• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

17 minutes de lecture (3402 mots)

Histoire des 3 vagues

les-3-vagues

LE DEBUT DE LA VIE SUR TERRE

Pour comprendre pourquoi ces trois vagues de bénévoles viennent maintenant, il nous faut retourner au commencement - au début de la vie sur terre. Je sais que cette information est controversée, mais quand la même information m'est donnée à de nombreuses reprises dans des milliers de régressions, je ne peux l'ignorer.

Il y a une éternité il n'y avait pas de vie sur terre. Il y avait beaucoup de volcans et l'atmosphère était très ammoniaquée. Il fallait changer la planète pour la rendre viable. A travers ma recherche j'ai appris qu'il y avait des Conseils qui mettaient en place les lois et les régulations pour créer la vie dans l'Univers entier. Il y a des Conseils pour le système Solaire, des Conseils pour la galaxie et des Conseils pour l'Univers.

C'est un système très structuré. Des Êtres supérieurs vont dans l'univers entier pour chercher des planètes qui sont viables. Ils disent que c'est un moment très important dans l'histoire d'une planète quand elle atteint un stade où elle peut accueillir la vie, La planète reçoit alors une Charte de vie.

A ce moment là, un certain nombre d'ETs ou d'Êtres supérieurs reçoivent la consigne d'aller démarrer la vie sur cette planète. On appelle ces Êtres les Très Anciens ou les Anciens. Ils ont fait cela depuis le début des temps. Cela ne veut pas dire que Dieu n'existe pas - Il fait complètement partie de cette histoire.

Ces Êtres amènent d'abord des organismes à cellule unique pour qu'ils se divisent et forment des organismes à cellules multiples en fonction des condition planétaires sur lesquelles se forment les organismes. Après avoir ensemencé une planète, ils reviennent de temps en temps pour voir comment évoluent ces cellules dans le temps (des immensités de temps). Souvent les cellules ne survivent pas et ils retrouvent la planète sans trace de vie. Ces êtres m'ont dit « Vous n'avez aucune idée à quel point la vie est fragile ».

Donc au cours des Ages, ils mirent cela en place sur la terre, et après un certain temps il y eut formation de plantes parce que les plantes doivent apparaître avant les animaux. La vie se développant, Ils continuèrent à revenir et à l'examiner et à s'en occuper. Ils formèrent les océans et nettoyèrent l'air pour que différentes formes de vie puissent s'y développer. Puis les êtres supérieurs commencèrent à créer un être intelligent. C'est ce qui s'est passé sur chaque planète, c'est ainsi que se forme la vie .

Dans mes livres j'ai appelé ces êtres « les gardiens du jardin » parce que nous sommes le jardin, nous sommes leurs enfants. Pour créer un être intelligent ils durent prendre un animal qui avait un cerveau assez grand pour intégrer la capacité d'apprendre, et des mains pour développer des outils.

C'est pour cela qu'ils ont choisi des singes. Tout le monde n'est pas d'accord mais le fait est que la compatibilité de nos gènes est de 98%. Vous pourriez donner du sang à un singe et il survivrait. Nous sommes extrêmement compatibles. Malgré tout il a fallu passer par des modifications génétiques et ajouter des cellules et des gènes de l'univers entier pour créer l'être humain. Ils ont dit que l'on ne trouverait jamais le chaînon manquant car il n'existe pas. Notre évolution a sauté des générations. Elle ne s'est pas passée par hasard.

Avec le temps et quand il était nécessaire de transmettre quelque chose aux humains, ces êtres venaient vivre avec les hommes et leur donnaient ce dont ils avaient besoin. Les cultures du Monde entier ont des légendes qui parlent de ceux qui viennent pour offrir quelque chose « les transmetteurs de culture » .

Les Amérindiens parlent de la « femme Maïs » qui leur a appris à planter. Il y a des légendes sur ceux qui ont transmis le feu et enseigné la culture. Dans toutes les légendes ces êtres viennent du ciel et des océans. Ils étaient les éducateurs et ils pouvaient vivre aussi longtemps qu'ils le désiraient. Ce sont ceux que l'on a appelé les Dieux et les Déesses dans nos légendes.

Ils existent toujours, mais ils ne peuvent pas vivre au sein de notre culture, ils seraient trop voyants. Donc maintenant quand ils veulent nous donner de nouvelles idées pour activer notre évolution, ils les mettent dans l'atmosphère. Celui qui attrapera cette idée sera celui qui l'inventera. Ils n'ont pas de préférence sur qui inventera tant que ça se passe au bon moment. Nous connaissons tous le fait que différentes personnes travaillent sur la même invention au même moment. L'énergie libre en est un exemple. Au cours de mes voyages, j'ai entendu dire que plusieurs personnes y travaillent dans le monde.

 

LE JARDIN D'EDEN PERDU

Quand nous, Les êtres intelligents, fûmes créés sur Terre, Conseil décida de nous doter de libre arbitre et de voir comment nous allions le gérer. Il existe des planètes où le libre arbitre n'existe pas. La directive que l'on trouve dans Star Trek à propos de la non-interférence est très réelle. Cela fait partie des directives du Conseil. Ils ne peuvent pas interférer dans le développement d'une espèce intelligente. Ils peuvent nous aider en nous enseignant et ils peuvent nous transmettre la connaissance mais ils ne peuvent pas interférer.

J'ai demandé si ce n'était pas une forme d'interférence que de venir nous donner ce dont on aurait besoin dans notre évolution (le feu, la culture etc ?)

Ils répondirent « non, c'est un cadeau que nous vous donnons une seule fois pour vous aider à atteindre l'étape suivante de votre évolution. Votre libre arbitre est d'en faire ce que vous voulez. ». A de nombreuses reprises nous avons pris leur cadeau et l'avons utilisé de façon négative et destructrice bien que ce n'était pas l'intention qu'ils avaient pour nous.

J'ai demandé : « Ne pouviez-vous pas revenir et dire aux humains qu'ils ne l'utilisaient pas correctement ? »
Ils répondirent : « Non, Cela aurait été de l'interférence. Nous vous le donnons. Ce que vous en faites est votre choix, votre libre arbitre. Nous ne pouvons que vous observer et nous poser des questions en voyant la complexité des humains mais nous ne pouvons pas interférer ».

La seule exception à cette règle serait si nous risquions de détruire le monde à un certain stade de développement. Ils interviendraient car ça se répercuterait dans les galaxies voisines et perturberait trop de planètes y compris la vie dans d'autres dimensions. Il est difficile d'imaginer qu'une petite planète isolée dans cette partie du système solaire puisse avoir un tel impact. Mais ils dirent que les conséquences iraient extrêmement loin et seraient vraiment terribles.

Nous étions supposés être une espèce parfaite qui ne serait jamais malade et vivrait aussi longtemps que nous le désirions.
La terre était supposée être un jardin d’Éden, un endroit parfait mais il se passa quelque chose d'imprévu qui changea complètement le plan. La vie se développait harmonieusement quand une météorite rentra en collision avec la terre et y apporta des bactéries qui créèrent des maladies.
C'était la première fois que la maladie arrivait sur terre. C'est à ce moment que les êtres qui s'occupaient de l'évolution sur terre retournèrent consulter le Conseil. Avec beaucoup de tristesse, ils demandèrent ce qu'ils devaient faire maintenant que leur expérience avait été gâchée.
Ils demandèrent : « faut-il tout détruire et recommencer ou faut-il laisser la vie continuer à se développer ? »

Le Conseil décida de laisser les choses avancer et évoluer car les êtres avaient déjà passé tellement de temps et d'efforts sur cette expérience. Ils permirent cela même s'ils savaient qu'avec les maladies la vie sur terre ne serait jamais aussi parfaite que ce qu'ils avaient prévu.

Ces êtres élevés continuèrent à observer notre évolution de loin mais en 1945, l'explosion de la bombe atomique à la fin de la deuxième guerre mondiale attira vraiment leur attention. Nous n'étions pas supposés avoir la puissance atomique à ce stade de notre évolution.

Ils savaient que nous ne pourrions pas la contrôler et que nous l'utiliserions pour détruire.
La puissance atomique était supposée arriver un jour pour une utilisation positive.

Je leur expliquais que nous l'utilisions pour le bien aussi, l'électricité par exemple. Ils dirent que parce qu'elle avait été créée avec l'intention de détruire, la puissance atomique porterait toujours cette aura négative, et ne pourrait jamais être aussi bénéfique qu'elle était supposée l'être.

Nous venions de sortir de l'horrible deuxième guerre mondiale et ils savaient que nous ne serions jamais capables de contrôler cette force aussi puissante qu'est la puissance atomique. C'était dû à la nature humaine et ils étaient très inquiets que ce pouvoir puisse être destructif.

Pendant la recherche sur la bombe atomique, les scientifiques ne savaient pas vraiment avec quoi ils expérimentaient. C'était l'inconnu. Il leur fut transmis qu'ils pouvaient potentiellement mettre le feu aux atomes d'hydrogène dans l'atmosphère et causer une explosion énorme qui pourrait détruire le monde. Mais ils passèrent outre ce conseil et continuèrent leurs expériences par curiosité.

Je raconte tout cela dans mon livre « a soul remembers Hiroshima » (« Une âme se rappelle d'Hiroshima »), pour lequel j'ai fait des années de recherche sur le développement de la bombe. Quand la guerre se termina, il y avait un manque de confiance total entre les pays, cela contribua à l'accumulation d'un stock nucléaire.

Donc le souci que se faisaient ces Êtres élevés était tout à fait fondé. Nous ne savions pas avec quoi nous jouions. C'était une période extrêmement dangereuse et explosive.
C'est à ce moment-là, à la fin des années 40 et au début des années 50, qu'on commença à parler de façon publique des visions d'UFO.

Les Êtres supérieurs retournèrent voir le Conseil et demandèrent quoi faire puisqu'ils ne pouvaient pas interférer avec le libre arbitre de l'humanité.

Le Conseil imagina un plan que je trouve brillant. Ils dirent, « nous ne pouvons pas interférer à partir de l'extérieur, mais pourquoi ne pas aider de l'intérieur ? ». Ce n'est pas interférer que de demander à des bénévoles de venir aider.

Un appel fut émis dans l'Univers entier pour que des âmes viennent aider la Terre..

Les Terriens sont pris dans le cycle de la réincarnation et sur la roue du karma depuis des centaines et des centaines de vies, revenant et faisant sans cesse les mêmes erreurs. Nous sommes supposés évoluer mais nous ne le faisons pas. C'est principalement pour cela que Jésus et les autres grands prophètes sont venus sur Terre : pour enseigner aux gens comment se dégager de la roue du karma et aider l'humanité à évoluer.

Mais nous continuons de faire sans cesse les mêmes erreurs : faire la guerre et engendrer une violence infinie. Les Terriens n'étaient pas capables de sauver la Terre. Comment pourraient-ils l'aider quand ils ne pouvaient même pas s'aider eux-mêmes ? La terre avait besoin d'âmes pures qui n'étaient pas prises dans la roue du karma et qui n'étaient jamais venues dans ce monde auparavant.

Au cours des cinq dernières années de ma pratique, j'ai rencontré de plus en plus d'âmes qui sont venues directement de Dieu et qui n'ont jamais été dans aucun type de corps physique humain.

J'ai guidé des gens en régression qui sont retournés au moment où ils avaient été des ETs qui vivaient sur des vaisseaux spatiaux ou sur d'autres planètes, ou qui vivaient dans d'autres dimensions, qui étaient des Êtres de lumière et qui n'avaient pas besoin de corps.

Les bénévoles sont venus avec une pellicule ou un fourreau subtil autour de leurs âmes qui les protège d'accumuler du karma ici.
S'ils accumulaient du karma, ils devraient renaître sans cesse.
Il y a maintenant des dizaines de milliers d'âmes nouvelles dans le monde, les Êtres élevés ont partagé qu'ils ne se faisaient PLUS de souci quant à une destruction potentielle de la Terre. Ils disent que nous avons enfin fait basculer l'équilibre. Nous allons pouvoir sauver le monde.

Parmi ces âmes, les Pures et les innocentes sont celles qui viennent directement de la Source ou de Dieu. J'ai demandé à savoir ce qu'est Dieu. Ils ont dit que notre idée de Dieu est une fraction minuscule de ce qu'Il est vraiment. Nous ne pouvons même pas commencer d'imaginer ce qu'Il est vraiment .
Ils décrivent tous Dieu de la même manière : Il n'est pas humain - s'il l'avait été, il aurait été une femme plus qu'un homme parce que les femmes sont la force créative. Mais Dieu n'est ni homme ni femme.

Il est une source d'énergie phénoménale, décrite comme étant un immense feu ou lumière. Certains appellent Dieu Le Grand Soleil Central, une Source d’Énergie phénoménale qui est remplie d'Amour, un Amour total. Un client décrivit la Source comme étant « le cœur du Soleil. Le cœur de Dieu ».

Quand les êtres purs qui sont venus directement de Dieu retournent à la Source pendant la session, ils ne veulent plus repartir. Nous venons tous de là. Nous étions un avec cette Source aux débuts des temps. Les âmes qui sont venues directement de Dieu disent qu'il n'y a aucune séparation ; tout est Un.

J'ai demandé : « Si vous aimiez tant être là-bas, pourquoi en êtes-vous partis ? ».
Ils répondent tous la même chose : « J'ai entendu l'appel. La Terre a des problèmes. Qui veut venir aider ? »
Même ceux qui sont des ETs m'ont dit la même chose. Quand ils arrivent dans un corps, comme nous tous, leur mémoire est effacée.
J'ai demandé : « Ne serait-ce pas plus facile si nous nous rappelions pourquoi nous sommes venus ? »
Ils m'ont dit que ce ne serait pas un test si nous connaissions les réponses.

 

QUI SONT LES INDIVIDUS DES TROIS VAGUES ?

Donc les trois vagues sont venues pour deux raisons.

  1. Changer l'énergie de la Terre et éviter la catastrophe.
  2. Contribuer à élever la fréquence des individus pour qu'ils puissent ascensionner avec la Terre dans la prochaine dimension.

J'ai pu faire une estimation de l'âge des individus de ces trois vagues à travers les centaines de sessions que j'ai guidées. Ils disent tous la même chose à propos de leurs vies présentes et ils retournèrent tous aux mêmes situations durant la session. Donc j'ai commencé à établir des catégories générales par rapport à l'âge qu'ils ont aujourd'hui.

La première vague d'âmes, qui a maintenant entre la fin de la quarantaine et début de la soixantaine (après que la bombe ait explosé à la fin des années 40).

Cette vague d'individus a eu le plus de difficulté à s'adapter. Ils n'aiment pas la violence et les choses horribles de ce monde et ils veulent rentrer chez « Eux » , même si consciemment ils ne pourraient dire où est ce « chez eux ».

Les émotions les dérangent, les paralysent même, surtout les émotions fortes comme la colère et la haine. Ils ne peuvent supporter d'être autour de gens émotionnels. Cela les affectent de façon catastrophique comme s'ils n'avaient aucune notion de ce ce que sont les émotions.

Ils sont habitués à la paix et à l'amour, c'est ce qu'ils connaissent. Même si ces gens semblent avoir une vie agréable, une famille aimante et un bon travail, ils sont nombreux à vouloir se suicider. Il ne semble pas y avoir de raison logique pour cela mais ils sont tellement malheureux qu'ils veulent partir.

La seconde vague a maintenant la fin de la vingtaine et la trentaine. Leur vie est beaucoup plus facile. Leur travail est souvent d'aider les autres, ils ne créent pas de karma et ne se font généralement pas remarquer.
On les décrit comme étant des antennes, des phares, des générateurs, des canaux d'énergie. Ils sont venus avec une énergie très particulière qui touche ceux qu'ils rencontrent.
Ils n'ont rien à faire. Ils ont juste besoin d'être.
On m'a dit que seul le fait qu'ils se promènent dans un centre commercial plein de monde ou dans un magasin, permet à leur énergie de toucher tous les gens qu'ils rencontrent. Ça marche vraiment comme cela, même s'ils ne s'en rendent pas compte consciemment.

Assez paradoxalement, bien qu'ils soient supposés partager leur énergie avec le monde, ils ne s'y sentent pas à l'aise. Beaucoup de ces âmes restent chez eux pour éviter de se mêler aux autres et travaillent même à la maison. Dans un sens ils sont en contradiction avec leur mission. Beaucoup d'âmes de la première et deuxième vague ne veulent pas avoir d'enfants. Ils réalisent inconsciemment qu'avoir des enfants créeraient du karma et ils ne veulent rien faire qui les retiennent ici. Ils veulent juste jouer leur rôle et repartir. Beaucoup ne se marient pas, à moins qu'ils ne trouvent une autre personne similaire à eux-mêmes.

La troisième vague sont les nouveaux enfants, beaucoup sont encore des adolescents. Ils sont venus avec toute la connaissance requise mais n'en sont pas encore conscients. Notre ADN est en pleine transformation en ce moment. Il est transformé pour pouvoir s'harmoniser avec les nouvelles fréquences et vibrations.

Par contre l'ADN des enfants a déjà reçu ces transformations et ils sont prêts à passer à l'étape suivante relativement facilement.

Malheureusement la plupart de ces enfants ne sont pas compris dans les écoles et sont… souvent drogués. Un rapport médical récent annonça que 100 millions d'enfants ont été diagnostiqués incorrectement de THADA, (trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention) et il leur fut prescrit du Ritalin ou autres drogues.

Mais ces enfants n'ont pas de problème si ce n'est d'être plus éveillés et de fonctionner sur une fréquence différente. Ils sont très intelligents et Ils s'ennuient à l'école. On m'a dit qu'ils avaient besoin de défis pour rester intéressés. On appelle ce groupe « l'espoir du Monde ».

Certains de ces enfants n'ont que neuf ou dix ans et ont déjà terminé le collège. Ils forment des organisations qui, incroyablement, sont des organisations pour aider les enfants du Monde !

Une fois, Je leur ai demandé pourquoi la première vague avait eu le plus de difficultés. Ils ont dit qu'il fallait qu'il y ait des pionniers, des innovateurs, des scouts. La première vague a ouvert le chemin pour faciliter la route aux suivants.

Ces dernières années (2008-2010) je fus interviewée plusieurs fois par la radio Américaine très connue « Coast to coast » . J'ai également parlé au projet Camelot et d'autres programmes internet connus sans compter mon propre programme radio sur BBSradio.com, distribué dans le monde entier depuis presque six ans.

Je reçois un nombre impressionnant de courrier et de courriels après chaque programme. Mon bureau en est inondé chaque fois que je vais sur les ondes. Mes livres ont maintenant été traduits en 20 langues. Je reçois des lettres du monde entier qui disent toujours la même chose.

Les auteurs sont tellement reconnaissants pour cette information. Ils pensaient être les seuls au monde à ressentir qu'ils ne voulaient pas être là, à ne pas pouvoir comprendre la violence qui existe dans le monde, à vouloir rentrer chez « eux » et à penser sérieusement à se suicider et à s'en aller.

Ils me disent que cela les aide tellement de savoir qu'ils ne sont pas fous et qu'ils ne sont pas seuls. Qu'ils font partie des nombreuses âmes qui sont venues volontairement pour aider la terre à passer à travers ce moment de crise. Ils ne se doutaient cependant pas des conséquences que cela aurait sur leurs douces âmes.

En lisant ces lettres je me rends compte que des personnes un peu plus âgées (nées en 1930-1940) sont peut être arrivées avant l'offensive des années 1940 et au début des années 1950. Ils écrivent qu'ils sont plus âgés mais leurs symptômes correspondent à la première vague. Certains ont peut-être été envoyés comme pionniers avant que la masse déferle à la fin des années 1940.

J'ai toujours adhéré à la théorie qu'il y a toujours plus de naissances après une guerre ou une catastrophe qui cause de nombreuses morts, comme si la nature remplaçait ou réajustait la population. Cette autre théorie pourrait aussi expliquer le phénomène des baby boomers dont font partie de nombreux bénévoles.

Les lettres disent toutes la même chose : ils sont heureux d'avoir une explication qui leur parle. Certaines personnes viennent même me voir en pleurant après les conférences et me disent « merci, maintenant je comprends ». Même s'ils n'aiment pas pour autant la violence et la vibration de la Terre, ils savent maintenant qu'ils ont une mission et ils choisissent de rester et de la compléter. Cela change leur vie.

Dolores Cannon, extrait de l'ouvrage "Les trois vagues"
Traduit par Shankari
http://dolorescannonenfrancais.blogspot.fr

Ce livre a, depuis, été édité en France. Vous pouvez vous le procurer ICI

 

Les enseignements de Rampa : sur la Terre Creuse
21 messages à transmettre

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 21 novembre 2018

Image Captcha