• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

10 minutes de lecture (2011 mots)

Evolution de la pensée humaine projet vénus

Evolution de la pensée humaine projet vénus

 

La réalité de la vie se partage avec ses énergies, ses volontés,  une difficile question s'est posée la question d'appartenance de l’amour, aimer un être et ne plus aimer, il s'agit d\'une question très difficile pour chaque être humain de concevoir, qu'il peut aimer et ne pas aimer ou perdre son amour ou perdre l'amour qu'il a été pour lui, ou pour elle.

comment faire pour se détacher de quelqu'un que l'on aime et qui ne veut pas ou plus, ou que qu'une personne à aimer et ne n’aime plus, la réalité se partage pour le bien de l’un et de l’autre, modestie et vocation à une aide plus pratique pour ceux qui ont l’impression que les voix du seigneurs sont impénétrables, ou croyances différentes et pertes d’amour dans la nature humaine et de ses qualités un peu enfouies par la difficile réalité rencontrée sur les différents parcours qui demeurent à chacun une épreuve qui n’est pas forcément commune et la souffrance que chacun peut exprimer dans son intimité et amour propre, sa fierté, son orgueil, ses espoirs.

La solitude rencontrée les difficultés matérielles, les enfants, le travail, le chômage, l’exclusion, les sensations d’être rejeté refoulé, écarté humilié, et je ne sais encore, l'amour est inconditionnel, il n'est pas la possession de personne et appartient à tout le monde, il est partagé quelques fois, telle est la vérité, que ce soit Dieu ou énergie ou vibrations ou créations divines qui nous échappent, l'amour est très lumineux et source de vérité, il peut rendre aveugle mais ne doit pas pour autant  aveugler, la sagesse, la notion de bien et mal préexiste dans le cas où les notions de possessivités préexistent, bien sûr la perte de l'amour qui s'est échappé est cruel, mais il permet aussi le dépassement de soi-même pour l'oeuvre commune et surtout permettre de ne jamais porter préjudice aux autres de ce que l'on peut subir soi-même ou faire subir aux autres ce que l'on subit à cause des autres, encore une vérité, pas facile mais indispensable  nous nous devons d’éviter le d'appartenance catalogue, «Religions ou autre», rien n'est jamais facile, mais on peut toujours tout rendre tout facile, essayons de nous rendre modeste et respectueux de chacun et de nous-même arrêtons de tout vouloir de ce que nous n'avons pas, à susciter aux autres ce qu'ils n'ont pas ou ce que nous voudrions, et que nous n’avons pas, la vie terrestre est comme la vie spirituelle ou religieuse la vie est simple avec quelques bonnes règles pour la bonne conduite et la psychologie moderne des temps anciens et nouveaux fusions à voir d'un Grand homme.

«l’Abbé Pierre qui a donné de sa vie pour l'humanité et qui s'est déshérité de toutes ses possessions physiques et richesses, son investissement physique et moral de ses travaux repris pas nos meilleurs dans beaucoup de domaine n'a pas été vain et ont su donner l’imagination du monde à venir son oeuvre , le bon sens d'éclairer les êtres humains de revoir leur façon de vivre et de vivre aux contacts des autres, les personnes dont il a su s'encadrer sont tous des éléments de grand valeurs humaines qui ont acceptés de se joindre à un grand projet de fusions de cultures passées présentes de tous niveaux représentatifs de l'évolution cela est pour nous l'occasion de profiter de ses richesses en bonne intelligence du coeur de l'esprit du respect de la vie de la nature humaine, les conclusions puissent qu'elle étaient axées au débat sur un débat de l'amour inconditionnel savoir éviter de se venger sur l'être aimé ou ne plus aimer de l’être déchu, ou de commettre des actes aux conséquences des retombées d'une forme ou autre, ignorer les signaux humains et inhumains qui engendre un avertissement que quelle que chose « doit évoluer ou changer »,la loi humaine évolue mais pas encore comme l’on voudrait mais mondialement les progrès évoluent

«cessons de vouloir absolument penser et croire que l’homme est parfait et la loi est loi des hommes et qu’elle devra aussi le choix des hommes et femmes de leur libre arbitre, laissant le choix de l’être humain d’évolué et de ne pas toujours avoir recours à la loi pour n’importe quoi et de apprendre à évolué et se comporter avec autonomie de la connaissance et de ses maîtrises de comportement et faire par exemple «  pour dire à quelqu'un que l'on ne l'aime plus ? ou qu'il ne nous aime plus ou alors que l'on veut bien de lui ou d'elle pour autre chose que ce qu'elle désire ou qu'il désire, faire admettre la réalité qui se partage n’est pas facile ou chose aisée», dans le cas d’une démarche de proximité relationnelle conflictuelle, certes cela demeure certes un exemple pour grandir et la question pourquoi grandir pour accepter tout simplement que l'amour et l'amitié sont inconditionnelles jusqu'au moments ou l'amour s'est envolé ;  l'amour est parti vers d'autres horizons ou raisons que celle que nous connaissons et pour ces raisons sans aucun doutes aussi importantes les unes plus que les autres mais quelle importance, l'amour et le contraire de la haine comme l'ai le bien et le mal des notions qui ne prennent leur forces et intensités que celles que nous voulons lui donner, la seule règle établie est la notion de justesse de la liberté et de respect de toutes les formes de vie dans leur éléments, ne pas susciter la violence sous toutes les formes susceptibles d'attendre les formes de libertés et vie de la vie humaine aussi bien que par le bas que la moyenne et le haut, pouvoir ou non tous sont obligatoirement soumis aux même règle d'un peuple vers un autre d'une religion à une autre, pas facile de faire admettre ces notions, même avec les meilleures volontés du monde et des plus brillants des cerveaux on but toujours soit par le haut soit par le milieu soit par le bas le résultat est toujours le même, homme de pouvoir, homme de la rue, homme de la maison, homme du commerce, homme de science, ne pas se prendre pour qui Dieu ou je ne sais quoi encore

une lumière, la lumière du monde un peu de modestie et tout le monde pourra s'exprimer dans sa langue et ses vertus sans empoisonner l'existence des autres humains, les artistes et écrivains sont aussi humains et seront toujours les acteurs de la transcription de la nature humaine, bons ou pas bons, ils sont utiles comme l'air que nous respirons est vital à notre survie, c'est une constante relevée dans les temps anciens présents et futurs. paix harmonie amour avec ré-alité qui se partage.  Réflexion d’un ami (e, es) ou plusieurs, c’est un moyen de s’exprimer en toute liberté à tort ou à raison valable pour l’un ou l’autre avec ses joies ses peines ses humilités modestie apprentissage relationnel émotionnel sentimental humain, cela n’a pour existence que d’un partage de réalités différentes et permets à l’un ou à l’autre de communiquer sans se poser de questions sans s’occuper de savoir le pourquoi du comment et pourquoi, toutes les formes de vie et de choses doivent être respectés qu’elles soient utiles ou non sans être écartées sous prétextes quelques qu’ils soient, bons mauvais ou autres, chaque être est unique comme la relations animaux, espace, environnement, culturel, gouvernemental et constitue à lui tout seul un ensemble qui est utile à l’ensemble et pour lui-même jamais rejeté par personne, ni l’animal pourtant proche de l’homme, mêmes si destination différentes, les chemins peuvent se croiser mais pas entrer en collisions, certains sites ont une vocation d’autres une autre, des posts peuvent paraître étranges mais ils sont le reflet d’une souffrance ou d’évolution qui ne doivent jamais être écartés, chaque expression est toujours une utilité qui est toujours utile pour tous et pour soi, c’est le garant de la liberté de l’expression et c’est là qu’elle prend toute sa substance, mais cela est la vie et doit toujours être préservée, qu’elle en soit le rôle le moteur, on peut aussi jouer à vivre, maintenir tout malgré tout et partout toujours et malgré toutes les difficultés rencontrées, les choix nous appartiennent pas, vivre est pour chacun une raison de vivre qui nous échappe,  mais la connaître sans la reconnaître ou l’imposer n’est pas forcément la solution, le rôle que nous sommes à jouer trouvera peut-être une utilité qui nous échappe maintenant et qu’il serait dommageable pour l’avenir de nous délaisser, sur les les choix que d’être fort pour nous et pour les autres et vis-versa les rendre plus forts et cela nous rendra plus fort, le doute n’est pas de remettre en cause est de douter non pas de ce qui est ou n’est pas mais de douter de sa soustraction qui est en fait négatif.

Nos amis les bêtes sont comme les humains, les relations que nous entretenons entre les humains sont le reflet de nos comportements avec les animaux, si nous sommes capable d’avoir tels type de comportement avec les animaux, nous le serons aussi pour les humains, ou ceux qui ne croient plus en l’humanité, notre environnement, notre devenir, notre futur, savoir préserver nos animaux les bêtes comme nous devons préserver nos amis et ami humains aura la sagesse de préserver l’ensemble par le biais de nos habitudes et de revoir nos façons de pensées et d’actions sur ce que nous entretenons avec la vie que la vie nous rends plus facile, alors pourquoi se l’interdire ou se la soustraire.     


            Le pouvoir d’être soi-même est une vérité, mais le pouvoir de vouloir changer la vie pour les autres en est aussi une autre, la difficulté est que le flot de pensées vous submerge avec ses flots de sentiments et d’émotivités, de prendre une idée de la conscience collective de l’univers qui paraît la plus conforme sur le moment présent puisqu’il est dit sagesse de l’individu et de son bien être sauf que lorsque la conscience collective de l’univers est plus négative que positive , il s’ensuit d’une mauvaise influence qui empêche les bonnes décisions à prendre et les risques d’erreurs qui ne seront plus conforme à la réalité et de ses vérités « pessimisme exacerbé ».

            Il faut rebooster le moral des Français et des états afin d’entrevoir de nouvelles perspectives nécessaires à une stratégie mondialiste : » exemple Français »  :

            Déprime des Français ? tous les sondages le confirme ! Pire, notre degré de pessimisme aurait atteint son plus haut niveau depuis vingt ans. En cause ; la crise économique mais pas seulement. Le défaitisme est notre sport national et la déprime fait partie intégrante de nos gènes, qui tend à s’aggraver : « Notre esprit critique, notre rapport tabou à l’argent et aux idées que les politiques peuvent tout régler nous empêche d’avancer,  pourtant, interrogés individuellement, les Français se disent plutôt heureux. Ainsi, 57% d’entre nous ont confiance dans leur avenir mais 68 % se disent pessimistes quant à celui du de la France ; la France est schizophrénique, « la déprime collective et le bonheur égoïste » ; Pour autant, ce mal profond n’est pas incurable. « L’ordonnance tient en un mot : Confiance ! »,

            Pour se soigner, la France doit prendre conscience de ses nombreux atouts : une agriculture et une industrie énergétique parmi les meilleures au monde, une gastronomie inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, un art de vivre envié par le monde entier…des scientifiques, des accords se mettant en place G+  Si la crise a miné le moral des Français, elle a aussi inventé de nouvelles façons de penser et de consommer », « La France passe d’un système fondé sur la propriété au règne de la satisfaction immédiate » mais le temps de s’endetter à vie pour quelques mètres carrés est révolu. Aujourd’hui tout se loue, se partage et se revend, la réalité, une nouvelle société est en train de naître, celle du développement personnel, économique religieux, autres»  même chose dans les sphères professionnelles où collectives, les convivialités et l’imagination commencent à remplacer l’autorité. L’avenir appartient au pouvoir partagé qui sauront partager leur pouvoir et les prises de décision  entre l’individuel et le collectif devront être pris en compte et de rendre compte.

Au nom de la vérité
La mauvaise foi...

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 14 novembre 2018

Image Captcha