• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

6 minutes de lecture (1264 mots)

Du nouveau testament

Du nouveau testament

Nous venons de voir pourquoi, malgré l’invraisemblance apparente, l’ancien Testament avait un puissant intérêt à être lié au nouveau. Tout comme le nouveau a eu, à l’origine, un puissant intérêt à accepter cette liaison manifestement contre nature.

Sa crédibilité étant inexistante, lors de sa création, l’eggrégore Chrétien l’a fait reposer sur l’antériorité de l’ancien Testament, pour étayer une filiation divine qui n’était pas des plus évidentes.

Nous verrons comment il a su en tirer profit tout au long de son histoire, et pourquoi cette liaison, par certains cotés diaboliques, n’est pas prête de se terminer. Mais, avant d’aborder le Christianisme et le nouveau testament, bref résumé historique :

Deux courants existaient dans le Judaïsme de la Palestine sous domination Romaine, l’un orthodoxe et légaliste, partisan de la paix et de la collaboration avec l’empire, le Temple, et l’autre contestataire, résistant par la violence et le combat à la domination Romaine, partisan de l’indépendance et du rétablissement du royaume de David en Palestine et, conformément à la tradition Judaïque Moïsiaque, à la domination du monde par l’instauration du royaume de leur Dieu, celui du peuple élu.

Ce deuxième courant est à l’origine du Christianisme, mais il est d’essence Juive, établi et voulu par les Juifs et constitué suivant les mythes et les archétypes du Judaïsme dont il ne cesse de se réclamer dans ses nombreuses références à l’ancien Testament, pas toujours fondées. Il utilise, pour son histoire, - les buts qu’il se fixe et les moyens d’y parvenir -,

les mêmes techniques de réécriture de cette histoire qui avait si bien réussie à l’ancien Testament, mais avec cette fois l’expérience en plus, qui va faire que nous allons passer de l’imposture historique et mythique à la propagande truquée, mensongère et totalement délirante, quant aux vérités historiques objectivement constatables. Ayant perdu tous ses combats militaires contre l’empire Romain, au point que ceux qui s’étaient constitué péniblement, au long d’une histoire chaotique, comme le peuple Juif, seront totalement dispersés par Vespasien, Titus et surtout par Hadrien.

Après cette cruelle défaite, les Juifs du Temple se sont repliés sur eux-mêmes, cherchant à se faire oublier, tandis que les Juifs « Christiens » partaient à la conquête du monde. Ces derniers, déçus et vaincus sur le terrain politique et militaire, ont fabriqué les fables pour n’être plus « l’ancienne alliance » d’Israël avec Iahveh, mais « une nouvelle alliance » avec Dieu.

Comme le disait si bien Daniel Massé dans, l’énigme de Jésus-Christ :

- « Les Juifs christiens, déçus et vaincus sur le terrain politique, ont fabriqué les fables judaïques sur Jésus-Christ, inventant une religion nouvelle, pour n’être plus « l’ancienne alliance » reste tout de même une « alliance avec Dieu pour la souveraineté universelle ». S’ils veulent convertir les « goïm-gentils », les piper et en faire des partisans, ils restent les chefs, les animateurs, les bergers, les « évêques », au profit de qui, le « troupeau » sera dominé et rançonné, sous couleur de religion.

Tous les fabricants des fables judaïques sont Juifs ou au service des Juifs. Aux Juifs la première place. Peuple élu, prédestiné, « le salut vient des Juifs », dira Saint Paul, comme Jésus-Christ, aux IIIème et IVème siècles. - C’est pourquoi tous les anciens livres hébraïques, la Bible juive, sacrée, sont restés, et ne sont pas devenus, des livres saints chrétiens.

Toutes les Ecritures chrétiennes du nouveau Testament, toutes les œuvres des apologistes, jusqu'à saint Augustin compris, prouvent que ce sont des Juifs qui ont fabriqué le christianisme, et au profit des Juifs, du moins, dans leur dessein. Il faut rendre cette justice aux Juifs christiens, qu’ils ont tout fait pour associer leurs compatriotes et coreligionnaires à l’imposture chrétienne : flatteries, objurgations, prières, libelles de démonstrations.

Autant que les goïm-gentils, ils ont cherché à entraîner les Juifs tout court dans l’entreprise et les profits. Ce n’est pas sans mélancolie, lamentations ni regrets qu’ils ont entrevu la possibilité d’un schisme avec leurs coreligionnaires intraitables, fidèles à l’ancienne alliance mosaïque et repoussant la soi-disant nouvelle alliance Jésus-christienne ou JESUITE Au IVème siècle, le Juif de Celse que, sous la signature d’Origène, dans le Contra Celsum, pour dater l’œuvre du second, quelques scribes christiens, à la prière, paraît-il, d’Ambroise, évêque de Milan, l’ont fait parler contre Jésus-Christ et les chrétiens, personnifie le type de tous les Juifs honnêtes, dont la conscience indignée n’a pas voulu s’associer à l’entreprise de fraude des christiens, mystifiant les goïm-gentils, la foule ignorante des peuples et de barbares. Malheureusement, ce Juif de Celse n’est qu’une fiction. S’il avait été le nombre, si les Rabbis juifs avaient écrit comme il a parlé, - et l’on peut être sûr que le Contra Celsum a adultéré son témoignage, sous la signature d’Origène, ne donnant de l’œuvre de Celse que ce qui lui a plu, - jamais les fables judaïques jésus-chritiennes n’auraient pu être prises pour des vérités historiques.

- C’est la complicité des Juifs non christiens, c’est la complicité de leur silence, envers leurs coreligionnaires imposteurs, qui a permis à la propagande jésus-christienne de faire son œuvre. bonne ou mauvaise ? ce n’est pas mon sujet, qui n’est que l’histoire des faits. Les chrétiens, ayant bénéficié de ce silence des Juifs, et sortis du judaïsme, les ont ensuite persécutés.

Aujourd’hui, les Chrétiens imputent aux Juifs, le crime inexpiable d’avoir crucifié le dieu Jésus-Christ qu’ils ont inventé. Pour l’historien, les Juifs sont punis par où ils ont péché. Ils paient, non pas un crime qu’ils n’ont pas commis, - s’ils ont participé au supplice du Crucifié de Ponce-Pilate, ils n’ont fait que s’associer à la condamnation d’un coupable de crimes de droit commun, - mais la faute grave de s’être tus sur l’histoire « christienne », et, leurs Rabbis ayant élaboré, à partir du IVème siècle, ces fastidieux monuments de leur littérature que l’on appelle les Talmuds, de n’avoir pas dénoncé la mystification qui a trompé le monde, qu’ils connaissaient, dont ils connaissaient le secret, qu’ils auraient pu inscrire et révéler dans des livres, dont l’Eglise n’aurait pas pu se saisir, pour les truquer et faire mentir ignominieusement l’histoire, à partir du IVème siècle et au-delà.

Le nouveau Testament, qui est l’acte fondateur de ce qu’il est convenu d’appeler le Christianisme, date du Concile de Nicée, convoqué par l’empereur Constantin en 325, empereur soi-disant converti aux vertus de cette nouvelle religion, et qui en réalité était ce qu’aujourd’hui on qualifierait d’ignoble individu. Il est constitué de 4 Evangiles, mais il faut savoir que lors de ce Concile de Nicée, qui devait permettre de résoudre les querelles entre les églises, sur la validité des documents qui devaient servir aux dogmes de cette religion, les 318 évêques convoqués, - dont Sabinus, l’évêque d’Héraclée, affirme qu’à l’exception de l’empereur Constantin et d’Eusèbe Pamphilus, tous ces évêques n’étaient que des créatures simples et illettrées, qui n’y comprenaient rien du tout ; ce qui équivaut à dire que c’étaient des imbéciles,

- ne parvenant pas à se mettre d’accord, ils ont mis pêle-mêle, tous les livres présentés aux choix du Concile, sous la table de la communion dans l’Eglise ; les évêques prièrent le Seigneur de faire monter sur la table les livres inspirés, tandis que les livres apocryphes resteraient dessous . La chambre du Concile fut fermée à clef, et le lendemain matin, lors de l’ouverture de la chambre, le Seigneur avait mis sur la table les livres inspirés, tandis que les livres apocryphes restaient dessous. Personne ne sait qui détint la clef de cette chambre pendant toute la nuit précédant ce miracle !

Extrait du livre "Le troisième oeil et l'infini", Claude Le Moal
De la société en général
Danser dans le tourbillon du changement

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
lundi 19 novembre 2018

Image Captcha