• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

5 minutes de lecture (1094 mots)

2045 : projet Avatar, l'immortalité pour tous

2045 : projet Avatar, l'immortalité pour tous

Itskov Dmitri nous promet l'immortalité pour 2045. Et pour arriver à ses fins, il n'a pas hésité à solliciter l'aide des 1531 milliardaires de la liste Forbes (Bill Gates, Marc Zuckerberg, Sergey Brin...). L'idée est de transférer notre conscience dans un Avatar cybernétique.

b2ap3_thumbnail_2045_avatar_project-2.jpg

Initiavie 2045 est le nom de ce projet Russe initié par Itskov Dmitri, un milliardaire de 31 ans. Dont le but est l'instauration d'une nouvelle catégorie d'humains immortels, régit par de nouveaux codes. Pour reprendre littéralement ses mots, « l'idée est la création d'une nouvelle vision du développement humain, la réalisation de la possibilité d'une extension radicale de la vie humaine grâce à la technologie cybernétique, ainsi que la création d'une nouvelle culture associée à ces technologies. Et de ce fait, libérer l'homme de la maladie, de la vieillesse et de la mort".

b2ap3_thumbnail_Dmitry_Itskov_Russia2045_Dalai_Lama_Dharamsala_Avatar_blessing.jpg

La quête vers le rallongement de la vie aurait-elle une fin ? Certaines personnes semblent y croire, le Dalaï Lama soutient le projet, de même que de nombreux investisseurs et déjà une trentaine de scientifiques afféraient sur la première phase du projet Avatar. Un projet qui sera décomposé en quatre parties distinctes avec des dates avancées, étonnant d'ailleurs quand on sait que l'essentiel de ce projet repose sur de la recherche et donc une grande part d'incertitude.

b2ap3_thumbnail_2045-initiative.jpg

Quatre grandes étapes donc, dont la première, visée pour 2015, et qui consistera en la réalisation d'un corps humain robotique piloté à distance. Une première phase qui semble réalisable au vu des progrès actuels en matière de mécatronique (prothèses et humanoïdes) ou de contrôle par la pensée (voir un bras contrôlé par la pensée ). La tâche se corse ensuite, puisque mise à part la promesse du scientifique Ken Hayworth de parvenir à « télécharger » son cerveau dans une machine grâce à une carte interactive de ce dernier, il n'y a aucun précédent de ce genre d'expérimentation. Et c'est pourtant pour 2025 que la transplantation d'un cerveau humain dans le corps d'une machine devrait être maîtrisé. Les deux dernières étapes appartiennent encore à la science fiction d'après moi, en même temps en 2013 nous n'avons peut être pas encore la vision de ce que nous pourrions réaliser dans le futur. Au programme donc, 2035, des robots envahiront notre quotidien avec des cerveaux électroniques dans lesquels on aura téléchargé des cerveaux humains. Enfin, 2045 nous permettra de créer des hologrammes, copie parfaire d'un modèle humain et de les faire se mouvoir à la manière du film « Clones » avec Bruce Willis. Sauf qu'ici, toutes les formes seront possible, on pourra voler, traverser les murs... Nous vivrons alors dans un drôle de monde !

Avec des sommes colossales investit dans ce projet il est envisageable qu'il aboutisse. Bien que le passé nous rappelle que l'argent ne fait pas forcément la découverte, souvenez vous de l'intelligence artificielle dans les années 60 et les désillusions qui ont vu la cessation de nombreux programmes de recherches dans les années 80. Il n'empêche qu'outre la volonté de révolutionner véritablement le monde technologique, ce projet impactera les vies humaines, imposera de nouveaux codes, de nouveaux concepts, les retraites n'existeront plus, les problèmes de logements croîtront. Mais à ce niveau là, nous n'auront plus de limite, l'espace intersidéral pourra être conquis par des hommes mécaniques. Les salaires, l'égalité, toutes ces questions devront être posées, et c'est dans cette objectif de rassembler un nouveau peuple, de nouveaux humains avec des codes différents, qu'Initiavie 2045 fera suite à la création d'un parti politique. Ambitieux, novateur à la limite du raisonnable, sur-financé par des fortunes colossales, si ce projet née, il accouchera dans l'argent et il faudra bien veiller au respect de l'égalité et de l'équité quand il s'agira de distribuer des bons pour l'immortalité.

Source

 Lien vers le site web Intiative 2045

Ray Kurzweil, director of engineering chez Google, au Global Futures 2045 International Congress de New York au cours du dernier weekend :

b2ap3_thumbnail_ray_kurzweil.jpg

« Nous allons devenir de plus en plus non-biologiques, au point où les parties non-biologiques domineront et que les parties biologiques ne seront plus importantes. En fait, la partie non biologique, la partie machine, sera si puissante qu'elle pourra totalement modeler et comprendre la partie biologique. Du coup, même si cette partie biologique était retirée, cela ne ferait aucune différence. (...) Nous aurons également des corps non biologiques – nous pouvons créer des corps virtuels et une réalité virtuelle aussi réaliste que la réalité réelle ».

Il a donné l'exemple des recherches actuelles dans le domaine de la médecine et les progrès réalisés pour remplacer certaines fonctions biologiques, comme l'implant cochléaire qui est fixé sur le nerf cochléaire du cerveau et qui le stimule pour permettre au patient malentendant de retrouver l'ouïe.

Kurzweil a affirmé qu'étant donné le nombre de calculs nécessaires pour simuler l'intelligence humaine, nous serions capables de développer cette intelligence par un facteur de un milliard. Il a fait référence à la loi de Moore, qui permet à des ordinateurs de doubler leur capacité tous les deux ans en moyenne, et il a donné pour exemple les impressions en 3D et les avancées récentes dans le domaine du séquençage de l'ADN.

Il a indiqué que tout ce processus avait déjà débuté avec la création des «avatars», dans lesquels les gens s'identifient subjectivement. « Mais dans le futur ce ne sera pas une petite image dans un environnement virtuel que vous regarderez. Vous le ressentirez comme si c'était votre corps, et que vous étiez dans cet environnement, et que votre corps était le corps virtuel et il pourra être aussi réaliste que dans la réalité. Nous serons donc capables de changer de façon routinière de corps, mais aussi d'environnement, très rapidement. Si nous avions une extension de vie radicale, nous nous lasserions rapidement et nous ne pourrions plus trouver de choses nouvelles à faire et de nouvelles idées. Avec l'extension radicale de la durée de vie, nous allons connaitre une expansion de vie radicale. Nous aurons des millions d'environnements virtuels à explorer qui vont littéralement étendre nos cerveaux. Actuellement nous n'avons que 300 millions de modèles organisés selon une grande hiérarchie que nous créons nous-mêmes. Mais cela pourrait devenir 300 milliards ou 300 trillions. La dernière fois que nous avons étendu le cortex frontal, nous avons créé le langage, l'art et la science. Pensez seulement aux sauts quantitatifs que nous ne pouvons même pas imaginer encore aujourd'hui et que nous réaliserons lorsque nous développerons encore notre cortex ».

Source

En savoir plus sur la Singularité technologique

Connaissez-vous les séries Caprica et Battlestar Galactica (entre autres) ? Souvenez-vous, tout est dit avec différents supports...

Orgone et orgonite : stop à la pollution électroma...
L'énergie libre illimitee et non polluante disponi...

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
vendredi 16 novembre 2018

Image Captcha