• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

Grimpow l'élu des Templiers, de Rafael Àbalos

Fichiers disponibles

Aucun fichier téléchargé.

AngeAdmin samedi 29 octobre 2016 17:45


Grimpow. Un secret. Un élu.


Résumé :

En cet hiver de 1313, sur une route enneigée des Alpes, Grimpow, petit bandit des grands chemins, découvre un cadavre. Aux côtés du mort, deux dagues aux manches incrustés de pierres précieuses, quelques pièces d'argent, une mystérieuse amulette, un sceau en or et un bout de parchemin avec des signes cabalistiques. Dans la main de Grimpow, l'amulette dégage une étrange chaleur et les signes sur le parchemin se révèlent à lui : « L'ombre et la lumière sont dans le ciel. Aidor Bilbicum. Strasbourg. », lit-il, stupéfait, alors qu'il n'a jamais su lire. À cet instant, le cadavre disparaît comme par enchantement. Perdu et effrayé, Grimpow n'a qu'une certitude : il a été élu. Et l'amulette et le parchemin viennent de transformer sa vie en destin.


Un monde d'inscriptions codées et de cartes énigmatiques, de jeux de mots et de cryptogrammes. Un chemin invisible qui prend sens à mesure que Grimpow s'approche du plus grand secret du Moyen Âge : celui que détiennent les Templiers.

Un roman unanimement salué par la presse espagnole qui voit, en Grimpow, Le Nom de la rose de la littérature de jeunesse.


L'auteur :

Rafael Ábalos est un écrivain espagnol né le 12 octobre 1956 à Archidona. Avocat de formation, il a enseigné à l'école de pratique juridique de l'université de Malaga.

Il a publié deux livres pour adultes avant de connaître une renommée internationale avec sa première œuvre pour adolescent, Grimpow (en 2 volumes). Le succès lui a permis de devenir écrivain à plein temps.

Ses romans : Ecume rêveur (2000), Le visiteur du labyrinthe (2001), Grimpow, l'élu des Templiers (2006), Grimpow le chemin invisible (2009), Gotico (2011), Poliedrum (2012), Poliedrum – la prophétie du héros (2012).



Extraits :

« Écoutez mes paroles,
incrédules qui peuplez la Terre,
vous qui doutez
de tous les miracles,
mécréants et sceptiques
que la magie jamais
ne perturbe ni n'inquiète.
Prêtez attention et croyez-moi,
car en plus d'être belle,
l'histoire que je vais vous conter est vraie.
Aiguisez vos sens
ouvrez-les à la grandeur
et laissez l'imagination vous guider,
sans tromperies ni fourberies,
jusqu'à un château au milieu des étoiles... »


« L'ombre et la lumière sont dans le ciel. Aidor Bilbicum. Strasbourg. »


« – Un templier, dites-vous ?

 – C'est cela. Tu es trop jeune pour avoir entendu parler d'eux, mais sache qu'il n'y a pas si longtemps, les exploits des chevaliers du Temple de Salomon étaient célèbres dans tous les royaumes de la chrétienté. »


« – Il y a de cela près de deux siècles, en 1118 pour être précis, commença-t-il en soulevant lentement les paupières, neuf chevaliers français er flamands, las de leur vie aventureuse, décidèrent de partir pour Jérusalem. Ils se présentèrent devant le roi Baudouin II pour lui proposer de protéger les nombreux pèlerins chrétiens qui, lors de la première croisade, étaient arrivés en Terre sainte pour vénérer le tombeau du Christ. Ils furent logés dans l'ancien Temple de Salomon, où ils passèrent leur temps à méditer et à prier – même si, selon la légende, leur mission consistait à chercher dans les ruines du monument sacré un mystère millénaire, mentionné dans de très vieux manuscrits trouvés par les croisés après la conquête de Jérusalem. Les détenteurs de ce secret étaient susceptibles de devenir les maîtres du monde et d'accéder à l'immortalité. Neuf ans après l'arrivée des neuf chevaliers dans le Temple de Salomon, six d'entre eux rentrèrent en France avec une gigantesque charrette qui fit croire à beaucoup que leur mission avait été couronnée de succès...

 – Ils avaient découvert le secret ? l'interrompit Grimpow, captivé par son récit.

 – Personne ne le sait avec certitude, mais d'aucuns dirent que les chevaliers de l'ordre du Temple avaient rapporté en France l'Arche d'alliance, à laquelle la Bible attribue un pouvoir surnaturel, et qu'ils l'avaient cachée aux yeux de l'humanité en la dissimulant dans un endroit secret. D'autres affirmèrent que ce que les neuf chevaliers avaient réellement trouvé dans le Temple de Salomon était le Saint-Graal.

 – Le Saint-Graal ?

 – Le calice dans lequel Notre-Seigneur a bu du vin lors de son dernier repas. On prétendait que ce fabuleux récipient possédait des vertus miraculeuses et inimaginables.

 – Et c'est vrai ? demanda Grimpow. »