• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

6 minutes de lecture (1225 mots)

Dit sur les Ases, la Vie, et bien plus...

Dit sur les Ases, la Vie, et bien plus...

La physique quantique nous informe que le temps n’existe pas, que la mort n’existe pas, que tout ce que nos sens perçoivent est une simple création de notre cerveau, que le monde visible est une illusion, un rêve qui est considéré comme réel uniquement parce que quelque chose l’observe.

Sans observateur, pas de monde tangible, pas de formes visibles. Fondamentalement, il n’y a que du vide et un petit pois de matière concentré qui a explosé pour donner l’image de l’ensemble de l’univers à nos yeux.

Les poèmes mythologiques nordiques que j’ai étudié dans mon livre L’Enclos des Ases témoignent du fait que tout cela a été compris et éprouvé par bien des êtres avant nous. Dans la cosmogonie, le Géant YmirDouble”, dont le corps a été créé à partir de la fusion des Principes masculin feu et féminin eau, est démembré pour créer le monde. La forme visible du Géant comble la béance du Ginnungagap, le vide qui contient les Runes, les forces énergétiques pures. Les Ases qui le démembrent mettent du vide dans sa matière compacte en le brisant et cela donne naissance au monde.

Notre monde visible est constitué de la dualité originelle contenue dans Ymir, et parce qu'il y a dualité, il y a de l’espace entre les choses. Le paradoxe est que si fondamentalement “nous” sommes le vide Ginnungagap qui contient de l’énergie, nous nous observons comme incarnés, bornés par les limites de nos corps et de nos personnalités complexes et conditionnées. Parce qu'il y a dualité, il y a moi et l’autre, et donc possibilité de relationner.

Tant que nous adhérons à la vision d’Utgardr, le monde extérieur visible qui souffre, nous nous éprouvons nous-même comme bornés et limités. En devenant l’observateur de notre propre personnage, observation qui se fait par le coeur et non par le mental, c’est Midgardr qui émerge. Midgardr est la vision subtile du monde dans laquelle tout est lumière, Amour inconditionnel et liberté véritable. Midgardr est plus réel qu’Utgardr car Midgardr est vu à partir de l’espace vide de la Conscience, Midgardr est vu au travers du regard des Ases. Le monde extérieur devient alors le monde intérieur, et le monde intérieur devient extérieur.

Fondamentalement, la dualité Ymir est une illusion, ce que nous voyons avec notre cerveau est créé de toute pièce par notre cerveau. En cela le Ragnarokkr, la dissolution des mondes créés à partir d’Ymir et la “mort” des Ases est une pure merveille car cette dissolution par le feu de Surtr (l’énergie fondamentale) permet l’émergence d’une nouvelle terre non créée à partir du Géant Ymir. Cette nouvelle terre, c’est le réveil qui sort définitivement les dormeurs que nous sommes du rêve illusoire qui nous fait croire au personnage limité que nous pensons être.

Bien sûr, avant d’éprouver le Ragnarokkr, il y a foule de poèmes mythologiques à expérimenter. Tous nous dévoilent les mécanismes conditionnés qui nous maintiennent dans l’illusion et comment les Ases, l’énergie créatrice qui prend la forme d'un Ase ou d’un autre, peuvent nous permettre d’ouvrir notre coeur.

L’ouverture du cœur n’arrive que lorsque nous effectuons un retournement intérieur subtil, et les Ases, chacun avec leurs dons propres, nous montrent les différentes voies qui existent pour y parvenir. La multiplicité des dieux est en cela merveilleux que rien ne nous contraint à n’en n’éprouver qu’un ! Humainement parlant, aimer plusieurs dieux et les invoquer pour les éprouver selon notre propre choix selon nos expériences de vie est un véritable cadeau que le monothéisme ne permet pas.

Bien sûr, le vide est unité et unifie tout lorsqu'il nous absorbe en son sein, mais les Ases, les Runes, sont multiples car les vibrations lumineuses qu’ils sont sont multiples en nous. La voie de l’ouverture du coeur est multiple. Les dieux sont en nous et notre petit personnage limité, démuni, souffrant, peut les invoquer, les éprouver, les expérimenter et créer notre propre réalité. Nous pouvons changer notre vision du monde, nous pouvons même créer notre monde selon notre bon vouloir pour peu que notre cœur soit ouvert.

Tout n’est réellement que poésie et rien n’est figé comme nous le fait souvent croire la matière tangible. Il y aura toujours un mystère dans le fait d’être né et de devoir mourir en tant que personne. Ce temps apparent de vie humaine ne semble exister que pour nous éprouver séparé du reste de l’univers et pour découvrir la relation à autrui. Mais cela reste mystérieux.

Nous sommes une oeuvre d'art, toujours en train d’être créée et toujours inachevée. Le propre d’une oeuvre d’art vibrante de vie est d’être inachevée… l’achever mettrait à mort l’oeuvre. Cet espace vide, ce lieu d'inachèvement en nous, c’est ça qui nous rend libre. Notre personnalité cherche désespérément ce lieu de liberté alors qu'il est impossible à atteindre.

Retourner subtilement le monde c’est laisser le vide enfoui dans notre coeur émerger. Là seulement nous nous éprouvons libre. Notre personnalité conditionnée réclame sans relâche à ce que nous prenions soin d’elle et en nous aimant nous même, tout imparfait que nous nous reconnaissons, nous nourrissons notre personnalité de belles choses.

Agir sur le plan de la matière est un travail exigeant car prendre soin de soi n’est pas aisé. Mais c’est le jeu. Nous jouons à croire en l’illusion d’Utgardr, nous jouons à éveiller les dieux en nous, nous jouons à rejouer les mythes tout au long de notre vie, nous jouons à ouvrir notre coeur ou à le maintenir fermé.

La vie est un mystère, ce jeu est un mystère, les Ases sont mystérieux, la mort est un mystère. Mais c’est ce qui Est. Il n’existe aucune réponse à nos questions et pourtant nous ne cessons jamais de questionner. L’absence de réponses est et sera toujours la réponse. La liberté, le bonheur, la lumière, la félicité, la paix...

Tout cela est impalpable et innommable lorsqu’on l’éprouve. La vie s’éprouve… c’est la seule vérité.

Aurelia

Aurélia Petri est l'auteur de L'Enclos des Ases : spiritualité des peuples nordiques, aux éditions Danaé, disponible depuis le 19 janvier 2017. Un ouvrage que je recommande !

"Gylfi "Mer" est roi. Seigneur de lui-même et de toute chose, en lui se synthétise et se hiérarchise l'intégralité de l'univers. Consciemment central dans le cosmos, tout ce qui existe sur la terre et dans les cieux se conjugue harmonieusement en son sein. Les Ases "Poutres" qui séjournent dans ses tréfonds intimes sont les racines transparentes qui fondent le monde. Principes fondamentaux d'intelligence, de sensibilité et de volonté, ils siègent au coeur de toutes les choses vivantes et non vivantes sans que nul ne le sache. Plus inébranlable que la montagne et plus légers que l'éther, ils ne peuvent être ni pensés, ni mesurés, ni saisis et prennent l'apparence d'une absence aux yeux des hommes".
A l'heure où le cinéma, les séries, s'intéressent de nouveaux aux dieux anciens, profitez de la perspective de les comprendre au travers de leurs textes mythologiques dédiés L'enclos des Ases est une oeuvre exceptionnelle qui ouvre l'esprit de ses lecteurs à la voie spirituelle des Scandinaves, des Vikings aux Germains. Regroupant en son sein une grande partie des poèmes mythologiques nordiques issus du Codex Regius, de l'Edda Poétique et des Sagas. L'Enclos des Ases apporte un nouveau souffle à ces textes sacrés trop oubliés, en les présentant et en proposant les outils pour les comprendre à l'aube de notre 21ème siècle.

Je t’aime, tel que tu es
Les douze questions

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
vendredi 16 novembre 2018

Image Captcha