en os sont remplacées par du bronze, de l'argent, de l'or et enfin de l'acier.

A l'origine, on distinguait environ 160 points d'acupuncture. On en utilisait 349 au 6e siècle et 747 en 1981. En fait, le congrès de Manille de 1982 a officiellement ramené ce nombre à 361. Parfois les piqûres peuvent être remplacées par des pressions (acupression), par le chauffage résultant de la combustion de fibres végétales ou plus récemment d'un moxateur électrique. La version la plus technologique met en œuvre un rayon laser (laserpuncture). On peut aussi compléter la pose des aiguilles par le passage d'un courant électrique de basse tension et de faible fréquence, mais alors on sort de l'acupuncture pour entrer dans l'éléctrostimulation, ce qui est tout autre chose.

Le diagnostic laisse une large place à la prise des pouls, opération fort complexe puisque, le Dr J.J.Aulas (1) rapporte qu'on peut distinguer "sept types de pouls superficiels (flottant, dicrote, lisse, plein, vibrant, tendu, élargi) et huit types de pouls profonds (minuscule, immergé, relâché, râpeux, lent, prostré, humide, faible)". En fait dans la chine moderne, l'acupuncture continue d'être utilisée, pour des raisons économiques, mais sans se préoccuper de ses bases théoriques. "Autrement dit, tout en maintenant intact le dogme de l'efficacité de l'acupuncture, les praticiens chinois rejettent comme fantaisistes les explications traditionnelles" (2).
On va voir que, paradoxalement, ce n'est pas le cas en France!

Les preuves théoriques.

De tout temps on a tenté de mettre en évidence les points d'acupuncture et les méridiens. L'examen anatomique microscopique n'a jamais rien montré, malgré les efforts déployés, et l'étude de la supposée variation de résistivité des points d'acupuncture a sombré dans le ridicule.
Pourtant… Le 5 novembre 1985, le journal de 20 h sur TF1 révèle, à grand fracas, que trois médecins de l'hôpital Necker les Drs J.C.Darras, P.Albarède et P. de Vernejoul ont visualisé un méridien grâce à l'utilisation d'un isotope radioactif, le technécium 99.

L'opération a été minutieusement orchestrée, puisque les auteurs ont simultanément publié un ouvrage de vulgarisation et présenté leur travail sous forme d'une communication à l'Académie de médecine, sous le titre :"Etude des méridiens d'acupuncture par des traceurs radioactifs". Evidemment, les grands médias, friands de ce genre d'événement, se font immédiatement le relais de l'annonce de la "merveilleuse découverte". Science et Vie, l'un des rares journaux à conserver, à cette époque, le sens critique, publie dans son numéro 819, sur la plume du Dr J.M.Bader, un écho intitulé : "Acupuncture : des preuves qui n'en sont pas". L'auteur y met en cause la méthodologie employée et annonce que "des scientifiques d'un organisme de recherche vont refaire l'expérience sur l'animal, dans les normes". Une polémique s'en suivra (3) qui prendra fin lorsqu'en 1988, le Pr. Y.Lazorthes chef de service de neurochirurgie du CHU de Rangueil à Toulouse, reprenant les expériences incriminées, montrera que la migration du marqueur ne dépend pas du point d'injection et suit en réalité un trajet veineux.
Exit donc des méridiens mystérieux et des points aux pouvoirs magiques!
Ce qui ne signifie nullement que l'acupuncture soit sans effet.

Les essais cliniques.

Pour apporter la preuve de l'efficacité d'une thérapeutique, il faut réaliser des essais contrôlés. Pour cela on effectue la comparaison en double aveugle, avec un placebo et/ou avec un traitement de référence, à partir de groupes de patients nombreux, homogènes, tirés au sort, et en prenant soin que l'appréciation soit constante tout au long de l'essai. Or il est difficile de réaliser un placebo d'acupuncture parfaitement valable. C'est pourquoi la plupart des essais présentés à l'appui de l'efficacité de l'acupuncture sont des études ouvertes non contrôlées. Nous ne retiendrons donc que des études ou analyses présentant un minimum de garanties méthodologiques.
En 1976, les Drs Moore et Berk réalisent un essai particulièrement bien mené pour vérifier l'action de l'acupuncture sur la douleur. Henri Broch rapporte le résultat de cette étude qui montre que la douleur a été effectivement réduite à la fois par le placebo et l'acupuncture, mais que celle-ci "n'a pas montré de meilleur résultat que l'imitation" (4). C'est plutôt l'inverse, sans que la différence soit significative.

Dans les années 1990/91, trois épidémiologiques G.Riet, J.Kleijnen et P.Knipschild réalisent une série de méta-analyses sur la dépendance, la douleur chronique et l'asthme, pathologies sur lesquelles l'acupuncture est réputée particulièrement active. Chaque fois ils attribuent 100 points aux études présentant une excellente rigueur scientifique, à partir de 18 critères méthodologiques prédéfinis.

Dans la première analyse portant sur la dépendance (cigarette, héroïne et alcool), 22 études contrôlées sont examinées. Les auteurs indiquent que "les méthodes d'études sont généralement mauvaises". En effet, aucune étude n'obtiendra plus de 75 points, et 12 d'entre elles, soit plus de la moitié, n'auront même pas droit à la moyenne. La conclusion sera que "l'affirmation que l'acupuncture est efficace comme traitement de ces dépendances ne s'appuie donc pas sur des résultats de recherches cliniques sérieuses" (5).

Dans le cas de la douleur, c'est cette fois 51 études cliniques contrôlées qui sont examinées. Les auteurs signalent que "la qualité, même celle des meilleures études, s'avère médiocre" et que les résultats de celles qui ont au moins la moyenne sont contradictoires. En conséquence :"L'efficacité de l'acupuncture dans le traitement des douleurs chroniques reste douteuse" (6).
Enfin concernant l'asthme, les remarques sont identiques et la conclusion du même ordre : "l'affirmation que l'acupuncture est efficace dans le traitement de l'asthme n'est pas basée sur le résultat de travaux bien conduits" (7).

Une autre méta-analyse réalisée en 1989 par M.Patel, F. Gutzwiller, F. Paccaud et A.Marazzi sur les douleurs chroniques, conclura dans le même sens : "Diverses sources de biais, y compris des problèmes de compétence, empêchent de conclure positivement, bien que de nombreux résultats semblent apparemment favorables à l'acupuncture" (8).

On pourrait en citer d'autres (9). La conclusion est toujours la même et peut se résumer ainsi : l'acupuncture ne présente pas d'efficacité spécifique notable, mais on ne peut pas prouver non plus qu'elle n'agit pas.

Pourquoi cette impossibilité à trancher ?

Sans doute parce que l'acupuncture est réputée agir sur les pathologies fortement sensibles au placebo.
On cite souvent le chiffre de 30%, lorsqu'on parle de l'effet placebo. En fait, la réalité est beaucoup plus complexe. Le pourcentage d'améliorations subjectives par administration de placebo varie de quelques pour cent pour les maladies infectieuses, à plus de 80% pour certains cas de douleurs, d'arthrite ou d'ulcères (10). Or la douleur est la terre d'élection de l'acupuncture. Certains pensent même que c'est son seul domaine d'action.

Imaginons donc que nous réalisions un essai contrôlé de l'acupuncture, d'une part sur une maladie infectieuse, d'autre part sur la douleur chronique. Cette étude est imaginaire car elle ne pourrait être faite, pour des raisons d'éthique. Il est en effet impensable de priver d'antibiotique des patients atteints d'une maladie infectieuse reconnue, dans le seul but de réaliser un essai contrôlé. La description de cet essai est donc purement didactique et les chiffres donnés, le sont à titre indicatif, à partir de valeurs vraisemblables.

Donc, trois groupes homogènes seraient chaque fois constitués, l'un recevrait le traitement de référence (antibiotique dans un cas, antalgique dans l'autre), le second serait traité par acupuncture et le dernier prendrait le placebo. En fait, dans ce cas, il faudrait utiliser un placebo croisé, c'est-à-dire que chaque patient recevrait une gélule (produit actif ou placebo) et de l'acupuncture (vraie ou simulée). Dans le cas de l'infection, le placebo donnerait un résultat positif dans (sans doute) environ 5% des cas et l'antibiotique ferait un score (probable) de 95%. Il serait donc facile de déterminer si, oui ou non, l'acupuncture est active, puisque son résultat s'inscrirait dans une fourchette de 90%. Par contre dans le cas de la douleur, le placebo pourrait faire jusqu'à 80%, alors que l'antalgique ne dépasserait probablement pas 90%. On comprend que l'action de l'acupuncture serait alors impossible à déterminer, la fourchette dans laquelle elle s'inscrirait probablement (10%) étant bien trop faible pour qu'un quelconque résultat (en plus ou en moins) soit significatif.

Il faut aussi dire que les mécanismes qui tentent d'expliquer l'action de l'acupuncture ont souvent été invoqués pour expliquer l'effet placebo.

Mécanismes d'actions.

Une chinoise interrogée pour savoir si l'acupuncture était douloureuse
(11) répondit d'un air convaincu : "C'est dur! Mais quand on souffre, c'est que le médecin est efficace". De fait, le stress est souvent invoqué comme initiateur de l'action de l'acupuncture.
Tout le monde connaît ces enfants qui se relèvent après une bagarre, tout étonnés d'être ensanglantés ou encore ces histoires de fantassins s'apercevant qu'il leur manque une main, arrachée par une balle, plusieurs secondes auparavant, à la sortie d'une tranchée. Quels meilleurs exemples d'anesthésies par le stress!

L'acupuncture (et peut-être l'effet placebo), fait sans doute appel aux mêmes mécanismes. Des substances antalgiques seraient, dans certaines conditions, libérées par l'organisme : enképhalines au niveau des terminaisons synaptiques ou endomorphines par l'intermédiaire du complexe hypotalamo-hypophysaire. De leur côté, les glandes corticosurrénales pourraient libérer des glucocorticoïdes à action anti-inflammatoire.

Ceci est confirmé par certaines études (pas toutes) qui montrent que l'action antalgique de l'acupuncture est bloquée par l'action de la naloxone, une substance qui inhibe l'action des produits morphiniques.
Notons donc que si l'acupuncture est parfois active, ce n'est pas pour les raisons qu'elle invoque, et qu'elle n'est pas pour autant toujours sans danger.

Les dangers.

Le 17 mai 1995 le Journal International de Médecine annonçait le décès d'une patiente par perforation du myocarde "l'aiguille plantée au point REN 17 a perforé la paroi antérieure du VD et provoqué un hémopericarde, à la faveur d'un foranem sternal".

S'agit-il là d'un accident isolé, ou l'acupuncture présente-t-elle de réels dangers ?
Indépendamment des risques habituels communs à toutes les médecines non scientifiques et qui résultent d'une absence de soins ou de diagnostics inappropriés, l'acupuncture peut provoquer "des pertes de connaissance, des hématomes aux sites de pénétration, des pneumothorax par perforation pulmonaire, des convulsions, des infections locales, des dermites de contact et des blessures nerveuses ou musculaires (12).

Un sondage réalisé auprès de 1135 médecins norvégiens a révélé 66 cas d'infection, 25 cas de perforation pulmonaire, 31 cas de douleur aggravée, et 80 autres cas de complications diverses. Un autre sondage portant sur 197 acuponcteurs, a dénombré 132 cas de perte de connaissance, 26 cas de douleur aggravée, 8 cas de pneumothorax, et 45 cas de problèmes mineurs (13).
D'où la nécessité que l'acupuncture ne soit pratiquée que par un personnel particulièrement compétent!

La reconnaissance.

En France.
En France, heureusement, l'acupuncture ne peut-être utilisée que par des médecins, alors qu'aux Etats-Unis, dans vingt Etats, elle peut-être pratiquée sans compétence particulière.
L'Académie nationale de médecine, dont le rôle est de conseiller le gouvernement dans le domaine de la santé, est toujours très réservée, et sa position officielle reste que "aucun effet thérapeutique véritable n'a jamais pu être démontré, lorsqu'il s'agit d'une pathologie relevant de lésions organiques. Les succès dont il a pu être fait état l'ont été sur des malades dits fonctionnels, et ne peuvent vraiment pas être distingués d'un effet placebo".
Pour le Conseil de l'Ordre, l'acupuncture est, tout comme l'homéopathie, une "orientation", elle est donc l'objet d'une simple déclaration, sans aucun contrôle de compétence. N'importe quel médecin en quête d'une pseudo-spécialité, peut se déclarer acupuncteur après une rapide initiation. Pourtant, neuf Facultés de médecines dispensent un enseignement d'acupuncture sanctionné par un diplôme universitaire, et il existe depuis 1945 des écoles privées de perfectionnement. Une seule ville, Nîmes, possède un service hospitalier d'acupuncture. Créé en 1978 par le Pr. J. Bossy, ce service fait tout pour promouvoir sa spécificité, faire des adeptes et étendre son influence. Le 6 mai 1998, par exemple, un article sur une page entière paraissait dans "Midi Libre". Titres accrocheurs, photos couleur et contrevérités affirmées étaient au programme : "une efficacité reconnue (sic) contre la douleur" ou encore "dans ce domaine (gynécologie-obstétrique) l'acupuncture a fait ses preuves (re-sic)". Tout était fait pour que se développe cette "exception nîmoise" présentée comme une réponse au "besoin grandissant de se recentrer sur des pratiques et des techniques thérapeutiques plus naturelles".
Naturelle! Le grand mot est lâché! Comme si, se faire larder d'aiguilles, était chose naturelle!

Au plan international.

Certaines organisations internationales se sont penchées sur le problème posé par le développement de l'acupuncture. Le 16 septembre 1990, le conseil de direction du National Council Against Health Fraud, Inc (Conseil National contre la fraude dans le domaine de la santé), prenait position sur l'acupuncture. Cet organisme, "privé, sans but lucratif et formé de membres bénévoles s'intéresse au charlatanisme, à la fraude et à la désinformation dans le domaine de la santé. Il n'est financé que par les cotisations de ses membres, ses publications et ses services aux consommateurs". Il offre toutes garanties de compétence et surtout d'indépendance.
Le NCAHF, après une étude des publications concernant l'acupuncture, conclut, entre autres, que :
- L'acupuncture est un mode de traitement qui n'a pas fait ses preuves.
- Ses théories et ses pratiques sont basées sur des concepts primitifs et fantaisistes concernant la santé et les maladies et qui ne correspondent pas aux connaissances scientifiques actuelles.
- Les recherches de ces vingt dernières années n'ont pas réussi à démontrer que l'acupuncture soit efficace sur aucune maladie.
- Les effets de l'acupuncture sont probablement dus à la combinaison de l'espoir, la suggestion, le détournement d'attention, le conditionnement et d'autres mécanismes psychologiques.
Il constate que "de nombreuses publications sur cette discipline s'appuient uniquement et sans aucun esprit critique sur des anecdotes et la tradition".
Finalement le NCAHF émet un certain nombre de recommandations :
- Aux médecins : que l'acupuncture ne doit pas être proposée sans que les patients n'aient donné leur consentement, en sachant bien qu'elle doit être considérée comme une technique expérimentale qui n'a pas fait la preuve d'une action supérieure au placebo et qu'elle n'est pas exempte de complications
- Aux patients : que ceux qui désirent essayer l'acupuncture discutent de leur situation avec un médecin compétent qui n'y a pas d'intérêt commercial.
- Aux législateurs : que les assurances privées ou publiques ne doivent pas prendre en charge les traitements d'acupuncture.
Et pourtant, comme souvent dans le cas des pseudo-médecines, les croyants vont tout mettre en œuvre pour valider leur pratique.
La conférence de consensus du NIH.

Il est sans doute bon de rappeler ici que lorsque l'on fait une conférence de consensus, c'est que la vérité n'est pas connue. Si elle l'était, la conférence n'aurait pas de raison d'être. La conférence va avoir pour but d'établir une position modérée qui sera considérée comme raisonnable. Or, "une vérité scientifique s'établit sur la base de preuves irréfutables et non d'après l'opinion de la majorité" rappellent Scrabanek et Mc Cormick (14). Dans "le sophisme du faisceau de preuves", ils nous indiquent aussi qu'il "est aujourd'hui courant d'accumuler un certain nombre d'études dont aucune n'a mis en évidence de résultats significatifs, ni apporté la "preuve" d'une différence significative... En fait un faisceau de preuves incertaines demeure incertain".
Cela ne signifie pas pour autant que toute conférence de consensus soit inutile ou tendancieuse. Nulle urgence, par contre, ne semblait imposer une décision concernant la validité de l'acupuncture, cette technique n'apportant pas, que l'on sache, de solutions révolutionnaires dans les problèmes du cancer ou du SIDA.

Et pourtant en novembre 1997 avait lieu sous l'égide du NIH (National Institutes of Health) une conférence de consensus sur cette thérapeutique. Son objectif était de "fournir au personnel soignant, aux patients et au public en général une évaluation responsable de l'usage et de l'efficacité de l'acupuncture dans différentes conditions". Sa conclusion est, en substance, que "bien que de nombreuses études semblent montrer une efficacité potentielle de l'acupuncture, beaucoup de ces études comportent des biais méthodologiques, en partie dus au fait que des contrôles sont difficiles à réaliser. Cependant il apparaît des résultats "prometteurs" dans les nausées postopératoires et chimiothérapiques, et dans la douleur dentaire postopératoire. Dans d'autres cas (dépendance, rééducation, mal de tête, etc…) l'acupuncture peut être utile comme "traitement de complément" ou incluse dans un ensemble de soins. Et le rapport conclut en encourageant des recherches pour "découvrir d'autres domaines où l'intervention de l'acupuncture serait utile".

Voilà un résultat bien léger et qui n'apporte finalement pas grand-chose de neuf. La lecture du rapport laisse l'impression que les membres du panel se sont un peu forcés pour parvenir à trouver des formulations favorables à l'acupuncture. D'ailleurs une phrase placée dans le préambule précise que : "Ce compte-rendu est un rapport indépendant réalisé par le panel de consensus, et non une prise de position du NIH ou du Gouvernement Fédéral".

Lorsqu'on étudie plus attentivement cette publication, on constate d'abord que dans les douze membres du panel, nombre sont ceux qui sont visiblement partie prenante dans l'acupuncture par le cadre dans lequel ils travaillent. Peut-on être à la fois juge et partie ? Même chose pour les intervenants : sur 26, au moins 14 sont, visiblement, rien que par leurs titres, originaires d'organismes d'acupuncture, de médecines alternatives ou orientales. Les rares intervenants critiques ont dû se sentir biens seuls!

Dans son numéro de mars/avril 1998 "Skeptical Inquirer" reprenait un article de Scientific Rewiew of Alternative Medicine (SRAM) qui précisait : "le panel de consensus du NIH est l'émanation de l'Office des Médecines Alternatives (OAM). L'OAM à été créé par le NIH en 1992 pour évaluer les traitements alternatifs et fournir des informations sur les services de soins non conventionnels. Mais depuis sa formation, il fait l'objet de critiques sévères en raison de sa partialité". Suivaient les prises de positions de différents scientifiques : "Le consensus était un consensus de partisans et non un consensus d'opinions scientifiques valables.

La représentation de l'acupuncture dans les conditions indiquées par la conférence est classique des pseudosciences. Elle montre que les instigateurs avaient des motivations idéologiques et non de l'objectivité scientifique", dit le Dr Wallace Sampson, M.D., rédacteur du SRAM et professeur de médecine à Université Stanford, qui ajoute : "Le panel du NIH a été conçu de toute évidence pour favoriser l'acceptation de l'acupuncture par le public, la presse…". Victor Herbert, professeur de médecine à l'école du Mont Sinaï de New York, qui définit l'acupuncture "comme un culte pseudo-religieux", affirme que "c'était une conférence de croyants qui déclamaient leurs illusions comme des faits" (Nature, November 13)

Ce sont sans doute toutes ces raisons qui ont fait écrire au Dr Stephen Barrett (12), psychiatre et membre du NCAHF, que les conclusions de la conférence de consensus "n'étaient pas basées sur des recherches faites depuis que la position du NCAHF avait été publiée", mais qu'elles "reflètent plutôt l'opinion biaisée des participants qui avaient été choisis par un comité de planification dominé par les partisans de l'acupuncture". Puis il conclut : " Il est honteux de proposer d'augmenter les primes d'assurance pour subvenir aux frais des visites d'acupuncture".
Comme nous aimerions que nos ministres l'entendent!

Que les Français fervents du "Ch'i" ne se désespèrent pas, il leur est toujours possible de faire réunir par l'IFOP un panel représentatif, à l'occasion d'une quelconque "Conférence des citoyens sur l'acupuncture" (15). Après une formation de trois jours, et l'audition d'intervenants soigneusement choisis, ce panel fera aux autorités concernées, des "recommandations" dont les adeptes du "Yin" et du "Yang" pourront ensuite se prévaloir. En attendant un avenir, pas si improbable, où l'on fera "dire la vérité scientifique" par les augures…

Pour conclure.

A la question : L'acupuncture est-elle efficace ? La réponse est "oui". Elle est aussi efficace que l'homéopathie, la psychanalyse, les fleurs de Bach et les queues de lézards bouillies, c'est-à-dire aussi efficace que tout placebo, pur, impur, psychologique, rituel ou folklorique.
A la question : Puisqu'elle donne satisfaction à certains patients, l'acupuncture doit-elle être prise en charge par la collectivité ? La réponse est "non". Sauf si cette collectivité a pu auparavant rembourser de manière satisfaisante tous les traitements qui ont fait la preuve de leur efficacité de façon incontestable et qu'alors, toutes les autres placebothérapies sont, elles aussi, prises en charge. Ce qui implique le remboursement, non seulement de celles citées plus haut, mais aussi de l'auriculothérapie, des sacrifices rituels, de l'urinothérapie (16), de la guérison par la foi, etc… sans oublier la sorcellerie berrichonne et toutes les autres pratiques ethno-folkloriques équivalentes.Notes :

1) "Les médecines douces, des illusions qui guérissent." Ed. Odile Jocob, 1993.
2) Dr J.M. Bader : Science et Vie N° 823.
3) Voir Science et Vie N°823.
4) Pour les détails de cet essai, consulter : "Au cœur de l'Extra-Ordinaire", Henri Broch, Ed. L'horizon chimérique, 1994.
5) Br J. Gen. Pract. 1990 Sep ; 40 (338) : 379-382 "A meta-analysis of studies into the effect of acupuncture on addiction". Ter Riet G., Kleijnen J., Knipschild P.
6) J. Clin Epidemiol 1990 ; 43 (11) : 1191-1199 "Acupuncture and chronic pain : a criteria-based meta-analysis". ter Riet G., Kleijnen J., Knipschild P.
7) Thorax 1991 Nov ; 46 (11) : 799-802 "Acupuncture and asthma : a review of controlled trials". Kleijnen J., ter Riet G., Knipschild P.
8) Int. J. Epidemiol. 1989 Dec ; 18. (4) : 900-906 "A meta-analysis of acupuncture for chronic pain". Patel M, Gutzwiller F., Paccaud F., Marazzi A.
9) Richardson PH, Vincent CA. "The evaluation of therapeutic acupuncture : concepts and methods". Pain 24 :1-13, 1986. Richardson PH, Vincent CA. "Acupuncture for the treatment of pain". Pain 24 :1540, 1986.
10) "Le mystère du placebo", Patrick Lemoine, Ed. Odile Jacob, 1996.
11) La marche du siècle du 27 novembre 1997.
12) "L'acupuncture, le Qigong, et la "Médecine chinoise". Stephen Barrett, M.D. Serveur "Quackwatch".
13) Norheim JA, Fennebe V. "Adverse effects of acupuncture". Lancet 345 :1576,1995.
14) "Idées folles, idées fausses en médecine." Petr Skrabanek James Mc Cormick Ed. Odile Jacob, 1997.
15) Scénario inspiré par la "Conférence des citoyens sur les OGM"… mais ceci est une autre histoire.
16) Méthode utilisée, entre autres, en médecine Tantrique et qui consiste à boire une préparation utilisant ses propres urines!"
(Fin du dossier de Jean Brissonnet)

Sur le pan spirituel (complément de Parole de Vie).

Le dossier établi par Jean Brissonnet rappelle la relation étroite entre l'acupuncture et la philosophie chinoise, mais sans en tirer les conséquences spirituelles dans la vie de ceux qui pratiquent cette discipline. Il se donne beaucoup de peine pour tenter de prouver que les seuls effets pratiques de l'acupuncture sont ceux qui sont dus à l'effet placebo, et que l'efficacité de l'acupuncture ne dépasse pas ce domaine.

C'est certain, mais, en fait, l'acupuncture est bien plus efficace que l'auteur de ce dossier ne le pense, pour la simple raison que l'acupuncture fait appel, outre l'effet placebo, à des puissances spirituelles réelles, que la Bible appelle des "puissances des ténèbres".
Rappelons en effet le fondement doctrinal de l'acupuncture, fondement sans lequel l'acupuncture n'existerait pas :

"Pour les Chinois traditionnels, la maladie résulte d'un déséquilibre entre les forces antagonistes du Yin et du Yang. Le yin représente les qualités traditionnellement féminines de passivité et de soumission, tandis que le yang est le symbole de la puissance et de l'agressivité du genre masculin. L'équilibrage de ces deux forces opposées est réalisé par la circulation du Ch'i (ou Qi, énergie vitale) à travers quatorze voies appelées "méridiens", dont l'obstruction provoque la maladie. Pour guérir, il suffit, par une piqûre au point adéquat, de rétablir la circulation du Ch'i pour que revienne l'harmonie corporelle".

Il nous suffit de relire ce paragraphe pour comprendre clairement que le fondement philosophique de l'acupuncture n'a rien à voir avec l'enseignement de la Bible! Il s'agit d'une philosophie païenne qui n'a strictement rien de commun avec l'Evangile de Jésus-Christ! Cette philosophie est Dualiste : les Chinois anciens croyaient qu'il y a dans l'Univers deux puissances spirituelles antagonistes, de force égale mais opposée, qui doivent s'équilibrer au niveau de toutes les créatures, pour que celles-ci puissent vivre dans l'harmonie et la santé. La force positive est la force masculine (le "yang"), alors que la force négative (!) est la force féminine (le "yin").
Ces deux forces antagonistes circulent aussi au niveau du corps humain, à travers ces fameux "canaux", appelés "méridiens", qui assurent la répartition de ces énergies spirituelles dans tout notre organisme. Les "points d'acupuncture" correspondent à des "croisements" de divers méridiens. C'est en agissant sur ces points, par piqûre ou pression, que l'on peut équilibrer la circulation du "yin" et du "yang" dans le corps, et rétablir ainsi la santé de la zone déséquilibrée.
La définition même du "yin" et du "yang" montre qu'il s'agit, non pas de forces physiques, mais de forces spirituelles. Il est vrai que la Bible enseigne que l'esprit est la puissance vitale qui donne la vie au corps. Il est écrit, dans l'épître de Jacques, que "le corps sans âme (en réalité, "sans esprit") est mort" (Jacques 2 :26). C'est l'esprit qui donne la vie au corps.
Il est possible que les Chinois aient reçu une révélation de cette réalité de l'esprit. Par définition, l'esprit est une puissance spirituelle qui n'est pas physique, qui ne peut donc être observée par des moyens physiques, mais dont la présence et l'action peuvent être constatées par ses effets et ses conséquences. Comment, en pratique, notre esprit peut-il donner la vie aux cellules de notre corps ? Nous ne le savons pas exactement.

Ce qui est certain, c'est que la Bible nous enseigne à ne pas pénétrer illégalement dans le domaine de l'esprit. Les sorciers et les magiciens pénètrent illégalement dans le domaine de l'esprit, afin d'utiliser la puissance de l'esprit. Ce faisant, ils sont obligés de faire appel à des mauvais esprits. Car, n'étant pas régénérés, ils ne peuvent pénétrer que dans le royaume spirituel de Satan.

Pour nous, Chrétiens, la seule manière légale de pénétrer dans le domaine de l'esprit est de passer par une nouvelle naissance spirituelle en Christ, par la repentance et la foi en Jésus. Le Seigneur fait alors passer notre esprit mort, coupé de Dieu, par une résurrection spirituelle. Le Seigneur nous fait entrer dans Son Royaume spirituel, celui de Dieu. Son Esprit vient demeurer dans notre esprit régénéré, pour contrôler notre vie et nous faire produire le fruit de l'Esprit.
Pénétrer dans le domaine de l'esprit, pour un Chrétien, ne peut donc se faire que sous la seule initiative, et la seule conduite du Saint-Esprit, seul Souverain pour maintenir notre esprit en Christ, et nous faire passer par les expériences spirituelles qu'Il a prévues pour nous. "Marcher par l'esprit", pour un Chrétien, consiste à rester entièrement dépendant de l'action du Saint-Esprit, dans l'obéissance à la Parole de Dieu. Dans ces conditions, c'est le Saint-Esprit qui manifeste souverainement en nous les "dons de l'Esprit" et le "fruit de l'esprit", qui ne sont autres que les différents aspects du caractère de Jésus-Christ.

C'est aussi le Saint-Esprit qui passe par notre esprit pour agir au niveau de notre âme et de notre corps, afin d'y transporter l'énergie divine. La manière dont l'énergie spirituelle divine passe dans notre corps, pour le vivifier, reste une prérogative divine, et un mystère dans lequel nous ne devons pas pénétrer. Nous ne pouvons utiliser la puissance de notre volonté pour contrôler l'action du Saint-Esprit, comme s'il s'agissait d'une simple énergie physique que nous pourrions manipuler à notre guise. Nous n'avons donc pas le droit d'entrer dans ce domaine, pour tenter de contrôler d'une manière quelconque l'action du Saint-Esprit. Nous devons rester dans la foi.
"Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice. Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels (en réalité : "vivifiera vos corps mortels") par son Esprit qui habite en vous" (Romains 8 :10-11).
Les Chrétiens sont appelés simplement à prier le Père au Nom de Jésus, pour que le Saint-Esprit Lui-même assure la circulation de l'Esprit dans notre corps. Tandis que l'acupuncture nous apparaît comme une tentative illégale de pénétrer dans le domaine de l'esprit, pour tenter d'en contrôler volontairement les flux dans notre corps, par des moyens qui ne résultent pas de la foi en la Parole de Dieu et en Jésus-Christ. Ces moyens illégaux ne peuvent donc qu'ouvrir la porte à l'action de démons.

Il est clair, en conclusion, que des Chrétiens ne peuvent pas accepter une philosophie Chinoise qui ne laisse aucune place ni à un Dieu Unique, Créateur et Personnel, ni à la création d'un homme libre et responsable, ni à la Chute, ni à la rédemption, ni à la morale, ni à la foi, ni à la grâce, ni, par conséquent, à la nécessité d'un Sauveur, en la Personne du Seigneur Jésus-Christ.
Cette philosophie religieuse est manifestement d'origine démoniaque. C'est l'une des nombreuses "doctrines de démons" qui affligent l'humanité depuis la Chute. Elle est à rejeter catégoriquement. Et si cette philosophie doit être rejetée, ne faut-il pas aussi rejeter résolument toutes les méthodes et pratiques qui s'en inspirent directement ?

Comment un Chrétien né de nouveau, et rempli de l'Esprit, peut-il accepter de livrer son corps, qui est le temple du Saint-Esprit, à une pratique inspirée d'une doctrine païenne et démoniaque ? Comment ne se rend-il pas compte qu'il ouvre ainsi son corps, et toute sa vie, à l'action de puissances des ténèbres ? Pensez-vous que Satan vous laissera impunément avoir recours à une technique qu'il a lui-même inspirée ? Au contraire, il s'en servira pour tenter de vous opprimer de toutes les manières possibles! Et la pire oppression du Malin consiste à nous éloigner du Seigneur Jésus-Christ et de Sa Parole. C'est l'effet spirituel le plus néfaste de l'acupuncture!
Certains acupuncteurs Chrétiens pensent qu'il leur suffit d'être Chrétiens pour "sanctifier" cette pratique, et la rendre donc inoffensive! Cette croyance est aussi insensée et dérisoire que s'ils pensaient qu'il leur suffit d'être Chrétien pour "sanctifier" toute pratique occulte, ou même toute pratique magique et divinatoire! Ils sont tout simplement séduits par le "père du mensonge", qui s'est saisi d'eux pour les soumettre à sa volonté, et pour ouvrir aussi la vie de tous leurs clients à ses puissances démoniaques! Oh! que le Saint-Esprit nous ouvre les yeux sur la nécessité de nous conserver purs, et de ne laisser aucune place au malin dans aucune partie de notre être!
Nous répéterons ici ce que nous écrivions à la fin de notre article sur l'homéopathie :
Nous ne pouvons donc que conseiller vivement aux Chrétiens traités par l'acupuncture de rechercher la vérité sur ce sujet auprès du Seigneur, dans la prière. Ceux qui aiment la vérité, et qui veulent recevoir la vérité de la part de Celui qui est la Vérité, ne pourront pas manquer d'être éclairés, et d'abandonner ainsi cette pratique hautement dangereuse sur le plan spirituel. Ils pourront alors demander pardon au Seigneur d'avoir eu recours, par ignorance, à une pratique spirituellement néfaste. Le sang de Jésus les purifiera, et le Seigneur les délivrera de toute influence mauvaise!

Reproduction autorisée, pourvu qu’elle soit intégrale, et que la source soit indiquée.
(Parole de Vie - Toutes nos sources) ajoutée le 2005-03-02

 

 

Unus Mundus
Le Millenium parodique

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
lundi 19 novembre 2018

Image Captcha