• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

19 minutes de lecture (3702 mots)

L'Histoire des Mondes

Lhistoire-des-mondes

Jadis, autour des flammes crépitant dans l'âtre, les Anciens contaient l'Histoire des Mondes :

Dans les Origines éternelles, vit Ginnungagap, gouffre sans fond, sans espace ni temps. Gouffre béant magique.
Ce fut lors de nombreux temps avant la création de la Terre que Niflheim fut manifesté. En son centre se trouve la source appelée « Hvergelmir » qui engendre les fleuves « Elivagar » nommés Svol, Gunnthra, Fjörm, Fimbulthul, Slidr, Hrid, Sylg, Ylg, Vidr, Leiptr et Gjöll.
Ensuite, il y eut le Monde situé dans la partie méridionale nommé Muspelheim peuplé de feu et de flammes, de volcans sans cesse en éruption.
Les fleuves Elivagar arrivèrent si loin de leur source Hvergelmir, que les flots qu'ils entraînaient se mirent à durcir jusqu’à former de la glace. Celle-ci laissa bientôt la place à des brumes glaciales qui poursuivirent leur course en augmentant de volume pour se précipiter dans l'intérieur du gigantesque abîme. Tandis que dans sa partie orientée au Sud, Ginnungagap s'allège sous l'effet des étincelles et des flammèches qui volent à sa rencontre en provenance du monde de Muspelheim.

C'est au centre de Ginnungagap que les deux forces se rencontrent, formant un climat plutôt doux où palpite une brume épaisse, le givre se mettant à fondre au contact de la chaleur. Des gouttes ruisselantes jaillit alors la vie sous l'action combinée de la source et de la chaleur. Une forme apparaît alors, le premier Jötun (Géant), nommé « Ymir ».

Des gouttes du givre émane aussi la vache Audhumla. Elle lèche des pierres de givre salé pour se nourrir et de ses pis coulent quatre rivières de lait qui sustentent Ymir.
Pendant son sommeil, inconscient dans les sueurs de la fièvre, celui-ci croisa les jambes, ce qui engendra aussitôt le Jötunn «Thrudgelmir », lequel donna naissance au Jötunn « Bergelmir ».
De son aisselle gauche,Ymir engendra aussi le Jötun « Bölthorn », père de la Jötun « Bestla ».

  • Fehu est le feu de Muspelheim
  • Uruz est la source et les Elivagar
  • Uruz est aussi la vache Audhumla
  • Thurisaz est Ymir et les géants
  • Hagalaz représente Hvergelmir et les Elivagar
  • Naudhiz représente les feux de Muspelheim
  • Isa représente les géants du givre

Audhumla lécha une nouvelle pierre de givre salé, et, au moment qui correspondrait au premier jour, une chevelure apparut. Au deuxième jour, la tête d'un être se dégagea de la pierre. Et au troisième, c'est le corps entier qui apparut, nu et inconscient, figé par le froid. Audhumla le lécha alors pour le réchauffer. Elle donna ainsi la vie au beau, grand et vigoureux Jötun « Buri » qui engendra à son tour un fils, « Burr ». Ce dernier s'unit à « Bestla », la fille du Jötun « Bölthorn », avec laquelle il eut trois fils : « Odin, Vili et Vé ».

Les Fils de Burr décidèrent alors de mettre de l'ordre dans ce monde particulièrement chaotique sous le règne de Ymir et se jetèrent sur lui pour déchirer son corps. Il en jaillit tellement de sang qu'ils y noyèrent toute la race des Jötnar, à l'exception de Bergelmir qui prit la fuite avec sa famille dans une pierre, d'où il engendrera la nouvelle race des Jötnar. De son sang, ils firent la mer et les lacs, de sa chair, la terre ferme, de ses os, ils firent les montagnes et de ses dents, les pierres et les rochers. Des vers grouillant dans la chair devenue terre naissaient les Nains (Elfes Sombres).
Les Fils de Burr prirent ensuite son crâne pour en faire le ciel. Ils placèrent un Nain à chacun des quatre coins cardinaux : Nordhri au Nord, Austri à l'Est, Sudhri au Sud et Vestri à l'Ouest.
Ils prirent ensuite les flammèches et les étincelles de Muspelheim pour les lancer au-milieu de ce firmament sous forme d'étoiles et d'astres. Des yeux d'Ymir ils firent le Soleil et la Lune. De ses cheveux sont nés les arbres, les animaux, ainsi que Yggdrasill, l'Arbre du Monde, qui est incarné de l'esprit de Burr.
Avec ses cils, les Fils de Burr construisirent une forteresse pour protéger ce Monde appelé Midgard contre les Jötnar qui vivent en Utgard.
Enfin, ils éparpillèrent son cerveau pour en faire les nuages de pluie.

  • Thurisaz représente Ymir
  • Ansuz représente les Fils de Burr
  • Raidho est la mise en ordre du monde
  • Kenaz représente les astres et les Nains

Un Jötun avait pour nom « Narfi ». Il avait une fille nommée « Nott », sombre comme la race dont elle était issue.
Nott fut mariée au Jötun « Naglfari », avec qui elle conçut un fils appelé « Aud ». En seconde noce, elle fut mariée au Nain « Annar », et donna naissance à une fille « Jörd », laquelle devint la Terre-Mère, l'épouse de Odin et la mère de Thor. En troisième noce, Nott épousa l'Elfe « Delling », dont elle eut un fils, « Dagr », brillant et beau comme son père.
Les Dieux, alors, s'emparèrent de Nott et de son fils Dagr et leur donnèrent des chevaux et une place haut dans le ciel en leur enjoignant de chevaucher chaque jour autour de la Terre.
Montée sur le cheval « Hrimfaxi », Nott vient en tête pour, de sa chevauchée, répandre la nuit. Chaque matin, Hrimfaxi couvre la terre de rosée de l'écume qui dégoutte de son mors.
Dagr vient ensuite, sur son cheval « Skinfaxi », pour répandre le jour. Sa crinière répand la lumière sur la Terre.

  • Raidho est la mise en place du temps par la nuit et le jour.
  • Naudhiz est la Rune de Nott
  • Jera est le cycle quotidien établi ici par la nuit et le jour
  • Dagaz est la Rune de Dagr

Un homme appelé « Mundilfari » avait deux enfants. Ils étaient si beaux et si splendides qu'il donna à son fils le nom de « Mani » (Lune), et à sa fille, celui de « Sol » (Soleil) qu'il maria à l'Elfe « Glen » dont elle eut une fille : « Alfrödull ». Mani, lui, épousa la fée « Thora ».
Cette présomption à utiliser de tels noms courrouça les Dieux qui se saisirent de Sol et de Mani pour les placer haut dans le ciel avec char et chevaux.
Sol conduit le sien qui mène la course du Soleil, tiré par les chevaux « Arvarkr » et « Alsvidr ». Sous leurs épaules, les Dieux placèrent les soufflets « Isarnkol » afin de les refroidir ainsi que le bouclier « Svalinn » entre le Soleil et la Terre, afin de la protéger contre les feux du Soleil.

Mani, qui, sur son char, mène la course de la Lune, préside à sa croissance et à son décours. Il s'empara des deux enfants du Nain « Vidfinn », « Bil » et « Hjuki » alors qu'ils revenaient de la source « Byrgir », portant sur leurs épaules la cuve « Soeg » à l'aide de la perche « Simul ». Ils accompagnent, désormais, Mani, Hjuki étant la Lune croissante, Mani, la Pleine-Lune et Bil, la Lune décroissante.
Si, d'aventure, le temps paraît plus rapide que de coutume, c'est que Sol et Mani sont poursuivis par les loups, « Skoll » et « Hati », qui veulent les dévorer.
Surnommés les Chiens de la Lune, ces descendants du loup Fenrir, viennent d'un endroit situé entre Jötunheim et Midgard, la forêt « Jarnvid » où résident les redoutables sorcières les « Jarnvidur » et les « Managarm ».

  • Raidho est la mise en place de Sol et de Mani
  • Kenaz représente les deux luminaires
  • Jera représente le temps compté par la Lune et le cycle des saisons par le Soleil.
  • Sowilo est la Rune de Sol
  • Mannaz est la Rune de Mani

Un jour, alors qu' ils se promenaient le long du rivage de la mer en devisant, les fils de Burr rencontrèrent deux troncs d'arbres qui gisaient sur le sable. Inspirés, l'idée leur vint d'en façonner deux êtres.
Odin leur donna le souffle de vie, « Hoenir (Vili) » leur donna l'intelligence et le mouvement, et « Lödur (Vé) » leur donna l'apparence, les couleurs et les sens.
Comme il faisait froid, les trois frères leur donnèrent des vêtements ainsi qu'un nom qui correspond à l'arbre dont ils sont issus. L'homme s'appelle « Ask » (Frêne) et la femme s'appelle « Embla » (Orme).
Ce fut d'eux que naquit la race humaine sur la terre protégée de Midgard.

  • Gebo représente la création humaine et le don des Dieux.
  • Tiwaz représente l'Homme
  • Berkano représente la Femme
  • Mannaz représente l'être humain, l'homme et la femme.

Les Dieux ayant établi Midgard et le Valhalla, un maître-ouvrier se présenta et offrit de leur construire en trois semestres une forteresse contre les Jötnar. Il exigea, en échange, la belle Déesse Freyja, le Soleil et la Lune.
Après délibération, les Ases conclurent l'échange à condition que le maître-ouvrier réussisse à construire le fort en un seul hiver. Mais si, au premier jour de l'été quelque partie du fort était inachevée, il ne recevrait rien. En outre, il ne devait recevoir d'aide d'aucun humain pour accomplir cet ouvrage. Il demanda alors qu'on lui permit de recevoir l'aide de « Svadilfoeri », son cheval.

Quand l'hiver tira à sa fin, la construction était très avancée, haute, solide et imprenable. Trois jours avant l'été, il ne restait pratiquement que la porte du fort à installer. Les Dieux s'assirent alors sur leurs chaires de juges et cherchèrent conseil, l'un demandant à l'autre qui était responsable de la décision de marier Freyja aux Jötun et de souiller l'air en enlevant le Soleil et la Lune au Jötunheim. Ils tombèrent tous d'accord : celui qui avait donné ce conseil ne pouvait être que celui qui cause tous les maux, à savoir Loki, le fils de Laufey. Ils le menacèrent aussitôt de mort s'il ne trouvait pas le moyen d’empêcher le maître-ouvrier de remplir son contrat et se jetèrent sur lui. Loki prit peur et prêta serment, quoi qu'il pût lui en coûter.
Et, le soir même, alors que le maître-ouvrier s'en allait chercher des pierres avec son cheval Svadilfoeri, sortie d'une forêt, une jument se précipita vers le cheval en poussant des hennissements de rut. Comme fou, l'étalon déchira la longe et courut vers la jument. Mais celle-ci s'enfuit vers la forêt suivie par le maître-ouvrier qui voulait rattraper son cheval. Ils galopèrent toute la nuit. Le lendemain, la construction ne pouvant être achevée, il entra dans une fureur de Jötun. Alors les Ases, assurés que c'était un Jötun des montagnes, ne respectèrent plus leur serment. Sur ces entrefaites, Thor arriva, brandissant son marteau Mjöllnir pour mettre le crâne du Jötun en miette et l'envoyer au-dessous de Niflheim.
Quand à Loki, sa rencontre avec Svadilfoeri fut d'une telle nature que, quelque temps après, il mit bas un poulain, gris de robe et nanti de huit jambes, élevé par Freyja et offert ensuite à Odin, « Sleipnir ».

  • Gebo, la Rune qui représente Asgard
  • Othalaz, l'enceinte

« Yggdrasill » est l’Arbre des Mondes, toujours vert, if et non frêne (le terme norrois employé par les Anciens pour désigner ce conifère utilisaient le terme « barraskr », kenning (sorte de métaphore) signifiant « frêne à aiguilles »). Ses branches sont si grandes qu’elles semblent couvrir le ciel, la plus haute dressée vers le Nord, là où brille l’Étoile Polaire.

Dans ses branchages, Yggdrasill abrite tout un peuple d'animaux fantastiques.
Sur l’une des plus hautes branches « Niflör » est perché, l’aigle des brumes qui a un grand savoir plein de sagesse. Sur son bec, le faucon « Vedrfölnir » est la double vision de l’aigle. Quatre cerfs, « Dainn », « Dvalinn », « Durathror » et « Duneyr » courent dans les branchages de l’arbre en broutant, la tête renversée.
Sous la racine qui se trouve près de la source Hvergelmir, accompagné par les serpents « Goinn », « Moinn », « Grabak », « Gravitaire », « Ofnir », « Grafvöllud » et « Svafnir », le Dragon « Nidhöggr » ronge la racine par-dessous afin de détruire le monde. Il est dit qu’il va plus vite quand il y a une éclipse. Heureusement, celle-ci résiste grâce à sa sève merveilleuse.
L’écureuil « Ratatosk » court sans cesse le long du tronc de l'arbre pour rapporter les furieux propos échangés entre l’aigle Niflör et le dragon Nidhöggr.
A l’Est, l’aigle gigantesque « Hraesvelg » répand la tempête sur Yggdrasill lorsque avec puissance il bat des ailes.
Sur le toit de la Valhalla, le cerf « Eikthyrnir » broute les pousses de l'arbre pendant que de ses andouillers coule l’eau qui alimente la source Hvergelmir. A ses côté, la petite chèvre « Heidrun » broute des pousses également, et de ses pis coulent des rivières d’hydromel.

Yggdrasill est l'Arbre du Destin, dont il assure la pérennité, du Multivers, soit trois Univers (« Gard ») qui représentent en fait les niveaux de conscience de notre être, Triade Sacrée incarnée dans l'Arbre :

  • Asgard : le Monde des Dieux, le plan spirituel et cosmique.
  • Midgard : le Monde du Milieu, le plan de la matière et de la vie matérielle.
  • Utgard : le Monde Extérieur, le plan des forces chthoniennes et perturbatrices.

Ces trois Mondes contiennent chacun trois « sous-mondes », (« Heim »).
Une Rune irréversible en est la clé d'accès.


ASGARD Le monde supérieur des Dieux

Asaheim : Gebo

Ce monde est souvent appelé « Asgard », car c’est le monde des Ases, les Divinités de la souveraineté dont Odin, le Dieu suprême, est le Père. Les Ases sont les Divinités qui règnent sur la force, la puissance, la guerre, la victoire, le courage et la justice. Les Ases sont aussi les Divinités du destin et du sacré, de l’ordre. Ils représentent aussi la famille, le foyer, le mariage, le serment et l’honneur. Les Ases ont une Magie appelée Galdr, dont la source spirituelle est la poésie, l’inspiration, l’art, l’incantation, mais aussi la Fureur et l’Extase Sacrée. Les Ases possèdent les trois chaudrons de l’Hydromel Sacré : Bodn, (récipient ), Son, (sang) et Oedhrerir, (celui qui excite l'esprit) et les trois tables d’or qu'ornent les Runes.

Vanaheim : Ingwaz

Vanaheim est le monde des Vanes. Divinités de la vie, ils règnent sur la terre, l’agriculture, la cueillette et veillent sur la fécondité de la terre et de tous les êtres. Divinités de l’abondance, de la prospérité, de la richesse et du bien-être matériel, ils veillent à ce que nul ne manque de rien. Ils vivent au temps présent en incarnant les joies et les plaisirs de la vie, représentant l’amour, le sexe, et le plaisir érotique. Les Vanes ont une Magie appelée Seidh, plus ancienne que le Galdr. C’est une Magie à mi-chemin entre le chamanisme et la sorcellerie et qui a plusieurs branches : Divination, Magie verte, Magie sexuelle, Magie elfique, Magie sombre…Les Vanes sont liés directement à la Nature et sont plus proches des humains que les Ases.

Ljösalfheim : Sowilo

Ce monde plus connu sous le nom « d’Elferie » ou « Féerie » appartient au Vane Freyr. Il réside en effet dans le ciel de ce monde appelé « Vidblainn ». Ce monde est relié à Asaheim par « Andlang », la grande plaine où se trouve « Gimlé ». Les Elfes de Lumière sont en fait les Elfes Supérieurs, les Elfes et les Fées qui détiennent une Magie puissante et qui n’apprécient guère les humains. Si on a la chance malgré tout d’avoir des contacts avec eux, on peut s’en faire de précieux alliés. Ils sont liés avec les Vanes.


MIDGARD Le Monde du Milieu

Muspelheim : Dagaz

C’est le monde du feu qui a participé à la Création du Monde, mais qui le détruira aussi selon la Prophétie. C’est un monde de chaleur et de lumière où règnent les flammes, les volcans sans cesse en éruption. En ce monde vivent les Jötnar du Feu, les « Muspell », dont le roi est le redoutable « Surt ».

Mannaheim : Jera

C’est le monde des Humains, les créatures les plus compliquées du Multivers, avec lesquels les Dieux et les Elfes doivent souvent composer. Souvent appelé « Midgard » il est le seul monde soumis au temps en recevant les influences des autres mondes. Mannaheim est sous la protection du Dieu Thor. Entre Mannaheim et Asgard, se trouve la profonde forêt « Jarnvid » où résident les sorcières « Jarnvidur » et les redoutables loups appelés les « Managarm » (les Chiens de la Lune). Mannaheim est pris dans les anneaux du serpent « Jörmungand » qui sommeille au fond de la mer cosmique, tel un protecteur du monde. Un jour, pourtant, il répandra son venin pour détruire le monde selon la prophétie de la voyante (Völuspa).

Niflheim : Naudhiz

C’est le monde des brumes et des ténèbres, appelé aussi « Niflhel ». Au centre de ce monde se trouve la source Hvergelmir, la source mère de toutes les rivières, dont les Elivagar qui ont participé à la Création du Monde. C’est là que réside le Dragon Nidhöggr.

UTGARD: Le Monde Extérieur

Svartalfheim Eihwaz

Svartalfheim est une partie du monde des Elfes, appartenant à Freyr, mais sur un plan souterrain, là où résident les Elfes noirs et les Nains forgerons, des êtres qui ne sont pas maléfiques, contrairement à ce qu’on le pourrait croire. Ils résident dans des galeries souterraines par crainte du Soleil qui les transforme en pierre. Gardiens des trésors, fabriquant les armes et les objets magiques, les Nains sont récipiendaires d’une Magie puissante, détenant les secrets de la terre. C'est la couleur des cheveux qui différencie les Elfes Noirs des Elfes de Lumière. Ils possèdent le pouvoir des éléments, sont d’habiles forgerons et de puissants Magiciens. Parmi eux, il y a les « Brisingar » qui ont fabriqué le collier « Brisingamen » pour Freyja, en signe de reconnaissance de leur nuit d'amour. Ce collier possède le pouvoir des éléments.

Jötunheim : Isa

C’est le monde des Jötnar qui se compose de deux familles. Il y a d’abord les Jötnar, appelés aussi les « Etins ». Avides de tout, ils sont très riches et tremblent de désir de posséder Asgard. Certains d’entre eux composent avec les Dieux, à travers le mariage, par exemple. Du haut des montagnes et des falaises, détenteurs du savoir primitif, ils provoquent les séismes et autres raz-de-marée. Leur roi est « Utgardaloki », puissant Magicien.
Ensuite, il y a les « Thurses », ou les « Hrimthurses », les géants du givre et de la glace. Ce sont des Jötnar à la taille gigantesque qui provoquent les tempêtes de neige et les catastrophes par le froid, le gel, le givre, ce sont des Jötnar quasi destructeurs. Ils résident dans les hautes montagnes et les glaciers. Leur roi est « Hrimr ».

Helheim : Hagalaz

Ce monde est souvent appelé « Hel ». Helheim est le monde de l’Au-Delà. Il est délimité par la rivière tumultueuse « Gjöll », surplombée par le seul pont « Gjallarbru » qui est en or, et gardé par la Fée « Modgud ». Près de là, il y a le navire « Naglfar ». Construit avec les ongles des morts, il faut toujours couper les ongles d’un défunt pour que le navire ne s’agrandisse pas, car Naglfar portera les forces du chaos menées par Loki lors du Ragnarök pour détruire le monde, selon la prophétie. Après le pont, il y a une haute clôture et trois grandes grilles. Puis c’est la grotte en hauteur « Gnipahellir » où aboie de rage le chien « Garm » qui participera au Ragnarök. Helheim est un monde de glace d’une beauté envoûtante. Au centre, il y a le palais « Eljudnir » où réside Hel, la reine des morts, fille de Loki, sœur du loup Fenrir et du serpent Jörmungand. Au nord de ce monde, il y a la rivière de venin « Naströnd » où pataugent les grands criminels.

Yggdrasill est soutenu par trois grandes racines qui se trouvent chacune près d’une source représentée aussi par une Rune.

Urdabrunn : Uruz

Urdabrunn est la Source du Destin. C’est là où les Nornes, puissantes, bonnes ou sévères, résident, tissent le Wyrd, la toile du destin, avec les fils de nuage de vie de tous les êtres qui sont filés par Frigga. Les Nornes en confectionnent le destin, sans toutefois le commander, obéissantes à Örlog, la Loi Primordiale. Il y a « Urd », la Norne du Passé, « Verdhandi », la Norne du Présent, « Skuld », la Norne de ce qui devrait venir. Elles taillent aussi des bûchettes pour y graver les Runes. Elles puisent de l’eau et de l’argile de la source, un mélange nommé « Auri » dont elles aspergent Yggdrasill pour le nourrir. De là vient la rosée qui tombe dans les fleurs que les abeilles butinent et qu’on appelle « Miellée » ou « Miellat ». Deux cygnes nagent paisiblement sur les eaux claires de la source, sous la nuit étoilée aux trois lunes, et que les Nornes nourrissent avec grand soin.

Mimisbrunn : Laguz

Mimisbrunn est la source de la Mémoire. Elle recèle le savoir, la sagesse et donne le don de la clairvoyance. En cet endroit se trouve la tête de « Mimir ». Il a été décapité par les Vanes lors de la guerre originelle contre les Ases. Odin la récupéra et la sauva grâce à la Magie et les plantes. Cette source a surgi jadis quand Mimir, ayant soif, frappa le sol de son pied pour la faire jaillir. C’est à cette source que Odin sacrifia son œil droit et resta pendu à Yggdrasill durant neuf nuits pour découvrir les Runes. Mimisbrunn serait alors la source de l’Initiation.

Hvergelmir : Hagalaz

Hvergelmir est la source-mère de toutes les rivières, dont les Elivagar qui ont participé à la Création du Monde. Bien qu’elle soit dans un monde hostile, Hvergelmir est la source de la création par excellence, elle n’est en aucun cas destructrice. Les Dieux s’y rendent pour y puiser de l’eau afin de brasser de la bière. Elle est au cœur de Niflheim où se trouve le Dragon Nidhöggr.

Extrait de mon livre en rédaction)
Galdar
Chasse aux trésors
L'Atlantide et Platon

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
lundi 19 novembre 2018

Image Captcha