• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

La mémoire de l'âme

La-mmoire-de-lme

C’était un jour comme un autre, je m’efforçais par politesse de discuter avec une collègue en attendant l’arrivée des élèves de ma dernière classe de la journée. Elle me faisait part de ses projets : partir au Koweït ! « La paie est bien grasse là-bas » souligna-t-elle. « Marre de ce salaire de misère ici ! » ajouta-t-elle.

Devant de tels propos, j’ai pris l’habitude d’acquiescer car il ne sert plus à rien de dissuader tous ces gens dont l’ultime but dans la vie est l’argent ! S’enrichir de pétrodollars puant la vermine des sans foi ni loi ! Ouais, pourquoi pas ! Bref….

Les minutes passaient, elle n’arrêtait pas de me parler de son futur périple vers l’opulence… Ses élèves l’attendaient dans la salle d’à côté, mais elle ne semblait pas pressée… Moi, j’attendais les miens qui n’arrivaient toujours pas !!!! Je pensais en arriver à finir la première moitié du second module… Deux de mes élèves se sont alors pointées avec des billets d’entrée pour les cours du lendemain ! L’une d’entre elles toute confuse m’expliquait que toute la classe a fait l’école buissonnière le matin et que là, ils étaient tous interdits de cours ; leurs parents étaient convoqués ! Elle continua à me fournir des détails, à s’excuser en me disant qu’elle n’y était pour rien… Et… Et… ET… Je n’écoutais plus ce qu’elle disait, je fixais le fond de ses yeux. Je fus prise d’une indescriptible vague d’amour, j’étais tout amour, j’irradiais l’amour ! Et je ne sais au prix de quel effort j’ai dû lutter pour contrôler mon corps physique et ne pas la prendre dans mes bras, comme une maman prendrait son enfant, une amie, son amie qu’elle n’a pas vue depuis des siècles, une sœur, sa sœur bien-aimée qu’elle a perdue de vue depuis une éternité ! C’était bouleversant et inattendu ce souvenir de l’âme, cette ouverture du cœur qui défièrent mon mental déjà assommé par la dame du Koweït, qui ne me quittait d'ailleurs pas d’une semelle, comptant me donner d’autres détails sur l’avenir radieux qu’elle se promettait dans la caverne d’Ali Baba !

J’imagine que si en l’espace d’une seconde et sans préavis pour l’une ou pour l’autre j’avais pris la fille dans mes bras, quel prétexte aurais-je pu inventer ? «  Toi, je te reconnais, on s’est connues dans une autre vie ? ». Déjà que les collègues me soupçonnent d’anormalité, là, ç’aurait été cuit, et je serais définitivement cataloguée dans la catégorie des fous !

Petite, cheveux bouclés, regard innocent, à moitié Française, chemin de vie 9, Inès (du grec agnê qui signifie « chaste » ou « pure » ou du latin agnus se traduisant par « agneau ». En arabe, ce prénom veut dire « sociabilité » ou « amabilité ». Son équivalent français (Agnès), fait partie d’une classe d’une trentaine d’élèves et passait plutôt inaperçue ! Il eut fallu ce contact pour me secouer ! L’intelligence du cœur et la magie de l’âme ont fait taire, l’espace de quelques secondes, le mental déchaîné qui m’embrouillait la vue !

Est-elle la seule ? Combien d’êtres qu’on connait nous croisent chaque jour sans qu’on remarque quoi que ce soit, engourdis que nous sommes dans le cocon confortable et rassurant de l’oubli ? Pourquoi reviennent-ils vers nous ? Quelle chose devons-nous régler avec eux ? Quelle dette Karmique avons-nous à dissoudre ? Et elle ? Qui est-elle ? Élève d’aujourd’hui, sœur ou frère d’hier ? Mère, père, amie ou enfant ou pourquoi pas enseignante dans une autre vie ?

Il va falloir faire taire le mental pour savoir !

Faten

évaluer cet article:
Ils vous tiennent par l'argent !
séparation en 3D et en 5D

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mardi 21 novembre 2017

Image Captcha