• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

1 minute de lecture (216 mots)

Avez-vous déjà pensé où aller en cas d'accident nucléaire ?

Avez-vous déjà pensé où aller en cas d'accident nucléaire ?

En tête la Suisse dispose actuellement de 8,6 millions de places sécurisées (y compris les sites collectifs), soit un taux de couverture de 110%.

En réalité, seules la Suède et la Finlande se rapprochent de la situation helvétique. Mais avec leurs 7,2 et 3,4 millions de places protégées (soit une couverture égale à 81% et 70% environ de la population).

Ailleurs en Europe, la situation est très différente d'un pays à l'autre. En Autriche par exemple, la couverture de protection plafonne à 30% et la plupart des abris ne sont pas équipés d'un système de ventilation. En Allemagne, seuls près de 3% des habitants du pays pourraient trouver refuge en cas de nécessité. Y compris en Chine, Corée du Sud, Singapour et en Inde.Toutefois, les taux de couverture nationale ne vont pas au-delà de 50%.

Depuis la guerre “contre le terrorisme” chère à l’administration B. et après le tremblement de terre japonais et l’accident de la centrale de Fukushima, l’abri anti-atomique reste un must.

Une compagnie B.Shelter vante ses 31 ans d’expérience dans la protection des “meilleurs et des plus intelligents”.

Survival Ring propose des méthodes D.I.Y et des pdf par douzaine à télécharger gratuitement sur le sujet.

Certains se préparent déjà pour une troisième guerre mondiale.
Notre capacité et notre volonté de survie sont essentielles.

Une sombre affaire de trafic d'organes étouffée da...
Des maisons de semences paysannes pour se libérer ...

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 21 novembre 2018

Image Captcha