• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

5 minutes de lecture (949 mots)

L'histoire de Svetaketu

Svetaketu

Il y a des milliers d'années, le grand sage Uddalaka Aruni envoya son fils de douze ans, Svetaketu, auprès d'un grand maître afin qu'il apprenne à connaître la réalité ultime dans toute sa profondeur.

Durant une douzaine d"années, Svetaketu étudia sous la direction de son maître et mémorisa toutes les Védas.

A son retour, son père constata que son fils agissait comme s'il avait appris tout ce qu'il était possible d'apprendre. Uddalaka décida donc de poser une question au jeune homme :

  - Mon fils lettré, quelle est donc cette chose qui ne peut être entendue mais qui rend l'audition possible, qui ne peut être vue mais qui rend la vue possible, qui ne peut être connue mais qui rend possible la connaissance, qui ne peut être imaginée mais rend possible l'imagination ?

Svetaketu, perplexe, restait silencieux.

Son père reprit :

  - Lorsque nous connaissons une seule particule de terre, tous les objets de terre sont connus. Lorsque nous connaissons un seul grain d'or, tous les objets d'or sont connus. La différence entre une pièce d'orfèvrerie en or et une autre ne réside que dans leur nom et leur forme. En réalité, tous les bijoux sont seulement de l'or, et tous les pots sont seulement de la terre. Peux-tu me dire, mon fils, quelle est cette chose par laquelle, si on la connaît, on peut tout connaître ?

  - Hélas, mon maître ne m'a pas donné cette connaissance, répondit Svetaketu. Le feras-tu ?

  - Très bien, dit Uddalaka. Je vais te la dire.

L'univers tout entier est une réalité, et cette réalité est pure conscience. La pure conscience est l'existence absolue. C'est le Un qui n'est pas suivi d'un Second. Au commencement le Un se dit à lui-même : "Je vais me différencier en multitude, et devenir ainsi tous ceux qui voient et tout ce qui est vu." Le Un entra dans la multitude, et devint le Soi de chaque chose. Les êtres de toutes les choses sont le Un, et ce UN Un est l'essence subtile de tout ce qui existe. Tu es cela, Svetaketu.

De cette même façon, les abeilles font du miel à partir du nectar de nombreuses fleurs, mais une fois que le miel est fait, le nectar ne peut dire "je proviens de cette fleur-ci ou de cette fleur-là." De même, lorsque tu te fonds dans ton soi non localisé, tu deviens un avec le soi de tout ce qui existe. c'est le véritable Soi de toute chose, et toi Svetaketu tu es cela.

  - Éclaire-moi davantage, mon père, répondit le jeune homme.

UDDALAKA fit une pause avant de reprendre :

  - Le fleuve Gange s'écoule vers l'est. L'Indus s'écoule vers l'ouest. Cependant tous deux finissent par devenir la mer. Une fois devenus la mer, ils ne pensent plus : "Je suis le Gange" ou "Je suis l'Indus." De même, mon fils, tout ce qui existe a sa source dans le Soi non localisé, et le Soi est l'essence la plus subtile de toute chose. C'est le vrai Soi. Svetaketu, tu es cela.

Lorsque le corps décline et meurt, l'eau ne peut le mouiller, le vent ne peut le sécher, les armes ne peuvent l'anéantir. Il est incréé, il n'a ni commencement ni fin. Au-delà des limitations de l'espace et du temps, il pénètre l'Univers entier. Svetaketu, tu es cela.

  - Éclaire-moi encore, père, dit Svetaketu avec enthousiasme.

  - Apporte-moi un fruit de l'arbre nyagrodha, demanda Uddalaka.

Svetaketu amena le fruit.

  - Ouvre-le.

Svetaketu obéit.

  - Que vois-tu, mon fils ?

  - De toutes petites graines, père.

  - Maintenant, casse une de ces graines.

Svetaketu cassa une petite graine.

  - Que vois-tu mon fils ?

  - Je vois qu'il ne reste rien, père.

  - Ce que tu ne vois pas est l'essence subtile, et la totalité de l'arbre nyagrodha en provient. De même, l'univers germe et surgit du Soi non localisé.

Pour finir Uddalaka demanda à Svetaketu de placer un petit cube de sel dans un seau d'eau. Le lendemain, le sage demanda à son fils de lui redonner le morceau de sel.

  - Je ne peux te le rendre, dit le jeune homme. Il s'est dissout.

Uddalaka demanda à son fils de goûter la surface de l'eau.

  - Dis-moi, comment est-elle ?

  - Elle est salée, père.

  - Goûte-la au milieu, et dis-moi comment elle est.

  - Elle est salée, père.

  - Goûte-la au fond, et dis-moi comment elle est.

  - Elle est salée, père.

  - Tout comme le sel est localisé dans le cristal et se disperse dans l'eau, ton Soi est localisé dans ton corps en même temps qu'il pénètre l'Univers entier.

Mon cher fils, dit Uddalaka, tu ne perçois pas le Soi dans ton corps, mais sans lui les perceptions seraient impossibles. Tu ne peux conceptualiser le Soi, mais sans lui la conceptualisation serait impossible. Tu ne peux imaginer le Soi, mais sans lui l'imagination serait impossible. Cependant, quand tu deviens le Soi et quand tu vis au niveau de ce Soi non localisé, tu es connecté à tout ce qui existe parce que le Soi est la source de tout ce qui existe.

Vérité, Réalité, Existence, Conscience, Absolu – appelle-le comme tu veux – c'est l'absolue réalité, le fondement de tout être. Et tu es cela, Svetaketu.

Vis à ce niveau, et tous tes désirs se réaliseront parce qu'à ce niveau ils ne seront pas seulement tes propres désirs, ils seront alignés sur les désirs de tout ce qui existe.

Svetaketu pratiqua tout ce qu'il avait appris et devint l'un des plus grands sages de la tradition du Vedanta.

Reconnaître et communiquer avec notre guide
Les enseignements de Rampa : sur la Terre Creuse

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 14 novembre 2018

Image Captcha