By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.les-voies-libres.com/

3 minutes de lecture (679 mots)

Expérience personnelle chapitre 1

Expérience personnelle chapitre 1

Quand j'étais petite, à 5 ans, je trouvais que le monde tournait à l'envers.

Je me disais souvent et je me posais souvent la question :

Que fais-je ici ? Le monde est malade. Pourquoi autant de cruautés ? Je suis différente des autres. Et je me sentais seule, horriblement seule. J'entendais les disputes de mes parents, je les voyais boire. Ils ne nous regardaient même pas, moi et ma sœur ; si on n’était pas dans notre chambre, c'était dehors.

Le seul moment que j'aimais dans ma vie d'enfance c'était quand j'étais avec mes grand-parents, surtout mon grand-père car ma grand-mère faisait la même chose que mes parents, l'alcool. Bref, mes moment favoris étaient quand j'étais avec mon grand-père : c'était un être très silencieux mais je ressentais l'amour qu'il me portait. Pas besoin de bavardage, seule sa présence suffisait pour me sentir aimée. C'était un être juste ; quand il parlait, ce n'était pas pour rien dire, au contraire de moi une grande bavarde hihihi.

J'étais une petite solitaire car même les enfants, tout le long de ma scolarité, n'étaient pas gentils car j'avais une petite taille, alors je vous dis pas comme on m'a charriée pendant toute mon enfance ! Mais bref moi je m’éloignais d'eux car je me sentais différente et incomprise.

J'avais une amie avec qui on promenait nos chiens, mais elle a déménagé très vite. On s'écrivait au début mais ensuite plus de nouvelle. Donc je me promenais avec mon chien Ponpon, un petit loulou de Poméranie. J'allais dans un bois près d'une cascade et je restais des heures là-bas pour m'évader de mon quotidien et j'étais super bien et au calme, seul le bruit de l'eau de la cascade et les oiseaux c’était trop cool et je jouais avec mon chien Ponpon dans les bois.

Mes parents avaient peur de moi car tout ce que je disais arrivait et eux ne me comprenaient pas, ils m'appelaient la sorcière, ils croyaient que je portais la poisse. Moi je répétais juste ce que j'entendais mais bref, ils n'avaient pas compris que j'étais différente d'eux et ça leur faisait peur et pourtant je les aime tant mais eux n'ont pas compris ce que c’était l'amour. Que Dieu leur pardonne de leur ignorance.

Alors mes moments favoris étaient de chanter et jouer du synthé ; ça m'aidait à m'évader et sortir de cette souffrance, de l'indifférence, et ça jusqu'à l'âge de 13-14 ans, là où je me suis révoltée de toute ces années de souffrance. La colère m'envahissait : incompréhension d'être le vilain petit canard de la famille et vers 15 ans le seul être qui m'aimait est parti et la dernière image que j'ai de lui est quand il a fait son malaise, quand il était par terre et je ressens toujours cette horrible odeur de la mort. J'étais seule chez mes grand-parents, j'ai du nettoyer son sang et je me disais : mais ça sent la mort. Mais je ne pensais pas qu'il allait partir aussi vite. Il n'a eu qu'un an de retraite.

Je me rappelle qu'il était si fier de sa nouvelle voiture qui faisait voiture de jeune. Alors que je devais aller le voir le mercredi, le jour même à 6 heures du matin, le téléphone de ma grand-mère sonne, lui annonçant que mon grand-père était parti. Tout s'est effondré. Après la famille qui se battait pour l’héritage voulait mettre ma grand-mère hors de chez elle pour vendre l'appartement que mon grand-père avait acheté. Quand je voyais ça, ça me faisait mal. Avec tout ce que mon grand-père avait fait pour eux ! Ça m'a mise très en colère car mon grand-père je l'aime et il ne méritait pas ça, de voir sa famille se déchirer à cause de ce poison : l'argent.

Me voilà maintenant seule dans ce monde.

Mais je me disais toujours : t'inquiète Séverine, il y aura quelque chose de meilleur plus tard. Car je ne suis pas ici pour rien, il y a quelque chose qui m'attend.

Mais je ne savais pas quoi.

Voilà pour le premier chapitre.

Fleurs saint valentin..
Créer ou solutionner, mais comment ?
 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
samedi 4 juillet 2020

Image Captcha

Inscrivez-vous pour être toujours informés de nos publications

Connexion

29 août 2018
Expression Libre
Si le pouvoir de création et de Co-création instantané avait été octroyé à l’Homme, ce dernier aurait réduit le monde en cendres, en une fraction de seconde, à cause de tous les monstres qu’il porte e...
29 juillet 2018
Éveil et Spiritualités
Histoire et Traditions
Julius Firmicus Maternus a écrit Prière aux planètes dans les années 300, en Italie. Cette prière est extraite du livre Metheseos Libri VIII, premier guide théorique et pratique de l’astrologie qui es...

Commentaires Articles

Invité - Valérie Sur les catégories de Devas et les esprits de la nature
18 juin 2020
Bonjour, Comment demander à une Deva ou à une Elemental de bien vouloir sauver m...
Invité - durand Quelques codes De Grigori Petrovitch Grabovoï
26 mai 2020
bjr ,allez sur le site science of eden de nombreux webinaires vont vous expliqu...
Sève Quelques codes De Grigori Petrovitch Grabovoï
21 mai 2020
regardez avec gérer votre stress et guérison santé et surtout allez consulter un...
Invité - Anne Quelques codes De Grigori Petrovitch Grabovoï
20 mai 2020
Bonjour, avez-vous s'il vous plait une suite pour la tachycardie ? amicalement, ...
Invité - julian Entretiens avec une Reptilienne, traduction enrichie
3 mai 2020
bonjour, Et bien je viens de tout lire et c'est absolument incroyable, après je ...

Please publish modules in offcanvas position.