• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

11 minutes de lecture (2114 mots)

Au sujet du nombre miroir

Au sujet du nombre miroir

 

Les nombres, océan de l’Homme

Pendant longtemps les nombres ont occupé mes réflexions. Deux livres, et même trois puisque le premier a été réédité considérablement augmenté, démontrent mon attrait, voire mes préoccupations pour ces outils de connaissance. Plusieurs de Mes carnets de recherche gravitent également autour des nombres. Car, je reconnais qu’il m’arrive encore de me laisser prendre au jeu de leurs multiples engrenages aussi fascinants qu’harmonieux. Ainsi s’explique que je me penche à nouveau sur une autre catégorie de nombres.

J’offre ainsi aux amoureux des nombres dans leur application hermétique, la possibilité d’exercer leur faculté de déduction dans un domaine où la voyance et la logique s’imbriquent singulièrement.

L'Homme est-il condamné à vivre avec les nombres ? De toute évidence, ces signes appartiennent à la logique humaine. Ils structurent tellement son environnement, son univers que, sans leur aide, l’intelligence stagnerait encore dans les limbes de l’inconnaissance. Reconnaissons cependant que l’imagination a toujours eu son mot à dire dans toute recherche humaine. Or aux dires des ésotéristes, cette faculté est sœur de la voyance, elle en est le véritable tremplin.

Nous sommes imprégnés par le temps, nous dépendons du temps. Si l’on excepte le moment présent, qui est une ligne imaginaire sans consistance, quoique pas sans conscience, deux vecteurs temporels structurent notre vie, le passé et le futur, le premier étant, d’après mes propres recherches mystiques, le reflet cristallisé ou mémorisé du second. C’est effectivement le reflet d’un événement puisque celui-ci a tout d’abord pris naissance dans le futur, que ce soit sous forme d’impulsions vibratoires de l’énergie, source d’événements au sein de la création universelle ou planétaire, ou en intuition, instigatrice de la pensée pour un être vivant. Plus l’être prend en compte ses intuitions, plus grandit sa conscience.

Le passé et le futur sont en quelque sorte révélés par les nombres ; j’aurais tendance à préciser piégés par les nombres. Certes, ce n’est pas une mince affaire de les ressortir en clair afin de les interpréter. La technique des nombres miroir facilitera notre recherche.

Qu'est-ce qu'un nombre miroir ?

C'est un nombre qui a la particularité de se lire d'une façon identique de gauche à droite et réciproquement. En d'autres termes, son analogie est frappante avec le palindrome de lettres, dont le plus célèbre est le fameux Rotas-Sator. Autres exemples beaucoup plus simples : tôt, Laval, mais aussi des nombres comme 1221, 75357.

Selon les auteurs, la terminologie peut différer, mais le résultat est le même. Ainsi, le nombre 2552 est appelé palindrome numérique. On lit aussi nombre symétrique, comme chez Papus qui a donné quelques éléments sur ces curieux nombres.

"Tout nombre composé de plusieurs chiffres possède son nombre symétrique par le renversement des chiffres.

Ainsi 41 a pour symétrique 14 ; le premier impair ; le second pair. 32 a pour symétrique 23, le premier pair, le second impair.

Les nombres composés de deux chiffres ou plusieurs identiques n'ont pour symétriques qu'eux-mêmes.

Ainsi 22 - 33 - 44 - 333 - 555, etc.

On obtient des lumières spéciales par l'addition de deux nombres symétriques.

41 et 14 donnent
55 32 et 23 donnent aussi 55."

Il serait effectivement intéressant de connaître à quoi correspondent ces "lumières spéciales" auxquelles se réfère Papus. Essayons néanmoins de comprendre pourquoi ces nombres miroir ont intéressé des chercheurs de l’étrange.

Tout comme le miroir réfléchit une certaine image de soi-même, le nombre miroir renvoie à une situation qu’il s’agit le plus souvent d’interpréter.

Plusieurs cas, les plus communs, sont à considérer selon que le nombre miroir est un signe temporel (l’heure généralement) ou s’il surprend l’observateur au cours d’événements imprévisibles ou simplement lors de la vie quotidienne.

Le nombre miroir est un signe providentiel qui incite à réfléchir sur le déploiement de la vie scindée en passé et en futur. Si la première partie du nombre miroir est inférieure à la seconde partie - par exemple dans 1551, 15 étant plus petit que 51, il s’agit d’un événement passé à reconsidérer afin que ses fruits se développent d’une façon plus positive ou plus fructueuse dans le futur. Par contre, avec 9229, 92 étant plus grand que 29, on peut donc penser qu’un événement futur est sur le point d’influencer ou de rectifier l’action d’un événement passé. Le problème sera de rechercher dans quelle voie doivent s’interpréter ces influences temporelles.

Tous les nombres miroir n’interfèrent pas nécessairement avec la conscience. Lorsqu’un tel nombre accroche l’attention, il y a lieu de réfléchir sur son implication dans le déroulement de l’existence.

Ainsi que je viens de l’écrire, le nombre miroir est scindé obligatoirement en deux parties qui indiquent le passé et le futur. Leur observation est identique, la seule différence étant leur interprétation.

Un exemple parmi d’autres : vous partez en voyage. Dans la gare de départ, le haut-parleur annonce l’arrivée du train n° 5335. A ce moment précis, si ce nombre glisse sur votre conscience sans y prêter attention, vous venez peut-être de laisser passer un de ces moments privilégiés octroyés par la Providence. Par contre, si vous y prêtez attention, peut-être vous indiquera-t-il une information intéressante à ne pas laisser échapper.

Le nombre 5335 se scinde en 53 et 35. Le premier est supérieur au second. On peut donc penser qu’une opportunité future est sur le point de dénouer un événement passé. Alors que le 7 issu de la réduction de ce nombre à un chiffre (5 + 3 + 3 + 5 = 16 = 7) enseigne le sens de l’interprétation, la réduction à 8 des deux parties (5 + 3 = 8 et 3 + 5 = 8) indique son terrain d’observation.

Essayons d’approfondir ce que révèle le nombre miroir 5335.

Pour reprendre l’expression de Papus, nous aurons des lumières spéciales en additionnant les deux nombres symétriques 53 + 35 = 88, et 8 + 8 = 16, qui se réduit à 7. L’interprétation devra tenir compte du fait que le premier nombre 53 implique qu’un événement futur est sur le point d’orienter différemment la répercussion d’un événement passé, le nombre 35. Cela se réalisera par la forte influence du 5 redressant un événement social, le 3. La solution du nombre miroir étant 88, qui précisent les deux plans de l’inconscient, on peut penser à une réharmonisation psycho-spirituelle, confirmée par le 7.

Précisions arithmologiques

Excepté les nombres symétriques, comme 22, 777, etc. les autres nombres miroir sont nécessairement scindés en un premier élément plus grand ou plus petit que le second.

Certains nombres présentent toutefois une spécificité, ce sont les nombres composés d’une groupe de chiffres impairs, tels 292, 868, 75357. Le chiffre central oscille d’un côté et de l’autre. Ainsi, 292 doit être coupé en 29 et 92, 868 en 86 et 68, et 75357 en 753 et 357. De cette façon, nous retrouvons une des parties du nombre plus grande que l’autre. Il reste à les additionner comme précédemment pour le nombre 5335.

N’oublions pas aussi de tenir compte du fait que les nombres impairs intéressent les hommes, alors que les femmes sont concernées par les nombres pairs. En effet, d’après la tradition arithmosophique, "les chiffres de 1 à 10, ainsi que tous les nombres d'ailleurs, sont impairs ou pairs. Les premiers, (1-3-5-7-9), connus directement, ou réduits théosophiquement, sont positifs et favorables aux hommes. Les autres (2-4-6-8-10) sont négatifs et favorables aux femmes. C'est bien dans ce sens qu'il faut considérer la femme comme ayant été créée après l'homme." Cela résulte du fait que les nombres impairs émanent directement de la source, alors que ceux impairs y reviennent, mais imprégnés de ce que fut leur expression au sein de la création. C’est une dichotomie naturelle qui explique la différence fondamentale entre l’homme et la femme. Le genre masculin ou féminin ne s’applique qu’à la réduction à l’unité du nombre originel, comme ceux que nous avons vus : 868, 1221, 75357.

En outre, l’analyse des chiffres de 1 à 9 doit s’effectuer en gardant à l’esprit leur niveau de manifestation au sein de la création. (7, 8, 9 à plan spirituel - 4, 5, 6, à plan mental - 1, 2, 3, à plan physique).

Cette répartition des 9 premiers chiffres en fonction des trois plans qui structurent le novenaire est classique pour les numérologues avertis, ceux qui veulent aller plus loin dans l’interprétation des cycles. Je les avais repris dans un de Mes carnets de recherche précités, axé plus spécifiquement sur la mystique des nombres.

Adaptation du novénaire à la connaissance :

7            8            9   plan spirituel
4            5            6   plan mental
1            2            3   plan physique
Création
              Évolution
                            Accomplissement

Les heures, miroir du temps

Vous est-il arrivé de regarder l'heure, celle dont l’affichage est numérique, et, ainsi, de vous étonner que le nombre pour les minutes est le nombre inversé de celui indiquant les heures ? Comme 14h41'. Cette observation prend toute son importance puisque le nombre 1441 se scinde en 14 et 41. L'adaptation à l'heure est fort intéressante. Puisque consulter l’heure est une habitude fréquente, essayons d’en analyser son application.

Il semble que tous les nombres miroir impliquent les deux vecteurs du temps. Toutefois, quelques-uns seulement forment une catégorie qui occupe présentement nos réflexions. Il s’agit plus précisément des quinze nombres miroir qui se découvrent dans l’indication des heures de l’affichage numérique. Celles-ci n’étant pas infinies, on comprend que si leur action est limitée, ces nombres reviennent plus souvent qu’un autre remarqué dans le cours de la vie.

Voici ces quinze nombres :

01.10 - 02.20 - 03.30 - 04.40 - 05.50
10.01 - 11.11 - 12.21 - 13.31 - 14.41
15.51 - 20.02 - 21.12 - 22.22 - 23.32

Observons que seuls trois affichages d'heure indiquent la possibilité de se pencher sur son futur. Ce sont les heures suivantes, dans lesquelles le nombre affichant les heures est supérieur à celui indiquant les minutes :

10.01 - 20.02 - 21.12

Ces heures indiquent qu’il faut s’attendre à vivre un événement futur susceptible de dénouer une action passée qui s’avérait être lourde de conséquences. Cependant, il faudra considérer la réponse dans l’un des trois plans de la création. Ils se découvrent en appliquant la méthode de Papus, c’est-à-dire par l'addition du nombre des heures à celui des minutes, révélant trois nombres qui s'interprètent ainsi :

10 + 01 = 11 = 2, le plan de l'Homme avec ses éternelles oppositions
20 + 02 = 22 = 4, le plan de la création et de sa stabilité
21 + 12 = 33 = 6, le plan de l'être assumant sa divinité

Excepté les heures 11.11 et 22.22 qui semblent amplifier l’instant présent, les heures ayant un nombre inférieur à celui des minutes, précisent le passé ou, tout au moins, des événements passés dont la répercussion dans le futur sera manifeste.

01.10 - 02.20 - 03.30 - 04.40 - 05.50
12.21 - 13.31 - 14.41 - 15.51 - 23.32

Afin de réduire le champ d’interprétation, et après avoir additionné leurs constituants, réduisons ces nombres à un chiffre :

01 + 10 = 11 = 2
02 + 20 = 22 = 4
03 + 30 = 33 = 6
04 + 40 = 44 = 8
05 + 50 = 55 = 10 = 1
12 + 21 = 33 = 6
13 + 31 = 44 = 8
14 + 41 = 55 = 10 = 1
15 + 51 = 66 = 12 = 3
23 + 32 = 55 = 10 = 1

Observons que, parmi ces heures, 05.50 - 14.41 - 15.51 - 23.32 se réduisent à un nombre impair. Les autres, 01.10 - 02.20 - 03.30 - 04.40 - 12.21 - 13.31, se réduisent à un chiffre pair. Nous avons déjà parlé de cette remarque importante.

Interprétation simplifiée des nombres miroir

En proposant l’interprétation ci-après, je ne voudrais pas qu’elle soit acceptée comme parole d’Évangile. En effet, ainsi que je l’ai succinctement signalé au début de ce Carnet, interpréter ésotériquement des nombres sous-tend une pratique, parfois inavouée car inconsciente, mais souvent à l’œuvre puisque c’est la réalité, il s’agit de la voyance. Les nombres ne sont-ils pas des supports de voyance au sens le plus classique de l’application de l’imagination ?

En conséquence, les indications données pour chaque chiffre de 1 à 9 ne sont que des orientations de base, des tremplins d’interprétation. Elles ne doivent nullement être prises dans leur acception littérale.

Afin d’améliorer la pratique, il est nécessaire d’avoir compris la façon de décortiquer le nombre miroir. Sans doute que le résultat apparaîtra de lui-même.

1 - Favorable pour initier un projet.
2 - Prudence dans les relations.
3 - S’exprimer dans la société.
4 - Idée à concrétiser.
5 - De l’action dans l’air.
6 - Recherche de l’harmonie.
7 - Un moment de sagesse.
8 - Nécessité de relier l’objectif et le subjectif.
9 - Privilégier l’intériorisation, la protection.

https://sites.google.com/site/mescarnetsderecherche/81---au-sujet-du-nombre-miroir

Abracadabra, la force magique ..
Je veux que les fées existent, j’y crois, j’y croi...

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
lundi 19 novembre 2018

Image Captcha