• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

13 minutes de lecture (2635 mots)

Jacques Montagner, magnétiseur

Jacques Montagner, magnétiseur

 

 

Maurice Mességué, éminent phytothérapeute, le considère comme le meilleur magnétiseur de France… Pourtant Jacques Montagner n'a débuté la pratique du magnétisme que très tardivement, à l'âge de 41 ans ! Depuis, il cherche toujours à comprendre pourquoi il obtient d'étonnants résultats…

Physique de rugbyman, voix grave et accent de son Gers natal, Jacques Montagner se destinait à travailler à la forge familiale, dans la ville de Condom. Tout au plus, un esprit superstitieux aurait pu noter qu'il était né un vendredi 13 à 13 heures, en 1937… Mais, en 1976, survient son premier contact avec le magnétisme. Son fils est alors très malade et, parallèlement aux thérapies officielles, il tente un traitement par un magnétiseur. Lors d'une séance, ce dernier lui confie :

« Vous pouvez soigner votre fils aussi bien que moi : vous avez beaucoup de magnétisme ! ».

Un autre natif du Gers, Maurice Mességué – le spécialiste français des plantes médicinales –, lui dira la même chose :

« Votre magnétisme est exceptionnel : votre devoir est d'en faire profiter les autres ».

Dans un premier temps, Jacques Montagner pratiquera sur ses proches. Puis, après trois ans de soins gratuits dispensés aux malades, il décide enfin de se consacrer entièrement au soulagement des autres.

Dans l'ABC du magnétisme (éditions J. Grancher), Jacques Mandorla publie le résultat des recherches effectuées sur J. Montagner par le professeur Rocard (mesures de l'effet Kirlian, indices de soulagement de maladies courantes) et propose sept tests pour évaluer votre propre magnétisme.

Comment définir le magnétisme ?

Selon moi, le magnétisme est une sorte d'énergie, un fluide vital que tout être vivant, humain, animal, végétal, possède en lui et qui lui est nécessaire pour vivre. C'est son potentiel énergétique. Lorsqu'il y a une mauvaise circulation de ce potentiel énergétique, les organes mal alimentés en énergie vitale n'assurent plus correctement leurs fonctions. L'harmonie de l'organisme est rompue, il se crée un dysfonctionnement. Apparaissent alors des troubles fonctionnels qui, s'il ne sont pas traités, peuvent fournir un terrain propice à une grave maladie. L'un des grands responsables de ce désordre énergétique est assurément la vie moderne, surtout dans les grandes villes…

Si l'on considère le corps humain comme une unité totale dans laquelle tous les organes ont une mission précise et possèdent une certaine dépendance entre eux, on comprend alors qu'il faut traiter l'individu dans sa globalité. Le magnétisme fournit ne énergie nouvelle absorbée par l'organisme et distribuée en fonction de ses besoins vers un ou plusieurs organes. C'est surtout dans ces cas de troubles fonctionnels que le magnétisme offre de bons résultats car il agit directement sur la cause du mal, même si le magnétiseur ne connaît pas vraiment cette cause. Mais si un organe malade est atteint d'une lésion grave et irréversible, il ne peut absorber cette énergie nouvelle : l'harmonie reste alors rompue, la maladie persiste et s'installe. Dans ce cas, le magnétisme n'est hélas d'aucune utilité.

Certaines personnes sont plus réceptives ?

L'Univers est rempli d'ondes vibratoires multiples. Au niveau humain, je considère qu'il y a trois catégories essentielles d'individus. La première est composée de personnes qui, à leur insu, captent et emmagasinent plus facilement que d'autres les énergies positives et bénéfiques qui gravitent autour d'elles. Ce sont les magnétiseurs. La seconde comprend les gens captant bien ces énergies mais qui n'arrivent pas à les emmagasiner. Ces énergies leur permettent cependant d'être en bon santé. La troisième, enfin, représente ceux qui les captent puis les perdent aussitôt et ont même plutôt tendance à emmagasiner les énergies négatives, ce qui explique qu'elles soient très fragiles et souvent malades. En ce qui me concerne, je me dis souvent :

« Pourquoi, moi, ai-je la chance de posséder ce pouvoir ? ».

Étant croyant, je pense que Dieu en a décidé ainsi, que c'est lui qui nous dirige et nous guide, chacun vers sa destinée précise.

« Depuis toujours, des hommes ont été soulagés ou guéris par la seule imposition des mains. »

Comment se passe le premier contact avec un patient ?

Mon approche est très simple. Je laisse d'abord parler mon patient afin qu'il m'explique ses problèmes. Je le laisse parler librement car il se libère mieux ainsi. Puis je lui demande s'il a consulté un médecin, quel est le diagnostic formulé et s'il a bien suivi le traitement prescrit, traitement que je lui conseille de poursuivre. En l'absence de diagnostic médical, le conseille à mon patient de consulter son médecin pour en faire un. Si je le sens sceptique, je lui cite des réussites de cas semblables au sien afin qu'il se prenne lui-même un peu plus en charge. J'en profite pour le mettre en garde contre les réactions éventuelles qui peuvent survenir dans les 48 heures suivant la séance de magnétisme. La seule analyse de ces éventuelles réactions m'a déjà permis d'infirmer un diagnostic médical et d'alerter le médecin traitant pour lui faire part de mes observations, dont le justesse s'est confirmée. De même, je précise à mon patient qu'un soulagement obtenu en une seule séance, s'il se produit souvent, n'est pas une généralité.

Vous traitez des gens sans être médecin. Quels risques courez-vous ?

En vertu de l'article L. 372 du Code de la Santé, toute personne qui soigne des patients et les fait payer comme tels risque d'être poursuivie pour exercice illégal de la médecine si elle n'est pas titulaire du diplôme d’État de docteur en médecine. Cela peut se traduire alors par une amende de 3 600 à 30 000 francs [706,53 à 5887,79 euros], assortie d'une peine d'emprisonnement de 6 jours à 6 mois.

J'ai personnellement une profonde admiration et un grand respect pour les membres du corps médical. D'ailleurs, je regrette sincèrement qu'ils ne collaborent pas plus étroitement avec nous, les magnétiseurs. Eux possèdent, grâce à leur intelligence et à leur travail, un immense savoir. Ils dispensent ainsi à leurs malades tous les bienfaits que la science découvre tous les jours. Nous, nous possédons un don que certains qualifient de naturel et d'autres de « surnaturel ». Une chose est certaine : lorsque nous le dispensons à nos patients, nous les soulageons. Alors qu'importent les différentes croyances et les différentes idéologies de chacun : nous oeuvrons tous avec la même foi et le même amour vers un seul but : soulager les maux d'autrui.

Il ne faut pas oublier que, depuis toujours, des hommes ont été soulagés et guéris par la seule imposition des mains. Malgré les progrès de médecine, il reste encore de la place pour les « empiriques » que nous sommes. Je suis certain que médecine officielle et médecine parallèle sont complémentaires et que ce serait une erreur de vouloir les mettre en concurrence. J'en veux pour preuve l'excellent et fructueux dialogue que nous, magnétiseurs, avons eu avec d'éminents cancérologues et dermatologues, lors de l'émission « Santé à la Une » (26 octobre 1992, sur TFI). À l'issue de ce débat, nous avons commencé à travailler ensemble sur des patients atteints de zona et à mesurer les résultats obtenus par la complémentarité de nos techniques. Ce que l'on a constaté est très encourageant. Depuis, le collabore régulièrement avec médecins et scientifiques.

 

Comment se passe une séance de magnétisme ?

Ma technique est toujours la même : le magnétise avec mes mains, en contact direct avec le sujet (il s'agit d'une application) ou à une dizaine de centimètres de son corps (il s'agit dans ce cas d'une imposition). Généralement, je demande à la personne de s'allonger sur la table de travail et je commence ma séance en plaçant mes mains sous son occiput, puis sur le front et les tempes pour essayer d'agir au maximum sur l'hypophyse. Je continue par ce qu'on appelle des passes, c'est-à-dire en promenant mes mains lentement de la tête aux pieds et en insistant sur les organes les plus malades. Une fois le patient debout, je lui « dégage » la tête par des passes rapides, puis à l'aide de passes lentes, je lui magnétise le dos et surtout le rachis vertébral pour terminer aux pieds.

La durée d'une séance varie selon le cas et le sujet à traiter. En moyenne, une séance dure quinze minutes, mais il m'arrive de pratiquer plus longuement si je sens que cela va me permettre de « débloquer » mon patient. Je dois avouer qu'à mes débuts, j'avais tendance à pratiquer des séances trop longues, ce qui provoquait chez mes malades des réactions violentes et pénibles à supporter. En fait, c'est surtout lorsqu'on a le patient « dans ses mains » qu'on arrive à sentir le moment où la séance doit se terminer. J'obtiens d'excellents résultats sur les brûlures au premier degré, l'eczéma, l'insomnie, la migraine, les verrues, les zonas, et sur les lumbagos et sciatiques s'ils sont sans cause mécanique ni lésion sérieuse.


« Je réussis ou j'échoue, mais je sais que j'aurai fait le maximum pour [le] guérir. »

Associez-vous d'autres techniques au magnétisme ?

Oui, j'associe toujours la phytothérapie, c'est-à-dire les soins par les plantes. Maurice Mességué, le plus célèbre spécialiste en France, m'a initié à cette technique et ses conseils m'ont été utiles. Sur nombre d'affections dues à des carences d'assimilation et d'élimination, l'association phytothérapie/magnétisme donne des résultats bien plus rapides. Le magnétisme arrive à « débloquer » les organes malades et les plantes sont souveraines pour drainer l'organisme.

Que penser du magnétisme à distance ?

Je me refuse à le pratiquer. Avoir son patient face à soi, près de soi, enrichit et motive bien plus que d'agir anonymement sur une photo ou sur une mèche de cheveux. Quand quelqu'un vient me consulter, je le soigne avec tout mon amour et toutes mes forces. Je réussis ou j'échoue, mais je sais que j'aurai fait le maximum pour le guérir. Avec les soins à distance, ce n'est pas évident mais surtout c'est incontrôlable. Combien de personnes m'avouent avoir demandé de tels traitement ! Elles n'ont jamais vu le magnétiseur mais ont seulement échangé du courrier avec lui. Des mois durant, elles ont attendu un soulagement ou une guérison. Rien ne s'est produit, sauf de temps à autre une relance du magnétiseur pour un supplément d'honoraires afin de « consolider son travail ». Une chose est sûre, cette méthode profite aux magnétiseurs malhonnêtes et jette le discrédit sur notre profession. Je ne propose pas non plus de produits magnétisés comme le font certains (coton, photo, mouchoir ou autre). J'estime qu'un travail sérieux de magnétisme curatif suffit au patient jusqu'à la séance suivante. Lui proposer un objet magnétisé à porter entre les séances, c'est lui rendre un mauvais service et le transformer en assisté permanent.

Quel est votre meilleur souvenir de réussite ?

Celle du petit Michel N habitant Rombas en Moselle. Il avait 14 ans à l'époque. Ses parents m'avaient écrit au téléphone l'état dans lequel se trouvait leur fils : anorexique depuis cinq mois, ne se nourrissant que d'un demi-litre de jus d'orange par jour, sujet à des fréquents vertiges ou à des paralysies, ne s'exprimant pratiquement plus, incapable d'aligner quatre à cinq pas de suite… Les parents ne souhaitant pas transporter leur fils, j'ai accepté qu'ils viennent me chercher un soir, à condition d'être de retour à Rueil le lendemain à dix heures. J'ai traité le jeune Michel une première fois vers minuit, par une séance d'une heure, puis à nouveau à six heures du matin. Sur le chemin du retour, les parents ne cessaient de me demander si j'allais guérir leur enfant. Je leur répondis avoir fait mon possible et qu'il fallait attendre quelques jours pour avoir un résultat ou une amorce de résultat. À défaut, je proposais une autre séance, quinze jours après.

Le matin du jeudi suivant, le téléphone sonne et, à ma stupéfaction, c'est Michel N. qui m'annonce lui-même sa guérison ! Un quart d'heure auparavant, il s'était entièrement « débloqué », d'un seul coup, en disant :

« J'ai l'impression que quelque chose est parti de moi. »

Alors, j'ai pleuré de bonheur tout en remerciant le Seigneur de m'avoir donné cette joie. Deux semaines plus tard, je revenais à Rombas, invité par sa famille à me rendre compte de visu qu'il était bel et bien guéri. J'étais heureux ! C'est là que j'ai vraiment réalisé que je faisais le plus beau métier du monde.


Semyon Davidovich Kirlian

Arguments : Magnétisme et effet Kirlian

L'effet Kirlian est un phénomène de halo lumineux, photographié pour la première fois en 1939 par un électricien russe, Semione Kirlian. Ce dernier aperçut en effet des efflorescences lumineuses autour de ses mains, alors qu'il travaillait sur un appareil électronique émettant et photographiant un champ électrique de haute tension (50 000 volts), distribué en une autre fréquence (10 000 hertz) mais avec un ampérage sans danger car très faible (0,01 ampère). Quel type inconnu d'énergie dégagée par le corps humain a donc photographié Semione Kirlian ? Aucune réponse scientifique n'a encore été donnée à ce jour.

Jacques Montagner a été soumis, le 22 janvier 1987, à un test d'effet Kirlian à l'aide du modèle Biolight 218 et sous le contrôle de Guy Gruais, directeur de Madesign Photo fabriquant ce type d'appareils.

À l'occasion d'une séance de magnétisme qui dura 19 minutes, quatre photos Kirlian on été réalisées :

  • sur les deux clichés des mains de Jacques Montagner, pris l'un avant, l'autre après la séance, l'image Kirlian n'a pratiquement pas bougé, ce qui tendrait à prouver que le magnétiseur est plutôt de la catégorie « canal transmetteur d'énergie » que de celle de « condensateur » qui se charge et se décharge.
  • Sur les clichés des mains du sujet (également pris en début et en fin de séance), on s'aperçoit en revanche que son énergie s'est fortement accrue suite aux passes de Jacques Montagner, comme si elle avait été « rechargée » par le magnétiseur.
  
Yves Rocard

Complément d'enquête : Les découvertes du professeur Rocard

L'être humain possède des cristaux de magnétite – de la pierre d'aimant – dans sept parties du corps (arcades sourcilières, nuque, coudes, bas du dos, genoux, talons et gros orteil) que le Pr Yves Rocard a nommées « centres récepteurs magnétiques » et qui, selon lui, servent à maintenir notre équilibre. Mais Yves Rocard a également découvert que les mains de magnétiseurs professionnels contenaient elles aussi de la magnétite. Il a donc étudié ce 8ème centre récepteur et a souligné d'étonnantes facultés propres aux magnétiseurs.

  1. Leurs doigts peuvent provoquer, en agissant sur le point sensible des arcades sourcilières d'un sujet moyen, la rotation d'un pendule tenu par ce sujet.
  2. Ils sont capables, en imposant leurs mains sur des fruits ou de la viande, de les « momifier », c'est-à-dire que ceux-ci durcissent au lieu de pourrir.
  3. Ils peuvent perturber le champ magnétique autour d'un sujet sensible, en tendant leurs bras horizontalement à une soixantaine de centimètres de la base du cou du sujet. Ce dernier perd alors peu à peu l'équilibre et tombe lentement en arrière.

 

Article
paru dans Facteur X n°8 (magazine publié de 1997 à 2000)

 

Jacques Montagner est décédé mardi 25 Octobre 2006 à l'age de 69 ans.

« Jacques Montagner exerçait depuis 30 ans il commença à Condom avant de s'installer à Rueil  et  PARIS ce gersois à la voix grave et accent chaleureux respirait la force et la sympathie. Il était devenu incontestablement l'un des magnétiseurs les plus efficace et les plus célèbre de France. Maurice Mésségué le considérai comme le meilleur magnétiseur de France.

En décembre 1986 le professeur Yves Rocard avait réalisé des expériences sur la densité du magnétisme de  Jacques Montagner Jusqu’au bout il a continué son combat qu'il avait mené depuis plus 20 ans pour la moralisation et la reconnaissance de la profession de guérisseur magnétiseur en participant à plusieurs reprises à des réunions au ministère de la santé et au conseil national des médecins.

Responsable des relations publiques pendant plusieurs années du groupement national pour l'organisation des médecines alternatives (le GNOMA ) et du syndicat national des magnétiseurs. Il a grâce à ses différentes interventions dans les médias, (télévision radio presse écrite) permit de faire connaître notre profession au grand public.

C'est le père de la charte du guérisseur magnétiseur. »

Source
de cette citation : Doctissimo

Son fils Laurent est également magnétiseur : son site

 

 

Comment douter que l’homme soit un être magnétique...
Petites Affirmations Miracles

Articles en Relation

 

Commentaires 2

Invité - Em le mercredi 14 juin 2017 06:29

Bonjour, j'aurai une question à vous poser.
En effet j'ai rencontré un magnétiseur par hasard, et celui-ci m'a dit qu'il m'avait amorcé. Il a frotté ses mains l'une contre l'autre et les a placées au dessus des miennes sans les toucher. Après quelques secondes à y sentir émaner de la chaleur il claqua des doigts et me dit qu'il avait amorcée tout en me souhaitant la bienvenue.
Je voudrai savoir exactement ce qu'il a voulu dire par amorcer et savoir ce qu'il a fait.
Merci d'avance pour votre réponse.

Bonjour, j'aurai une question à vous poser. En effet j'ai rencontré un magnétiseur par hasard, et celui-ci m'a dit qu'il m'avait amorcé. Il a frotté ses mains l'une contre l'autre et les a placées au dessus des miennes sans les toucher. Après quelques secondes à y sentir émaner de la chaleur il claqua des doigts et me dit qu'il avait amorcée tout en me souhaitant la bienvenue. Je voudrai savoir exactement ce qu'il a voulu dire par amorcer et savoir ce qu'il a fait. Merci d'avance pour votre réponse.
AngeAdmin le dimanche 18 juin 2017 14:49

Bonjour Em, je ne sais pas ce qu'il voulait dire désolée.
Intuitivement, je comprendrais que possiblement vous êtes à présent à même d'apprendre à utiliser votre magnétisme. Comme tout le monde l'est, peut-être aviez-vous un blocage énergétique ?
Merci de visiter notre site

Bonjour Em, je ne sais pas ce qu'il voulait dire désolée. Intuitivement, je comprendrais que possiblement vous êtes à présent à même d'apprendre à utiliser votre magnétisme. Comme tout le monde l'est, peut-être aviez-vous un blocage énergétique ? Merci de visiter notre site :)
déjà membre vous connecter
Invité
vendredi 16 novembre 2018

Image Captcha