• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

1 heure et 47 minutes en temps de lecture (21377 mots)

Entretiens avec une Reptilienne, traduction enrichie

Entretiens avec une Reptilienne, traduction enrichie

 « The Lacerta Files »

 Entretiens avec une Reptilienne

Note du traducteur : Ce texte est une version enrichie (traduction retravaillée, texte intégral) de la version française originelle.

Jimmy BERGMAN, Suède

Posté sur ce site Internet le 26 décembre 2004

Entretien n°1

Traduction anglaise de Chris PFEILER. Source : http://www.sabon.org/reptiloid/index3.html

Version anglaise téléchargée sur : http://www.luisprada.com/the_lacerta_files

Version française originelle téléchargée sur : https://mondesinvisibles.wordpress.com/2012/12/01/l-affaire-lacerta-interview-dun-reptilien/

 

Introduction

Je certifie que le texte suivant est l’absolue vérité et non une œuvre de fiction. Il s’agit des parties de la transcription d’un entretien que j’ai réalisé avec un être non-humain reptilien femelle, en décembre 1999. Elle était déjà en contact depuis quelques mois avec un de mes amis (mentionné ci-dessous par les initiales E.F.).

Je n’ai jamais cru aux OVNIS, aux extraterrestres ou en ces autres sujets bizarres. La première fois que mon ami EF m’a parlé de ses contacts avec cet être non humain appelé « Lacerta »1, j’ai pensé qu’il me racontait des rêves ou des histoires. Quand je l’ai rencontrée le 16 décembre dernier dans une maison à l’écart, aux environs d’une ville du Sud de la Suède, j’avais des doutes même si je pouvais voir de mes yeux qu’elle n’était pas humaine. Pendant cet entretien, elle m’a dit et montré tant de choses incroyables qu’elle m’a convaincu de la réalité et de la véracité de ses dires. Il ne s’agit pas d’un de ces magazines sur les OVNIS qui affirme dire la vérité mais qui ne raconte que des mensonges. Je vous encourage donc à lire cette transcription qui, j’en ai la certitude, est la stricte vérité.

L’entretien ayant duré 3 heures, la transcription qui suit ne comporte qu’une partie de ce qui a été dit, Lacerta désirant que certaines informations ne soient pas rendues publiques immédiatement. Je suis désolé pour l’ordre des questions de la transcription, qui peut vous surprendre quelquefois, celui-ci ne reflétant pas obligatoirement celui de l’entretien. Supprimer des passages importants de la transcription n’a pas été chose facile.

Je possède la totalité de la transcription de cet entretien incroyable (49 pages) et des dessins que j’ai faits, représentant Lacerta et son équipement, ainsi que la totalité de l’enregistrement sur cassettes, mais je ne les communiquerai pas sans son autorisation.

J’ai envoyé le présent résumé à quatre de mes amis en Finlande, Norvège, Allemagne et France, afin qu’ils le traduisent dans leurs langues respectives, d’autres langues et le diffusent. Si vous recevez ce texte, envoyez-le à un aussi grand nombre d’amis que possible par mail ou faites-en des impressions papier.

Je certifie également avoir observé pendant ces trois heures d’entretien les facultés télépathiques et paranormales de la Reptilienne (faire danser mon crayon sur la table sans le toucher, maintenir une pomme en l’air à 40 cm de ses mains) et je suis absolument sûr qu’il n’y avait pas de trucage. C’est certainement difficile à certaines personnes qui n’en ont pas fait l’expérience de le comprendre, mais j’étais réellement en contact avec son mental et je suis certain que tout ce qu’elle a dit sur notre monde dans cet entretien est la stricte vérité.

La relecture de l’entretien entier et de cette version courte me donne l’impression que tout cela va paraître trop incroyable pour être vrai, comme une mauvaise science fiction tirée d’une série TV ou d’un film, et que personne ne pourra croire à mon expérience. Mais c’est la vérité, que vous le croyez ou non. J’ai conscience que vous ne pouvez pas me croire sur parole, sans avoir de preuves, mais je ne suis pas en capacité de vous donner ces preuves. Lisez l’entretien, laissez-le vous imprégner et vous percevrez peut-être sa véracité.

Un nouvel entretien est prévu en Suède, au même endroit, le 23 avril 2000. Elle a promis de me donner des preuves de son existence. D’ici là, je vais lister les questions que je lui poserai. Elle me permettra peut-être d’en révéler plus sur certaines parties supprimées et sur la guerre à venir.

Croire ou ne pas y croire ne fait pas vraiment de différence, même si j’espère que vous allez y croire…

Ole K.

***

TRANSCRIPTION DE L’INTERVIEW (VERSION COURTE) (Q = Question / R = Réponse)

16 décembre 1999

Q- D’abord, qui êtes-vous et qu’êtes-vous ? Etes-vous d’une race extraterrestre ou bien un être originaire de cette planète ?

R- Comme vous le voyez de vos propres yeux, je ne suis pas un être humain comme vous et je ne suis même pas vraiment une mammifère (en dépit du fait que mon apparence corporelle présentent des traits qui appartiennent aux mammifères, et qui résultent d’une évolution). Je suis un être reptilien femelle. J’appartiens à une race reptilienne très ancienne.

Nous sommes terriens d’origine et nous avons vécu sur cette planète depuis des millions d’années. Nous sommes mentionnés dans vos écrits religieux, comme la Bible chrétienne par exemple, et de nombreuses tribus anciennes connaissaient notre existence et nous adoraient comme des dieux, par exemple les Egyptiens et les Incas.

Votre religion chrétienne, qui n’a pas compris notre rôle dans votre création, nous décrit comme des « serpents maléfiques ». C’est faux. C’est une race extraterrestre qui a conçu votre espèce par génie génétique, nous n’étions que des visiteurs plus ou moins passifs dans ce processus d’évolution accélérée. Vous devez savoir, comme certains de vos scientifiques l’ont deviné, que votre espèce a évolué à une vitesse qui serait normalement complètement impossible en l’espace de 2 à 3 millions d’années. Une évolution naturelle est un processus beaucoup plus lent, mais vous ne l’avez pas compris. La création de votre race a été faite artificiellement, par génie génétique, non pas par nous, mais par une race extraterrestre.

Si vous me demandez si je suis une extraterrestre, je réponds non. Nous sommes originaires de la Terre. Nous avions et nous avons toujours des colonies dans le système solaire, mais notre origine est cette planète-ci. C’est notre planète et non la vôtre, elle n’a jamais été la vôtre.

Q- Pouvez-vous me dire votre nom ?

R- C’est difficile car votre langue humaine est incapable de le prononcer correctement, et une mauvaise prononciation de notre nom est pour nous une offense. Notre langage est très différent du vôtre. Je vais néanmoins essayer de le dire en l’adoucissant par l’usage de certaines de vos lettres. Cela donne quelque chose comme « Sssshiaassshakkkhasskkhhhshhh », avec une très forte prononciation des sons « sh » et « k ».

Nous n’avons pas de prénom comme vous, mais un nom unique qui est en plusieurs parties et qui est caractérisé par la manière de le dire. Il n’est pas donné aux enfants qui ont un nom d’enfant spécial. Il est attribué au moment de l’adolescence au cours d’une cérémonie spéciale, au moment où est vécue une « illumination » (comme vous diriez) ou conscience religieuse ou scientifique. J’apprécierais que vous n’essayiez pas de prononcer mon vrai nom avec votre langue humaine. Je vous prie de m’appeler « Lacerta », c’est le nom que j’utilise généralement lorsque je suis parmi des humains et que je parle avec eux.

Q- Quel âge avez-vous ?

R- Nous ne mesurons pas le temps comme vous, en années astronomiques correspondant aux révolutions de la Terre autour du Soleil, parce que nous vivons généralement sous la surface de la planète. Notre mesure du temps est basée sur le retour périodique de certains cycles du champ magnétique terrestre. Selon cette mesure (et exprimé avec vos chiffres), mon âge actuel est de, laissez-moi calculer, 57 653 cycles. J’ai atteint ma phase adulte et ma conscience il y a 16 337 cycles (c’est une date très importante pour nous). Selon votre temps humain, j’ai environ 28 ans.

Q- Quelle est votre mission ? Avez-vous un « travail », comme nous ?

R- En utilisant vos mots, je dirais que je suis une étudiante curieuse du comportement social de votre espèce. C’est pour cela que je suis ici et que je vous parle, et c’est pourquoi j’ai révélé ma nature réelle à E.F. et que je vous la révèle maintenant. C’est pour cela que je vous donne ces informations secrètes et que j’essaierai de répondre honnêtement à toutes les questions que vous avez écrites sur vos feuilles de papier. Je verrai comment vous réagissez, et comment réagissent les autres de votre espèce.

Nombreux sont les fous et les menteurs parmi les humains sur cette planète, qui affirment détenir la vérité sur nous, sur les OVNIS et les extraterrestres... Certains d’entre vous croient à ces mensonges. Cela m’intéresse d’observer comment votre espèce va réagir si la vérité, que je vous dirai maintenant, est rendue publique. Je suis certaine que vous allez tous refuser de croire à mes paroles. J’espère me tromper, car vous aurez besoin de cette connaissance si vous voulez survivre dans les années qui viennent.

Q- J’ai lu votre témoignage complet (que vous avez donné à E.F.) sur tout cela, mais pouvez-vous me faire une réponse brève maintenant. Les OVNIS sont-ils de vrais objets volants pilotés par des extraterrestres, ou appartiennent-ils à votre espèce ?

R- Quelques ovnis (comme vous les appelez) qui ont été observés nous appartiennent, mais pas la majorité. La plupart des objets volants « mystérieux » ne sont pas des appareils technologiques mais simplement une mauvaise interprétation de phénomènes naturels que vos scientifiques n’ont pas compris (comme des flamboiements de plasmas spontanés en haute atmosphère). Néanmoins, certains OVNIS sont de vrais appareils appartenant soit à votre propre espèce (surtout à vos militaires) soit à d’autres races extraterrestres, et enfin à nous. Mais une minorité parmi les OVNIS observés nous appartiennent car nous sommes très précautionneux dans nos mouvements dans l’atmosphère, et nous utilisons certains moyens pour cacher nos vaisseaux.

Si vous lisez un rapport concernant l’observation d’un objet cylindrique en forme de cigare, d’un gris métallique brillant, d’une longueur allant de 20 à 260 mètres (il y en a de différents types) et produisant un bruit qui ressemble à un bourdonnement profond, si cinq lumières rouges sont visibles sur la surface métallique de ce cigare (une en haut, une autre au milieu, deux à l’extrémité), alors il y a de grandes chances qu’il s’agisse d’un de nos vaisseaux. Mais cela veut dire que ce vaisseau est partiellement en panne ou que l’un d’entre nous n’a pas pris assez de précautions.

Nous avons aussi une petite flotte en forme de disques volants, mais les OVNIS de ce type appartiennent généralement à une race extraterrestre. Les OVNIS de forme triangulaire appartiennent généralement à vos militaires, mais ils les ont construits en utilisant une technologie extraterrestre. Si vous vouliez voir l’un de nos vaisseaux, il faudrait que vous alliez regarder le ciel de l’Arctique, de l’Antarctique et de l’Asie intérieure (surtout au-dessus des montagnes de cette zone).

Q- Avez-vous un symbole spécial ou quelque chose de ce genre permettant d’identifier votre race ?

R- Nous avons deux symboles majeurs pour représenter notre race. L’un (le plus ancien) est un serpent bleu avec quatre ailes blanches sur un fond noir (les couleurs ont une signification religieuse pour nous). Ce symbole était utilisé par certaines franges de ma société, mais de nos jours il est devenu extrêmement rare. Vous autres humains l’avez copié très souvent dans vos écrits anciens.

L’autre symbole est un être mystique que vous appelleriez un « dragon », représenté sous la forme d’un cercle contenant sept étoiles blanches. Ce symbole est plus courant de nos jours. Si vous voyez l’un de ces symboles sur un appareil cylindrique tel que celui que je vous ai décrit, ou sur une installation souterraine, cela signifie que cet appareil ou cet endroit nous appartiennent. Et je vous conseille de vous en éloignez aussi vite que possible.

Q- Est-ce que les sept étoiles que vous mentionnez dans votre second symbole représentent les Pléiades ?

R- Les Pléiades ? Non. Ce sont des planètes et des lunes, c’est le symbole de nos sept anciennes colonies dans le système solaire. Les étoiles apparaissent sur un fond bleu, et le dragon en cercle symbolise la forme de la Terre. Les sept étoiles blanches représentent la Lune, Mars, Vénus et les quatre lunes de Jupiter et de Saturne que nous avions colonisées autrefois. Deux de ces colonies sont désormais abandonnées, nous ne les utilisons plus. Il serait donc plus correct d’avoir cinq étoiles.

Q- Vous ne m’avez pas permis de faire des photos, qui pourtant me seraient utiles pour apporter la preuve de votre existence réelle et de la véracité de cette histoire. Pouvez-vous vous décrire vous-même en détails ?

R- Je sais que des photos seraient utiles pour prouver l’authenticité de cet entretien. Mais d’un autre côté, vous autres humains êtes des sceptiques invétérés, ce qui est très bien pour nous ainsi que pour les vrais extraterrestres qui agissent secrètement sur cette planète. Donc, même si vous possédiez ces photos, de nombreux êtres de votre espèce diraient que ce sont des faux, que je suis une femme humaine masquée ou quelque chose comme cela (ce qui serait pour moi une offense).

Vous devez comprendre que je ne peux pas vous donner l’autorisation de faire ces photos de moi ou de mon équipement, pour plusieurs raisons, que je ne discuterai pas plus avant avec vous. L’une de ces raisons est que le secret de notre existence doit être conservé. L’autre est plus religieuse. Néanmoins, je vous permets de faire des croquis de mon apparence et de mon équipement que je vous montrerai plus tard. Je vais également essayer de me décrire, mais je doute que d’autres êtres de votre espèce soient capables d’imaginer mon apparence réelle à partir de quelques mots. En effet, le déni automatique de l’existence d’espèces reptiliennes et, en général, de toute autre espèce intelligente en dehors de la vôtre, fait partie de votre programmation mentale. Néanmoins, je vais essayer.

Imaginez le corps d’une femme humaine normale, et vous pouvez assez bien vous représenter mon corps. Comme vous, j’ai une tête, deux bras, deux mains, deux jambes et deux pieds, et les proportions de mon corps sont identiques aux vôtres. Comme je suis femelle, j’ai deux seins. En dépit de notre origine reptilienne, nous avons commencé à allaiter nos bébés au cours de notre évolution, il y a environ 30 millions d’années, car c’est le meilleur moyen pour garder en vie les jeunes. L’évolution l’avait déjà fait pour votre espèce au cours de l’époque des dinosaures, et l’a fait un peu plus tard pour nous. Cela ne veut pas dire que nous soyons de vrais mammifères. Mais nos seins sont plus petits que ceux des femmes humaines, et d’une taille identique pour toutes les femelles de mon espèce. Les organes de reproduction sont les mêmes que ceux des humains, dans les deux sexes, mais un peu plus petits. Ils sont visibles et ont la même fonction que les vôtres (un autre cadeau de l’évolution).

Ma peau est principalement d’une couleur vert-beige, plutôt vert pâle, et nous avons des dessins faits de taches irrégulières brunes (chaque tache mesurant 1 à 2 centimètres) sur le corps et le visage. Les dessins sont différents en fonction du sexe, mais les femelles en ont plus, en particulier sur le bas du corps et sur le visage. Dans mon cas, vous pouvez observer deux lignes de points au-dessus des sourcils, traversant mon front, sur les joues et au menton.

Mes yeux sont un peu plus grands que des yeux humains. Pour cette raison, nous voyons mieux dans le noir. Ce qui domine, c’est la large pupille noire, entourée d’un petit iris d’un vert brillant (les mâles ont un iris vert foncé). La pupille est en fente et peut changer de taille, allant d’une minuscule ligne noire jusqu’à un large ovale en forme d’œuf. En effet, notre rétine est extrêmement sensible à la lumière et donc la pupille doit s’y adapter.

Mes oreilles sont externes et rondes mais sont plus petites et ont moins de courbure que les vôtres. Nos capacités auditives sont supérieures aux vôtres du fait d’une meilleure sensibilité et d’une audition sur une plus grande gamme de sons. Un muscle, qui fait office de clapet, permet de fermer complètement l’orifice (par exemple sous l’eau).

Mon nez est plus pointu, avec une ligne en V entre les narines permettant de « voir » la température. Même si cette capacité s’est émoussée, cet organe nous permet de sentir la température. Mes lèvres ont la même forme que celles des humains, celles des femelles sont plus épaisses que celles des mâles, et sont brun pâle. Mes dents sont très blanches, fortes, plus longues et plus pointues que vos dents de mammifères. Nous avons une seule couleur de cheveux, brun verdâtre comme les miens mais nous avons une tradition de teinture selon l’âge. Mes cheveux sont plus épais et plus forts que les vôtres et ils poussent très lentement. Nous n’avons pas d’autre pilosité sur le corps.

Notre corps, nos bras et jambes ont une forme et une taille identiques aux vôtres mais de couleur vert-beige. Nous avons des dessins en forme d’écailles sur les cuisses et sur le haut des bras. Mes cinq doigts sont un peu plus longs et fins que chez les humains. Mes paumes sont lisses, dépourvues de lignes de la main, et sont couvertes d’une combinaison de dessins en forme d’écailles et de taches brunes (chez les deux sexes). Je n’ai pas d’empreintes digitales. Ma peau est plus douce au toucher que la vôtre qui est couverte de poils. Les majeurs présentent des petites cornes pointues sur le dessus. Les ongles sont gris et à bout rond (chez les femmes), ils sont plus longs de 5 à 6 centimètres et pointus chez les mâles.

Nous avons une grande différence par rapport à l’espèce humaine. Si vous touchez mon dos, vous sentez une sorte de crête osseuse le long de la colonne vertébrale depuis la nuque jusqu’au niveau des hanches, avec une forme compliquée, comportant des plaques, faite de peau et de tissus. Cette crête avec ces plaques qui sont très sensibles au toucher, très innervées et vascularisées (d’une longueur de 2-3 cm), ont un rôle dans la sexualité et la régulation de la température. Il est donc pénible de s’asseoir dans une chaise ou un fauteuil avec cela. Au soleil, les plaques dorsales se remplissent de sang, les vaisseaux sanguins se gonflent, ce qui réchauffe notre sang reptilien de plusieurs degrés, nous procurant un grand plaisir.

Nous n’avons pas de nombril, car notre naissance est différente de celle des mammifères. Il y a d’autres différences mineures qui ne sont pas visibles extérieurement car cachées par les vêtements. J’espère avoir suffisamment détaillé l’anatomie de mon corps. Je vous suggère de faire des dessins.

Q- Quelle sorte de vêtements portez-vous généralement ? Je suppose que ceci n’est pas votre manière normale de vous vêtir.

R- Non, je porte ces vêtements humains uniquement parmi les humains. Ils sont inconfortables car ils sont trop serrés et peuvent faire mal aux plaques de la crête. Quand nous sommes à la maison (sous terre) ou dans nos zones d’ensoleillement artificiel en compagnie de personnes proches de notre nom, nous sommes nus. Quand nous sommes en public, nous portons des vêtements amples et légers car plusieurs parties du corps sont très sensibles, en particulier les petites plaques dorsales. Les vêtements trop serrés sont source d’inconfort. Les vêtements ont les mêmes formes pour les deux sexes mais sont de couleurs différentes.

Q- Vous mentionnez des personnes « proches de votre nom ». Est-ce que cela veut dire votre famille ?

R- Non, pas vraiment. Pour vous les humains, ce mot veut dire l’appartenance génétique parents-enfants. Chez nous, chacun a un nom qui est absolument unique dans son écriture et sa prononciation. La partie centrale de chaque nom a une prononciation qui indique à quelle « famille » on appartient (mais ce n’est pas le bon terme). Les membres d’un groupe ne sont pas liés par leur appartenance génétique. Composé de 40 à 70 personnes, un groupe comprend généralement nos relations génétiques, à l’exception de ceux qui ont choisi de le quitter, et nos parents avec lesquels la connexion est souvent la plus forte.

Cela prendrait des heures pour expliquer notre système social, qui est ancien et très complexe. Peut-être que lors de notre prochaine rencontre, je pourrais donner plus de détails sur ce système.

Q- Possédez-vous une queue comme les reptiles normaux ?

R- En voyez-vous une ? Non. Nous n’avons pas de queue visible. Un os arrondi sous le pelvis à la base de la colonne vertébrale est un vestige inutile de cette queue que possédaient nos ancêtres. Nos embryons sont dotés d’une queue pendant les premiers mois de leur croissance, mais celle-ci disparaît avant la naissance. Une queue n’a d’utilité que pour une espèce primitive qui apprend à se dresser sur ses deux jambes et doit se contrebalancer avec une queue. Des changements sont intervenus dans notre squelette au cours de l’évolution, si bien que notre colonne vertébrale est très semblable à celle des humains. Nous n’avons donc plus besoin d’une queue pour nous tenir sur nos deux jambes.

Q- Vous dites que vous naissez d’une manière différente de la nôtre. Pondez-vous des œufs ?

R- Oui, mais pas comme les oiseaux ou les reptiles primitifs. En fait, la croissance de l’embryon se fait dans le ventre maternel, dans un liquide protéiné, entouré d’une membrane calcaire en forme d’œuf mais très fine et qui emplit totalement la matrice. L’enfant, qui est totalement séparé du corps de la mère, reçoit toutes les substances dont il a besoin pour se développer. Un cordon ombilical est relié à un point caché sous les plaques dorsales. A la naissance, l’œuf est pressé à travers le vagin qui est recouvert d’une substance protéinée et le bébé sort de l’œuf en quelques minutes. Le bébé utilise instinctivement les deux cornes de ses majeurs pour casser la coquille et prendre sa première respiration. Nos bébés sont plus petits que les humains à la naissance, 30 à 35 cm. L’œuf mesure 40 cm (parce que notre vagin est plus petit que le vôtre). Notre croissance se poursuit ensuite normalement pour atteindre une taille de 1,60 m à 1,80 m.

Q- Au sujet de la température de votre corps, vous dites que vous aimez être au soleil. Quel effet cela produit-il ?

R- Nous sommes des reptiles et non des mammifères, la température de notre corps dépend de l’environnement. Ma main est plus froide que la vôtre. Notre température normale avoisine les 30 à 33 °C. Si nous nous mettons nus en tournant nos plaques dorsales vers le soleil, la température peut monter de 8 à 9 degrés en quelques minutes. Cette hausse de température produit des hormones et des enzymes dans le cœur, le cerveau et le corps, chaque organe devient plus actif et nous ressentons un bien-être intense. S’exposer au soleil est pour nous le plus grand plaisir qu’on puisse imaginer, proche de l’excitation sexuelle. Nous prenons aussi un grand plaisir aux baignades en eau très chaude ou dans d’autres liquides qui font monter notre température. A l’ombre, la température redescend en quelques heures vers les 30 à 33 °C, sans dommage particulier. Nous préférons cependant être au soleil. Nous avons des pièces solaires en sous-sol, mais ce n’est pas aussi bien que le vrai soleil.

Q- Qu’est-ce que vous mangez ?

R- Nous mangeons des aliments variés comme vous : de la viande, des fruits, des légumes, des champignons et d’autres aliments. Nous avons la capacité de digérer des substances qui seraient des poisons pour les humains. Contrairement à vous, nous devons manger de la viande car notre corps a besoin de protéines. Nous ne pouvons pas avoir un régime végétarien comme vous car cela provoquerait un arrêt de la digestion, puis la mort en quelques semaines ou mois. Certains mangent de la viande crue ou des aliments qui dégoûteraient les humains. Je préfère la viande cuite et les fruits de surface comme les pommes ou les oranges.

Q- Pouvez-vous me dire quelque chose au sujet de l’histoire naturelle et de l’évolution de votre espèce ? Est-elle très ancienne ? Avez-vous évolué à partir des reptiles primitifs comme l’humanité a évolué à partir des singes ?

R- Ceci est une histoire longue et complexe qui va vous sembler incroyable, mais c’est la vérité. Je vais essayer de résumer. Il y a 65 millions d’années, beaucoup parmi nos ancêtres avancés de la race des dinosaures sont morts dans un grand cataclysme global. La cause de cette destruction ne fut pas naturelle, ce n’était pas un impact d’astéroïde comme le croient vos savants, mais une guerre entre deux groupes extraterrestres ennemis. Cette guerre eut lieu en orbite et dans la haute atmosphère de votre planète.

Selon notre connaissance limitée des premiers jours, ce fut la première guerre extraterrestre sur la planète Terre, mais ce ne fut pas la dernière. Et une future guerre est à craindre pour bientôt, alors qu’une « guerre froide » est en cours depuis 73 années sur votre planète.

Les belligérants, dans cette guerre d’il y a 65 millions d’années, étaient deux races extraterrestres avancées, dont les noms sont imprononçables dans votre langue. Je peux les dire mais leur prononciation originale heurterait vos oreilles.

La première race était humanoïde comme votre race, mais plus ancienne, et originaire de votre univers, d’un système solaire de la constellation que vous appelez Procyon. La seconde race, dont nous savons peu de choses, était une espèce reptilienne qui n’avait rien à voir avec la nôtre, car nous avons évolué à partir de sauriens locaux sans influence extérieure, si l’on excepte la manipulation génétique réussie que nous avons effectuée nous-mêmes plus tard sur nos propres gènes.

La race reptilienne avancée ne venait pas de cet univers, mais… comment expliquer cela. Vos scientifiques ne comprennent pas la vraie nature de l’univers. Votre mental illogique n’est pas capable de percevoir les choses les plus simples et s’appuie sur des mathématiques et des arithmétiques erronées. Cela fait partie de la programmation génétique de votre race, dont je parlerai plus tard. Vous êtes toujours aussi loin de la compréhension de l’univers que vous l’étiez il y a 500 ans.

Pour employer un terme compréhensible, je dirai que l’autre espèce venait non pas de cet univers, mais d’une autre « bulle » dans l’écume de « l’omnivers ». Vous pourriez l’appeler une autre dimension, mais ce n’est pas le mot qui convient à une description exacte. D’ailleurs, votre utilisation du terme « dimension » dénote une compréhension erronée de ce que c’est.

Vous devez savoir que les espèces avancées sont capables de passer d’une « bulle » à l’autre, en utilisant ce que vous appelez la technologie des quanta. Ils le font parfois aussi en utilisant leur mental. Ma propre espèce a des capacités mentales avancées comparées aux vôtres, mais nous ne sommes pas capables de changer de bulle/trame-matière sans technologie. D’autres espèces qui sont actives sur cette planète, ont cette capacité qui vous semblerait magique, à vous comme à vos ancêtres.

Revenons à notre histoire. La première race (humanoïde) avait atteint la Terre environ 150 ans avant la race reptilienne, et avait bâti ses colonies sur les continents de l’époque.

Une grande colonie était établie sur le continent que vous appelez aujourd’hui « Antarctique », et une autre sur celui que vous appelez aujourd’hui « Asie ». Ces peuples vivaient avec des sauriens à l’apparence animale, sans problème.

Quand la race reptilienne avancée arriva dans ce système, les colons humanoïdes originaires de Procyon tentèrent de communiquer pacifiquement, sans succès, et une guerre générale fut déclarée en quelques mois. Les deux espèces s’intéressaient à cette jeune planète, non pour sa biologie ni pour ses espèces sous-développées, mais pour une seule raison : les minerais, et surtout le cuivre.

Le cuivre est un matériau très important pour les espèces avancées (encore aujourd’hui) parce que, associé à d’autres matériaux instables, il permet de créer de nouveaux matériaux stables, par l’induction d’un champ électromagnétique élevé, dans angle spécial, avec un champ élevé de radiation nucléaire afin de produire un passage de champs fluctuants. La fusion du cuivre avec d’autres éléments dans une chambre de champ magnétique et de radiation peut produire un champ de force d’une nature spéciale, très utile pour différentes tâches technologiques. La base de ceci est une formule extrêmement complexe que vous n’êtes pas capables de découvrir à cause du bridage de votre mental simpliste.

Les deux races voulaient le cuivre de la Terre. Pour cette raison, elles menèrent une guerre rapide dans l’espace et en orbite. L’espèce humanoïde sembla prendre le dessus au début, mais dans la dernière bataille les Reptiliens décidèrent d’utiliser une arme expérimentale très puissante, une sorte de bombe à fusion qui devait détruire toutes les formes de vie sur la planète, mais sans endommager les minerais de valeur ni le cuivre. La bombe fut tirée à partir de l’espace, et explosa en un point de votre planète que vous appelez maintenant « Amérique centrale ».

Comme elle explosa dans l’océan, il se produisit une fusion imprévisible avec l’hydrogène, et son effet fut beaucoup plus fort que ce que les Reptiliens en attendaient. Il en résulta une radiation mortelle, une surproduction d’oxygène en fusion, des retombées de divers éléments et un « hiver nucléaire » de presque 200 ans. La plupart des humanoïdes furent tués et les Reptiliens délaissèrent cette planète au bout de quelques années pour des raisons inconnues (même pour nous), peut-être à cause des radiations.

La planète Terre était seule à nouveau, et les animaux de surface moururent. La bombe à fusion eut pour effet la retombée de divers éléments et matériaux créés par le processus de combustion, parmi lesquels l’iridium. Vos scientifiques considèrent maintenant la présence d’iridium dans le sol comme une preuve du choc de l’astéroïde qui aurait tué les dinosaures. C’est faux. Mais comment le sauriez-vous ?

La plupart des dinosaures moururent non de l’explosion, mais des conséquences qui s’ensuivirent après la guerre, surtout l’hiver nucléaire et les retombées. Dans les vingt années qui suivirent, quasiment tous les dinosaures et les Reptiliens étaient morts. Mais certains d’entre eux, dans les océans, parvinrent à survivre encore 200 à 300 ans, puis moururent car le climat avait changé.

A la fin de l’hiver nucléaire, après 200 ans, il faisait plus froid sur Terre qu’avant. Certaines espèces avaient pu survivre malgré le cataclysme : des poissons (les requins par exemple), des oiseaux, des petits animaux rampants (vos ancêtres), différents reptiles comme les crocodiles… et une sorte de petits dinosaures avancés qui s’étaient développés à côté des grands reptiles animaux comme celui que vous appelez Tyrannosaurus.

Ce nouveau reptile marchait sur deux pattes et ressemblait un peu à votre reconstruction de l’Iguanodon (il était de la même famille) mais il était plus petit (1,50 m environ), avec des traits humanoïdes, une structure osseuse modifiée, un cerveau et un crâne plus grands, une main possédant un pouce capable de saisir les choses, un organisme et une digestion différents, des yeux développés au milieu de la tête, comme les vôtres, et, plus important, une structure du cerveau nouvelle et améliorée. Ceci fut notre ancêtre direct. Des théories affirment que les radiations de la bombe générèrent les mutations des organismes de cette race nouvelle, mais ce n’est pas prouvé.

Ce petit humanoïde-dinosaure évolua pendant les 30 millions d’années qui suivirent pour passer de l’état animal à celui d’un être plus ou moins pensant. Comme je l’ai déjà dit, il faut généralement beaucoup plus de temps que vous ne croyez pour l’évolution d’une race, sauf si cette évolution est provoquée artificiellement comme dans votre cas.

Ces êtres furent assez intelligents pour ne pas mourir au cours des millions d’années suivants, car ils apprirent à changer leur comportement. Ils vécurent dans des grottes au lieu de rester dans le froid du plein air, et ils apprirent à utiliser des pierres et des branches comme premiers outils. L’utilisation du feu les aida à se réchauffer, surtout à réchauffer leur sang, ce qui est très important pour la survie de notre espèce.

Dans les 20 millions d’années qui suivirent, la nature divisa cette espèce en 27 sous-espèces. Malheureusement, les anciennes espèces reptiliennes étaient enclines à se subdiviser de manière plus ou moins logique en d’autres sous-espèces. Cela produisit un grand nombre d’espèces de dinosaures et s’ensuivirent des guerres de domination entre ces sous-espèces. 24 de ces espèces s’éteignirent dans des guerres primitives et au cours de l’évolution car leur organisme et leur mental n’étaient pas assez évolués pour survivre et (raison principale) ils n’étaient pas capables d’adapter leur température sanguine lors d’un changement climatique.

Cinquante millions d’années après la guerre et l’extinction des dinosaures, il ne subsistait plus que 3 races reptiliennes avancées (et aussi technologiques) sur cette planète, en plus des autres animaux. Par croisements naturels et artificiels, ces 3 races furent unifiées en une seule race reptilienne. Et grâce à l’invention des manipulations génétiques, nous devînmes capables de supprimer les gènes responsables de la division dans notre structure génétique.

Selon notre histoire et nos croyances, c’est à ce moment que notre race reptilienne définitive, telle que vous me voyez aujourd’hui, fut achevée par génie génétique. C’était il y a 10 millions d’années. Notre évolution s’est pratiquement arrêtée à ce point, excepté quelques changements mineurs pour une apparence plus humanoïde et mammifère, mais sans division en sous-espèces. Nous sommes donc une race très ancienne comparée à la vôtre qui, à cette époque, en était encore à grimper aux arbres comme des singes, alors que nous inventions des technologies, colonisions d’autres planètes de ce système, bâtissions de grandes villes sur cette planète (qui ont disparu sans laisser de trace) et manipulions nos propres gènes alors que vos gènes étaient encore ceux d’un animal.

Il y a 10 millions d’années, les petits singes commencèrent à grandir et à descendre des arbres suite à un changement de climat, surtout dans le continent dénommé « Afrique ». Mais leur évolution était très lente, ce qui est normal pour des mammifères. Si rien d’extraordinaire ne s’était produit pour votre espèce, nous ne serions pas là assis en train de discuter. Je serais dans ma maison moderne confortable et vous, dans votre caverne, vêtu de peaux de bêtes et essayant de découvrir les secrets du feu, ou vous seriez peut-être dans l’un de nos zoos. Mais les choses ont tourné différemment et vous vous prenez actuellement pour les « rois de la création », vous vivez dans des logements modernes tandis que nous devons nous cacher sous terre et dans des lieux retirés.

Il y a environ 1,5 millions d’années, une autre race extraterrestre arriva sur Terre (la première depuis 60 millions d’années, ce qui est surprenant. Cela vous surprendrait encore plus si vous saviez combien il y a de races extraterrestres qui vivent sur votre planète aujourd’hui). A notre grand étonnement, cette race extraterrestre, que vous appelez les « Illojim », ne s’intéressa pas aux minerais ni au cuivre, mais à vous, les singes humanoïdes sous-développés.

Malgré notre présence sur cette planète, les extraterrestres décidèrent « d’aider » les singes à évoluer un peu plus vite, afin d’en faire dans le futur une sorte de race-esclave pour les guerres à venir. Le sort de votre espèce ne nous souciait pas vraiment, mais nous n’appréciions guère la présence de ces Illojim sur notre planète. Ils n’aimaient pas non plus notre présence dans leur nouveau « zoo galactique ». C’est pourquoi vos sixième et septième créations furent le déclencheur d’une guerre entre eux et nous.

Vous pouvez en lire, par exemple, une très étrange description dans le livre que vous appelez « La Bible ». La vérité est une histoire très longue et difficile. Je continue ?

Q- Non, pas maintenant. J’ai pris des notes sur votre histoire et maintenant j’ai des questions à poser.

R- Demandez.

Q- D’abord, vous maniez une très vaste échelle de temps. Vous affirmez que vos ancêtres primitifs vivaient au milieu des dinosaures et survécurent à un cataclysme artificiel, puis évoluèrent pendant 40 millions d’années, et que votre évolution est terminée depuis 10 millions d’années. Cela me paraît incroyable. Qu’avez-vous à dire d’autre ?

R- Je comprends que cela puisse vous paraître totalement incroyable, car vous êtes une espèce jeune et développée par génie génétique. Votre propre horizon ne couvre que quelques milliers d’années et vous pensez que c’est exact. Mais ça ne l’est pas. C’est impossible. Votre mental programmé n’est pas capable de manier des échelles de temps aussi vastes. Notre durée d’évolution vous semble incroyablement longue, mais en fait, c’est la norme de la nature.

Votre espèce mammifère s’est formée à l’époque des dinosaures, a survécu à la bombe comme nous puis a évolué pendant des millions d’années en se divisant en différentes sous-espèces, certaines plus grandes, d’autres plus petites. C’est l’évolution du corps. Mais le mental et l’intelligence ? Ce n’étaient que de simples animaux. Les mammifères ont évolué depuis 150 millions d’années mais ils ne sont devenus intelligents et pensants qu’au cours des derniers 2 ou 3 millions d’années. Et c’est dans cette dernière courte période que vous avez été créés. D’une manière naturelle ? L’évolution des animaux mammifères a pris 148 millions d’années, l’évolution de votre espèce ne prendrait que 2 millions d’années ? Demandez-vous si cette évolution rapide est naturelle. Votre espèce est plus ignorante que je l’aurais cru. C’est notre évolution qui a suivi le cours normal, pas la vôtre.

Q- Je comprends. Mais j’ai une autre question. Vous mentionnez de nombreux faits concernant cette guerre entre extraterrestres il y a 65 millions d’années. Ceci s’est produit bien longtemps avant que votre espèce ne devienne intelligente, si je vous saisis bien. Comment pouvez-vous connaître autant de choses de cette « première guerre » et sur votre propre évolution ?

R- C’est une bonne question (plus pertinente que les précédentes) à laquelle je n’ai pas encore répondu correctement. Notre savoir concernant la première guerre provient d’un artefact qui fut trouvé par nos archéologues, il y a 16 000 ans, sur le continent que vous appelez aujourd’hui « Amérique du Nord ». Ils ont trouvé une sorte de plaque circulaire d’un diamètre approximatif de 47 de vos centimètres, faite d’un matériel magnétique inconnu. A l’intérieur, une plaque en cristal plus petite était enchâssée, contenant une somme énorme d’informations codées dans la structure moléculaire du cristal. Cette « plaque mémorielle » avait été fabriquée par les survivants de la race humanoïde issue de Procyon qui avaient échappé à la bombe, il y a 65 millions d’année, et était complètement intacte.

Nos scientifiques furent capables de décoder les messages et les données et c’est ainsi que nous entendîmes parler pour la première fois d’un passé éloigné lié à la disparition des dinosaures. La plaque contenait des descriptions détaillées des deux espèces extraterrestres (mais beaucoup plus sur les humanoïdes), ainsi que des armes et des événements, y compris la bombe à fusion. Elle contenait aussi une description des animaux et des sauriens de la Terre, y compris notre espèce pré-intelligente. Le reste de notre connaissance sur notre évolution provient de l’étude des squelettes et des lectures et décodages de notre ADN.

Vous voyez, nous connaissons la vérité sur nos racines depuis 16 000 ans. Avant cela, nos connaissances sur nos origines relevaient plutôt des croyances religieuses.

Q- Que s’est-il passé pour les deux races extraterrestres ?

R- Nous ne savons pas exactement. Les humanoïdes survivants sur Terre sont morts dans les années qui suivirent la bombe, et les autres humanoïdes et les Reptiliens ne revinrent jamais sur Terre (à notre connaissance). Il est possible que les Reptiliens n’aient pas pu physiquement revenir, parce que la matière entre les « bulles » a parfois des mouvements rapides. La théorie actuelle est que les deux espèces ont cessé d’exister au cours des millions d’années.

Q- Vous avez mentionné des squelettes de votre espèce. Comment est-il possible que nos scientifiques humains n’aient pas trouvé trace de vous et de vos ancêtres si vous vivez depuis tout ce temps sur notre planète ? Nous avons trouvé beaucoup de squelettes de dinosaures primitifs, mais aucun d’un Reptilien avancé avec un crâne et un cerveau plus grands, et une main avec un pouce comme vous avez décrit.

R- Mais si, vous les avez trouvés. Seulement, vos « grands » scientifiques n’ont pas été capables de reconstruire complètement les squelettes, parce qu’ils voulaient reconstruire des animaux reptiliens, pas des êtres intelligents. Vous ririez si vous pouviez savoir combien de petits squelettes de sauriens, dans vos musées, sont en fait de fausses constructions d’êtres n’ayant jamais existé, parce que vous y avez inclus des os qui ne leur appartenaient pas et quelquefois vous avez fabriqué des os artificiels pour compléter le saurien « animal » que vous aviez besoin de reconstruire.

Beaucoup de vos scientifiques sont conscients de ce problème. Mais ils n’en parlent pas en public parce qu’ils ne peuvent pas l’expliquer, alors ils affirment que les os étaient seulement manquants et que leur reconstruction est juste. Beaucoup d’os de notre espèce ont été utilisés pour reconstruire l’Iguanodon, par exemple pour la main avec le pouce visible (allez voir un Iguanodon dans un musée et vous verrez que j’ai raison).

Un scientifique du pays que vous appelez les « Etats-Unis » a reconstruit un squelette de notre espèce presque parfaitement il y a quelques années, mais le gouvernement local, qui connaît partiellement notre existence, a confisqué cette reconstruction. Comme nous vivons sous terre maintenant depuis des milliers d’années, vous ne pouvez plus trouver aucun de nos cadavres ou squelettes.

Q- Vous parlez parfois de villes souterraines et de soleils artificiels. Est-ce que vous suggérez quelque chose comme l’hypothèse de la « terre creuse » ? Y a-t-il un second soleil à l’intérieur de la Terre ?

R- Non, la Terre n’est pas vraiment complètement creuse et il n’y a pas de second soleil à l’intérieur. Cette histoire est ridicule et physiquement impossible. Même votre espèce devrait être assez intelligence pour ne pas croire cela. Savez-vous quelle masse doit avoir le soleil afin d’émettre assez d’énergie et de lumière par fusion pendant un temps très long ? Pensez-vous vraiment qu’il puisse y avoir un petit soleil actif à l’intérieur de la Terre ?

Quand je parle de notre territoire souterrain, je parle de systèmes de vastes cavernes. Les grottes que vous avez découvertes près de la surface sont minuscules en comparaison des vraies grottes et des énormes cavernes qui existent en profondeur, entre 2 000 et 8 000 mètres, mais reliées à la surface ou à des grottes proches de la surface par de nombreux tunnels. Nous vivons dans de grandes villes et colonies à la technologie avancée, à l’intérieur de ces cavernes. Les sites principaux sont situés sous l’Arctique, l’Antarctique, l’Asie intérieure, l’Amérique du Nord et l’Australie.

Quand je mentionne un soleil artificiel, il ne s’agit pas d’un vrai soleil mais de différentes sources de lumière d’origine technologique (y compris gravitationnelle) qui illuminent les cavernes et les tunnels. Il existe dans chaque ville des grottes et des tunnels spéciaux comportant de forts émetteurs de lumière UV, que nous utilisons pour réchauffer notre sang. De plus, nous possédons quelques endroits ensoleillés à la surface, dans des zones très à l’écart, en Amérique et en Australie.

Q- Où pouvons-nous trouver des entrées vers votre monde proches de la surface ?

R- Pouvez-vous vraiment croire que je vous donnerais leur situation exacte ? Si vous vouliez les trouver, il faudrait chercher par vous-même, ce que je ne vous conseille pas. Quand je suis venue à la surface il y a 4 jours, j’ai utilisé une entrée qui se trouve approximativement à 300 de vos kilomètres plus au Nord, près d’un grand lac, mais je doute que vous soyez capable de la trouver. Très peu d’entrées donnent dans cette partie du monde, la plupart sont situées beaucoup plus au Nord et à l’Est.

Un petit conseil : si vous vous trouvez dans une grotte étroite ou un tunnel ou même quelque chose qui ressemble à un puits de mine artificiel, et si, plus vous avancez en profondeur, plus les murs deviennent lisses, et si vous sentez des bouffées d’air chaud inhabituelles en provenance des profondeurs, ou si vous entendez le son sifflant d’une prise d’air de ventilateur ou de cage d’ascenseur, alors, cherchez une sorte de mur artificiel lisse et très spécial quelque part dans la grotte, avec une porte en métal gris.

Si vous étiez capable d’ouvrir cette porte, ce dont je doute, vous vous trouveriez dans un local technique circulaire avec des systèmes de ventilation et des ascenseurs qui descendent dans les profondeurs. Ce serait probablement une entrée vers notre monde. Si jamais vous atteignez ce point, vous devez savoir que nous avons déjà détecté votre présence. Vous courez un danger si vous êtes entré dans la salle circulaire, mais cherchez sur les murs l’un des deux symboles reptiliens que je vous ai décrits. S’il n’y a aucun symbole ou si vous en trouvez d’autres, vous courez peut-être un plus grand danger encore, car toutes les installations souterraines n’appartiennent pas à notre race. Certains nouveaux tunnels sont détenus par des races extraterrestres (dont certaines sont hostiles). Mon conseil général, si vous vous trouvez dans une installation souterraine étrange pour vous, c’est de vous enfuir à toutes jambes.

Q- Vous avez indiqué précédemment que vous utilisez le nom de « Lacerta » quand vous êtes parmi les humains, et que vous aimez être en plein soleil à la surface de la Terre. Mais comment pouvez-vous être parmi les humains ? Vous ne nous ressemblez pas, ainsi n’importe qui pourrait voir que vous êtes d’une autre espèce. Pourquoi personne n’a pas déjà vu et décrit un être de votre race si vous vivez avec nous sur la même planète depuis notre « création » ?

R- D’abord, mon espèce a déjà été vue et décrite (et adorée) de nombreuses fois dans votre passé primitif, par exemple dans vos écrits religieux comme la Bible. Vous trouvez des descriptions et même des dessins de nous dans différents temples de la partie Sud du continent américain. Les hommes appelés « sages » de l’Inde et des montagnes asiatiques ont, à maintes reprises, décrit notre espèce dans leurs écrits, ainsi que d’autres hommes « sages » du continent africain.

Nous sommes l’espèce non-humaine la plus citée dans votre histoire (à l’exception des fameux Illojim). Si vous avez des doutes, reprenez votre histoire et vous y trouverez la vérité de mon propos. Vos « grands » scientifiques qualifient la croyance en notre existence de « superstitions » et de « religion ». Aujourd’hui les humains soi-disant « intelligents » ont oublié notre présence à la surface dans le passé.

De plus, notre espèce a été observée de temps en temps dans sa forme originale par des humains à la surface ou dans des entrées et des tunnels proches de la surface. Mais heureusement, vos médias n’ont pas pris au sérieux les récits de ces « fous ». C’est très bien pour nous, et c’est pourquoi nous nous laissons voir parfois tels que nous sommes réellement.

Quelques-uns d’entre nous sont aussi en relation directe avec des scientifiques humains et des hommes politiques de la surface. Mais ceci est top secret, comme vous dites, et le public n’en sait absolument rien. L’ordre du jour de ces rencontres est le plus souvent la guerre prochaine avec et entre des espèces extraterrestres et notre aide dans cette guerre. Mais il y a aussi une autre explication au fait que nous pouvons marcher parmi vous sans que vous puissiez vous en apercevoir : le mimétisme.

Cela peut vous paraître incroyable et même choquant, mais j’explique puisque vous avez posé la question. Je vous ai déjà dit que nous avons des capacités mentales plus « avancées » que celles de votre espèce. Je veux dire par là que nous pouvons utiliser la télépathie et la télékinésie dès notre naissance, sans aucun apprentissage. En fait, la mère et son nouveau-né communiquent télépathiquement pendant les premiers mois. Pour vous, il vous faudrait un entraînement spécial parce que vous avez besoin d’entraîner des parties endormies de votre cerveau.

La structure de notre cerveau est un peu différente de la vôtre. Notre hypophyse est plus grande et plus active que la vôtre, en particulier quand nous sommes au soleil. Nos propres capacités sont très fortes en comparaison avec les vôtres, mais faibles par rapport aux capacités mentales de la « bulle/trame-matière » possédées par certaines espèces extraterrestres qui sont présentes sur cette planète. Je n’ai jamais été très forte dans le domaine des capacités mentales, mais nous avons tous ces capacités primaires et nous pouvons les utiliser par exemple pour nous protéger ou même pour attaquer.

Quand nos rencontrons des humains à la surface (un seul ou un groupe, il n’y a aucune différence, tous vos mentals sont comme un seul mental), nous sommes capables de « toucher » leur mental et d’induire en eux par la télépathie la commande : « Voyez-nous comme quelqu’un de votre race ». Et la faiblesse du mental humain accepte cet ordre sans aucun refus.

En dépit de notre apparence reptilienne, ils nous voient alors comme des humains normaux. J’ai fait ceci très souvent. Faibles humains, vous me voyez alors comme une jolie femme aux cheveux bruns, parce que j’ai créé cette « image mimétique » spéciale dans mon mental il y a des années déjà et je peux l’induire dans votre mental facilement. Il m’a fallu un peu de temps au début pour apprendre à utiliser le mimétisme correctement, mais depuis cela fonctionne presque automatiquement et je peux même marcher au milieu d’un groupe d’humains et personne ne va s’apercevoir de ce que je suis.

Il s’agit d’un simple « bouton » à actionner (« Voyez-nous comme nous sommes réellement / Voyez-nous comme nous voulons que vous nous voyiez ») qui a été placé dans votre conscience par les Illojim quand ils ont créé votre espèce. Nous pouvons utiliser ce bouton pour vous convaincre que vous voyez des humains quand vous nous regardez. D’autres extraterrestres utilisent aussi ce bouton. C’est plus facile que vous ne le pensez.

Quand il y a des rencontres entre des humains et des extraterrestres qui semblent avoir la même apparence que vous, c’est que ces extraterrestres ont utilisé ce bouton. Et certaines rencontres avec des extraterrestres à l’apparence humaine peuvent aussi s’expliquer par des rencontres avec des gens de ma race. Quand j’ai rencontré E.F. la première fois, il m’a vue aussi comme une femme humaine normale. Et je me souviens combien je l’ai effrayé et choqué lorsque je lui ai révélé mon apparence normale.

Q- Vous voulez dire que vous pourriez me faire croire qu’en ce moment je parle avec une jolie femme humaine aux cheveux noirs, au lieu d’un être reptilien ?

R- Probablement, mais votre cas est spécial. Quand quelqu’un s’attend à voir une femme humaine au lieu de moi, je peux le faire sans problème avec son mental, même avec un grand groupe, parce que personne ne s’attend à voir une femme reptilienne. Mais j’ai autorisé votre mental à voir mon apparence originelle dès notre première rencontre et je n’ai jamais rien induit dans votre mental, aussi vous savez déjà que je ne suis pas humaine. Si j’essayais de changer cela maintenant, cela pourrait vous conduire à la confusion absolue ou à l’inconscience, et je ne veux pas vous blesser. Comme j’ai dit, je ne suis pas très douée pour faire ces choses.

Q- Cela fait assez peur. Pouvez-vous tuer avec cette capacité ?

R- Oui, mais c’est interdit. Cela ne veut pas dire que cela n’a pas été fait auparavant.

Q- Les deux sexes ont-ils cette capacité ?

R- Oui.

Q- Et les photographies ? Comment apparaissez-vous sur les photos ?

R- C’est une question idiote. J’apparais sur les photos comme un être reptilien, parce que je ne peux pas influencer la pellicule ni l’appareil photo directement, mais seulement le mental du photographe. S’il développe le film et montre la photo à d’autres, ils me verront dans ma forme originale. C’est pourquoi il nous est interdit de nous faire filmer ou photographier et nous devons éviter les caméras quand nous sommes à la surface. C’est très difficile, nous avons parfois été filmés sans le savoir dans le passé, surtout par certains de vos gouvernements et services secrets.

Q- Quelle autre commande pouvez-vous induire dans notre mental ? Quelque chose comme « servez-nous » ou « obéissez » ?

R- Voilà encore une question étrange. Nous ne sommes pas vos ennemis (pour la plupart d’entre nous). Alors pourquoi ferions-nous cela ? Pour répondre à votre question, cela dépend de la force du mental humain et de la force de l’inducteur reptilien. Il n’y a pas de bouton « servez-nous » ou « servez-moi » dans votre mental, alors une telle commande est plus difficile à induire. Si le mental et la conscience de l’humain sont faibles, et si l’inducteur reptilien est expérimenté dans ce domaine, et qu’il a passé plusieurs heures au soleil avant d’essayer de faire cela, alors cela pourrait fonctionner un certain temps. Il y a des enseignements secrets à ce sujet, mais je n’en ai suivi aucun. J’utilise mes capacités primaires pour le mimétisme et pour la communication avec ma propre espèce, et quelquefois pour d’autres choses privées, mais je ne l’ai jamais utilisée pour faire du mal à des humains ou à leur mental. J’apprécierais si vous vouliez bien clore ce sujet.

Q- Une dernière question. Vous avez dit précédemment que vous pouvez cacher vos OVNIS. Utilisez-vous les mêmes capacités pour cela ?

R- Oui, mais d’un point de vue technique. Dans chaque vaisseau se trouve un appareil puissant qui permet d’envoyer un signal artificiel à vos mentals pour vous convaincre que vous voyez seulement le ciel ou que vous voyez un appareil volant normal tel qu’un avion, au lieu de notre vaisseau. Cela n’est pas utilisé souvent, car nous évitons le public humain quand nous nous déplaçons dans l’atmosphère. Si vous pouvez voir un de nos OVNIS, c’est que l’appareil de camouflage est en panne ou désactivé pour une raison quelconque. Cet effet de camouflage ne marche pas sur les photos, pour anticiper cette éventuelle question. Mais pourquoi quelqu’un photographierait-il le ciel quand il n’y voit rien d’inhabituel ?

Au fait, la plupart de nos points d’entrée de surface vers nos tunnels sont protégés à la vue de cette manière. Votre espèce va voir généralement une grotte aux murs normaux au lieu d’une porte. C’est pourquoi j’ai dit que je doute que vous puissiez trouver une telle porte secrète vers notre monde. Mais cela s’est produit déjà à quelques reprises.

Q- Retournons à votre histoire et à la nôtre. Vous avez mentionné la race des Illojim qui ont créé notre race humaine. D’où venaient-ils et à quoi ressemblaient-ils ? Que s’est-il passé quand ils sont arrivés ? Sont-ils notre « Dieu » ?

R- Les Illojim sont originaires de cet univers, du système solaire que vous appelez « Aldebaran » dans vos cartes du ciel. Ce sont des humanoïdes de grande taille, aux cheveux d’un blond inhabituel, à la peau très blanche. Ils évitaient la lumière du soleil, car cela blessait leur peau et leurs yeux. Ce qui est absolument incroyable pour une espèce comme la nôtre qui adore le soleil. Ils semblaient très intelligents et pacifiques à première vue, et nous avions entamé des communications plus ou moins amicales avec eux. Mais plus tard, ils ont dévoilé leurs intentions réelles et leurs plans : ils voulaient faire évoluer les singes vers une nouvelle race et nous étions un facteur de dérangement pour eux dans leur nouveau zoo planétaire.

Ils commencèrent par attraper 10 000 ou 20 000 de vos ancêtres singes, puis ils quittèrent la planète pour plusieurs centaines d’années. Quand ils revinrent, ils rapportaient vos ancêtres (alors un peu plus humains). Puis ils quittèrent la Terre encore pour quelques milliers d’années et les pré-humains primitifs cohabitèrent avec nous sans problème majeur. Ils avaient juste peur de nos vaisseaux et de notre technologie. Les Illojim avaient éduqué leur mental et augmenté leur cerveau ainsi que leur structure corporelle. Ils étaient alors capables d’utiliser les outils et le feu.

Les Illojim revinrent alors plusieurs fois au cours des 23 000 ans suivants, et accélérèrent la vitesse d’évolution de certains de votre race. Vous devez comprendre que vous n’êtes pas la première civilisation humaine sur cette planète. Les premiers humains avancés ayant une technologie et un langage vivaient il y a environ 700 000 ans sur cette planète, en même temps que des pré-humains moins développés, car les Illojim avaient expérimenté différentes vitesses et étapes d’évolution. Vos scientifiques n’ont pas compris cela, car ils ont trouvé seulement les os de pré-humains et des dessins primitifs dans des cavernes, montrant des humains avancés et des objets volants. Cette lignée humaine génétiquement avancée vivait avec nous, mais en évitant tout contact avec mon espèce car leurs enseignants Illojim leur faisaient croire que nous étions des monstres et que nous leur mentions.

Au bout de quelques siècles, les extraterrestres décidèrent d’exterminer leur première création, et ils accélérèrent l’évolution d’une seconde création, grâce à une meilleure série de tests etc. La vérité, c’est que votre civilisation humaine moderne n’est pas la première sur cette planète mais déjà la septième. Les constructions de la première race sont perdues, mais la cinquième civilisation était celle qui a construit les vastes bâtiments triangulaires que vous appelez « pyramides d’Egypte » il y a 75 000 ans. Les Egyptiens ont seulement trouvé ces pyramides anciennes dans le sable et essayé sans grand succès d’en construire des semblables. La sixième civilisation est celle qui a construit les cités aujourd’hui en ruine que l’on trouve sous la mer dans ce qu’on appelle la « zone de Bimini », il y a 16 000 ans.

La dernière création de la septième race, de votre série, a eu lieu il y a seulement 8 500 ans. C’est la seule dont vous puissiez vous souvenir, et à laquelle vos écrits religieux se réfèrent. Vous vous basez sur des objets archéologiques et paléontologiques qui vous montrent un faux passé très court. Mais comment pourriez-vous avoir connaissance des six créations précédentes ? Et si vous trouvez des preuves de leur existence, vous les niez et vous interprétez les faits de manière erronée, en partie à cause de la programmation de votre mental, et en partie par pure ignorance. Je vais vous donner des informations concernant votre seule création actuelle, parce que les six créations précédentes sont perdues, donc elles ne vous concernent pas.

Une longue guerre fit rage entre les Illojim et nous, et aussi entre certains groupes d’Illojim les uns contre les autres, car beaucoup d’entre eux pensaient que cette recréation incessante d’une race humaine sur cette planète n’avait pas de sens. Les dernières batailles furent menées il y a 5 000 ans, en orbite et en surface. Ces extraterrestres ont utilisé des armes soniques puissantes pour détruire nos cités souterraines, mais nous avons été capables de détruire beaucoup de leurs installations de surface et de leurs bases dans l’espace. Les humains de votre série étaient très effrayés lorsqu’ils observaient nos batailles qu’ils ont transcrites sous forme de mythes. Leur mental n’était pas capable de comprendre ce qui se passait réellement. Les Illojim, qui apparaissaient comme des dieux aux sixième et septième créations, leur ont dit qu’il s’agissait d’une guerre entre le bien et le mal et qu’ils étaient le bien et nous le mal. Ceci dépend certainement du point de vue d’où on se place. Cette planète était la nôtre avant leur arrivée et avant qu’ils lancent leur projet d’évolution de votre race. De mon point de vue, c’était notre droit de les combattre pour notre planète.

Il y a 4 943 années de votre temps exactement, les Illojim ont quitté la planète à nouveau pour des raisons inconnues. (Pour nous, c’est une date importante, que nos historiens appellent « la victoire »). Ils partirent du jour au lendemain, en disparaissant avec leurs vaisseaux sans laisser de trace et en détruisant la plupart de leurs installations au sol. Les humains étaient seuls et leur civilisation put se développer. Parmi nous, nombreux étaient ceux qui prirent contact avec certaines de vos tribus (plus au Sud) au cours des siècles suivants, et purent les convaincre que nous ne sommes pas le « mal », ce que les extraterrestres voulaient leur faire croire.

Pendant ces derniers 4 900 ans, de nombreuses autres races extraterrestres sont arrivées sur la planète. Certaines utilisant les mêmes vieux enseignements et les programmations de votre mental, se sont fait aussi passer pour des « dieux ». Mais les Illojim eux-mêmes ne sont jamais revenus. Précédemment, ils avaient laissé la planète pendant une durée de quelques milliers d’années, c’est pourquoi nous nous attendons à leur retour dans le futur, soit pour clore leur projet, soit pour exterminer également la septième création. Mais nous ne savons pas exactement ce qui leur est arrivé (pour anticiper votre question).

Votre civilisation actuelle ne sait rien de son origine réelle, de son passé réel, de son monde réel ni de l’univers réel. Vous en savez très peu sur nous et notre passé. Et vous ne savez rien de ce qui peut survenir dans le futur. Tant que vous ne comprendrez ni ne croirez ce que je dis, votre espèce sera en danger. Je vous dis la vérité parce que votre ennemi, ce n’est pas nous. Vos ennemis sont déjà là et vous n’avez rien compris. Ouvrez les yeux ou vous allez avoir des ennuis bientôt. Si vous ne croyez pas à ce que je viens de vous dire jusqu’à présent, alors vous devriez croire et vous souvenir de ceci.

Q- Pourquoi pensez-vous que je ne vous crois pas ?

R- J’ai une certaine sensation que vous ne me croyez pas, bien qu’étant assise ici devant vous. Tout ce que je vous ai dit au cours de ces deux dernières heures est la vérité absolue sur votre monde.

Q- Combien d’espèces extraterrestres sont actives sur Terre en ce moment ?

R- Nous connaissons 14 races. 11 sont de cet univers, 2 viennent d’une autre « bulle » et la dernière, extrêmement avancée, vient d’un plan différent. Ne me demandez pas les noms. Presque tous sont imprononçables pour vous, 8 sont imprononçables même pour nous. La plupart de ces races (surtout les plus avancées) vous étudient seulement comme des animaux et ne sont pas très dangereuses pour vous ni pour nous. Nous coopérons avec certaines d’entre elles. Mais 3 races sont hostiles, dont celle qui a pris contact avec certains de vos gouvernements. Elle a échangé sa technologie contre du cuivre et d’autres choses importantes et elle vous a trahis.

Une « guerre froide » a eu lieu, et a toujours cours, entre 2 de ces 3 races hostiles pendant ces dernières 73 années. Il semble que la troisième race soit la « gagnante » dans ce combat inutile. Nous nous attendons à une guerre plus « chaude » entre elle et vous dans le futur proche (je dirais, dans les 10 à 20 ans qui viennent). Cette éventualité nous préoccupe.

Ces derniers temps, des rumeurs ont couru au sujet d’une nouvelle quinzième race qui serait arrivée sur Terre il y a seulement 3 ou 4 ans. Mais nous ne savons rien de leurs intentions et nous n’avons eu aucun contact avec elle jusqu’à présent. Peut-être cette rumeur est-elle fausse.

 Q- Que veulent les extraterrestres hostiles ?

R- Différents minerais, parmi lesquels le cuivre pour leur technologie, ainsi que votre eau (ou plutôt, l’hydrogène qu’elle contient, qui est une source d’énergie pour des process de fusion avancée) et certains éléments de votre air.

De plus, deux races s’intéressent particulièrement à votre corps, à vos tissus humains et à votre sang, car leur propre structure génétique est défectueuse suite à une mauvaise évolution et à des radiations (pour ce que nous en savons). Ils ont besoin de séquences intactes en provenance de votre espèce ainsi que d’autres animaux, pour réparer leur système génétique. Mais ils ne sont pas capables de réparer complètement les défauts de leur ADN parce que le vôtre n’est pas entièrement compatible avec le leur. Ma propre espèce est absolument incompatible avec les leurs, aussi nous ne les intéressons pas. Ils essaient alors de provoquer des croisements entre eux-mêmes et vous en utilisant l’insémination artificielle et des matrices artificielles. Nous supposons que la guerre à venir entre les 3 races, ou entre vous et l’une d’entre elles ou bien avec les trois, se fera pour la conquête des minerais, de l’hydrogène, de l’air et de l’ADN.

Q- Quelle est la raison des « enlèvements » ?

R- Les extraterrestres font ces abductions pour prélever des échantillons d’ovules et de sperme. Quelquefois, les ravisseurs appartiennent à une autre race plus avancée et veulent seulement étudier votre corps et votre mental (qui intéresse certains beaucoup plus que votre corps physique). Ils le font comme vous étudieriez un animal primitif.

Comme je vous l’ai dit, 3 races extraterrestres sont hostiles. Cela veut dire qu’ils ne soucient pas du tout de votre avenir ou de votre vie. Les personnes qu’ils ont « enlevées » en sont très rarement revenues vivantes. Si quelqu’un est capable de raconter un enlèvement, cela signifie, à mon avis, qu’il n’a pas rencontré l’une des races agressives ou qu’il a eu beaucoup de chance d’en revenir vivant. Certaines races avancées qui sont « amicales » ont aussi prélevé du sperme et des ovules, mais pour d’autres raisons.

Q- Vous avez dit qu’il y a seulement 14 races extraterrestres en activité sur la Terre. Mais pourquoi les humains qui ont vu des extraterrestres les décrivent sous tellement de formes différentes ?

R- Je pense avoir déjà répondu à cette question. Comme je vous l’ai dit, les races extraterrestres ont quasiment toutes des capacités mentales beaucoup plus avancées que les vôtres ou que les miennes. Il existe seulement une race extraterrestre qui est dépourvue de ces capacités. Ils sont capables d’apparaître dans votre mental et dans votre mémoire sous l’aspect qu’ils veulent, et cette image « induite » n’a rien à voir avec leur apparence réelle. Vous vous en souvenez d’eux alors comme des humains normaux ou comme des nains gris ou même comme des animaux extrêmement bizarres parce qu’ils veulent que vous gardiez d’eux ce type de souvenir, et quelquefois ils veulent vous faire tout oublier d’une rencontre que vous avez eue avec eux.

Un autre exemple. Vous vous souvenez avoir séjourné dans l’un de vos hôpitaux où des médecins vous ont examiné. Vous ne vous posez pas de questions sur ce qui a bien pu vous arriver, tant que vous n’avez pas pris conscience qu’il n’y a pas d’hôpital dans la rue où vous êtes allé. En fait, vous avez été examiné par eux dans l’un de leurs laboratoires. Vous ne pouvez pas vous fier à votre mental dans ce cas.

Ils apparaissent sous différentes formes dans le but de créer de la confusion et pour que les soi-disant « témoins » d’enlèvement capables de se souvenir des événements, ou qui se croient capables de s’en souvenir, soient tournés en ridicule dans l’opinion. Jusque là, pour ce que nous en savons, ils ont réussi. Croyez-moi, il y a seulement 14 espèces d’extraterrestres sur cette planète, et seulement 8 d’entre elles font des abductions d’humains en ce moment (pour ce que nous en savons). De plus, certains soi-disant « enlevés » ne l’ont pas été et certains extraterrestres de leurs récits ne sont que le fruit de leur imagination ou de leurs mensonges.

Q- Comment pouvons-nous nous protéger contre cette influence sur notre mental ?

R- Je ne sais pas. Je doute que vous le puissiez, parce que votre mental est comme un livre ouvert où ils peuvent presque tous lire ou écrire. C’est partiellement la faute des Illojim eux-mêmes, parce qu’ils ont construit, ou plutôt, mal construit, en partie intentionnellement, votre mental et votre conscience sans mécanismes de protection véritable.

Si vous vous rendez compte que quelqu’un est en train d’essayer de manipuler votre mental, vous pouvez seulement vous concentrer sur ce soupçon et essayer d’analyser chacune de vos pensées et chacun de vos souvenirs. Très important : ne fermez pas les yeux, ce qui induit une forme différente d’onde cérébrale qui vous rend plus accessible encore, ne vous asseyez pas et ne vous allongez pas pour vous reposer.

Si vous parvenez à rester éveillé pendant les premières minutes, vous pouvez peut-être essayer de filtrer les pensées et ondes cérébrales induites, et l’inducteur abandonnera au bout de quelques minutes s’il ne réussit pas, parce que cela va commencer à lui faire mal au cerveau. Ce processus est très difficile et certainement douloureux, et peut vous faire du mal. Aussi, il vaut mieux ne pas essayer de résister, si vous n’avez pas d’autre possibilité. Néanmoins, vous pouvez essayer de faire cela avec les races les plus faibles, pas avec les plus fortes.

Q- Que vouliez-vous dire par « une race vient d’un autre plan très différent » ?

R- Avant de pouvoir vous expliquer cela correctement, vous devez être capable de comprendre l’univers, et cela signifierait un enseignement de votre mental qui serait peut-être inutile (y compris la suppression de certaines barrières) et prendrait plusieurs semaines. Quand je parle d’un « enseignement », ceci ne signifie pas forcément un enseignement par des paroles. J’ai utilisé le mot « plan » ou « niveau » parce que vous n’avez pas de meilleur mot dans votre vocabulaire. Dans ce cas, l’emploi du mot « dimension » serait absolument erroné (même en parlant d’une autre « bulle », c’est faux). Car une dimension ne peut pas exister sans plans.

Si vous étiez une race vivant dans un autre plan, ou bien au-dessus du plan, et que de plus, vous soyez capable sans technologie de pénétrer dans des plans, de telle manière que votre corps n’est pas fait de cette matière que vous connaissez, alors vous seriez l’être le plus puissant que vous puissiez imaginer.

Cette race très avancée s’est développée en dehors d’ici, et en fait ils ont évolué sur une échelle de milliards d’années. Ils seraient capables de vous détruire, de nous détruire et de tout détruire avec une simple pensée. Nous avons été en contact avec eux seulement trois fois au cours de toute notre histoire, parce que leur intérêt pour notre planète est différent de l’intérêt qu’ont les autres races. Ils ne présentent absolument aucun danger pour vous ni pour nous.

Q- Que va-t-il se passer quand la guerre va commencer ?

R- Il est difficile de répondre à cette question. Cela dépend de la race ennemie et de sa tactique. La « guerre » ne correspond pas toujours aux actes primitifs que vous autres humains envisagez par ce mot. La « guerre » peut-être menée à différents niveaux. L’une des possibilités est la « destruction » de votre système social en influençant vos leaders politiques. Une autre possibilité est l’utilisation de systèmes d’armes avancées qui peuvent provoquer des tremblements de terre, des éruptions volcaniques et d’autres désastres (y compris des inondations) qui pourront vous sembler naturels.

Les champs spéciaux induits par la fusion du cuivre dont j’ai parlé précédemment sont capables d’influencer votre climat d’une manière globale. Je pense qu’ils ne vont pas attaquer votre planète directement avant que la civilisation humaine soit affaiblie, parce que vous avez quand même la capacité de détruire leurs vaisseaux (mais pas beaucoup d’entre eux). Je dirais que nous ne sommes pas tout à fait sûrs qu’une guerre « chaude » éclate dans les prochaines années déjà. Je ne souhaite plus parler de ce sujet.

Q- C’est la fin de l’interview. Voulez-vous dire une dernière phrase ou donner un dernier message ?

R- Ouvrez les yeux et voyez. Ne croyez pas seulement votre fausse histoire ni vos scientifiques, ni vos hommes politiques. Quelques-uns uns d’entre eux savent la vérité sur de nombreux sujets, mais ils ne veulent pas informer le public afin d’éviter la confusion et la panique. Je pense que votre race n’est pas aussi mauvaise que certains de mon espèce le pensent, et que ce serait dommage d’assister à votre fin. C’est tout ce que je peux dire. Parcourez votre monde les yeux ouverts, et vous verrez, ou peut-être pas. Votre race est très ignorante.

Q- Pensez-vous que quiconque va croire que cet interview est la vérité ?

R- Non. Mais c’est une expérience intéressante pour mes études sociales. Nous nous rencontrerons à nouveau dans quelques mois et vous me raconterez ce qui s’est passé après la publication de mon message. Il y a peut-être de l’espoir pour votre race.

 

Entretiens avec une Reptilienne

 « The Lacerta Files »

Note du traducteur : Ce texte est une version enrichie (traduction retravaillée, texte intégral) de la version française originelle.

Entretien n°2

Traduction anglaise de Doug PARRISH. Source : http://www.sabon.org/reptiloid/index4.html

Version anglaise téléchargée sur : http://www.luisprada.com/the_lacerta_files

Version française originelle téléchargée sur : https://mondesinvisibles.wordpress.com/2012/12/04/lacerta-interview-dune-reptilienne-2eme-partie-2003/

Encore une fois je réaffirme que ce qui suit est absolument vrai et non pas une fiction. Il se compose de trois cassettes originales enregistrées le 24 avril 2000 avec un magnétophone lors de mon second entretien avec la créature reptilienne connue sous le nom de « Lacerta ».

 À la demande de Lacerta, le texte original de 31 pages a été révisé et raccourci pour répondre à quelques questions et réponses. Certaines questions existantes ont été partiellement réduites ou modifiées, tout en gardant le message et le sens original. Cette partie de l’entretien, que ce soit mentionné ou non mentionné directement dans la transcription, se rapporte principalement à des sujets personnels, à des manifestations paranormales, au système social des Reptiliens, à la technologie extraterrestre et à la physique.

Nous avons changé le lieu et la date du second rendez-vous en raison d’une éventuelle surveillance de ma personne après la publication de la première transcription. Même si tout a été mis en œuvre, sur les conseils de Lacerta, pour garder mon identité secrète, deux jours seulement après la diffusion du document, d’étranges phénomènes ont eu lieu.

N’allez pas croire que je sois paranoïaque. Toutefois la publication de ce second entretien a attiré l’attention officielle ou de certaines organisations. Jusqu’alors, je considérais les personnes qui croient être suivies comme des plaisantins. Mais, après les événements de janvier, j’ai commencé à changer d’avis. Tout a commencé par une panne de ma ligne téléphonique pendant plusieurs heures. Lorsque la ligne téléphonique est revenue, des légers échos, des clics étranges et des bruits de ronronnement se sont manifestés lors de mes appels. Aucun problème n’a pu être détecté.

Pendant la nuit, des données importantes ont disparu du disque dur de mon ordinateur. Le programme de scan a signalé « des secteurs défectueux », qui curieusement correspondent à des zones ayant contenu les données, images et textes de l’interview de Lacerta. Ces « secteurs défectueux » contenaient également des données paranormales dans le champ de mes recherches. Heureusement, le matériel avait été stocké sur un autre disque dur. J’ai aussi découvert par pur hasard des données cachées dans un répertoire caché. Le nom qui apparaissait sur les données et l’index de répertoire était « E72UJ ».

Un ami, expert en informatique, a été incapable de tirer quoi que ce soit de ce nom et alors que je devais lui montrer, l’index du répertoire a disparu. Un soir, j’ai trouvé la porte de mon appartement ouverte et mon téléviseur en marche alors que je suis absolument sûr de l’avoir éteint.

Une fourgonnette avec des symboles britanniques et le logo d’une chaîne de supermarchés européens était garée devant ma maison. J’ai remarqué à plusieurs reprises que la fourgonnette suivait ma voiture, à une distance raisonnable, même quand je me rendais dans la ville de… distante de 65 km. Quand je suis rentré, la fourgonnette était garée de nouveau dans la rue. Je n’ai jamais vu personne entrer ou sortir de celle-ci. J’ai frappé à la portière et aux vitres fumées sans jamais obtenir aucune réaction de l’intérieur. Après environ deux semaines, la fourgonnette a disparu.

Quand j’ai informé E.F. de ces événements, il m’a suggéré de modifier le lieu et la date de la rencontre pour assurer notre sécurité et celle de Lacerta. Le rendez-vous a eu lieu le 27 avril 2000 dans un autre endroit isolé, qui n’a pas fait l’objet d’une surveillance, me semble-t-il.

Encore une fois, tout cela peut sembler étrange et paranoïaque, un peu comme une œuvre de fiction tirée d’un film science fiction de série B. Cependant, je ne peux que répéter et assurer au lecteur : tout cela est la stricte vérité, croyez-moi ou non, ces choses se sont bien passées et continueront de se produire, que vous le croyiez ou non… Jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Notre civilisation court un danger.

3 mai 2000

Ole K.

***

TRANSCRIPTION DE L’INTERVIEW (VERSION COURTE) (Q = Question / R = Réponse)

27 avril 2000

Commentaire de Ole K. La rencontre a commencé par une évaluation des différentes questions et avis recueillis auprès des lecteurs de la première transcription, sous une forme anonyme, suite à la diffusion par mes amis de confiance. Certaines questions, qui faisaient pas moins que 14 pages, contenaient des commentaires allant de l’intégrisme religieux jusqu’à l’accueil à bras ouvert des espèces reptiliennes. Certains commentaires utilisaient des expressions stéréotypées telles que « serviteurs de l’enfer » ou « espèce du mal ». Je ne vais pas détailler plus car je ne souhaite pas relayer ce type de pensée erronée ou radicale.

Q- Que suscite la lecture de ces commentaires religieux et remplis d’animosité ? La relation entre votre espèce et la nôtre est-elle vraiment basée sur ce genre de négation totale ?

R- Ne vous étonnez pas si je ne suis pas en colère, car je m’attendais à des réactions extrêmes. La programmation de refus total de l’existence d’autres espèces (en particulier des Reptiliens) est profondément ancrée dans chacune de vos consciences individuelles. Ce conditionnement ancien remonte au temps de votre troisième création artificielle et, biologiquement parlant, est transmise sous forme d’information génétique d’une génération à la suivante.

L’identification de mon espèce avec les puissances des ténèbres a été l’une des principales intentions des Illojim, qui aimaient à se définir dans le rôle de la puissance de la lumière, ce qui est très paradoxal, étant donné que cette espèce « humanoïde » était extrêmement réactive au soleil.

Si vous vous attendiez à ce que je sois blessée, alors vous voilà déçu. Ces intentions obscures ne sont pas vraiment votre faute : vous suivez simplement en grande partie ce que vous avez hérité de vos ancêtres. En fait, il est toujours décevant que beaucoup d’entre vous n’aient pas réussi à développer une conscience individuelle affirmée, qui vous aiderait à surmonter vos conditionnements.

Comme je l’ai déjà dit, nous avons été en contact direct pendant plusieurs siècles avec certaines de vos tribus primitives. Ces tribus ont réussi à surmonter l’ancienne « programmation » et ont été en mesure de nous rencontrer sans tension, sans haine et sans rejet. Apparemment, beaucoup de vos individus civilisés modernes sont incapables de penser par eux-mêmes, mais ils se laissent guider par la programmation et la religion, qui est aussi une manifestation d’une ancienne programmation et fait partie du plan des Illojim.

Aussi, vos commentaires sont plus amusants qu’irritants, et confirment largement mon hypothèse sur votre système conditionné de pensées.

Q- Donc vous n’êtes pas une « espèce du mal » tel que mentionné précédemment ?

R- Comment dois-je répondre à cela ? Les membres de votre espèce pensent selon un système simple et totalement erroné de généralisations. Pour le dire simplement, il n’existe pas d’espèce totalement mauvaise. Chez tous les extra-terrestres et dans toutes les espèces terrestres, il y a des individus bons et d’autres qui sont mauvais. Cela vaut aussi pour votre espèce. Mais il n’existe pas une espèce qui ne serait que le mal incarné. Ce concept est vraiment très primitif. Vous croyez depuis des temps immémoriaux ce que vous devez croire, ce qui était programmé pour vous de croire par vos créateurs.

Toutes les espèces connues, même les plus développées, se composent d’un grand nombre de consciences individuelles (une partie de la conscience est individuelle, même s’il existe des connexions aux champs de conscience collectifs). Ces esprits auto-suffisants sont en mesure de choisir librement leur mode de vie qui peut être bon ou mauvais, en fonction de vos normes humaines. Encore une fois, tout dépend du point de vue. Votre peuple n’est pas vraiment en mesure de juger si les actes d’une espèce beaucoup plus avancée sont bons ou mauvais, parce que votre niveau d’observation, qui est inférieur, ne permet pas de faire une évaluation. Vos termes simplistes « bons » ou « mauvais » illustrent en tout cas une tendance à la généralisation. Dans ma langue, nous avons plusieurs concepts pour décrire les différentes nuances de comportements individuels selon les normes sociales.

Même si des races extra-terrestres ont tendance à agir avec hostilité envers vous, ce ne sont pas pour autant des « espèces du mal », bien qu’elles agissent de manière négative vis-à-vis de votre espèce. Ils ont leurs propres raisons et ne se considèrent pas comme mauvais. Si votre façon de penser était plus linéaire et concentrée, comme la leur, vous auriez le même comportement. L’attitude d’une espèce vis-à-vis d’une autre espèce dépend principalement de leurs façons de penser respectives, chaque espèce définissant ses priorités.

Classer en « bon » ou « mauvais », c’est vraiment primitif, car la survie de toute espèce plaide en faveur de la variété, parmi laquelle la vôtre, et même la diversité des pires actions. Je n’exclus pas les miens de tout cela, car il y a eu quelques événements négatifs dans le passé pour lesquels je ne suis pas d’accord mais que je ne détaillerai pas. Aucun de ces événements n’a eu lieu au cours des 200 dernières années de votre échelle de temps. Mais retenez bien ceci : il n’y a pas de race absolument bonne, de même il n’y a pas de race absolument mauvaise. Parce que chaque race est composée d’individus.

Q- Dans les courriers que j’ai reçus, la demande revient plusieurs fois de donner plus de détails sur la physique de pointe que vous avez abordé la dernière fois. Beaucoup de gens disent que vos paroles n’ont aucun sens. Par exemple, comment fonctionnent les OVNIS, comment ils volent, comment font-ils ces manœuvres ?

R- Comment dois-je expliquer cela aux gens ? Il n’est pas si simple de répondre. Laissez-moi réfléchir une minute. Je vais encore utiliser des mots très simples pour vous faire comprendre les principes fondamentaux d’une science de pointe. Essayons ceci : vous avez besoin de quelques données de base.

La première chose est d’abord de briser le concept même du monde physique, parce que chaque existence se compose de différentes couches. Disons pour simplifier, que le monde physique se compose d’une illusion matérielle et d’une sphère d’influence2.

Certaines conditions physiques sont associées seulement avec le domaine matériel (comme dans le concret), tandis que d’autres conditions plus compliquées sont associées uniquement à la sphère d’influence du monde matériel. Votre conception du monde physique est basée sur une illusion matérielle simple.

Cette illusion est subdivisée en 3 conditions de base ou élémentaires de la matière. Il y a aussi une 4ème condition très importante, à laquelle vous faites plus ou moins attention quand vous faites un choix, à la frontière de la sphère d’influence ou du domaine du plasma. Pour vous, la théorie d’une transformation contrôlée ou d’une élévation de la fréquence de la matière et l’existence stable d’une 4ème condition de la matière n’est pas très répandue, ou du moins existe à un niveau très primitif.

En fait, la matière a seulement 5 états, mais une explication sur l’état post-plasmatique nous emmènerait trop loin. En outre, il n’est pas nécessaire pour comprendre la théorie fondamentale. Il est lié à plusieurs phénomènes que vous avez classés comme paranormaux.

Revenons aux théories principales : le plasma… Avec le plasma, il ne s’agit pas seulement de « gaz chaud », auquel vous réduisez ce concept, mais il est question d’une condition agrégée de la matière plus élevée. L’état de plasma de la matière est une forme spéciale de la matière qui se situe entre son existence réelle et la sphère d’influence. Il s’agit d’une perte totale de masse et de l’agglomération d’énergie de diverses formes chaque fois que la matière est « poussée ou enfoncée ».

Le 4ème état de la matière est très important pour certaines conditions physiques qui peuvent être utilisées par exemple pour… comment vous faire comprendre… pour produire de l’anti-gravité. Il s’agit d’un mot humain étrange et pas très correct, mais vous devriez mieux comprendre de cette manière. Essentiellement, dans le monde réel de la physique, il n’y a pas de forces bipolaires, mais plutôt un « comportement réflexif dépendant de l’observateur » d’une seule grande force unifiée à différents niveaux. Avec l’anti-gravité ou la distribution en niveaux des caractéristiques de gravité, on peut, par exemple, faire léviter de la matière solide. Cette méthode est utilisée par nous et par des extraterrestres comme moyen de propulsion pour les OVNIS.

Vous avancez, à un niveau encore très primitif, vers un principe similaire qui est utilisé dans vos projets militaires secrets. Mais puisque vous avez plus ou moins volé cette technologie (qui a été volontairement transmise avec des erreurs par des extraterrestres), il vous manque une profonde compréhension de la physique. Par conséquent, vous rencontrez des problèmes d’instabilité et de radiation avec vos OVNIS. Vous avez subi nombreuses pertes humaines suite à cette radiation intense et aux perturbations du champ. Ceci illustre aussi les problèmes que vous rencontrez par rapport à ce que vous pensez être « bon » ou « mauvais ».

Vous jouez avec des forces inconnues et, à partir de là, vous acceptez la mort de vos semblables, car selon vous ils meurent pour une cause plus importante, c’est-à-dire l’avancement de votre technologie, qui à son tour va être utilisée à des fins de guerre c’est-à-dire des buts négatifs. On peut vous accorder le bénéfice du doute. Seule une minorité de votre espèce est informée de ces projets extraterrestres qui sont classés comme top secret.

On vous a dit que plus le numéro atomique et / ou la classification périodique des éléments est élevé, plus simple est l’élévation de la condition, mais ce n’est que partiellement exact. Si vous ne pouvez pas établir les limites de ces forces, alors vous feriez mieux de ne pas essayer. Mais votre race a toujours été ignorante et a essayé depuis les temps immémoriaux de jouer avec des forces que vous n’avez jamais comprises. Pourquoi cela devrait-il changer ?

Rappelez-vous de la fusion du cuivre. Grâce à la fluctuation de l’angle droit avec un champ de radiation induit, le cuivre est fondu avec d’autres éléments. L’illusion de la matière est fusionnée, les champs de la sphère d’influence se chevauchent les uns avec les autres, mais la principale force serait réfléchie par ce process et prendrait une caractéristique quasi-bipolaire. La connexion résultante et le champ ne seraient donc pas stables dans les conditions normales de la matière et ne conviendraient pas pour certaines tâches. En conséquence, le spectre du champ entier est élevé à une condition supérieure comme le plasma, où le spectre est associé à ce changement dur vers le pôle opposé (le mot n’est pas correct) du champ de force, ce qui ressemble beaucoup à un changement gravitationnel.

Ce changement entraîne une « inclinaison » de la force de répulsion quasi-bipolaire, qui dès lors ne coule plus à l’intérieur du champ de force mais en partie vers l’extérieur du champ. Le résultat est un champ de force réflexif inter-stratifié, qui est très difficile de moduler du fait de certaines limites techniques liées à ses propres caractéristiques. Il peut également accomplir une multitude de tâches, par exemple, faire voler et manœuvrer des objets massifs. Il peut aussi servir de camouflage dans le domaine du rayonnement électromagnétique et permettre de manipuler une séquence temporelle d’événements, dans une mesure très limitée, et d’autres choses.

Connaissez-vous l’« effet tunnel quantique » ? Des équilibrages d’amplitude dans la matière réelle peuvent être obtenus avec l’un de ces types de champs si la fréquence et la distance du plan du champ sont suffisamment élevées. Malheureusement, tout ce que j’ai expliqué en utilisant vos mots s’avère basique, j’en ai peur. Cela peut sonner plutôt étrange et certainement impossible pour votre compréhension, mais peut-être que cette explication simple pourra vous aider à comprendre. Mais encore une fois, peut-être pas.

Q- Y a-t-il une explication scientifique des phénomènes paranormaux, telles que vos facultés mentales ?

R- Oui. Pour expliquer, il faut comprendre la réalité physique de la sphère d’influence. Je vais essayer… Vous devez vous détacher mentalement de l’illusion qui vous fait croire que ce que vous voyez est la vraie nature de l’univers. C’est au mieux la surface d’un aspect. Imaginez que toute la matière ici, cet écran, ce crayon, cet appareil, ce papier, n’existent pas vraiment, mais sont simplement le résultat d’une oscillation de champs et d’une concentration d’énergie. Toute la matière que vous voyez, chaque créature, chaque planète et étoile dans cet univers, a une « équivalence énergie information » dans la sphère d’influence, qui est située dans un champ principal, le niveau général des choses. De plus, il n’y a pas qu’un seul niveau mais plusieurs.

La fois précédente, j’ai indiqué qu’une espèce très avancée est capable de changer de niveau, ce qui est quelque chose de complètement différent du simple changement de bulles, car les bulles sont une partie de chaque niveau et de tous les niveaux. Est-ce que vous comprenez-vous ? Les dimensions, comme vous appelez, sont une partie d’une bulle solitaire. Les bulles ou la mousse universelle sont une partie d’un niveau. Les niveaux sont les couches dans la sphère d’influence. La sphère d’influence, agissant dans la capacité d’une seule taille physique, est essentiellement infinie. Elle est composée d’innombrables couches d’énergie information et de niveaux généraux. Il n’y a pas de niveau zéro dans les sphères d’influence, qui sont toutes les mêmes, mais qui sont séparées grâce à leurs conditions d’énergie. Je vois que je vous rends perplexe. Peut-être vaut-il mieux arrêter là cette explication ?

Q- Non, allez-y. Comment surviennent les pouvoirs paranormaux ?

R- Eh bien, c’est d’accord. Essayons quelque chose de plus simple. Encore une fois, ce n’est pas tout à fait correct pour moi, mais commençons de cette manière. La matière tangible de ce côté se reflète dans la sphère d’influence comme un champ composé de couches distinctes. Ces couches contiennent de l’information, par exemple, sur la structure simple de la matière ou la fréquence de la corde, elles stockent aussi des informations provenant du développement de la matière.

Connaissez-vous le concept de l’homme des « champs morphogénétiques » ? On pourrait définir cette couche ainsi. Par ailleurs, il existe aussi une autre couche intermédiaire pour laquelle vous n’avez aucun concept, car cette théorie est absente de la pensée humaine. Appelons-la « para-couche » car cette couche est principalement responsable de tout ce que vous appelez phénomènes psi et paranormal, et se trouve en dehors des limites de votre science primitive. Cette para-couche se situe entre les couches de la matière et les couches morphogénétiques d’un champ dans la sphère d’influence. Elle peut s’intégrer activement dans les deux.

Votre corps, par exemple, se reflète comme un champ dans la sphère d’influence. Cela ne signifie pas qu’il n’existe pas aussi ici, comme la chair, le sang, les os, sous forme de cordes de matière ou d’atomes, mais pas seulement.

L’existence est toujours une dualité. Certaines couches du champ contiennent des informations simples sur la matière solide de votre corps et sa fréquence, alors que d’autres couches contiennent des informations sur votre esprit, votre conscience ou, en parlant d’un point de vue religieux humain, votre âme.

La conscience dans ce cas est une simple matrice d’énergie, divisée en différentes couches de votre champ dans la sphère d’influence, ni plus ni moins. Une conscience authentique existe aussi ici, dans le côté matériel, mais seulement sous forme de post-plasma (la 5ème forme de la matière). Avec les connaissances physiques nécessaires et la technologie correspondante, la matrice de la conscience, ou âme, peut aussi être séparée du reste de son champ. Une fois enlevée, elle peut continuer à exister, de manière auto-suffisante, pendant un certain laps de temps. En occultisme, on appelle cela « vol de l’âme ». Mais par-dessus tout, gardez en mémoire que nous sommes dans le domaine de la science, et non pas de la magie noire ou des forces obscures.

Commentaire de Ole K. Le « vol de l’âme » a été cité dans un des commentaires à connotation intégriste religieuse par rapport aux Reptiliens.

Mais revenons à la question. Les créatures aux capacités mentales plus puissantes peuvent avoir une influence directe sur la para-couche grâce à leurs champs de conscience. Or, cette couche ne se limite pas à l’individu, mais est plutôt une partie de la couche d’information générale (vous pouvez l’appeler au sens prosaïque « âme collective ») qui est reliée à toute la matière animée et inanimée et à toutes les consciences existant sur le plan principal. Ces compétences trouvent leur origine dans le côté matériel, dans la glande pituitaire, qui est toujours en mesure de générer les fréquences qui contrôlent activement la sphère d’influence. Vous-même pouvez théoriquement le faire, mais vous êtes fortement bloqués sur ces choses. Comme je l’ai dit, la para-couche peut interagir avec le mental aussi bien qu’avec la matière.

Par exemple, si je décide d’utiliser mes capacités mentales pour faire bouger ce crayon, alors, pour faire simple, j’imagine dans mon mental comment ma conscience s’élargit du côté matériel jusqu’au crayon sous la forme de post-plasma. Dans la sphère d’influence, cela provoque parallèlement une commande automatique de la couche de la conscience demandant à la para-couche d’interagir avec la couche matérielle du crayon. Comme la para-couche n’est pas limitée au corps, ce n’est pas un problème que le crayon soit là, car je peux à coup sûr l’atteindre sans bouger mon corps physique. Post-plasma, de ce côté, para-couche sur l’autre. J’ai le contrôle sur le crayon et l’interaction amène la champ matériel du crayon au point où il peut par exemple changer la manière de se déplacer.

Commentaire de Ole. K. Je certifie que le crayon en question a brusquement sauté à ce moment précis en l’air à une hauteur de 20 cm puis est retombé sur la surface de la table. Le bruit est clairement perceptible dans la bande enregistrée. Personne de visible n’a touché le crayon.

Q- Fascinant. Quel type d’activités paranormales pouvez-vous déclencher ainsi ?

R- Tout type. Tout ce que vous appelez paranormal. Comme je le disais, cette couche spéciale se trouve dans la sphère d’influence entre les couches d’information morphogénétique et les couches de la matière et peut interagir avec les deux parties. Cela entraine qu’on peut interagir avec la matière solide, aussi bien qu’avec le mental ou les informations mentales, et que nous pouvons faire tout ce qui est normalement désigné comme télékinésie et télépathie. L’« absorption de connexion » avec une autre conscience est généralement séparée dans la procédure de la simple influence de la matière, puisque différents champs de conscience œuvrent avec différentes oscillations. Une conscience qui envoie ou qui écoute doit d’abord parfaitement s’adapter à l’autre mental, avant de pouvoir y accéder. La plupart des espèces ont également la faculté de bloquer cet accès extérieur, mais vous n’avez pas encore cultivé cette capacité.

En général, la règle est : plus les capacités paranormales d’une espèce sont développées, plus leur adaptation et l’accès au mental sont faciles. Nos capacités propres ne sont pas aussi développées. Nous devons donc d’abord apprendre à manier l’influence mentale extraterrestre avant de pouvoir utiliser le camouflage par exemple, tandis qu’avec vous c’est aussi simple que si vous aviez un interrupteur marche / arrêt. Certaines de ces compétences sont également en partie héritées. Par exemple, la mère et l’enfant de mon espèce sont parfaitement inter-connectés au cours des premiers mois de vie, ainsi que dans l’œuf et l’utérus de la mère, et peuvent communiquer par télépathie. Pour vous influencer, nous avons besoin de pratiquer un peu, malgré votre structure simple.

Par conséquent, il est interdit, par exemple, pour les adultes dans mon cas, d’aller à la surface de la terre avant l’« Âge de l’illumination » Ce terme est synonyme, entre autres choses, de la force physique complète. Si ces compétences n’étaient pas pleinement développées, le risque d’être découvert par vous serait alors trop grand. Au fait, il existe évidemment de nombreux enseignements secrets sur les possibilités pour développer ces capacités, mais je n’en sais presque rien.

Chaque fois qu’on veut influencer un mental extraterrestre, il y a des grandes étapes à respecter. Tout d’abord, on doit percevoir son oscillation, ce qui est généralement fait automatiquement par notre cerveau, c’est-à-dire, pour l’un une oscillation du champ, pour l’autre les ondes quasi-électriques du cerveau dans l’espace matériel. Ce n’est pas particulièrement difficile. Après quoi, il suffit de chercher l’autre conscience dans le mental avec une manifestation post plasma, la sphère d’influence réagit et crée la connexion. Ainsi, on peut transférer des informations du premier mental et on peut enregistrer les informations désirées dans le second mental au bon endroit. Vous m’avez demandé la fois précédente si vous pouviez vous protéger de cette influence, et je vous ai répondu que seul un cerveau éveillé et concentré a la capacité de résister à cela.

Dans cet état mental, les oscillations peuvent changer très brusquement et l’accès se complique alors. Pour être plus précis, on peut le vivre comme un recul douloureux. Mais si vous fermez les yeux, alors le champ devient « plat », et l’accès extérieur au mental est immédiatement possible et sans restrictions. Contre une espèce beaucoup plus avancée, vous n’avez absolument aucune chance. Ils sont capables de régler leurs oscillations mentales plus vite que vous pouvez en changer. Je pourrais aussi le prouver sur vous, mais la dernière fois que j’ai essayé sur vous, vous avez été si effrayé et confus que je pense qu’il est préférable d’en rester à la seule explication.

Cette explication a probablement pour vous une connotation, comme vous l’avez dit, très ésotérique, occulte ou magique. Cela est dû à votre manque de connaissances de base qui vous empêche de voir comment les choses sont réellement. Tous les phénomènes paranormaux ont une origine purement scientifique. Rien de tout cela n’a à voir avec des pouvoirs surnaturels. Nous grandissons avec cette connaissance, nous savons comment utiliser ces pouvoirs et nous connaissons leurs origines. Nous connaissons à la fois la théorie et la pratique. Vous pas encore. Donc, vous ne comprenez pas du tout ce qui se passe dans votre monde, vous ne voyez qu’un seul côté de l’existence, et pas l’autre (je parle ici des deux côtés physiques). Tout phénomène « paranormal » est dualiste, il existe autant que dans l’espace matériel que dans la sphère d’influence. Pour expliquer… On ne peut l’expliquer qu’en acceptant la réalité de la sphère d’influence car elle est la base. Je préfère en finir avec les questions scientifiques car vous semblez avoir des difficultés à les comprendre. Nous perdons un temps précieux.

Q- Une dernière question. Lors de notre première rencontre en décembre 1999, vous avez clairement fait part de votre intention de ne pas aborder des questions d’ordre scientifique et paranormal. Pourquoi cette ouverture, maintenant ?

R- La dernière fois, je n’ai vu aucune nécessité de vous surcharger avec des concepts de ce type (et maintenant vous êtes manifestement surchargé). J’ai donc décidé d’approcher ces questions à la périphérie. Apparemment, cependant, certaines de mes démonstrations d’aujourd’hui vous ont amené à réfléchir à votre monde, et ce n’est certainement pas une mauvaise chose. Et de toute façon, vos scientifiques vont considérer mes propos comme de la « fumisterie ». Par conséquent, je ne vois pas de danger particulier à diffuser ces informations. Personne n’y fera vraiment attention. En fait, ceux qui m’ont traité de « créatures du mal » se fondent sur la croyance à l’occultisme et à la magie, deux choses qui n’existent pas du tout. Il n’y a pas de magie, il n’y a que de la science avancée, et tout ce que vous étiquetez comme « magique » est seulement une partie de la science. Si vous pouviez comprendre cela, ce serait déjà un grand pas en avant dans votre développement. Mon ouverture sur ces questions se termine ici. D’autres questions, s’il vous plaît.

Q- Bon. Parlons OVNIS. Pouvez-vous expliquer comment notre gouvernement a obtenu du matériel OVNIS au point de pouvoir lancer ses propres projets ? Cela a-t-il quelque chose à voir avec l’« incident e Roswell » ?

R- Oui, mais cet incident n’était pas le premier. Je ne suis pas historien, j’étudie votre comportement actuel, alors ma connaissance de ces événements dans votre histoire n’est sans doute pas très complète. Je vais essayer de vous expliquer ce que je sais des événements survenus à l’époque. Laissez-moi réfléchir une seconde… Des 1946 à 1953 de votre calendrier, il y a eu 5 cas de vaisseaux spatiaux extraterrestres qui se sont écrasés à la surface de la Terre. Dans l’accident que vous appelez « incident de Roswell », il n’y avait pas qu’un seul vaisseau extraterrestre en cause, mais deux vaisseaux se sont écrasés, suite à une collision, dans différentes zones d’un pays à l’Ouest, que vous appelez Etats-Unis. Veuillez noter que ces vaisseaux peuvent continuer à léviter un certain temps, même s’ils sont endommagés, ce qui explique la différence dans les points d’impact. Ce crash n’était pas le premier mais le deuxième et troisième. Un autre vaisseau s’est écrasé en 1946, mais il était trop endommagé pour être utilisable.

Une précision avant de continuer cette explication. Il peut vous sembler ridicule qu’autant de vaisseaux spatiaux extraterrestres avancés s’écrasent en une dizaine d’années. L’explication en est fort étrange mais correcte. Le problème n’est pas lié à la navigation du vaisseau lui-même, mais à la direction du champ de votre planète. Cette espèce extraterrestre, qui avait à cette époque des vaisseaux en forme de disque, utilisait un système de propulsion fonctionnant sur le principe normal de la fusion mais avec une technologie non conventionnelle d’alignement sur le champ magnétique. Cette technologie avait des avantages mais aussi des inconvénients. Le champ de répulsion devait évidemment faire un angle précis avec le champ magnétique terrestre. Cette espèce utilisait dans ses vaisseaux une technologie d’alignement, par laquelle le champ se verrouillait sur tous les points du champ magnétique terrestre. A cette époque, cette espèce venait d’arriver sur terre et leur point d’origine se situait sur une planète dont le champ magnétique était plus stable, sur laquelle ils avaient conçu leur système de navigation.

Le champ magnétique de la Terre n’est pas tout à fait stable. Il est soumis à des variations cycliques et prend la forme d’un vortex de champ dans des conditions défavorables. Chaque fois qu’un vaisseau équipé d’un de ces systèmes de navigation se retrouve dans une fluctuation du champ ou dans un vortex trop fort, alors pour une courte durée le champ de répulsion ne peut plus s’aligner correctement et le vaisseau se met à planer, sans contrôle de sa trajectoire de vol. Le système de navigation fonctionne correctement, mais comme le champ fluctue dans toutes les directions, le vaisseau peut s’écraser.

Dans le cas de 1947, d’après mes informations, un des vaisseaux fut pris dans une fluctuation, son champ se connecta non intentionnellement sur celui du leader de la flotte et il s’ensuivit une collision avec un autre vaisseau dans laquelle les deux engins furent gravement endommagés. La fluctuation magnétique à ce moment-là fut probablement causée par une perturbation électrique due à des phénomènes météorologiques. Finalement, les deux vaisseaux s’écrasèrent, l’un d’eux près du point de collision, l’autre à une centaine de kilomètres. Tous les occupants furent tués sur le coup. La fine structure en coque de ce type de vaisseaux en forme de disque n’était pas très stable en soi, étant donné que ces disques n’avaient pas été conçus contre les accidents ni pour le vol dans un champ magnétique soumis à des forces externes.

L’armée a d’abord récupéré des morceaux avant de trouver les vaisseaux avec les créatures mortes à l’intérieur. Ils ont immédiatement classé l’affaire « top secret » et ont tout rapporté dans leurs bases militaires pour analyser le système de navigation. Le plan secret était d’utiliser plus tard la technologie extraterrestre contre les ennemis de ce grand pays. Tout cela est aussi primitif que ridicule. Je crois me souvenir, je ne vais pas préciser la date exacte, qu’entre 1949 et 1952, un accident horrible eut lieu lors de travaux sur l’épave. D’après mes sources, c’est ce que les membres de ce gouvernement ont dit aux membres de mon espèce, tout a été déclenché par l’activation involontaire d’un des composants du pilotage dans des conditions non protégées. Il en résulta que l’environnement fut transformé dans un état ressemblant à du plasma pendant une courte période de temps, provoquant accidentellement la transformation soudaine du champ électrique général en une impulsion magnétique d’une puissance extrême.

Savez-vous quel effet se produit lorsqu’une secousse magnétique plasmatique entre en contact avec un organisme ? Bien sûr que non. Cela crée une perturbation dans la structure du champ magnétique et une réponse bioélectrique. Imaginez, si vous voulez, un corps humain dévoré par des flammes ardentes pendant 3 ou 4 jours. Ces flammes ne brûlent pas à l’extérieur mais consument le corps jusqu’au dernier élément. Vous avez une idée approximative de ce qui s’est passé. Je pense que 20 à 30 de vos scientifiques sont morts dans le laboratoire.

Deux autres crashs se produisirent, en 1950 et 1953, sur un bassin versant du continent américain. Ces vaisseaux ont été récupérés relativement intacts. Pour l’accident de 1953, si je me souviens bien, le système de navigation était même intact. C’est grâce à ce dispositif, que vous avez pu observer pour la première fois, que vous avez compris le concept mais de manière erronée et que vous en avez reconstruit un avec des erreurs. Aujourd’hui encore, vous n’avez pas encore réussi à tout mettre en place. Cette race, qui a construit ces vaisseaux (que j’ai classée parmi celles qui sont hostiles) s’inquiétait naturellement des recherches technologiques que votre race allait faire. Ils ne voulaient pas, à ce moment-là, engager un conflit direct avec vous. Ils ont donc choisi la voie diplomatique et sont entré en contact avec ce gouvernement dans les années 60.

Bien sûr ils n’ont pas révélé les vraies raisons pour lesquelles ils étaient ici (le cuivre, l’hydrogène, l’air) mais se sont plutôt présentés comme des « chercheurs » curieux et ont proposé de vous montrer le principe de fonctionnement des vaisseaux, en échange de quelques « faveurs ». Naïfs comme vous êtes, vous avez accepté… et vous avez été trompés. Vous leur avez donné les matières premières, vous leur avez donné des endroits sûrs pour leurs bases, vous leurs avez donné accès à vos données de défense les plus confidentielles, vous leur avez donné l’accès à votre ADN et plus encore. Tout cela juste pour assouvir votre soif de pouvoir et d’information.

Les espèces extraterrestres ont bien entendu rapidement remarqué qu’ils avaient affaire à des créatures simples d’esprit, vous donnant de fausses informations, surtout en ce qui concerne leur technologie, afin de profiter encore plus de la coopération avec vous. Par exemple, ils vous ont dit que le système de navigation ne peut être construit qu’avec des éléments instables, d’un numéro atomique élevé, mais en omettant de préciser que ce système peut être fabriqué avec des variantes qui le font fonctionner parfaitement avec des éléments stables d’un numéro atomique inférieur, et généralement c’est ainsi qu’ils procèdent. Avec ces demi-vérités, ils vous ont rendu dépendants de la synthèse d’éléments à numéro atomique élevé, et donc renouvelés par leur propre technologie. Leurs suggestions pour la construction de vos « OVNIS » ont été conçues de telle sorte que la solution à des problèmes existants génère en parallèle de nouveaux problèmes. Ils ne vous ont jamais dit toute la vérité, mais ont élaboré des mensonges de plus en plus sophistiqués, qui ont conduit à d’autres problèmes techniques, vous rendant dépendants d’eux.

Dans la fin des années 70 et début des années 80, cela s’est focalisé autour de plusieurs événements qui eurent lieu entre les espèces extraterrestres et le gouvernement humain. Je ne vais pas détailler n’étant pas sûre de mes informations. Il s’agissait d’un nouveau, ou plutôt, d’un ancien problème technique avec les vaisseaux que vous aviez construits par vous-mêmes, dont les systèmes de camouflage et de navigation étaient défectueux lors des vols d’essai à l’air libre. Pour cette raison, le secret de l’opération était menacé. Vos militaires et vos hommes politiques en ont conclu qu’après plus de 20 ans, ils avaient été trompés par les espèces extraterrestres. Un grand nombre d’incohérences et de non-respect des limites des traités par les deux parties conduisit à une altercation entre vous et les extraterrestres, qui eut son point d’orgue dans le décollage de 3 appareils aériens extraterrestres grâce à une arme IEM (à impulsions électromagnétiques) et dans une escarmouche armée sur une de leurs bases souterraines.

Suite à ces attaques, les espèces extraterrestres ont rompu tous les contacts avec vous et ont été très en colère après vous, ce qui se comprend. Aussi, je compte cette espèce extraterrestre parmi les trois qui vous sont hostiles. Tandis que les deux autres sont plus occupées par leurs affaires, se livrant une guerre froide pour la domination sur votre planète, vos anciens « amis » et partenaires se préparent à s’offrir la domination absolue sur les matières premières et sur l’ADN humain. À l’heure actuelle, il est probable qu’ils manquent de possibilités techniques et des forces nécessaires pour atteindre leurs objectifs directement. Néanmoins, nous prévoyons qu’ils peuvent lancer certaines actions négatives contre vous, peut-être d’un niveau plus subtil, dans les années ou dans les décennies à venir.

Q- Les autres espèces extraterrestres ne font rien contre ces actes de guerre ? En particulier les races plus avancées n’ont-ils pas le devoir de faire quelque chose ?

R- Vous vous trompez. Plus précisément, les espèces extraterrestres avancées ne s’intéressent pas à votre avenir. Pour eux, vous êtes comme des animaux, des animaux dans un grand laboratoire. Il est certain qu’une intervention extraterrestre sur votre planète perturberait leurs projets, mais je ne pense pas qu’ils soient prêts à accepter une confrontation directe avec d’autres espèces pour cette raison. Nombre d’entre eux pourraient tout simplement chercher une autre planète pour faire leurs recherches, ou ils pourraient étudier votre comportement et votre conscience en restant à distance, car les situations de crise ont un intérêt pour leurs études.

Lorsque vous regardez une fourmilière, et qu’une autre personne arrive et écrase cette fourmilière, que faites-vous ? Vous poursuivez votre chemin, vous cherchez une autre fourmilière, ou vous observez les fourmis dans un état de crise. Mais est-ce que l’un d’entre vous, même s’il était plus grand et plus fort que celui qui a écrasé la fourmilière, va prendre la défense des fournis ? Non. Vous devez vous mettre à la place des extraterrestres avancés pour comprendre leur point de vue. Vous êtes des fourmis pour eux. N’attendez aucune aide de leur part.

Bien sûr, nous demanderions de l’aide s’il s’avérait évident que vos anciens partenaires se sont ligués contre vous. Certains membres du gouvernement humain sont pleinement conscients de notre existence, en particulier sur la base d’anciens concepts religieux. Par exemple, une construction gigantesque en partie souterraine est abritée dans une de vos grandes capitales. Elle est entièrement occupée par mon espèce, est dotée d’un accès direct à une cage d’ascenseur et à un complexe souterrain. Dans ce bâtiment, des réunions partielles ont eu lieu et ont encore lieu entre nous et les humains. Nous vous avons transmis ces données au cours des dernières années. Selon mes informations, nous souhaitons nous tenir le plus loin possible du conflit. Vous devez apprendre à résoudre vos problèmes par vous-mêmes, ou devenir suffisamment intelligents pour éviter de créer de telles situations. Que va-t-il se passer, qui sera de votre côté, seul le temps nous le dira. Mais je ne souhaite pas vous donner d’indications sur cela.

Q- J’ai ici 5 photos d’OVNIS différents, ou du moins qui semblent montrer des OVNIS. Pourriez-vous les regarder et me dire laquelle de ces photos montre des vrais engins volants extraterrestres ?

R- Je peux essayer. Vous me posez de nombreuses questions aujourd’hui auxquelles je ne peux pas répondre de manière certaine. Ne surestimez pas mes connaissances, je ne suis pas un expert en technologie extraterrestre ni en construction de vaisseaux extraterrestres. En fait, les « OVNIS » authentiques présentent des détails techniques et des particularités qui les font distinguer aisément des phénomènes naturels ou des créations humaines. Il arriva que vous falsifiiez le schéma d’un appareil authentique. Donc ce n’est pas si facile d’identifier un objet avec certitude. Je vais essayer. Montrez-moi les photos.

Commentaire de Ole K. Elle regarde les photos de chaque OVNI pendant quelques secondes et puis trie les photos 1, 3 et 5.

Ces trois images sont des contrefaçons évidentes ou des mauvaises identifications. Sur la première photo, il semble presque certain qu’un vaisseau extraterrestre réel a été adapté sous forme d’un modèle réduit. Il lui manque des caractéristiques importantes qui sont étroitement liées au champ technique et physique associé. De manière générale, plus le contour et les couleurs sont nets, plus il est probable qu’il s’agisse d’un faux, car un vaisseau en lévitation est généralement caché dans un état de champ modifié, ce qui fausse les couleurs et les formes selon l’alignement.

Cela pourra paraître étrange, mais les photos qui sont floues et dont les couleurs sont modifiées peuvent parfois indiquer un signe d’authenticité. En fait, cet objet survole l’eau. S’il s’agissait d’un vaisseau réel, on devrait voir au moins de la houle ou une onde à la surface. Comme la surface est plate, ce n’est certainement pas un vaisseau authentique. À mon avis, aucune de ces trois photos ne montre de vrais objets volants ou OVNIS.

Ici, dans cette photo, je ne vois aucun objet artificiel en vol. Il semble s’agir d’un reflet de lumière dans l’appareil photo. Vous devriez être vraiment suffisamment intelligent pour ne pas tomber dans de telles confusions. Comme le grand public a couru après des faux et des contrefaçons pendant longtemps, il découvrira probablement trop tard ce qui se passe réellement en face de lui dans l’atmosphère.

Photo 2 : Albiosc, France, 1974

Celui-ci semble authentique, il présente au moins les caractéristiques nécessaires. A première vue, je pourrais l’attribuer à une espèce extraterrestre qui a visité votre planète au cours des 35 dernières années. L’objet même est métallique et en forme de disque, il est certainement perturbé au niveau des formes et des couleurs grâce à effet de champ. Ces quatre excroissances longues et blanches en-dessous du vaisseau ressemblent à une sorte d’utilisation de la lumière quasi-gravitationnelle, c’est-à-dire que le champ de force universelle est modifié dans le sens d’une gravité simulée.

En réalité, il ne s’agit pas d’une vraie lumière (ce n’est pratiquement jamais une vraie lumière quand vous voyez des OVNIS éclairés) mais un champ de forme spécial puissamment chargé qui se manifeste dans l’espace matériel sous forme de quasi-lumière. La raison de l’activation de ce système spécial à haute énergie dans l’atmosphère ne m’apparaît pas clairement. C’est peut-être un moyen d’étudier ou d’influencer l’environnement. En tout cas, c’est vraiment imprudent pour cette espèce extraterrestre que de laisser photographier cette technologie par les humains. Et bien, je suppose que la plupart d’entre vous n’y comprennent rien, et que ceux qui la comprennent ne vont pas en parler publiquement.

Photo 4 : Petit Rechain, Belgique, 1990

Celui-ci est un authentique objet aérien. Il n’est en rien extraterrestre. Les objets aériens triangulaires ne sont tout simplement pas utilisés par les espèces extraterrestres, ou plus exactement pas dans cette forme-là. Ce genre de forme de fuselage provient d’un concept humain. Il s’agit d’un de vos projets militaires secrets que vous avez mis au point, avec l’aide de la technologie extraterrestre incomplète, qui vous a été fournie par des extraterrestres dans les années 60 et 70.

En règle générale, la forme de la coque d’un vaisseau extraterrestre authentique ne fait aucune différence, car dans le champ lui-même aucune force externe ne peut y avoir un effet. Les vaisseaux ont généralement une forme arrondie et sont construits sans angles vifs, comme des disques ou des cylindres, de manière à permettre au champ de s’écouler plus facilement. Vos projets font l’hypothèse que le champ de navigation extraterrestre doit s’accompagner d’un système de moteurs à réaction classiques. Par conséquent, vos projets ont des formes triangulaires et sont conçus avec des fuselages afin d’être orientables selon ce principe de recul primaire.

Dans l’exemple ici, le vaisseau glisse par-dessous tout sur son authentique champ de navigation. Remarquez-vous la distorsion et la quasi-lumière dans les cylindres rotatifs ? Ceci est une indication irréfutable de l’authenticité de la photo. Mais pourquoi, me demanderez-vous, avoir 4 cylindres ? C’est inhabituel, même les intervalles ne semblent pas corrects. La couleur est très sombre et la distorsion optique intérieure est remarquable. On peut faire l’hypothèse d’une reconstruction d’un système original par vos scientifiques.

Comme les espèces extraterrestres ont cessé de vous donner des informations suite au différend qui a eu lieu, ils ont procédé à la rétro-ingénierie des systèmes par eux-mêmes, sans être vraiment en mesure de mesurer le danger de ce qu’ils étaient en train de faire. Cette construction n’améliore pas le système, elle le rend plus instable. Les deux cylindres d’avant sont trop proches l’un de l’autre. Ils vont se fondre l’un dans l’autre. La couleur montre un puissante radiation résiduelle, il est probable que des éléments à numéro atomique élevé ont été utilisés pour faire ce changement. C’est en tous cas très dangereux de ne pas être protégé à proximité de ce champ. La personne qui a fait la photo a-t-elle subi des radiations ou des brûlures ?

Q- Je ne sais pas. D’où viennent ces OVNIS militaires ? Des Etats-Unis ?

R- Oui. Je crois que c’est cela généralement. Ils proviennent du continent de l’Ouest.

Q- Alors pourquoi voler au-dessus des zones densément peuplées de l’Europe ? Cette photo nous vient de Belgique. Cela n’a aucun sens. Pouvez-vous expliquer ?

R- Pourquoi serais-je la seule à expliquer les actions humaines étranges ? Il est possible qu’il s’agisse de tests de longue-distance ou des tests avec des systèmes de camouflage électromagnétique. Le vieil ennemi de la nation américaine vit dans cette partie du monde, alors pourquoi ne pas y faire leurs tests ? Chez eux, ils ont eu tout le temps de faire des aller et retour avec leurs vaisseaux. Peut-être ont-ils suscité trop d’observations. Avec ce type de structures de champs instables, comme le montrent vos photos, il me semble peu probable que ce vaisseau soit capable de faire un vol de cette distance en traversant l’océan Il Une station de tests est peut-être implantée ici, sur votre continent. Malheureusement, je n’en sais rien.

Q- De nombreux lecteurs de la première transcription ont posé la question sur la façon dont s’est noué votre premier contact avec E.F. J’ai déjà entendu l’histoire, mais pourriez-vous la répéter ici encore pour cette nouvelle transcription ?

R- Bien sûr. Tout a commencé il y a environ 2 ans ici en Suède. J’ai toujours été vivement intéressée par vos espèces et votre comportement depuis ma jeunesse. A cette époque, j’avais déjà étudié votre littérature, autant que possible. Bien sûr, il n’est pas facile pour moi de me procurer des ouvrages humains, mais comme mon « groupe » ou « famille » occupe un rang élevé, j’ai pu recueillir quelques documents et même parler avec d’autres membres de mon espèce qui vous ont déjà rencontré. J’étais vraiment très curieuse à propos de votre espèce et dès que j’ai eu la permission d’aller à la surface, j’ai immédiatement cherché à collecter plus d’informations. Par-dessus tout, j’ai eu l’interdiction formelle d’engager un contact direct avec les humains car ma position à cette époque ne le nécessitait pas.

En 1998, je me trouvais beaucoup plus au nord d’ici en forêt, près de l’entrée dans mon monde, à la recherche d’échantillons biologiques, que nous utilisons pour surveiller la pollution de l’environnement et la destruction statistique de la flore et la faune par les humains. J’étais sur le chemin du retour vers l’entrée. Nous avons en effet un meilleur sens de l’orientation que vous grâce à notre perception du champ magnétique terrestre. Je me trouvais dans les environs du grand lac, quand je suis tombé par hasard sur une cabane dans la forêt. J’ai senti la présence d’une conscience humaine dans cette cabane. Il s’agissait d’E.F. En fait, comme je n’avais pas le droit d’avoir de contact avec d’autres espèces, j’avais déjà développé ma capacité de camouflage, même vis-à-vis de grands groupes. Je n’avais jamais rencontré un être humain quand j’étais seule.

Appelons cela de la curiosité primitive. Ayant envie de parler à cette personne dans la cabane, j’ai frappé à la porte. E.F a ouvert la porte et nous avons eu une conversation intéressante. Son langage n’était pas très familier pour moi à ce moment-là, mais il n’est pas du tout difficile d’apprendre une nouvelle langue quand vous pouvez lire dans la conscience de votre interlocuteur. Je lui ai dit simplement que je venais d’un pays étranger plus à l’Est. De toute évidence, à ce moment-là, il n’avait pas la moindre idée de qui j’étais. Il avait parfaitement l’impression de parler à une créature de son espèce, même s’il ne s’agissait que d’une image de mimétisme.

Comme ma mission consistait à enquêter sur le terrain pendant plusieurs jours, je lui ai rendu visite trois fois sous une forme humaine. Au départ, nous avons parlé de choses très ordinaires et puis nous avons abordé des questions de religion et de physique. Il semblait impressionné par mes connaissances et j’étais de même impressionnée par sa lucidité et sa structure de personnalité bien affichée, pour un être humain, et par ses opinions très personnelles. Les humains ont tendance à s’en remettre à l’opinion publique ou aux conditionnements, tel que « les espèces reptiliennes sont le mal ».

J’ai orienté la conversation dans cette direction, et E.F a déclaré qu’il croyait en l’existence des espèces extraterrestres et qu’ils ne devaient pas être nécessairement mauvais, mais simplement différents des humains. Cela me plaisait. A ce moment, bien sûr, je ne pouvais pas lui parler concrètement de ce que je savais, car il ne m’aurait pas cru, il m’aurait prise pour une fantaisiste.

En moi a germé l’idée très rare (pour mon espèce) de lui montrer ma vraie apparence, ce que j’ai fait au cours de la conversation que nous avons eu à notre quatrième rendez-vous dans la cabane. En réalité, il était prédestiné à avoir ce contact : il était ouvert d’esprit, honnête, intelligent, sans penchant religieux ni conditionnement. Il vivait seul et isolé et personne ne le croirait s’il rendait public son histoire.

J’ai osé faire ce grand pas. Ensuite j’ai eu de sérieux doutes sur la pertinence de mon acte, surtout quand il a réagi très violemment. Il a réussi à se contrôler après un moment et nous avons pu parler de différents sujets. Il n’avait pas d’autre choix que de me croire. Ce fut le début d’une série de rencontres qui eurent lieu d’abord ici dans la forêt, mais qui ensuite ont été déplacées dans sa résidence à l’écart. Enfin, il nous a fait nous rencontrer… Et c’est pourquoi nous sommes ici, à nouveau, pour parler de choses auxquelles la société humaine ne croit pas.

Q- Vous avez dit que vous n’étiez pas autorisée à cette époque à contacter des humains. Avez-vous maintenant la permission de parler à E.F et à moi de toutes ces choses et de les rendre scientifiquement publiques ?

R- Oui C’est difficile pour moi d’expliquer et difficile pour vous de comprendre. Disons que je suis maintenant en mesure d’avoir cette permission sans avoir à me soucier des conséquences. Dans ma position, je suis quasi « immunisée » contre certaines restrictions. Voyez-le de cette façon. Oui.

Q- Si d’autres personnes voulaient entrer en contact avec votre espèce, auraient-elles cette possibilité ?

R- En général non. Nous évitons tout contact avec vous, nous agissons à la surface uniquement dans les régions reculées, et nous utilisons nos techniques de mimétisme en cas de rencontres avec des humains. Le fait que je vous parle ne veut pas dire que d’autres de mon espèce suivront mon exemple. Il va sans dire que vous pourriez chercher une entrée dans mon monde et vous y engager. Toutefois, cela entraînera des conséquences désagréables pour celui qui s’infiltre. Vous n’avez quasiment aucune possibilité de nous reconnaître à la surface. Vous ne pouvez même pas nous contacter, c’est nous qui avons à vous contacter, comme je l’ai fait avec E.F… Cependant ce type de contacts n’est pas fréquent et reste une exception très rare.

Q- Pouvez-vous décrire votre monde souterrain ?

R- Je vais essayer mais bien sûr je ne vous donnerai pas son emplacement. Mon monde se situe dans l’une de nos plus petites colonies souterraines à l’Est d’ici. Je vais vous donner quelques chiffres afin de mieux vous faire une idée. Juste une minute… Je dois convertir les mesures dans vos unités. C’est une caverne en forme de dôme à environ 4 300 mètres sous la surface de la terre. La caverne a été organisée en colonie il y a 3 000 ans. Une grande partie de la structure du plafond est artificiellement intégrée dans la roche et la forme a été remodelée en un dôme plat et bien proportionné avec une base ovale.

Le diamètre du dôme selon vos mesures fait environ 2,5 km. La hauteur maximale du dôme, au point culminant, est de 220 mètres. Dans chaque colonie, en-dessous du point culminant, est construit un bâtiment cylindrique gris-blanc, comme un pilier qui supporte la structure en nid d’abeilles du dôme. Ce bâtiment est le plus haut, le plus grand et le plus ancien de tout le dôme car c’est la première construction qui est liée à la sécurité du plafond. Entretemps, bien sûr, il a été complété et rénové à certains moments. Ce bâtiment a un nom très spécial et une signification religieuse. Nous n’avons qu’une seule de ces colonnes, les plus grandes colonies ont plusieurs colonnes selon la construction du plafond.

L’une de nos principales colonies en Asie, qui fait 25 km, est, par exemple, soutenue par 9 colonnes. Le bâtiment central est généralement un centre religieux, mais aussi un centre de contrôle climatique et un centre de régulation du système d’éclairage.

Nous avons dans notre colonie cinq grandes sources de lumière artificielle qui génèrent de la lumière UV et de la chaleur grâce à des sources de gravitation. Les conduits d’air et les systèmes lumineux de la surface passent au travers de ces colonnes et sont contrôlés très rigoureusement.

En fait, nous avons trois conduits d’air et deux systèmes d’ascenseurs. Nous avons aussi un tunnel conduisant à la prochaine grande colonie qui se trouve à environ 500 km au sud-est. Une cage d’ascenseur accède à une grotte près de la surface, l’autre mène à l’un de nos dépôts pour les vaisseaux (qui sont rappelez-vous cylindriques), qui est caché près de la surface derrière la face d’une montagne rocheuse. Habituellement, seuls trois vaisseaux y sont stationnés car c’est un petit dépôt.

Les autres constructions de la colonie sont, pour la plupart, disposées de manière concentrique en cercles ovales autour la colonne principale, et sont tous sans exception plus petits, généralement de 3 à 20 mètres de haut. Les bâtiments ont la forme ronde d’un dôme. La couleur est également différente selon le cercle et la distance qui les sépare de la colonne principale.

Au nord de la colonne, est construit un autre très grand bâtiment, mais très rond et plat. Ce bâtiment casse le système concentrique de la colonie avec son diamètre d’environ 250 mètres. C’est la zone de soleil artificiel qui abrite des couloirs et des chambres spécialement illuminées. Ces lieux sont baignés d’une lumière UV très puissante et sont destinés à chauffer notre sang. Il y a aussi un hôpital et une salle de réunion.

Au-delà de l’anneau extérieur de la colonie, ce sont les zones où nous parquons des animaux. Vous le savez, nous devons consommer de la viande comme nourriture. Nous avons aussi les jardins où nous cultivons des plantes et des champignons. Il y a aussi de l’eau chaude et froide, provenant de sources souterraines.

La centrale de production d’énergie est située à la périphérie de la colonie. Elle fonctionne sur la base de la fusion et alimente en énergie la colonie et les « soleils ».

Mon groupe ou « famille » vit dans le quatrième anneau de bâtiments à partir de la colonne centrale.

Tant de choses en si peu de temps. Décrire tous les bâtiments et leurs fonctions nous conduirait trop loin. Il est difficile de décrire un système comme celui-ci parce que c’est un environnement et une culture complètement différents de ce que vous avez l’habitude de voir à la surface. Il faut vraiment le voir pour le croire.

Q- Verrai-je tout cela un jour ?

R- Qui sait, peut-être. Le temps offrira de nouvelles possibilités.

Q- Combien de créatures comme vous vivent dans cette colonie ?

R- Environ 900.

Q- C’est la fin de l’entrevue. Avez-vous un message final pour les lecteurs ?

R- Oui. Je suis surprise par les nombreux commentaires qui ont été faits sur ce que j’ai dit. Bien sûr, je suis aussi déçue des descriptions religieuses qui font de moi un ennemi, qui vous ont été inculquées et qui sont profondément ancrées dans votre mental.

Vous devriez apprendre à abandonner les vieux conditionnements du passé et cesser d’être contrôlés par quelque chose ou quelqu’un qui a cessé d’exister depuis 5 000 ans. Vous êtes, après tout, des esprits libres. Ce sont mes derniers mots.

1 Note du traducteur. Lacerta est le nom latin donné à un genre de sauriens de la famille des lézards.

2 Note du traducteur. Il n’existe pas de traduction exacte du terme suédois « Feldraum ». « Feld » signifie « champ », « Raum » signifie « espace ». Je le traduis donc par « sphère d’influence ».

 

Vidéo:le-dossier-lacerta-un-entretien-avec-une-reptilienne

Entretien-avec-une-Reptilienne-vf.pdf

 Entretien-avec-une-Reptilienne-vf.pdf

 

La paralysie du sommeil
Souvenirs de vies antérieures
 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mardi 13 novembre 2018

Image Captcha