• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

3 minutes de lecture (620 mots)

Dimanche délire

dimanche_d

Il arrive un moment dans la vie où toutes les remises en question paraissent vaines parce qu’elles font appel à encore plus de remises en question encore plus bouleversantes, genre de truc qui chamboule à jamais et définitivement toutes les certitudes.

J’en arrive au point où même ce que j’ai pu apprendre des «  grands philosophes » vole en éclats !

Même les fameuses questions séculaires, demeurant sans réponse ; malgré leur pertinence vitale et primordiale, et à cause d’une paresse ? D’une programmation ? D’un conditionnement ? Un peu de tout, je pense ; demeurent sans utilité aucune, face à la quête de survie ! Car comment vivre dignement, payer ses factures, avoir un toit ?… Tant de raisons qui priment la raison et la finalité de l’être ! Alors les questions « Qui suis-je », « D’où je viens ? » « Où je vais ? » demeurent sans importance.

Or ces questions font également partie de notre conditionnent car relatives au jeu du je ou de l’ego.

Les véritables questions qu’il faudrait se poser sont : « Dans quel monde suis-je ? » , « Quelle est la nature de ce monde ? » et «  Pourquoi suis-je là ? »

A partir de ce moment où on est à deux doigts de perdre la tête, tout commence, cependant, à s’éclairer, et on sait que loin d’être dans une recherche de vérité qui nous distinguerait du commun et de l’abrutissement du commun pour une vaine tentative de sauver un ego mirage parmi tant de mirages, on sait qu’on touche de près à la compréhension de notre condition de robots organiques, malgré notre compréhension atrophiée faite à ne jamais comprendre tant qu’elle s’accrocherait à la machine cervicale et s’obstinerait à négliger la pompe intelligente du cœur qui s’exprime en pulsations pas en mots (maux).

Amatrice de mots, je tente de m’expliquer tant bien que mal. Pourquoi ne pas commencer par narrer mon rêve récurrent sans images ? Le pas entre le transhumanisme et l’humanisme, c’est la mutation de la matière ! Et oui ! Maîtrise-t-on nos pensées ? A-t-on un contrôle sur notre digestion, sur la circulation de ce liquide rouge dans nos circuits vitaux  nommées « veines »  si similaires aux fils électriques? Non, absolument pas ! Alors, la différence entre un robot organique et un robot métallique serait sa biodégradabilité pour ne pas altérer la nature grâce au saigneur ?! Sauf que les saigneurs mutent et changent de perspective également ; alors pourquoi pas le transhumanisme qui scandalise tellement les chercheurs de vérité ?!

Oui, il est compréhensible de penser que les robots métalliques n’ont pas d’âme ; mais qu’est-ce qui prouve que tous les humains organiques en sont pourvus ? C’est pas parce qu’on est pourvu de réflexion, de réactions électriques, qu’on peut considérer qu’on a une âme proprement dite ! Après, il y a cette certitude qu’on évolue dans un hologramme qui fait que toutes les certitudes du vrai s’écoulent, ce qui prouve jusqu’à quel point on se leurre à vouloir tellement se la jouer vrai ?!

Dans mes rêves, on est sur quelque chose de diabolique et de constamment mutable et de plus en plus microcosmique jusqu’à l’anéantissement de la matière de quelque nature qu’elle soit ! La dernière strate étant le fer !

Il n’y a que l’Amour qui sauve ! Mon coeur me l'a susurré et quand le coeur parle, ça donne un texte sans maux, en tout cas, un texte sans mots lisibles par la machinerie de l'entenement ! 

J’espère pouvoir dormir tranquille ou dormir tout court car la condition et la cognition humaine me travaillent, m’indisposent et me fatiguent !

J’entends l’eau couler dans la baignoire que je remplis pour m’y immerger ; je mettrai des pétales de roses dedans, je dormirai dedans pour peut-être me réveiller dans un monde plus clément où tous mes « moi » fugaces et éclatés, organiques ou métalliques, puissent s’unir dans le vrai !

Merci d’avoir lu ce délire !

Faten

Ces monstres qui nous habitent
En Quoi Consiste Ce Chemin ?

Articles en Relation

 

Commentaires 1

Sève le dimanche 1 avril 2018 17:25

pas mal ton délire moi je ne veux plus alimenter de l'autre coter donc je reste du coter de l'amour alors que je sais que l'Amour est le tout mais bref je ne reflechirais pas pour ne pas me prendre la tête merci belle journée

pas mal ton délire moi je ne veux plus alimenter de l'autre coter donc je reste du coter de l'amour alors que je sais que l'Amour est le tout mais bref je ne reflechirais pas pour ne pas me prendre la tête merci belle journée :D
déjà membre vous connecter
Invité
lundi 12 novembre 2018

Image Captcha